Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

Affichage des articles dont le libellé est COMMUNIQUES. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est COMMUNIQUES. Afficher tous les articles

02 août 2020

Togo / L'ANPE : Recrutement à 510 postes pour une Agence


L’AGENCE MSTIC REPETITION est une structure spécialisée dans l’Education et ses innovations technologiques. Elle est créée en 2012 et a recruté et formé plus de 1000 enseignants qu’elle déploie sur le terrain pour l’Encadrement des Élèves dans les foyers et dans les écoles de Lomé et ses environs.

Pour pallier le manque d’Enseignants qualifiés et avec l’appui des partenaires, l’Agence MSTIC REPETITION lance cette année le projet ENAG (Enseignant Agence) qui consiste à recruter, former et mettre à la disposition des établissements primaires et secondaires privés  du Togo des Enseignants compétents et expérimentés.

Ces Enseignants, une fois déployés sur le terrain seront suivis régulièrement par les inspecteurs et contrôleurs de l’Agence pour un meilleur encadrement des élèves.

Pour ce projet, l’Agence a besoin des ressources suivantes :

500 Enseignants Agence (enseignants ou Aspirants au métier d’enseignants) pour servir dans les établissements privés (primaire, collège, Lycée technique et général, toutes séries et toutes matières) sur toute l’étendue du territoire du Togo.
5 Consultants en psychologie de l’Education et de la formation
5 Consultants qualifiés et expérimentés en inspection et conseil pédagogiques (Inspecteur, proviseur, spécialiste de l’éducation, etc. à la retraire ou en fonction).

Enseignants Agence (ENAG)

 Activités principales

Préparer et présenter des leçons conformes au programme éducatif du Togo ;
Réviser et adapter le plan de cours afin de répondre aux différents besoins des élèves ;
Préparer, distribuer et corriger les devoirs, examens et tout autre mode d’évaluation ;
Analyser et rendre compte de la performance et du développement des élèves ;
Communiquer avec les élèves et leurs parents au sujet du travail effectué, suggérant à ces derniers des approches et stratégies complémentaires qui favoriseront l’apprentissage et le développement de leur enfant.

Profil du candidat

Être de nationalité Togolaise ou de la sous-région ;
Être titulaire d’un diplôme minimum BAC ;
Être  apte à produire à temps les rapports mensuels et le rapport général suivant les procédures de l’Agence.
Disposer d’une expérience professionnelle dans l’Enseignement serait un atout ;
Avoir une connaissance du programme scolaire du Togo dans la discipline choisie serait également un atout.

DOSSIERS DE CANDIDATURE

Une lettre de motivation (Préciser la matière choisie, la ville et le quartier de résidence)
Un CV bien détaillé
Copie du dernier diplôme
Une photo passeport
Copie des attestations de formation et de travail.

MODALITES DE RECRUTEMENT

Présélection (les candidats présélectionnés seront conviés à un entretien en présentiel pour les résidents à Lomé et en ligne pour ceux de l’Intérieur) ;
Sélection (les candidats retenus définitivement suivront une formation en psychopédagogie dispensée par les spécialistes de l’Education) ;

Déploiement sur le terrain (après la formation, le candidat est inscrit dans la base de données de l’agence MSTIC et sera déployé dans les établissements privés du Togo après signature des contrats).
 DATE ET LIEU DE DÉPÔT  DES DOSSIERS

Dossiers numérique uniquement à envoyer par mail sur recrutementmstic@gmail.com avec pour objet : candidature au poste de… (Préciser la matière, les classes souhaitées, votre quartier et ville de résidence) au plus tard le 20 août 2020 à 17 heures.

 Exemple : Candidature au poste d’Enseignant de français au lycée.

                  J’habite le quartier Tomdè dans la ville de la Kara

 Pour tout renseignement contactez 00228 91 39 80 60
NB : Logement possible pour les enseignants qui se déplaceront vers l’intérieur du pays.

16 juillet 2020

Coton : la NSCT recrute des travailleurs saisonniers pour son usine de Blitta

La Nouvelle société cotonnière du Togo (NSCT) vient de lancer son processus de recrutement de travailleurs saisonniers pour son usine de Blitta, au titre de la campagne d’égrenage 2020-2021.
Les dossiers sont à déposer du lundi 13 juillet au vendredi 07 août 2020 au secrétariat de l’usine, et un test de recrutement est prévu du 15 au 18 septembre dans les locaux de l’usine.

23 mai 2020

Togo : La CNDH déplore le décès tragique du jeune tué par balle à Lomé


COMMUNIQUE DE LA CNDH

La CNDH a appris avec tristesse le décès tragique d'un citoyen dans la journée du 21 mai 2020 au quartier Avėdji à Lomé. 

Ce décès mettant en cause les forces de défense et de sécurité a occasionné de vives réactions au sein de la population. Une fois encore, la Commission s'indigne face à ce décès impliquant les forces de défense et de sécurité.

La Commission tient à rappeler le caractère sacré de la vie et présente ses sincères condoléances à la famille éplorée. Elle en appelle à la retenue et au professionnalisme des forces de défense et de sécurité. 

La Commission invite la hiérarchie militaire et policière à prendre la mesure de ces exactions récurrentes qui fragilisent la cohésion sociale. 

Enfin, la Commission convie toute la population au calme et à la retenue et exhorte le gouvernement à faire aboutir l’enquête afin de mettre à la disposition de la justice, les agents impliqués dans ce drame.

Fait à Lomé, le 22 Mai 2020.

12 mai 2020

Togo : La GIZ lance un Appel d’offre ouvert pour l’acquisition de semence de Soja de variété TGX1910-14F (V2) pure

La GIZ, Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit, est une entreprise de la coopération internationale pour le développement durable qui opère sur tous les continents. Elle propose des solutions d’avenir pour le développement politique, économique, écologique et social dans un monde globalisé. 

Dans des conditions parfois difficiles, la GIZ soutient des processus complexes de changement et de réforme. Son objectif principal est d’améliorer durablement les conditions de vie des populations dans les pays de coopération. Sous la responsabilité du Chargé du projet ProSécAl, la GIZ au Togo lance un appel d’offre ouvert pour l’acquisition de semence de Soja de variété TGX1910-14F (V2) pure.


Pour retirer le dossier d’appel d’offre, faites un mail à l’adresse procurement-giztogo@giz.de jusqu’au 29 Mai 2020 à 12h00 et précisez en objet de votre mail le numéro KVO- 91138105 uniquement. Le défaut d’indiquer uniquement ce numéro peut entrainer le non traitement de votre demande.

Fournissez dans le mail les informations suivantes : (1) Nom de la société (2) Nom du gérant (3) Contact téléphonique et mail (4) NIF. Le dossier d’appel d’offre est à déposer au bureau National de la GIZ à Lomé, quartier De Souza Nétimé, Rue des Flamants BP : 1510 Tél. : (+228) 22 21 64 49. La date de soumission est le 05 Juin 2020 à 12h00 au plus tard.

Téléchargez l’appel d’offre ouvert ici sur ce lien

05 mai 2020

Programme Novissi : Le gouvernement recrute pour 3 postes

Pour assurer la pérennité du programme Novissi, le gouvernement souhaite renforcer l’équipe technique en charge dudit programme par le recrutement d’un (1) développeur, d’un (1) analyste de données et d’un (1) administrateur de base de données.

(1) Un Analyste de données

Placé sous l’autorité de l’Architecte informatique, l’Analyste de données devra travailler en étroite collaboration avec l’équipe en charge de la plateforme technique de NOVISSI et aura pour mission principale d’en assurer le bon fonctionnement. Il devra, notamment :

-Collecter les sources de données pertinentes ;
-Proposer des recommandations sur les bases de données à modifier, rapatrier, externaliser, internaliser afin d’obtenir des données facilement exploitables ;
-Concevoir des entrepôts de données « Datawarehouse » et des modèles d’analyse de données ;
-Analyser les données, les traiter et les restituer dans le système d’information cible ;
-Réaliser un dashboard pour présenter son travail de modélisation ;
-Rédiger une note méthodologique afin de communiquer la démarche de modélisation retenue ;
-Présenter son travail de modélisation aux responsables du programme.

(1) Un Développeur

Placé sous l’autorité de l’Architecte informatique, le Développeur devra travailler en étroite collaboration avec l’équipe en charge de la plateforme technique de NOVISSI et aura pour mission principale d’en assurer le bon fonctionnement. Il devra, notamment :

-Effectuer des tâches de développement évolutives et de maintenance de la plateforme ;
-Analyser les données issues de l’exploitation de la plateforme ;
-Superviser le bon fonctionnement des systèmes de la plateforme ;
-Élaborer les rapports d’activité périodiques.

(1) Un Administrateur de base de données

Placé sous l’autorité de l’Architecte informatique, l’Administrateur de base de données devra travailler en étroite collaboration avec l’équipe en charge de la plateforme technique de NOVISSI et aura pour mission principale d’en assurer le bon fonctionnement. Il devra, notamment :

-Comprendre le fonctionnement global de la plateforme, les différents systèmes et les flux d’informations ;
-Évaluer la fiabilité de l’architecture de base de données ;
-Exécuter les tâches d’administration des diverses bases de données (Mysql, PostgreSQL + MongoDb) ;
-Contribuer à la modélisation des structures de données ;
-Garantir la disponibilité et la qualité des données par le maintien et l’amélioration des performances et fonctionnalités ;
-Élaborer/optimiser les requêtes d’accès aux données ;
-Effectuer les tâches de sauvegarde et de sécurisation des données ;
-Effectuer des extractions de données en fonction des besoins exprimés, dont les données relatives aux réclamations et plaintes ;
-Analyser les besoins des différents utilisateurs ;
-Rédiger des procédures, les expliquer et vérifier leur mise en application.

Les postulants doivent faire parvenir leur CV et une lettre de présentation par courriel à l’adresse électronique suivante : jobs@numerique.gouv.tg au plus
tard le 10 mai 2020 .

28 avril 2020

Togo-Covid 19 / Couvre-feu : le gouvernement déplore les bavures policières et ouvre des enquêtes

Depuis quelques temps on enregistré des incidents malheureux et graves, s'inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre  des mesures exceptionnelles de riposte, notamment la mise en place de l’état d’urgence sanitaire et l’instauration d’un couvre-feu de 20 heures à 6 heures, circonscrit aux Préfectures du Golfe, d’Agoé-nyivé et de Tchaoudjo. Face à cette situation, le gouvernement réagit et annonce ouverture des enquêtes pour apporter de la lumière sur les cas de bavure signalés.

Fermement attaché au respect scrupuleux des droits de l’homme malgré la période d’exception, le Gouvernement, dans un communiqué en date du 27 avril 2020, déplore ces actes commis au mépris des règles et consignes insistant sur le respect de la loi et des normes régissant le maintien d’ordre.  

Ainsi, nous informe le texte, le Ministre de la Justice a été instruit à l’effet de faire diligenter les enquêtes et procédures requises afin d’élucider de manière complète et indépendante les circonstances de tous les faits invoqués et faire établir les responsabilités conformément aux lois en vigueur.  

Par ailleurs, en attendant les conclusions des enquêtes diligentées, il a été procédé ce lundi 27 avril 2020 au changement du commandement de la force anti-pandémie. 

Le Gouvernement en appelle au professionnalisme des forces de l’ordre  et saisit cette occasion pour rappeler à tous et à toutes les règles de civisme et de discipline ainsi que la nécessaire collaboration avec les pouvoirs publics en cette période particulière de lutte visant à endiguer la propagation du Covid-19.

Le gouvernement déplore également la propagation de fausses informations qui tendent à semer la confusion dans l'esprit de la population.

Pour rappel, le Togo connait depuis le 6 mars, à l’instar d’autres pays du monde, la pandémie au Covid-19. C'est dans ce contexte et afin de veiller au respect de l’ensemble des mesures prises, qu'une force spéciale mixte anti-pandémie composée de 5 000 éléments a été mise en place sur le modèle déjà connu de la FOSEP dont le professionnalisme, l’efficacité et l’exemplarité sont unanimement reconnus et salués. 

22 avril 2020

Togo : Le Ministère de l’Agriculture lance une bourse Emploi Agricole

Le Ministère de l’Agriculture, de la Production Animale et Halieutique lance une bourse Emploi Agricole


 

12 avril 2020

Togo : Le PAEIJ-SP recrute

Le Projet d’appui à l’Employabilité et à l’Insertion des Jeunes dans les Secteurs Porteurs (PAEIJ-SP) invite par le présent avis, les consultants individuels à manifester leur intérêt pour les prestations de services de 30 Conseillers Agricoles ci-dessous :
Sept (07) techniciens agricoles production végétale de niveau (BEPC +2),
 Dix (10) techniciens supérieurs agricoles production végétales (BAC+3),
 Trois (03) techniciens supérieurs agronomes production animale (Bac + 3) et
Dix (10) techniciens supérieurs agronomes production végétale (Licence en agronomie BAC+3)
Les services prévus au titre de ces contrats comprennent entre autres :
L’appui conseil agricole et l’accompagnement aux primo entrepreneurs dans les chaînes de valeurs agricoles
 L’appui et la formation des producteurs à l’application des technologies en réponse à leurs préoccupations ;
 L’accompagnement des producteurs à adapter, appliquer et adopter les innovations techniques pour améliorer la productivité et la rentabilité de leur exploitation ;
  L’accompagnement des producteurs à créer les conditions pour une adoption rapide des techniques de production agricole ;
  L’appui des producteurs dans l’utilisation efficace des intrants
  Le suivi et conseil des producteurs dans toutes leurs activités de production ;
L’appui et l’accompagnement à la gestion économique des exploitations et à la professionnalisation des acteurs des chaînes de valeurs agricoles
Le renforcement de la capacité des producteurs à maîtriser le fonctionnement de leurs exploitations;
 L’accompagnement à l’appropriation par les producteurs des outils de gestion technico-économique de leurs exploitations (planification, mise en œuvre, comptes d’exploitation, etc.) ;
  L’accompagnement des producteurs à prendre de meilleures décisions (choix des types d’équipements ; des formules d’engrais, choix de type de crédit, etc.) pour atteindre les objectifs fixés ;
 L’accompagnement des producteurs à se conformer aux normes de gestion de qualité (pour les culture biologique) dans la poursuite de leurs activités ;
    La sensibilisation des producteurs au respect des engagements contractuels dans les chaînes de valeurs agricoles;
    L’appui des producteurs dans l’utilisations des outils de gestions de leur exploitation ;
    L’appui des organisations de producteurs dans leur formalisation.
Le PAEIJ-SP invite par la présente les consultants individuels intéressés, âgés de 18 à 45 ans et justifiant de compétences en rapport avec la mission, à présenter leur candidature en vue de fournir les services décrits ci-dessus, Les consultants intéressés doivent produire les informations (documentation, référence de prestations similaires, expérience dans des missions comparables, etc.) démontrant qu’ils possèdent les capacités et l’expérience requises ci-après :

(i) avoir suivi une formation spécialisée dans le domaine agricole comme indiqué au point 1 ; (ii) avoir une expérience professionnelle minimum de (1) an dans l’accompagnement technique des producteurs ; (iii) avoir réalisé au moins une mission similaire dans une entreprise membre d’une chaîne de valeur agricole ; (iii) avoir une maîtrise des normes de qualité biologique des produits agricoles, en particulier le soja, (iv) avoir des connaissances pratiques des cycles végétatifs des différentes spéculations, notamment le maïs, le soja biologique, le manioc ; (y) avoir une maîtrise des normes de qualité biologique des produits agricoles notamment le soja, la maîtrise des techniques de conduite et la prophylaxie animale dans l’élevage des petits ruminants et volailles ; (vi) être apte au travail en équipe, à parcourir de longues distances et à passer de longs moments sur le terrain, (vii) savoir conduire une moto avec un permis de conduire catégorie A à l’appui, et (viii) être apte à travailler en milieu rural.
Les critères d’éligibilité et la procédure de sélection seront conformes aux « Règles et Procédures pour l’utilisation des Consultants » de la Banque Africaine de Développement, édition Mai 2008, révisées en Juillet 2012 qui sont disponibles sur le site web de la Banque à l’adresse : http://www.afdb.org. La méthode de sélection basée sur la qualification de Consultant Individuel sera utilisée. L’intérêt manifesté par un consultant n’implique aucune obligation de le retenir pour la suite du processus.
Les Conseillers agricoles seront mis à la disposition d’une entreprise qui se chargera de l’affecter dans une zone suivant son besoin, La durée du contrat est d’un (1) an renouvelable sur la base des résultats des attentes de l’entreprise. Le début de la mission est prévu pour le mois d’août.
Les consultants individuels intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires à l’adresse mentionnée ci-dessous aux heures d’ouverture des bureaux de 7 h 00 à 17 h 30, heures locales. Les termes de référence de cette mission sont disponibles et peuvent être retirés (voir adresse ci-dessous) ou envoyés par e-mail aux consultants intéressés, à leur demande. Les critères d’évaluation des manifestations d’intérêts sont décrits ci-dessous :
 Qualifications/Formation : 15 points
 Profil général ou qualifications générales : 20 points
 Expériences spécifiques par rapport aux missions décrites dans les TdRs : 65 points
Les expressions d’intérêts devront inclure une lettre de soumission ou de motivation indiquant la spécialité choisie, un CV, actualisé, copies des diplômes et attestations ainsi que les documents et ou pièces citées plus haut au point 2 ci-dessus devront être déposées sous plis fermé ou transmis par courriel à l’adresse, mentionnée ci-dessous au plus tard le 28 avril 2020 à 10 heures 00 min, heure locale et porter expressément la mention :
MANIFESTATION D’INTERETS POUR LE RECRUTEMENT DE 30 CONSEILLERS AGRICOLES AU PROFITS DES ENTRE­PRISES BENEFICIAIRES DU PAEIJ-SP ».
Adresse :
A L’attention de Monsieur la Personne Responsable des Mar­chés Publics
Au Secrétariat de la PRMP, Ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat et de la Jeunesse,
Villa N° 37 de la Cité OUA, porte 032, B.P. : 1299 Lomé, Télé­phone : 22 61 07 40/23 38 63 55, Email : paeijsptogo@gmail.com

06 avril 2020

Togo / coronavirus : le gouvernement suspend les mesures restrictives liées au transport

 COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Dans le souci de mettre en œuvre toutes les mesures susceptibles d’éviter la propagation de la pandémie du coronavirus  (COVID-19) dans notre pays et donc de mieux protéger la population contre cette pandémie destructrice, le Ministre des infrastructures et des transports et le Ministre de la sécurité et de la protection civile ont annoncé le 04 avril 2020 à l’attention des Sociétés de transports urbains de passagers et des syndicats des conducteurs routiers du Togo, certaines mesures restrictives en l’occurrence concernant le Grand Lomé (préfectures du Golfe et d’Agoè-Nyivé).

En attendant que les mesures d’accompagnement prises en vue de soutenir les différentes couches vulnérables et socio-professionnelles concernées ne soient effectives, le Gouvernement suspend jusqu’au 11 avril 2020 l’application des mesures précédemment annoncées le 04 avril concernant le secteur des transports urbains.

Le Gouvernement compte sur le sacrifice citoyen de toute la population afin qu’ensemble nous puissions éradiquer la pandémie du COVID-19.
 
Fait à Lomé le 05 avril 2020.

Signé

Le Gouvernement

19 mars 2020

Togo : Avis de recrutement de secrétaires.

Une société de la place cherche à recruter de toute urgence pour son compte 2 secrétaires. Candidatures féminines souhaitées.

Conditions à remplir :

_ Maitriser un peu l'outil informatique : Word, Excel.

Dossier à fournir :

_ Une lettre de demande
_ Un CV

NB : Être dans les entourages du carrefour de la République (2 Lions), Limozine, Carrefour BODJONA, Lycée Agoè.

Salaire de base 30.000 francs CFA.

Pour toutes informations et envoi de dossier, contact : 92306450 (whatsApp)
E-mail bouteboute2012@gmail.com

11 mars 2020

PROFAMED-Togo : Appel à candidature pour la sélection des Formateurs

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet de formation et d'appui au secteur de l'audiovisuel et des médias (PROFAMED-Togo), coordonné par le Ministère de la communication, des sports et de l'éducation à la citoyenneté et au civisme et l'ambassade de France au Togo, un appel à candidature est lancé pour la présélection des candidats en vue d'une formation des formateurs aux métiers de techniciens de radio et de télévision. 

Les conditions à remplir sont les suivantes :

Qualifications requises : être de nationalité togolaise ; avoir un bon niveau de culture générale ; avoir de solides connaissances des"enjeux de la formation ; avoir Cinq (5) ans d'expérience professionnelle au minimum dans le domaine des métiers de techniciens de radio ou télévision; maîtriser l’outil informatique. 

Public cible : Ingénieurs en radio ou télévision, techniciens en radio ou télévision (réalisation, son, cadrage, montage, liaison de retransmission en direct, infographie, etc.) expérimentés souhaitant devenir formateurs professionnels. 

Nombre de places disponibles : 10 

Durée de la formation : 18 jours sur 3 semaines consécutives. Dossier de candidature : 

Le dossier de candidature doit comporter les pièces suivantes : 

1. Formulaire d'appel à candidature à retirer au Centre de formation et de recyclage en communication (CFRC) ou à télécharger sur le site du ministère de la communication, des sports et de l'éducation à la citoyenneté et au civisme, dûment rempli ; Adresse du site : www.communication.gouv.tg 

2. Un CV bien détaillé ; 

3. Une copie du passeport ou de la carte d'identité nationale en cours de validité. 


CLIQUEZ ICI POUR TÉLÉCHARGER LE FORMULAIRE

Les candidats intéressés devront faire parvenir leurs dossiers de candidature au plus tard le vendredi 20 mars 2O2O à 17 heures 00 minutes au Centre de formation et de recyclage en communication (CFRC) non loin de la maison du Hadj sur la route de l'aéroport, à côté de la pharmacie Notre Dame ou à l'adresse email: profamed.cfrc @ mail. c o m Pour plus d’informations, contactez le Centre de formation et de recyclage en communication. Tel : 70 43 69 01 .

Les candidatures féminines sont vivement encouragées. 

NB : Seuls les candidats retenus seront contactés pour un entretien.

06 mars 2020

Togo : Les grandes décisions du conseil des ministres du 05 mars 2020

Le premier conseil des ministres de l'année 2020 s'est tenu ce jeudi 5 mars 2020 au Palais de la Présidence de la République, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République.
 
A l’entame des travaux, le Premier ministre a présenté au Chef de l’Etat, les admirations du Gouvernement suite à sa brillante réélection lors du scrutin présidentiel du  22 février 2020 dont les résultats définitifs sont proclamés par la Cour constitutionnelle le mardi 3 mars 2020.
Pour le Chef du gouvernement, il s’agit en réalité d’un plébiscite qui traduit la grande confiance que le peuple togolais place en la personne du Président de la République et l’adhésion à sa vision politique.

Le vote, qui s’est déroulé dans la paix, la sécurité, la transparence et l’équité, est salué par tous les observateurs nationaux comme internationaux. Il est indéniable que les bons résultats enregistrés par le Président de la République prouvent que le Togo est sur une bonne trajectoire et doit maintenir le cap vers son émergence. 
Le Premier ministre a relevé qu’outre les nombreuses réformes courageuses initiées, le Président de la République a fait organiser, en l’espace de quatorze (14) mois,  trois (3) grands types d’élections à savoir :
  • les élections législatives en décembre 2018,
  • les élections municipales en juin 2019 et
  • l’élection présidentielle du 22 février 2020, marquant ainsi sa détermination de doter notre pays d’institutions fortes.
Enfin, le Premier ministre a réaffirmé qu’avec le Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, le Togo ira loin.

Dans sa réponse, le Président de la République a remercié et félicité tout le Peuple togolais pour la réussite du processus électoral. Il a tenu à féliciter particulièrement les vaillantes populations qui ont porté leur choix sur sa personne pour lui donner cette victoire remarquable. Il est conscient que malgré les résultats significatifs obtenus, les exigences et attentes sont grandes mais il sait compter sur le travail de tous pour relever les défis.

Le Président de la République a également rassuré qu’il tiendra compte de la minorité qui s’est exprimée et la convie à œuvrer au maintien de la paix et à la  préservation de l’unité et de la cohésion nationales.

Enfin, le Chef de l’Etat a exhorté les membres du  Gouvernement à travailler en synergie en vue de trouver des solutions judicieuses aux problèmes de plus en plus complexes auxquels l’Etat doit faire face. Il leur demande d’être proactifs et de se remettre au travail avec toute l’ardeur qui sied.

Au cours des travaux, le Conseil a examiné :
  • deux (2) projets de loi ;
  • un (1) projet de décret ;
  • écouté trois (3) communications ; - et abordé des divers.
Au titre des projets de loi :

Le premier projet de loi  étudié en première lecture par le Conseil des ministres porte sur la loi d’orientation agricole.

Le deuxième projet de loi adopté par le Conseil des ministres est relatif à l’identification biométrique des personnes physiques au Togo.

Le processus de dématérialisation des services publics engagé depuis quelques années par le Gouvernement afin de faciliter la fourniture ciblée des services publics et sociaux et de renforcer l’inclusion des populations conformément à l’axe 3 du Plan national de développement, a rendu indispensable l’identification biométrique des personnes physiques. Dans le contexte actuel, l’analyse des mécanismes d’identification au Togo a permis de constater une diversité, voire une incohérence entre les multiples moyens de preuve utilisés pour établir l’identité des personnes physiques. Ainsi, les mécanismes d’identification en cours, tant sur le plan social que sécuritaire ou même en matière de lutte contre le blanchiment des capitaux, restent perfectibles. D’où la nécessité d’implémenter un système d’identification et d’authentification sûr et fiable des personnes physiques au Togo. Il s’agit de l’identification biométrique.

En effet, l’identification biométrique consiste à attribuer à toute personne physique de nationalité togolaise ou résidant au Togo, un numéro d’identification unique (NIU) sur la base de ses données démographiques et biométriques. Ces données ainsi que les NIU permettront de générer une base de données centrale, sécurisée qui servira de référence pour la vérification de l’identité des bénéficiaires des services publics, privés ou sociaux.

Elle est une étape fondamentale pour l’élaboration de projets nationaux structurants et facilitera, notamment la mise en place d’un registre social unique et la couverture maladie universelle.
A long terme, l’identification biométrique permettra entre autres, d’assurer le suivi administratif du citoyen, de simplifier la mise à jour du fichier électoral, de réduire les fraudes dans le secteur financier et de faciliter l’accès aux services de santé ainsi que le ciblage des bénéficiaires des aides dans le secteur social.

Le présent projet de loi a donc pour objet d’établir un système d’identification et d’authentification des personnes physiques et une méthodologie sûre et fiable permettant d’obtenir, de mettre à jour et de conserver les données sur l’identité des personnes physiques inscrites.

Au titre des décrets :

L’unique décret adopté par le Conseil des ministres fixe le régime financier des collectivités territoriales.

Dans le cadre de l’harmonisation des pratiques budgétaires et comptables des collectivités territoriales au sein de l’espace communautaire, le Conseil des ministres de l’UEMOA a adopté le 24 juin 2011 la directive portant régime financier des collectivités territoriales qui devrait être transposée dans l’ordonnancement juridique de tous les Etats membres au plus tard le 31 décembre 2012.

Le présent décret s’inscrit dans cette optique. Il permet de clarifier, de manière concise et précise, les rôles et responsabilités des acteurs de l’exécution du budget de la collectivité territoriale. Tout en indiquant les procédures d’élaboration, d’adoption et d’approbation du budget d’une collectivité territoriale, ce décret met un accent particulier sur les opérations d’exécution et de fin d’exercice. Il met également en exergue les différents contrôles de l’exécution du budget et l’obligation de reddition des comptes auxquels sont soumis les acteurs de la gestion des finances locales.

L’adoption de ce décret permet à notre pays de remplir son obligation de transposition et garantir les mesures de transparence dans la gestion des deniers publics s’agissant des collectivités locales.

Au titre des communications :

La première communication écoutée par le Conseil des ministres est présentée par le ministre chargé du développement du secteur privé. Elle est  relative à la première édition de la semaine du secteur privé.

Placée sous le thème : « Secteur privé, moteur de croissance et du développement socioéconomique du Togo », la première édition de la semaine du secteur privé, tenue du 4 au 8 novembre 2019, s’inscrit dans le contexte du Plan national de développement (PND) dont la mise en œuvre requiert une forte implication du secteur privé.

L’évènement a eu pour objectif de mettre en lumière le rôle primordial du secteur privé togolais dans la croissance de notre pays, d’échanger sur les défis à relever pour faire du Togo un pays émergent, ainsi que sur les pistes de solutions à privilégier en capitalisant sur les atouts de notre économie.
En dehors des discussions de haut niveau tenues en présence de Monsieur le Premier ministre sur les opportunités et défis du secteur privé dans la mise en œuvre du PND ainsi que la promotion du secteur privé à travers la fiscalité, dix (10) panels de discussions ont eu lieu et porté notamment sur les stratégies de promotion du secteur privé et de la consommation locale.

A l’issue des travaux de cette édition qui a connu une grande réussite avec la participation de plus de trois mille (3000) opérateurs économiques, des recommandations en lien avec le PND sont faites en vue d’une meilleure promotion du secteur privé, moteur de croissance et du développement socio-économique du Togo.

La deuxième communication relative au renforcement en ressources humaines du secteur de la santé a été présentée par le ministre de la santé et de l’hygiène publique.

L’un des objectifs de la politique nationale de santé est de mettre en place un système de base robuste et résilient, en ce qui concerne le renforcement en ressources humaines. Ce renforcement revêt deux (2) aspects :
  • en amont, la construction et l’ouverture d’écoles paramédicales dans chacune des régions économiques, l’ouverture d’une faculté de sciences de la santé à l’Université de Kara, et l’ouverture d’une douzaine de spécialités post doctorales, ainsi que d’une filière d’odontostomatologie à la faculté des sciences de la santé de l’Université de Lomé. De ces structures de formation sortent annuellement un millier d’agents de santé ;
  • en aval, le recrutement d’agents de santé sur la base de critères, en l’occurrence, la couverture sanitaire des trois niveaux de la pyramide du système sanitaire à savoir central, régional et périphérique, le ratio soignants/non soignants, le profil professionnel des soignants, devant respecter l’équilibre entre personnel médical et personnel paramédical et les projections, tenant compte des départs à la retraite et de la croissance démographique. Les critères ci-dessus ont servi d’ossature aux derniers concours de recrutement à la fonction publique des agents de santé (concours général de 2008, et concours sectoriels de 2008, 2009, 2013, 2016 et 2018). Ces concours ont permis de recruter 5147 agents marquant ainsi le caractère social de l’actuel mandat présidentiel qui tend vers son terme.
A ce jour, 11438 agents de l’Etat exercent dans le secteur de la santé.
Ainsi, l’on assiste au renforcement du secteur de la santé en ressources humaines, sur le double plan quantitatif et qualitatif. Afin d’atteindre pleinement ce double objectif, le Chef de l’Etat a autorisé l’organisation, le 24 avril 2020,  d’un concours de recrutement au profit du secteur de la santé, afin d’espérer à moyen terme, le retour au respect des ratios, facteur indispensable à la qualité des prestations.

La troisième communication écoutée par le Conseil des ministres est relative à l’état d’avancement de la réforme de gestion des hôpitaux.

Présentée par le ministre de la santé et de l’hygiène publique, cette communication a pour objet de rendre compte au Conseil des ministres, de l’état d’avancement de la réforme basée
sur l’approche contractuelle, enclenchée depuis juin 2017.

Les premiers résultats de la contractualisation ont déjà fait l’objet d’un séminaire gouvernemental à l’issue duquel le ministre de la santé a reçu des instructions de prendre des mesures visant à renforcer les acquis et à étendre l’approche aux autres formations sanitaires. Le bilan de cette approche au 31 janvier 2020 et les résultats de la mise en œuvre des instructions issues du séminaire gouvernemental de février 2019 se présentent ainsi qu’il suit :

En ce qui concerne le bilan, les résultats validés par les différents acteurs se traduisent  entre autres par :
  • une confirmation des tendances initiales, notamment l’augmentation des taux          de fréquentation, de consultation, du nombre d’actes et des chiffres d’affaires ;
  • une meilleure disponibilité des produits pharmaceutiques ;
  • une réduction des pratiques non orthodoxes ;
  • un meilleur respect des règles régissant l’administration publique.
S’agissant de la mise en œuvre des instructions issues du séminaire gouvernemental, trois points sont à noter :
  • l’extension de la contractualisation à huit (8) centres à savoir les CHP Aného, de Kpalimé, de Notsè et de Sotouboua, les CHR de Tsévié et de Lomé-Commune, l’Hôpital de Bè et le CHU Campus. L’avis à manifestation d’intérêt, destiné au recrutement de sociétés contractantes, a été publié dans le quotidien Togo-Presse, le 28 février 2020 ;
  • la mise en place d’un bonus proportionnel à la productivité au profit des agents dont la mise en œuvre est effective au CHU-Kara et sa réplication en cours dans les autres formations - l’évaluation externe de la contractualisation dont la prise en charge financière sera assurée par l’Organisation Ouest-africaine de la santé.
Au total, la contractualisation a permis, aux structures qui en ont bénéficié, d’améliorer la gestion de leurs ressources financières et humaines, de réhabiliter et de relever le niveau des plateaux techniques et de créer un environnement propice à une meilleure prise en charge des patients et une qualité de soins prestés.

Au titre des divers : 

Le ministre de la santé et de l’hygiène publique a fait le point au conseil des ministres sur les mesures prises par le Togo en vue de faire face à une éventuelle extension de la maladie du coronavirus. Il relève que le pays s’est conformé aux recommandations de l’OMS en la matière et a installé des dispositifs de surveillance dans les aéroports, au port et aux divers postes de contrôle des frontières.
Par ailleurs, le conseil a pris un (1) décret portant changement de noms de cantons et de chefs -lieux de cantons ainsi que neuf (9) décrets portant reconnaissance de la désignation de chef de cantons.

Fait à Lomé, le 5 mars 2020

Le Conseil des ministres.


DECRETS PRIS EN CONSEIL DES MINISTRES

Au titre du ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales :
  • Décret portant changement de noms de cantons et de chefs-lieux de cantons dans la préfecture d’Agou
   Au lieu de : Canton d’Agou-Nyogbo, chef-lieu Nyogbo
   Lire et écrire : Canton d’Agou-Nyogbo-Sud, chef-lieu Nyogbo-sud
   Au lieu de : Canton d’Agou-Nyogbo-Agbétiko, chef-lieu Nyogbo-Agbétiko
   Lire et écrire : Canton d’Agou-Nyogbo-Nord, chef-lieu Nyogbo-nord
  • Décret portant reconnaissance de la désignation par voie élective du chef de canton de :
   KANIAMBOUA (préfecture de Sotouboua) : Monsieur TIOU Bèdjèzim
   KAZABOUA (préfecture de Sotouboua) : Monsieur LANTO Akaba-Abalo
   SALIGBE (préfecture de Moyen-Mono) : Madame DETCHENI Adjo épouse LECOURT
  • Décret portant reconnaissance de la désignation par voie coutumière du chef de canton de :
   FIATA (préfecture des Lacs) : Monsieur ANENOU Amah Fafanéva Augustin

   GBLAINVIE (préfecture du Zio) : Monsieur TOULASSI Komi Dodji    KALANGA (préfecture de Bassar) : Monsieur GNANDI Natchipou

   KOUMONDE (préfecture d’Assoli) : Monsieur AMADOU Rassirou

   VEH-N’KOUGNA (préfecture d’Akébou) : Monsieur ANANI Kodjo    YALLA (préfecture d’Akébou) : Monsieur  YEWU Kokou Agbéko

02 mars 2020

TOGO : APPEL A CANDIDATURE : FORMATION EN PRISE EN CHARGE MODERNE DES PLAIES CHRONIQUES ET PODOLOGIE



APPEL A CANDIDATURE : FORMATION EN PRISE EN CHARGE MODERNE DES PLAIES CHRONIQUES ET PODOLOGIE






Dans l’optique de soutenir le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique (MSHP) dans ses efforts pour améliorer la qualité des soins de santé aux populations togolaises, l’Association Nationale des Infirmiers/ères du Togo (ANIIT) en partenariat avec les Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) et Podo-Africa, lance sous le haut patronage du MSHP et du Ministère de l’Enseignement Supérieur et la Recherche (MESR), la phase 2 de son projet dénommé «Formation en prise en charge moderne des plaies chroniques et podologie».


DESCRIPTION DU PROJET :


Le projet consiste à former les professionnels de santé praticiens des soins de plaies désireux d’optimiser leurs connaissances et compétences dans la prise en charge moderne des plaies, des stomies et des soins de podologie.


Objet du présent appel à candidature : recrutement et formation de quinze (15) professionnels (IDE, IAE, AAE, Médecin, Kinésithérapeute, Psychologue).

Cette deuxième phase permettra de transmettre les acquis des spécialistes du domaine dans le but de renforcer la qualité des soins dans les services de plaies et constituer pour le futur les bases de recueils de données pour des recherches scientifiques fondées.


La formation se déroulera à Kara en deux étapes sur six jours : La première théorique de 03 jours, et la seconde pratique de 03 jours.


Date de la formation : du 02 au 08 avril 2020


Nombre de personnes à former : 15 professionnels répartis comme suit :

    • 12 infirmiers/infirmiers auxiliaires ;
    • 1 médecin ;
    • 1 psychologue de la santé ;
    • 1 kinésithérapeute ;

 Critères de sélection des participants :

  • Etre de nationalité togolaise
  • Être en exercice dans un service de soins de plaies d’une institution (publique/privé) de soins de santé ou une institution de formation (publique/privée) légalement reconnue sur le territoire togolais.
  • Avoir un intérêt personnel à s’investir dans le développement de la prise en charge moderne des plaies.
  • Avoir des compétences pour acquérir les connaissances théoriques et pratiques des soins modernes de plaies et être disponible à participer aux travaux de recherche futurs.
  • Être disposé(e) à travailler au moins deux ans dans les soins de plaies.
  • Les candidatures féminines sont vivement souhaitées.

 Dossier de candidature:


Le dossier de candidature devra comporter :

  • Une lettre de motivation adressée au Président de l’ANIIT,
  • Un Curriculum Vitae,
  • Une attestation de service datant de moins de 3 mois
  • Une attestation d’inscription au tableau de la corporation datant de moins de 6 mois

Les fichiers (au format PDF) doivent être envoyés une seule fois par e-mail à l’adresse :  aniit.togo@gmail.com


Les frais d’étude de dossier s’élèvent à 5.000 F CFA pour tous les candidats.

Le payement des frais d’études de dossier :

  • Par FLOOZ au numéro : 99 03 12 10 ou
  • Par T-MONEY au numéro : 90 16 52 46

Des bourses de formation (frais de formation, Hébergement, restauration, déplacement) seront offertes aux candidats retenus.


Publication de l’appel à candidature : le 24 Février 2020 à 07H00.

Date limite d’envoie des dossiers de candidature : 13 Mars 2020 à 17H00.

Publication de la liste des candidats retenus : 16 Mars 2020.


Pour tout renseignement,
 

veuillez appeler ou envoyer un message numéro :  90 78 74 34 ou 90 32 57 67