Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

23 novembre 2021

Togo - 3ème cycle de l’Examen périodique Universel : le CACIT, la CNDH, l'UPR Info et autres OSC se préparent activement



Le Togo sera examiné dans le cadre du troisième cycle de l’Examen périodique Universel (EPU) le 24 janvier 2021. Dans cette perspective, les défenseurs des droits de l’homme s’activent à mettre en œuvre un plaidoyer stratégique avant l’Examen et la Pre-session Nationale. En vue de s’assurer de la bonne Maitrise des différents aspects du contenu du rapport que présentera le Togo au titre de la 40ème session du groupe de travail de l’EPU, le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT) organise à l’intention des organisations de la Société Civile, un atelier de renforcement de capacités, du 23 au 24 Novembre 2021   à l’Hôtel Base 228 à Lomé, en partenariat avec la l’UPR Info et la CNDH.

 

L’objectif de cet atelier de formation est d’amener les OSC à se familiariser aux compétences et aux méthodes de plaidoyer de l’EPU en particulier comment formuler des recommandations SMART et comment cibler les Etats qui font des recommandations.

Au cours de ces deux jours la soixantaine des acteurs venus de toutes les régions du Togo pourront cerner profondément la présentation du format de la Pré-session nationale dont les bonnes pratiques et les structures.

« 195 recommandations ont été adressées à l’Etat togolais qui a accepté 167 et noté 28 lors de l’examen du Togo en 2016. Entre 2016 et 2021, le contexte du suivi de la mise en œuvre des recommandations est marqué par une crise sociopolitique profonde avec des manifestations populaires soldées par des violations des droits de l’Homme, l’élection présidentielle du 22 février 2020 et la survenance de la crise sanitaire de la Covid-19, avec à la clé, des mesures restrictives des libertés relativement à la gestion de cette crise sanitaire. Les pré-sessions constituent une opportunité du fait qu’elle favorisent un cadre de formulation des plaidoyers et recommandations permettant non seulement de sauvegarder les acquis en matière de Droit de l’Homme mais aussi d’orienter les décisions des autorités togolaises au respect de ces droits », explique Ami Amemassor, Vice-Présidente du CACIT

 

« Cette rencontre permet d’amener les participants à trouver les stratégies nécessaires pour guider en faveurs des citoyens togolais les actions liées au Droits de l’Homme. Nous exprimons ainsi notre satisfaction à l’engagement du CACIT et la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) ainsi que tous les acteurs de la Société Civile dans le cadre de ces travaux préparatoires devant aboutir aux différentes recommandations » martèle La Directrice programme pays de l’UPR Info, Nargiz Urupova

 

Il faut noter que les pré-sessions constituent une opportunité pour les missions permanentes de récolter des informations sur la situation des droits humains dans les futurs pays examinés.

« Il s’agit de fournir des informations objectives à jour, et de formuler des recommandations qui reflètent la réalité et les préoccupations des populations sur le terrain en matière du respect des droits de l’homme bien qu’il faille y reconnaitre des avancées notables. » Afi Atitso, vice-présidente de la CNDH.


Jacques LEMOU

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID