Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

12 août 2022

ZLECAF : La liste d’engagements spécifiques du Togo revisitée


En vue des négociations sur les cinq secteurs prioritaires, le Togo, comme les autres Etats membres, a élaboré et transmis son projet de liste d’engagements spécifiques au Secrétariat de la ZLECAf. La révision de cette liste a débuté ce mardi 09 août 2022 à Lomé au cours d’un atelier national organisé avec l’appui des Nations Unies particulièrement le sous-bureau régional de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), partenaires du processus.


Plusieurs acteurs ont pris part à cet atelier qui a pris fin ce vendredi. On peut citer les professionnels des médias, les responsables de l'ARCEP, de la poste, des entrepreneurs...


Signée le 21 mars 2018 à Kigali par 44 Etats membres, la Zone de Libre Échange Continentale africaine (ZLECAF), un accord historique est entré en vigueur le 30 mai 2019. Cet accord totalise aujourd’hui 54 Etats signataires dont 43 ayant déposé leurs instruments de ratification.


Cet accord vise, entre autres, à créer un marché unique pour les marchandises et les services afin d’approfondir l’intégration économique du continent africain conformément à la vision panafricaine d’une « Afrique intégrée, prospère et pacifique » telle qu’énoncée dans l’Agenda 2063.


Pour atteindre cet objectif, les États parties sont invités à libéraliser progressivement non seulement le commerce des marchandises mais également celui des services.


Le commerce des services couvre douze (12) secteurs mais les Chefs d’Etat africains ont retenu cinq secteurs prioritaires qui seront d’abord libéralisés à savoir : i) services financiers, ii) services de transports, iii) services relatifs au tourisme et aux voyages, iv) services de communication et v) services fournis aux entreprises. Les secteurs restants seront progressivement libéralisés après les cinq secteurs prioritaires.


« Quand on dit révision, c’est qu’il y a eu une première étape. Cette première étape a consisté à l’élaboration de la liste d’engagement spécifique du Togo. Les Chefs d’Etat ont décidé d’opérationnaliser la ZLECAf le 1er janvier 2021. L’enjeu est de libéraliser le commerce des marchandises et celui des services. Les Chefs d’Etat ont voulu que cette libéralisation se fasse de façon progressive. A cet effet, et en ce qui concerne le commerce des services, ils ont décidé de libéraliser dans un premier temps cinq secteurs notamment les services de transports, les services de communication, les services financiers, les services fournis aux entreprises et les services relatifs au tourisme et aux voyages. Pour y arriver, il va falloir que chaque Etat élabore sa liste d’engagement et spécifique. Le Togo après avoir élaboré sa liste l’a transmise à la CEDEAO. Pareil pour les autres États membres de la CEDEAO. La CEDEAO a compilé et a envoyé la liste compilée au Secrétariat de la ZLECAf. Le secrétariat a envoyé cette liste compilée aux autres Etats membres de la ZLECAf a procédé ensuite à la vérification et a fait ses observations. Chaque pays de la CEDEAO doit à présent procéder à la révision de sa liste en tenant compte des observations formulées par le Secrétariat de la ZLECAf et les autres Etats. C’est cet exercice qui débute aujourd’hui avec les acteurs de secteur de la communication », a expliqué Monsieur BATCHASSI Katchali, Directeur du commerce extérieur au Ministère du commerce, de l’industrie et de la consommation locale, négociateur en Chef du Togo du ZLECAf.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID