Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

26 août 2022

Togo : Belles performances céréalières avec 6,5% de progression en trois ans


Les chiffres émanent de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao). Ils ne concernent que le maïs, le mil et le sorgho mais illustrent à suffisance la bonne santé de l’agriculture du pays. Le Togo est passé d’une production céréalière de près de 1,19 million de tonnes en 2018 à plus de 1,26 million de tonnes en 2020, ce qui révèle une augmentation de 6,5% de la production nationale. 


Plus précisément, l’agriculture togolaise a produit au moins 886 000 tonnes de maïs en 2018. La production est ensuite passée à 900 000 tonnes en 2019 et à 950 000 tonnes en 2020, selon la Banque susmentionnée, soit une augmentation de 7% sur les trois années.


Les producteurs du mil et du sorgho ont mis le turbo


Quant au mil et au sorgho, ils ont été produits pour plus de 303 000 tonnes en 2018, 309 000 tonnes en 2019 (augmentation de 6 000 tonnes) et 318 000 tonnes en 2020 (progression de 9 000 tonnes). Une évolution d’environ 5% pour l’ensemble des 03 années. 

D’autres chiffres rendus publics par le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et du Développement rural montrent une poursuite de cette belle tendance et une amélioration des performances de l’agriculture togolaise dans son ensemble.


Un secteur productif

En effet, selon le ministère de l’Agriculture, la campagne 2021-2022 a connu des excédents bruts de production pour les céréales de l’ordre de 199 682 tonnes (dont 159 104 tonnes de maïs).  Les bilans tubercule et légumineuses pour la même campagne sont respectivement de 751 703 tonnes et 139 186 tonnes. Le riz pour sa part a connu une augmentation de 3,56%. 


Les nombreuses mesures d’accompagnement (mise à disposition d’engrais et de semences par exemple) de l’agriculture envisagées et déjà entreprises pour le développement de l’agriculture laissent entrevoir une nouvelle progression des performances de ce secteur pour la campagne 2022-2023.


L’agriculture constitue en effet 40% de la richesse nationale et occupe 70% de la population active. Le gouvernement en fait surtout l’un des principaux piliers pour la promotion du développement économique du pays, capable de mener à l’émergence durable.


« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID