Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

22 août 2022

72è Session du comité régional de l’OMS Afrique : Faure Gnassingbé reçoit une distinction pour les efforts du Togo dans l'élimination de plusieurs MTN


Le Togo vient d'être distingué  pour ses efforts   dans l'élimination de 4 maladies tropicales négligées. Le certificat de reconnaissance a été remis au chef de l'Etat Faure Gnassingbé ce matin à l'ouverture des travaux de la 72ème session du comité régional de l’OMS pour l’Afrique.


La 72ème session du comité régional de l’OMS pour l’Afrique se tient depuis ce  lundi 22 Août 2022 à Lomé dans la Capitale togolaise. La cérémonie d'ouverture s'est déroulée  au Centre international des conférences . Présidée par le présidée par  le chef de l'Etat,  Faure Essozimna Gnassingbé la rencontre connaîtra la participation des autorités sanitaires  et institutionnelles du Togo, d'Afrique et mondiales dont le Directeur général de l'OMS Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, arrivé le week-end à Lomé.


Cette première pour le Togo, décidée au terme de la soixante-neuvième (69ème) réunion à Brazzaville en août 2019, s’est finalement concrétisée en cette année 2022, après deux éditions tenues en mode virtuel en raison des restrictions imposées par la pandémie de covid19.


Dans son allocution d'ouverture, le président de la République togolaise a planté le décors, décrivant le contexte éprouvant  dans lequel se tient cette 72ème session, marqué par la pandémie, où la santé reste encore fortement tributaire des inégalités d’accès aux soins, des changements climatiques, des conflits dans plusieurs régions du monde (l'Ukraine notamment) et de l’insécurité sur le continent.


"Notre réflexion globale doit nécessairement intégrer l’impact de ces crises multidimensionnelles, dont la complexité et la persistance menacent la survie même de l’humanité. En Afrique, comme partout ailleurs, nous devons donc tenir compte des enjeux de l’heure, et surtout agir : Agir pour garantir l’accès à des soins de qualité pour tous, partout et en tout temps ; Agir pour offrir une protection sociale et une couverture sanitaire universelle à nos concitoyens ; Agir pour éradiquer le phénomène des médicaments contrefaits et de mauvaise qualité... Il y a beaucoup à faire, c’est indéniable", a indiqué le N°1 Togolais.


"Mais face à l’importance des défis qui restent à relever, nous pouvons légitimement reconnaître les progrès accomplis à leur juste mesure, et les saluer comme autant de victoires dans notre lutte pour améliorer la vie dans son acception générale : soigner et protéger, mais aussi prévenir, anticiper, éduquer", a martelé Faure Gnassingbé, avant de revenir largement sur les moyens déployés par le Togo.


"La santé est une priorité de cohésion sociale que nous avons placée au cœur de notre politique de développement. L’une des ambitions de la feuille de route du gouvernement à l’horizon 2025 est en effet « d’offrir une identité et garantir la couverture santé et l’accès aux services de base à tous », 7 en ligne avec le treizième programme général de travail de l’OMS, qui vise à faire bénéficier un milliard de personnes supplémentaires d’une couverture sanitaire universelle. Dans cette optique, nous avons fait évoluer le cadre institutionnel, notamment avec la création d’un ministère délégué chargé de l’accès universel aux soins, au sein du ministère de la santé. Quant au cadre législatif, il a vu, entre autres, l’adoption de la loi instituant l’assurance maladie universelle, dont le déploiement est confié à l’institut national d’assurance maladie. La politique que nous mettons en œuvre dans le domaine de la santé intègre bien le concept one health, par l’approche holistique que nous avons adoptée", a-t-il expliqué.


La cérémonie a été aussi marquée par la remise de la reconnaissance au Chef de l'Etat Faure Gnassingbé pour les efforts du Togo dans l’élimination de 4 maladies tropicales négligées, à savoir dracunculose, filariose lymphatique, trypanosomiase humaine africaine, trachome) par l’OMS et l’Alliance mondiale pour l'élimination des maladies tropicales négligées.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID