Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

12 novembre 2022

Réunis à Lomé, les Etats membres de l'UEMOA font de l'insécurité et le terrorisme leurs ennemis communs




Lomé, la capitale togolaise, a abrité vendredi 11 novembre 2022, la septième réunion ministérielle sur la sécurité dans l'espace de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). La rencontre a permis aux  Etats membre de s'accorder  sur de nouvelles orientations pour une mise en œuvre plus efficace de l'Accord-cadre de coopération en matière de sécurité et de renseignement.


Les délégations venues du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d'Ivoire, de la Guinée Bissau, du Niger , du  Sénégal et du Togo, ont pris part à cette septième réunion ministérielle,. Au regard du contexte sécuritaire actuelle très sensible, marqué par des velléités terroristes au Sahel et dans le Golfe du Guinée, les parties prenantes ont décidé d'avancer dans la lutte en front commun pour  éradiquer totalement le phénomène, qui s'élargit, se multiplie et devient complexe.



Au cours des travaux, présidés par le ministres togolais de la sécurité et de la protection civile le Général Yark Damehame, en présence du représentant du président de la commission de l'UEMOA , le chargé du département du développement humain Mamadù Serifo Jaquité,  les participants ont passé ont peigne-fin de nouvelles initiatives devant servir à contrer ces menaces d'instabilité grandissantes auxquelles fait face l'espace communautaire. 


Ainsi, dans cette logique de coopération intrinsèque, ils ont analysé point par point le projet d'informatisation et d'interconnexion des postes de police frontaliers dans l'Espace. 


"Lorsqu'on parle de l'UEMOA on touche l'économie. Mais il n' ya pas de développement sans une garantie de sécurité et de paix. L'insécurité est aujourd'hui inscrite au rang le plus élevé de nos préoccupations. Il n' ya donc plus autre alternative que de coopérer. Le projet d'informatisation et d'interconnexion des postes de police frontaliers nous permettra de savoir continuellement qui et quoi sort ou rentre sur nos territoires dans la zone, de les suivre, et d'e se transmettre les informations et d'intervenir si possible", a  expliqué le ministre Yark Damehame.


A l'issu des travaux, par la voix du ministre béninois de l'intérieur et de la sécurité publique  Alassane Seidou, a indiqué que tous les Etats membre de l'UEMOA restent déterminés à gagner la bataille face au terrorisme et à l'extrémisme violent. "Nous voulons gagner ce combat et nous allons gagner. Nous allons travailler comme nous appartenons tous à une seule armée. Ministres, responsables politiques et autres doivent se communiquer sans relâche", a-t-il martelé.




« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID