Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

11 décembre 2022

17ème FIL : Le port autonome de Lomé présente les défis de la digitalisation pour le développement de l’économie togolaise


Les activités inscrites au programme de la 17e foire internationale de Lomé se poursuivent sur le site du CETEF Togo 2000.. Vendredi 9 décembre 2022,, Le Port Autonome de Lomé (PAL), l’un des sponsors officiel de cette manifestation commerciale et foraine   a animé sa journée. Au cœur des échanges, le défi et les enjeux de la digitalisation.


Axée sur le thème : « Digitalisation des opérations portuaires, défi majeur pour le développement de l’économie togolaise », cette journée a permis de mettre la lumière sur le Port Autonome de Lomé, sa contribution pour le développement de l’économie nationale à travers ses opérations digitales.


Dans la présentation de cette thématique, il a été souligné que le Port dans ses activités a réalisé en 2021, 29,4 millions de tonnes de marchandises, 1,7 million d’EVP en 2020 et 1,9 million d’EVP en 2021 ; un accroissement du trafic global de 14 % en 2021. Ce qui le propulse dans le top 100 des ports les plus importants de la planète et le top 5 des ports africains.


« La première volonté de mettre le digital dans notre stratégie d’opération, c’est celle du chef de l’Etat qui est soucieux par rapport à l’amélioration du climat des affaires pour que les investisseurs trouvent le Togo comme un pays de leur destination. Cette volonté est ensuite doublée par la crise sanitaire que nous avons vécue, ce qui a permis que nous accélérions la digitalisation. Donc, pour traduire la volonté du chef de l’Etat, le guichet unique était déjà lancé en 2014 pour pouvoir prendre en compte la dématérialisation d’un certain nombre d’activité au port autonome de Lomé », a laissé entendre Mme FAWIE Eyalon, Chef service facturation au PAL.


Selon elle, l’économie maritime représente près de 75 % des recettes fiscales du pays et plus de 80 % du commerce extérieur.


« Le Port reste la principale porte d’entrée et de sortie du commerce international du Togo. Le produit intérieur brut (PIB) généré dans la zone portuaire se serait à plus de 50 % du PIB national, selon nos estimations, mais le poids réel de l’économie portuaire et maritime doit encore être précisé », a-t-elle présenté.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID