Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

05 avril 2022

Visite de terrain du ministre de la culture et du Tourisme LAMADOKOU dans la Région Maritime

 


Après les régions des Plateaux et de la Kara, le ministre de la culture et du tourisme, Dr Kossi Gbényo LAMADOKOU, a poursuivi ses visites de terrain le lundi 04 avril dans la région Maritime. En prélude à la mission technique qui sillonnera toute la région Maritime, le ministre s’est rendu à Yohonou dans la préfecture de Vo et à Agbodrafo dans les Lacs accompagné d’une délégation de son département.

 

Cette visite selon le ministre a pour objectif de jeter les jalons d’une nécessaire sécurisation foncière des sites historiques considérés comme patrimoine culturel de la Région visitée. Il s’agit pour lui d’un enjeu très important à prendre en compte pour le développement d’une offre touristique de qualité comme attendue par la feuille de route gouvernementale à l’horizon 2025 notamment dans son projet 19 dont le ministère de la culture et du tourisme est en lead.

 

Ainsi, à Yohonou, localité située à une trentaine de kilomètres de la ville de Vogan, le ministre a constaté de visu le caractère exceptionnel de ce site dénommé « Marteau d’Afrique » et a jugé utile d’explorer urgemment la possibilité de sa mise en tourisme afin que les populations locales puissent bénéficier d’éventuelles retombées financières pour un développement économique local.

 

 

En effet, le marteau de Yohonou, œuvre très imposante et mystérieuse par le tronc d’arbre qui est logé en son cœur, est long de 5 mètres avec un poids de 19,5 tonnes. Il est une œuvre de la collaboration germano togolaise dans le village de Yohonou qui a une vielle et solide réputation en matière de forge. Vu l’intérêt que les populations locales y accordent, le ministre de la culture et du tourisme estime que la valorisation à des fins touristiques de ce site contribuera sûrement à la création de richesse dans le milieu et au-delà pour tout le pays.

 

A Agbodrafo, la maison des esclaves encore appelée Wood Home et le puits des enchaînés (Gatovoudo) ont retenu l’attention du ministre et sa délégation.

 

 

Dans cette localité, le ministre a d’abord tenu une séance d’échanges et de travail avec les autorités locales en l’occurrence, le préfet, le maire de la commune Lacs 3, des députés de la zone, les chefs traditionnels et les familles autour desdits sites. Il s’agissait pour lui de faire comprendre à toutes les parties prenantes l’engagement de l’Etat à mettre tout en œuvre pour rétablir l’histoire liée à la traite négrière au Togo et de reconstituer la part de notre pays dans la chaîne de l’esclavage de la côte ouest africaine. Cette vision du gouvernement a été accueilli favorablement par les autorités locales et les populations locales qui ont donc convenu d’un délai d’un mois pour la définition définitive du statut de ce patrimoine pour lequel les litiges fonciers ont longtemps ralenti la valorisation.

 

 

Après cette séance, le ministre a pu constater sur ces sites l’état de délabrement avancé des bâtis et a réitéré l’engagement du gouvernement à dynamiser et à pérenniser le passé colonial de notre pays

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID