Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

28 avril 2022

«Les attitudes de défiance à l’autorité, de non-respect des textes et de troubles à l’ordre public sont à proscrire », Faure Gnassingbé sur la crise dans l’éducation

 


Le peuple togolais a célébré mercredi 27 avril 2022 le 62ème anniversaire de son accession à l’indépendance (à la souveraineté internationale). Un défilé militaire a marqué l’évènement. Occasion aussi pour le chef de l’Etat d s’adresser à la Nation.

 

Le président de la République a pris la parole à 20 heures GMT. Son allocution, d’une quinzaine de minutes, est axés sur les sujets cruciaux de l’heure. Dans son intervention, Faure Gnassingbé a touché plusieurs secteurs à savoir la santé, l’inflation, l’agriculture, ou encore l’éducation.

 

Sur ce dernier point, le chef de l’état a fait l’état des lieux des actions menées et en cours pour donner à ce secteur les moyens nécessaires humains et matérielles.

 

« En matière d’éducation, notre ambition repose sur un socle complet de mesures, qui tient compte des forces et faiblesses de notre système éducatif pour identifier des solutions globales et durables. Elles permettent de répondre aux besoins prioritaires du secteur en mettant notamment l’accent sur le recrutement des enseignants et leur formation, ainsi que la construction en cours des infrastructures. J’ai demandé aux ministres concernés de maintenir les discussions avec les partenaires sociaux pour relever les défis qui subsistent », a-t-il dit.

 

Faure Gnassingbé s’est félicité du dialogue en cours entre autorités et syndicats des enseignants.

 

« C’est le lieu de saluer les accords intervenus récemment, qui s’inscrivent dans la dynamique de concertation que nous encourageons », relève-t-il

Il est aussi revenu sur la crise né de la série de grève lancée par le SET et qui, il y a quelques jours, a occasionné le licenciement de 112 enseignants de la fonction publique.

 

« Dans cet esprit, les attitudes de défiance à l’autorité, de non-respect des textes et de troubles à l’ordre public sont à proscrire. Le gouvernement y veillera avec fermeté. J’invite donc tous les acteurs sociaux à utiliser les voies légales, à privilégier le dialogue et à éviter les violences », a-t-il indiqué.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID