Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

03 novembre 2021

Togo : La Promotion de l’élevage porcin au cœur des préoccupations de la FAO

 


Un atelier technique de validation des documents sur l’élevage porcin a ouvert ses portes ce mercredi 3 novembre 2021 à Lomé à l’Hôtel Santa Maria. Il est organisé par la FAO  (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, en collaboration avec le Ministère togolais de l’Agriculture, de l’Elevage et du Développement Rural.

 

Très peu de données sont trouvables sur l’élevage du porc au Togo. Pendant 3 jours que vont durer les travaux de cette rencontre, l’objectif principal est de valider les documents techniques élaborés dans le cadre du projet TCP/TOG/3802 relatif à l’appui à la gestion durable des élevages de porcs et contrôle des foyers de la peste porcine Africaine (PPA) au Togo.

 

Il est de plus en plus récurent de trouver au Togo dans les villes des charcuteries créées stratégiquement à des endroits bien connus par de fidèles consommateurs.  L’activité attire progressivement des opérateurs économiques. Avec près 1 200 000 têtes de porcs récemment recensés, c’est une activité en croissance qui se voit confronter à la Peste Porcine Africaine, une maladie considérée comme endémique dans la plupart des pays d’Afrique subsaharienne. Au Togo, le tout premier foyer a été identifié en 1997. Et depuis lors, la maladie persiste dans le pays, de nouveaux foyers étant signalés chaque année.


C’est dans ce contexte que   l’Organisation des Nations Unis pour L’Alimentation et Agriculture a élaboré et financé le TCP/TOG/3802, un ensemble de documents techniques qui sont soumis à l’appréciation des acteurs indiqués en la matière. La résultante de ces trois jours d’atelier sera d’organiser un atelier national de validation des documents élaborés dans le cadre de la coopération technique avec FAO.


« Il s’agira pour ces acteurs d’analyser ces documents pour s’accorder sur la photographie de l’élevage du porc au Togo. Il y a dans la salle des fonctionnaires de différents ministères. Chacun regardera donc le document dans la perspective de ses compétences et des directives que son ministère ou son département aurait souhaité donner. Une fois que chacun aurait contribué selon son domaine d’expertise, nous sommes convaincus que nous sortirons un document qui reflétera la qualité de la diversité des compétences réunies et qui fera référence pendant plusieurs années et sera uniquement actualisé dans les prochaines années » a expliqué Djiwa Oyotounde, Chargé de programme au Bureau de la FAO au Togo.


Pendant trois jours, les participants composés d’éleveurs, de charcutiers, de vétérinaires, de fonctionnaires des ministères s’accorderont pour valider le document de l’état des lieux de l’élevage du porc au Togo, voir quelles sont ses forces, ses faiblesses. Ils valideront également le support de formation et les guides des bonnes pratiques et le rapport sur les textes réglementaires. Enfin ils valideront le rapport d’appui à la gestion durable des élevages des porcs et contrôle des foyers de la Peste Porcine Africaine au Togo.

 

Dans la suite des activités, la direction de l’élevage compte poursuivre avec l’organisation des acteurs du sous-secteur de l’élevage pour contribuer davantage à la vision du gouvernement de faire en sorte que la productivité dans tous les secteurs soit accrue au moins de 10%.


Jacques LEMOU

 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID