Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

25 janvier 2023

Togo - Processus de décentralisation : les UST ont formé des jeunes de la région maritime à la citoyenneté participative au développement communal



Les UST s'illustrent comme une des organisations de la société civile togolaise qui  s’investissent pour accompagner le Gouvernement dans la réussite du processus de la décentralisation. C’est dans cette optique que s’est tenu ce 20 janvier à Lomé, un atelier de renforcement de capacité  des jeunes engagés sur les stratégies d’interaction avec les autorités locales en vue d’une participation citoyenne effective. 

Pendant une journée, une soixantaine de jeunes garçons et filles venus de plusieurs localités de la région maritime se sont familiarisés avec les principes fondamentaux du processus de décentralisation et celui de la déconcentration du pouvoir. Les échanges entre l’expert-formateur Latévi Kafu-Ata Lawson et les séminaristes ont également porté sur les voies et moyens à adopter afin d’aboutir à une interaction positive dans le cadre du développement local. 

Selon le formateur, « il est impérieux pour tout citoyen de s’informer sur les politiques publiques afin d’apporter un avis réaliste et opportun à la gestion de sa communauté ».

En retenant comme thème central de cette rencontre  ‘l’interaction entre les jeunes engagés et les élus locaux’, les UST ont pour objectif d’encourager dans un premier temps les groupes des jeunes de la capitale et de ses environs à participer aux décisions sociales, économiques ou politiques au niveau local et national. inciter également cette frange de la population à exercer sa citoyenneté dans tous ses droits et obligations vis-à-vis de la société.

Les organisateurs de cette formation citoyenne considèrent  que la participation de la jeunesse à la gouvernance locale est une exigence fondamentale de développement durable car ces jeunes représentent le pilier des pays africains au regard de leur poids démographique.

C’est une action qui intervient suite à un désintéressement manifeste observé, ces derniers temps, chez les jeunes par rapport à tout ce qui a trait à la gestion des affaires publiques. 

« Les jeunes n’ont plus ce goût de la participation citoyenne pour le développement de leur pays », indique Simplice Gaou, coordonnateur du projet au sein des UST.

Et sa collègue Diane Amewounou de situer le cadre dudit rendez-vous «  cette rencontre avec  les jeunes s’inscrit dans le cadre du  programme jeunesse porté par les UST et qui promeut les initiatives citoyennes. Celles-ci sont sensées permettre aux jeunes de pouvoir s’affirmer, identifier les problèmes dans leur communauté et  de pouvoir participer à leur résolutions »

Venue d’Akoumapé, Christelle affirme avoir beaucoup appris du rôle que devrait jouer tout jeune au sein de sa commune.

Parfait

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID