Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

03 janvier 2022

Les États-Unis excluent l’Éthiopie, le Mali et la Guinée de l’Agoa

 


Les gouvernements éthiopien, malien et guinéen, en raison d’actions prises par chacun de leurs gouvernements, ont violé les principes de l’African Growth and Opportunity Act (Agoa), a déclaré le bureau du représentant américain au Commerce (USTR). Ils ont donc été exclus de ce programme également connu sous le nom de Loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique mis en place en 2000 sous l’administration Clinton pour faciliter et réguler les échanges commerciaux entre les États-Unis et l’Afrique.

 

En principe, l’accord garantit un accès en franchise de droits à des milliers de produits sur le marché américain pour de nombreux pays africains. Sous réserve de conditions remplies concernant les droits de l’homme, la bonne gouvernance et la protection des travailleurs, mais aussi de n’appliquer aucune interdiction douanière pour les produits américains sur leur territoire. La liste des pays bénéficiaires est révisée tous les ans.

 

Ce que ça change pour les pays concernés

 

Si en 2020, 38 pays étaient éligibles à l’Agoa, selon le site Internet de l’USTR, et que l’accord avait été modernisé en 2015 par le Congrès américain, qui avait aussi étendu ce programme jusqu’en 2025, sa performance n’est pas toujours au rendez-vous. Le programme repose à peu près sur un partage de 55 % pour le secteur énergie et 45 % pour les autres domaines. Le bémol est qu’il y a peu d’économies de droit de douane sur le secteur énergétique.

 

En revanche, le secteur clé de la fabrication de vêtement semble être celui qui a permis la création de nombreux emplois dans des pays clés comme le Kenya, le Ghana, Maurice et, bien sûr, l’Éthiopie avec ses parcs industriels et les coûts bas qui ont attiré de nombreuses marques internationales. Selon les données du département américain du commerce, dans le cadre de l’Agoa, l’Éthiopie emploie 100 000 personnes et a exporté pour environ 525 millions de dollars de marchandises vers les États-Unis en 2020. Le géant est-africain est rapidement devenu le modèle africain à suivre.

 

Pour le Mali et la Guinée, l’impact de cette décision sera moindre, car ces deux États exportent moins – respectivement pour 10 millions de dollars et 2,2 millions en 2020 – que l’Éthiopie vers les États-Unis selon les données de l’administration américaine.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID