Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

11 novembre 2022

Guerre en Ukraine : Joe Biden fait une annonce très importante


Joe Biden s'apprêterait-il à mettre un point final à la guerre en Ukraine? Les derniers développements, marqués par l'annonce du  retrait des troupes russes de la ville de Kherson,  suivie dans la foulée d'une déclaration surprenante du président américain relative aux négociations, sont des signaux sérieux qui renforcent tout à fait cette thèse.


Depuis le 10 octobre, avec l'entrée en jeu d'un "game changer",   les drones kamikazes iraniens, la guerre en Ukraine a changé de visage. En riposte à l'attaque du pont de la Crimée, les forces russes multiplient des frappes sur des cibles critiques et sensibles telques les infrastructures ferroviaires, hydrauliques, électriques, centres de commandement... Parallèlement, l'armée ukrainienne a entamé depuis deux mois une contre-offensive qui n'a pas changé grande chose sur la ligne de front, même si elle a réussi à reconquérir plusieurs localités.


La bataille tant vantée et attendue, celle de Kherson, n'auras cependant pas lieu. Contre toute attente, la haute hiérarchie militaire russe a ordonné à ses soldats, mercredi, d'évacuer la ville. Une décision à laquelle les Ukrainiens ont dit ne pas croire, parlant plutôt d'un probable piège tendu par leurs ennemis. 


Pendant ce temps, les médias comparaient en boucle sur leurs plateaux, l'annonce par les Russes de  leur retrait de Kherson de "débâcle sanglante, déroute humiliante, revers grave, défaite sans appel, traumatisme pour Vladimir Poutine...".


Mais sur le coup, un point de presse de Joe Biden est venu calmer les ardeurs. L'information donnée par le président américain sonne comme un revirement majeur, eu égard aux éléments de langage véhiculés depuis le 24 février 2022, "Pas de dialogue tant que la Russie ne serait pas défaite, Poutine renversé, et que l'Ukraine récupère tous les territoires annexés...". Depuis jeudi, le ton n'est plus "va-t'en guerre", mais au contraire, l'administration Biden appelle Kiev à négocier pour une fin de guerre, soulignant que le retrait russe de Kherson est une occasion à saisir.


Ce changement radical d'attitude de la Maison Blanche semble être dictée par l'impasse sur le terrain, l'inflation mondiale, le nouvel ordre mondial en cours, l'autre défi de taille qu'est la Chine, les élections de mi-mandat au congrès...


Certains analystes estiment même que les pourparlers ont commencé depuis plusieurs jours entre la Russie et les Etats-Unis, à l'initiative de la Maison Blanche.


Mais, pendant que les russes se repliaient au cours de la nuit de jeudi, les forces ukrainiennes en ont profité pour les bombarder. Elles annoncent par ailleurs s'être entrées dans Kherson. Pour Kiev, la prochaine cible est la Crimée.


Mais les négociations dans lesquelles Washington veut s'engager, et avec lui Kiev, porteront sur quoi?

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID