Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

17 novembre 2022

Guerre en Ukraine : La chute du missile en Pologne divise Volodymyr Zelensky et l'OTAN


La guerre en Ukraine, enclenchée depuis le 24 févier 2022 est en train d'entrer dans sa phase délicate.  Des fissures commencent par monter leur visage entre 
Volodymyr Zelensky et ses alliés occidentaux, parrainés par l'OTAN. La pomme de discorde, les négociations et le missile tombé en territoire polonais avec pour bilan, deux morts.


Mardi après-midi, un missile venait de s'abattre sur le territoire polonais, à quelques  encablures de la frontière avec l'Ukraine. hystérie générale, emballement médiatique. Le méchant est désigné sans ambages. Très vite,  tous les doigts accusateurs sont pointés sur la Russie, qui venait de tirer une centaine de projectiles sur plusieurs villes ukrainiennes. Tout le monde retenait son souffle, par crainte d'un début de la troisième guerre mondiale tant redouté.

Kiev n'a pas tardé à attribuer la paternité du tir à l'armée russe. Mais plus les minutes s'égrenaient, plus les zones d'ombre s'éclaircirent. "L'engin est 'un missile antiaérien a été probablement lancé par les ukrainiens", selon les résultats des enquêtes menées par Varsovie, l'OTAN et les Etats-Unis. Joe Biden est même allé très loin, en en prenant le contre-pied de son chouchou : "ce n'est pas ce que les preuves disent".

Mais contrairement à ses alliés,  Volodymyr Zelensky ne veut rien entendre. Il continue de réfuter la thèse qui accable son armée. "Le missile ne vient pas de nous", martèle-t-il à tout bout de champ. Il annonce d'ailleurs qu'il a toutes les preuves que c'est la Russie qui en est l'auteur, et demande qu'on lui donne accès à la scène de crime. 


Versions contradictoires. Zelensky n'est-il pas en train de vouloir à tout prix une guerre généralisée, contrairement à ses alliés? Jusqu'où ira-t-il? Ses parrains sont-ils prêts à le suivre? 

Au finish, n'est-il pas temps de faire la paix pour éviter ces genres d'escalades qui peut tout embraser de façon imprévisible. Les deux premières guerres mondiales doivent servir de leçon. Ses alliés l'appellent à négocier, mais lui veut tout récupérer y compris la Crimée. En face, une armée russe qui commence par faire ce qu'elle sait faire, la guerre du temps long et déstabilisatrice.




« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID