Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

04 avril 2022

Togo / Education-Bras de fer enseignants et gouvernement : les élèves, les grands perdants



Depuis quelques semaines au Togo, c’est l’incertitude qui plane dans le secteur de l’éducation. Malgré la signature d’un mémorandum entre le gouvernement et les centrales syndicales, la crise est loin de s’éloigner. Et pour cause, un regroupement d’enseignant, le SET, réfute l’accord et met sur la table ses revendications. Depuis, une série de grève est en cours à la veille des examens de fin de trimestre.

 

Le syndicat des enseignants du Togo (SET)  s’est engagé depuis un moment dans un bras de fer avec les autorités (celles-ci l’estimant illégal d’ailleurs NDLR). Malgré l’exclusion du corps de 137 enseignants et remis à la disposition de l’administration générale après « une grève non autorisée », le regroupement vient de lancer un nouveau mot d’ordre de  cessation de travail de 4 jours sur tout le territoire à compter de ce lundi 4 avril 2022.

 

La semaine passée, l’on a vu des images montrant les élèves qui circulaient dans d’autres écoles pour faire sortir d’autres élèves au nord du pays. D’autres apprenants réclamaient même le retour de leurs enseignants exclus. La même scène semble se reproduire ce matin dans certains quartiers de Lomé, notamment à Gbényédji selon nos confrères du site Flash info.

 

Face à tous ces mouvements d’humeur qui sont de nature à perturber les cours, surtout pendant ces moments d’examen de fin de trimestre, l’on se demande à quel sort seront voués les élèves, car c’est eux les véritables perdants de ce bras de fer entre enseignants et gouvernement.

La baisse de leur niveau en est une des conséquences. Pas que ça.

Mais qui pour siffler la fin de la récréation dans ce secteur?


On apprend ce matin par nos confrères de 24 heures info que le ministre des enseignements primaire et secondaire  a décidé de la fermeture provisoire de l’établissement du lycée de Gando ( au nord Togo) jusqu'à nouvel ordre.


Cette décision fait Suite à la manifestation des élèves  de cet établissement scolaire jeudi 31 mars dans la ville pour exclusion de leur seul enseignant de philosophie pour avoir suivi une grève illégale. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID