Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

06 novembre 2021

Togo-Education : Le Collectif des directeurs du préscolaire et primaire publics des Savanes vent debout contre leur renvoi

 


Le Collectif des directeurs du préscolaire et primaire des IEPP de la région des Savanes appelle à la fermeture de toutes les écoles à compter du 08 novembre 2021. Ce jusqu’à satisfaction totale. Ce regroupement est vent debout contre la décision du ministre de tutelle mettant fin aux fonctions de plus de 1300 directeurs et leur redéploiement en tant que chargé de classe du fait de la grève de 48 heures de la FESEN. Dans une déclaration devenue virale sur les réseaux sociaux, le collectif monte au créneau et exige le retour à la « situation ante ».

Voici l’intégralité de la déclaration

 

DECLARATION DU COLLECTIF DES DIRECTEURS DU PRESCOLAIRE ET PRIMAIRE DES IEPP DE LA REGION DES SAVANES

 

Vu l’arrêté 1420/2021/MEPSTA/CAB/SG/DRH mettant fin aux fonctions de directeurs d’établissements du préscolaire et primaire publics du 04 novembre 2021 ;

Vu la note de service N°199/MEPSTA/CAB/SG/2021 du 02 novembre 2021 demandant de dresser la liste des grévistes ;

Vu les irrégularités de cet arrêté 1420 qui met fin aux fonctions de directeurs même décédé (KONLANI Doname, N°mle 069625-K, des directeurs déjà mutés de leur inspection GNAZIM Kouméa-Alou, N°mle 090828-E ; un adjoint démis de la fonction de directeur KOLANI Madja, N°mle 082585-K ;

Vu que toutes les directrices et directeurs du préscolaire des IEPP Tône-Ouest et Oti-Sud et ceux du primaire de l’Oti-Sud ne sont pas concernés par le présent arrêté 1420 alors qu’ils ont bien observé la grève ;

Vu que l’arrêté 1420 a été signé avant la fin de la grève ne permettant pas aux directeurs de dresser la liste des grévistes pour les inspections ;

Vu que l’arrêté 1420 ne précise pas le motif pour lequel les directeurs sont démis de leur fonction ;

Vu que les directeurs sont restés à leur poste durant toute la période de grève conformément à la note de service N° 199 ;

Vu que la grève n’a pas été observée seulement au préscolaire et primaire mais aussi dans les CEG et lycées ;

Vu qu’aucune IEPP au Togo n’est restée en marge de la grève, nous constatons que les directeurs de certaines inspections ne sont pas sanctionnés ;

Les directeurs des IEPP de la Région des Savanes, réunis en ce jour à Dapaong :

 

Exigeons :

L’annulation pure et simple de cet arrêté n°1420 du 04 novembre 2021.

Le rétablissement des directeurs du préscolaire et primaire dans leur fonction.

 

          2- Décidons

La fermeture de toutes les écoles des Savanes à compter du lundi 08 novembre 2021 jusqu’à satisfaction totale.

 

NB : Le collectif des directeurs ne sera pas tenu responsable des conséquences qui en découleront du non-respect de la présente déclaration par l’autorité.

 

                                                     Fait à Dapaong, ce 05 novembre 2021

                                                     Le Collectif des Directeurs des Savanes

Ampliations :

DRE : 01

Préfets : 07

IEPP : 07

Maires : 16

FESEN : 01

Députés : 15

UTAPE : 01


Va t-on vers un bras de fer entre le gouvernement et les enseignants? Et qui en sortira vainqueur?

Si on se réfère à la soritie du ministre Dodzi Kokoroko vendredi sur la TVT, ce dernier reste droit dans ses bottes. Il déclare à qui veut l'entendre que "l'éducation est un bien trop précieux pour être laissé aux amateurs". 


« Le ministre persiste et signe : Quand on observe une grève illégale, des sanctions sont prévues par les lois. Le chantage ne construira plus cette République. L’école togolaise sera demain la meilleure ».


L’homme dit que le reste de la procédure suit son cours et d’autres décisions vont suivre dans les prochains jours.


Les vrais perdant seront les élèves. Vivement que chaque partie mette de l'eau dans son vin et privilégie la voie du dialogue.


« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID