Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

10 décembre 2021

Le président sénégalais Macky Sall juge "inacceptables" les coups d’État, quelles que soient les circonstances

 


Dans un entretien exclusif accordé à France 24 et RFI, le président sénégalais Macky Sall s’inquiète des crises multiples qui frappent l’Afrique et notamment du danger terroriste qui s’y "métastase". Il explique que le Sénégal et les états côtiers sont désormais dans le viseur des groupes jihadistes du Sahel, tout en niant que des attentats aient déjà été déjoués. Il dénonce également les coups d’État au Mali et en Guinée, affirmant qu’ils sont inacceptables quelles que soient les circonstances, et demande la libération du président renversé en Guinée, Alpha Condé.

 

À propos du Mali, Macky Sall affirme que l’arrivée du groupe de sécurité russe Wagner dans le pays aurait des conséquences graves, ajoutant que les dirigeants de la Cédéao ont exigé des clarifications aux autorités maliennes.

 

Également interrogé sur la vie politique sénégalaise, le chef de l'État refuse de se prononcer sur son intention de se présenter pour un troisième mandat en 2024 et annonce qu’un Premier ministre sera nommé à la suite des élections locales prévues le 23 janvier. Il se déclare favorable à une amnistie des opposants Khalifa Sall et Karim Wade, dans un cadre de dialogue et dans le respect du droit. Il annonce enfin que pour le moment, de nouvelles restrictions de type couvre-feu ne sont pas envisagées malgré l’arrivée du variant Omicron au Sénégal.


Cette sortie médiatique du président sénégalais intervient à quelques jours du 60ème sommet ordinaire des chefs d'Etat de la Communauté des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) qui aura lieu dimanche 12 décembre à Abuja au Nigeria.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID