Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

11 juin 2022

La lutte contre les maladies non transmissibles avance au Togo

 


Au Togo, la lutte contre les maladies non transmissibles est prise au sérieux. Plusieurs programme et projets ont été mis en place malgré les défis liés au financement et à l’accroissement constant de la population.


Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique lutte contre les maladies non transmissibles à travers le Programme national de lutte contre les maladies non transmissibles.

Constat

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a réalisé une enquête en 2010 au Togo. Elle a révélé que la prévalence de l’hypertension artérielle était de 19%, celle du diabète à 2,6% pour les Togolais de 15 à 64 ans. 6,2% de la population était obèse et 15,4% étaient en surpoids. Des programmes de prise en charge de ces maladies ont été déployés. D'ici à fin 2022, la mortalité liée aux 04 principales maladies non transmissibles devrait être réduite de 15%.  


Santé mentale

Les pathologies psychiatriques sont prises en charge dans des structures publiques (hôpital de Zébé, cliniques psychiatriques des 03 CHU, unités de santé mentale dans les 06 CHR) et privées. La prise en charge est assurée par un nombre de spécialistes (psychiatres, neurologues…) dont la majorité se trouve dans les régions Lomé Commune et maritime.


Maladie des yeux

Les CHU et CHR disposent chacun d’une unité d’ophtalmologie. Parmi les 44 districts sanitaires, 15 disposent d’une unité d’ophtalmologie. Les barrières à la chirurgie de la cataracte sont l’accessibilité financière, la peur de la chirurgie et l’ignorance. Cependant, le taux de la chirurgie de la cataracte chaque année tourne autour de 400 par million d’habitants. Mais encore, l’opération "Zéro cataracte" permettra d’opérer 10 000 personnes souffrant de la cataracte. 20 000 lunettes seront offertes aux populations qui présentent les symptômes.


Des maladies éliminées

Des combats sont menés pour éliminer le trachome, l’onchocercose et les schistosomiases ; renforcer le contrôle des géo helminthiases. L’élimination de la trypanosomiase humaine africaine en juin 2020, la filariose lymphatique en mars 2017, le ver de Guinée en 2011… sont autant de prouesses enregistrées dans la lutte contre les maladies tropicales négligées. Depuis 2015, la fréquence des maladies telles que les géo helminthiases, les schistosomiases et l’onchocercose est respectivement passée de 33 à 12%, de 23 à 5% et de 5 à 2%.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID