Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

Affichage des articles dont le libellé est DANS LE MONDE. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est DANS LE MONDE. Afficher tous les articles

17 décembre 2020

Il passe 37 ans en prison après un faux témoignage

 


« Même si cela a pris une éternité, je suis reconnaissant qu'elle ait fait la bonne chose, qu'elle ait enfin dit la vérité. » Interrogé parUSA Today, Walter Forbes est désormais un homme soulagé et libre. Âgé de 63 ans, cet Afro-Américain a passé 37 années de sa vie en prison avant d'être libéré le 20 novembre dernier. Si de nouvelles preuves sont apparues dans l'affaire le concernant, permettant de l'innocenter, c'est surtout le fait que la témoin clé de l'époque se soit rétractée et ait admis avoir menti qui lui a permis de retrouver la liberté.

 

En 1982, Walter Forbes, alors étudiant, s'interpose dans une bagarre dans un bar de Jackson, sa ville dans le Michigan. Le lendemain, Dennis Hall, impliqué dans cette bagarre, lui tire dessus à quatre reprises, avant de mourir dans l'incendie criminel de son logement quelques mois plus tard. Suspecté en raison de son passif avec son agresseur, Walter Forbes sera condamné à la prison à vie pour meurtre et incendie volontaire en mai 1983. La faute, notamment, au témoignage d'Annice Kennebrew, 19 ans à l'époque, qui assure avoir vu trois hommes, dont Forbes, mettre le feu au bâtiment avec des bidons d'essence.

 

Menaces de mort

 

Sur les trois accusés, seul Forbes sera condamné : l'un a été acquitté, l'autre a réussi un test au détecteur de mensonges. Mais, après avoir passé plusieurs années en prison, Walter Forbes tombe sur un article racontant comment David Jones, propriétaire de plusieurs bâtiments, s'était spécialisé dans les arnaques à l'assurance en mettant le feu à des logements, relate CNN. Reconnu coupable dans une affaire de ce genre en 1990, il serait impliqué dans l'incendie d'un bâtiment à Jackson en 1982, selon des documents judiciaires? Des éléments qui poussent Walter Forbes à contacter la Michigan Innocence Clinic, qui enquête sur des condamnations injustifiées dans lesquelles l'ADN n'a pas été utilisé.

 

Cette association accepte de se pencher sur son dossier en 2010 et trouve plusieurs incohérences dans le témoignage d'Annice Kennebrew, seule personne entendue dans cette affaire à l'époque. En 2017, cette dernière admet avoir menti, ce qu'elle confirmera devant la justice en février 2020. Contactée par CNN, elle explique que deux hommes auraient fait pression sur elle à l'époque pour qu'elle donne les noms de Forbes et des autres accusés dans cette affaire. « Ils ont menacé de tuer mes enfants, mes parents, mes frères et sœurs », assure-t-elle, certaine que revenir sur son témoignage était « la bonne chose à faire ». « Tout ce que j'ai dit à la police, et tout ce dont j'ai témoigné au procès concernant de l'incendie, était inventé. Pour autant que je sache, Walter n'a rien à voir avec ce crime. » Malgré son mensonge, elle ne risque pas d'être condamnée, le délai de prescription du crime de parjure étant généralement de six ans.

 

2 millions de dollars de dédommagement


Durant l'enquête de la Michigan Innocence Clinic, deux personnes ont également admis que David Jones, propriétaire des lieux, était impliqué dans l'incendie ayant coûté la vie à Dennis Hall à Jackson en 1982. Jones, décédé depuis, aurait touché 50 000 dollars de l'assurance pour ce bâtiment, acheté huit ans plus tôt mais assuré deux mois avant l'incendie. Pour autant, le bureau du procureur du comté de Jackson a dans un premier temps rejeté l'annulation de la peine demandée par la Michigan Innocence Clinic. Selon lui, les incohérences dans le témoignage original d'Annice Kennebrew étaient insignifiantes. Les raisons qui auraient poussé les deux hommes (également décédés depuis) sur elle pour qu'elle livre un faux témoignage n'étaient pas assez claires pour lui.

 

Finalement, un juge a considéré que les preuves étaient suffisantes pour libérer Walter Forbes. « Jusqu'à ce que je sois condamné, je pensais que le système fonctionnerait, qu'il se corrigerait. Avec le recul, j'étais naïf », regrette le principal intéressé, qui vit maintenant près de Detroit et devrait bientôt rendre visite à sa mère de 94 ans, dans le Mississippi. « Je n'ai pas de mépris pour les gens qui ont menti pour me faire condamner. La raison est égoïste : je n'allais pas leur permettre de me détruire. Si je ne leur avais pas pardonné, cela ne leur nuirait pas, mais cela me nuirait », argue Walter Forbes. Après avoir passé injustement 37 ans en prison, il devrait toucher 2 millions de dollars de dédommagement, soit environ 1,6 million d'euros, relate USA Today. Mais il va devoir patienter plusieurs mois avant de pouvoir bénéficier de cet argent.


Le Point

Le Président Français Emmanuel Macron testé positif au Covid-19

 


Le président français Emmanuel Macron a été testé positif au Covid-19 jeudi 17 décembre, après avoir présenté des symptômes, a annoncé le palais présidentiel de l'Élysée. Le chef de l’État va désormais s'isoler pendant sept jours.


Après le diagnostic établi par « des tests RT-PCR réalisés dès l'apparition de premiers symptômes », le chef de l'État « s'isolera pendant 7 jours », ajoute la présidence dans communiqué. Selon l'Élysée, il « continuera de travailler et d'assurer ses activités à distance ».


Après plus d'un an de fermeture, le Nigéria rouvre ses frontières terrestres avec ses voisins

 


Après plus d’un an de fermeture, les frontières terrestres nigérianes sont enfin rouvertes à partir de mercredi 16 décembre 2020, sur ordre du président Muhammadu Buhari.

 

« Le président Muhammadu Buhari a ordonné l'ouverture immédiate de quatre frontières terrestres : Seme, Illela, Maigatari et Mfun », a annoncé mercredi, le bureau du Chef de l'État.

 

Ces frontières ont été fermées aux marchandises en août 2019 pour empêcher la contrebande de riz et d'autres produits, dans le but d'assurer l'autosuffisance alimentaire dans le pays. Elles ont été rouvertes partiellement aux passagers, puis refermées en raison de la pandémie de coronavirus.

16 décembre 2020

« Les ministres et hauts fonctionnaires doivent être au service du peuple et non à leur service ou à celui de leur famille », dixit Alpha Condé


A 82 ans, le président Alpha Condé a prêté serment mardi devant la Cour constitutionnelle pour un troisième mandat. Dans son discours d'investiture prononcé en présence d'un parterre de chef d'États africains, il a appelé les Guinéens à "oublier le passé" et a promis gouverner autrement, c'est-à-dire servir le peuple.

 

La Guinée a "besoin d'un véritable sursaut national afin de consolider notre commun désir de vivre ensemble, fondé sur l'intérêt national et le respect de nos institutions", a affirmé le chef de l'État.

 

"Nous aspirons tous à un changement profond et rapide. C'est pourquoi il faut changer les pratiques et les méthodes. Nous nous engageons à lutter avec fermeté contre la corruption, le copinage et le clientélisme", a ajouté Alpha Condé.

 

"Nous voulons désormais gouverner autrement, cela veut dire travailler pour les couches les plus vulnérables. Gouverner autrement, c'est servir le peuple. Les ministres et hauts fonctionnaires doivent être au service du peuple et non à leur service ou à celui de leur famille", a-t-il assuré

15 décembre 2020

2020 bat le record en termes de journalistes emprisonnés dans le monde

 


Le Comité de protection des journalistes (CPJ) a publié ce mardi son rapport annuel. Il en ressort que 274 journalistes ont été emprisonnés et 26 journalistes et personnes travaillant pour des médias ont été tués au cours de l'année écoulée. Un record jamais atteint.

 

 

Dans ce rapport 2020, le CPJ accuse les gouvernements du monde entier de réprimer les médias et d'alimenter la désinformation en temps de pandémie de Covid-19.

 

"C'est choquant et consternant", a estimé le directeur exécutif du CPJ Joel Simon dans un communiqué.

 

Le pays emprisonnant le plus de journalistes est la Chine pour la deuxième année consécutive, selon le CPJ, avec 47 journalistes derrière les barreaux.

 

La Turquie, l'Egypte et l'Arabie saoudite, aux côtés du Bélarus et de l'Ethiopie, figurent également parmi les pays enfermant le plus de journalistes.

 

Les conclusions du rapport du CPJ rejoignent celles de RSF, qui notait dans son bilan annuel publié lundi que le nombre de journalistes -- professionnels ou non -- emprisonnés arbitrairement dans le monde est resté "historiquement haut" en 2020, à près de 400, tandis que la crise sanitaire s'est accompagnée d'une hausse des violations de la liberté de la presse.

14 décembre 2020

Faure Gnassingbé à la cérémonie de prestation de serment d’Alassane Ouattara ce lundi

 



Réélu le 31 octobre dernier, Alassane Ouattara a prêté serment pour un troisième mandat présidentiel à la tête de la Côte d’Ivoire ce lundi 14 décembre 2020. Plusieurs chefs d’États africains, dont celui du Togo Faure Gnasssingbé, sont annoncés à cette cérémonie  qui se tiendra au palais présidentiel d’Abidjan.

 

La cérémonie a été « sobre »  avec un parterre de 300 invités parmi lesquels une dizaine de chefs d’État, tels que le Béninois Patrice Talon, le Togolais Faure Gnassingbé, le Congolais Denis Sassou-Nguesso, le Nigérian Mahamadou Issoufou, le Burkinabè Roch Marc Christian Kaboré ou encore le Ghanéen Nana Akufo-Addo, président en exercice de la Cédéao. La France, elle, a été représentée par son ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

 


Elle s'est déroulée à la présidence sous la forme d’une audience du Conseil constitutionnel. Alassane Ouattara a prêté serment sur la Constitution, puis s'est vu remettre le « Grand collier de l’ordre ». Ensuite il a prononcé une adresse solennelle suivi des honneurs militaires.


 « J'ai saisi cette occasion pour lui réitérer au nom du peuple togolais et en mon nom personnel mes très vives et chaleureuses félicitations et l'assurer de ma ferme conviction de travailler ensemble avec lui pour le développement de nos deux pays et de notre espace communautaire », a tweeté Faure Gnassingbé.


Cette cérémonie d’investiture se déroule dans un contexte politique sous tension. La semaine dernière, par la voix d’Henri Konan Bédié, l’opposition, tout en rejetant encore une fois la réélection d’Alassane Ouattara, a appelé à un « dialogue national » inclusif, notamment pour réformer la Constitution et organiser de nouvelles élections. « Une provocation » et un « aveu d’échec », a rétorqué pour sa part le RHDP, le parti au pouvoir. Actuellement Pascal Affi N’guéssan est toujours derrière les barreaux.

12 décembre 2020

Israël annonce la normalisation des relations avec le Bhoutan

 


Israël a établi des relations diplomatiques avec le Bhoutan pour la première fois samedi soir, rapportent les médias israéliens. L'accord a été signé par l'ambassadeur d'Israël en Inde, Ron Malka.

 

"Je salue l’établissement de relations entre Israël et le Bhoutan, qui sont le fruit des accords de paix. Nous sommes en pourparlers avec d'autres pays qui souhaitent normaliser leurs relations avec nous", a déclaré le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou.

 

Le Bhoutan entretient des relations diplomatiques officielles avec seulement 53 pays dans le monde.


Ces derniers mois, Israël a fait la paix avec les Emirats Arabes Unis, le Bahreïn, le Soudan et le Maroc. 

10 décembre 2020

Le Maroc normalise ses relations avec Israël


C'est le Président américain Donald Trump qui l'a annoncé ce voire via tweeter. Le Royaume du Maroc a accepté normanaliser totalement ses relations avec Israël.


C'est le quatrième pays arabe à le faire après les Emirats Arabes Unis, le Barhein et le Soudan. Cette nouvelle normalisation intervient en échange de la reconnaissance par la Maison blanche de la reconnaissance des américains de la souveraineté du Royaume, dirigé par Mohamed VI, sur le Sahara occidental.

09 décembre 2020

Présidentielle au Ghana : C'est officiel, Nana Akufo ADDO réélu avec 51,59 % de voix (Brève)

 


Fin du suspens au Ghana, le président sortant Nana Akufo ADDO est réélu dès le premier tour pour un deuxième mandat de 4 ans avec 51,59 % de voix contre 47,66% pour son adversaire John Mahama, selon les résultats provisoires donnés par la commission électorale.

C'est la troisième fois que les deux hommes s'affrontaient dans les urnes dans le cadre d'une élection présidentielle. Nana Akufo ADDO gagne pour la deuxième fois successive. Il avait succédé à son rival John Mahama  en 2016 après une défaite en 2012 contre l'ancien président.

08 décembre 2020

Début ce mardi d'une campagne de vaccination massive contre le covid-19 au Royaume Uni

 

Photo crédit RFI

Le Royaume Uni a lancé une campagne de vaccination massive de sa population contre le coronavirus. Margaret Keenan, une grand-mère britannique de 90 ans, est devenue ce mardi 8 décembre la première patiente au monde à recevoir le vaccin Pfizer/BioNTech à 6h31.

 

Les 800 000 doses du vaccin ont été acheminées dans 50 hôpitaux à travers les quatre nations du Royaume-Uni pour vacciner dans un premier temps 400 000 personnes qui recevront une deuxième dose dans 21 jours. 


Les heureux élus qui le recevront à partir de ce mardi sont des personnes de plus de 80 ans contactées par leur médecin traitant, ainsi que des patients âgés déjà hospitalisés ou qui avaient un rendez-vous prévu à l'hôpital. Également dans la file d'attente, les personnels soignants des maisons de retraite et des hôpitaux.

07 décembre 2020

Présidentielle au Ghana ce lundi : Qui de Nana Akufo-Addo et de John Mahama remportera le 3ème round ?

 


C’est une élection présidentielle de déjà vue ce 7 décembre 2020 au Ghana. Nana Akufo ADDO, le chef de l’Etat sortant, affronte pour la troisième fois son prédécesseur et rival John Mahama. Il s’agit des premières élections depuis la mort de Jerry Rawlings, en novembre dernier.

 

Les ghanéens votent ce lundi pour élire leur  futur président de la République pour les quatre prochaines années.


Parmi les douze candidats en lice pour ce scrutin, les observateurs s’attendent à un duel entre le New Patriotic Party (NPP), défendu par Nana Akufo-Addo, et le National Democratic Congress (NDC), représenté par l'ex-président John Mahama. Ces deux partis politiques dominent la vie politique au Ghana depuis près de trois décennies. Il s’agira du troisième affrontement entre les deux rivaux : John Mahama l’avait emporté en 2012, Nana Akufo-Addo en 2016.

 

Les deux principaux candidats ont signé vendredi un « pacte de paix » à Accra, s'engageant à ne promouvoir aucune violence lors du vote et à la proclamation des résultats. Le Ghana, une démocratie africaine mature, est donc à l’épreuve des urnes. Ce même lundi se déroulent aussi les élections législatives dans le pays.

04 décembre 2020

Laurent Gbagbo récupère enfin ses passeports, il peut désormais rentrer en Côte d’Ivoire

 


Plus rien n’empêche Laurent Gbagbo de rentrer désormais chez lui en Côte d’Ivoire. L’ancien chef de l’État ivoirien devrait bientôt pouvoir rentrer à Abidjan. Après plusieurs mois d’attente, Laurent Gbagbo a récupéré, ce vendredi, ses deux passeports : un ordinaire et un diplomatique.

 

Depuis son arrestation d’avril 2011, Laurent Gbagbo n’avait plus de document de voyage.

 

Selon RFI, Ce vendredi matin, à 11 heures, dans un grand hôtel de l’avenue Louise à Bruxelles, l’ancien président ivoirien s’est fait remettre un passeport ordinaire et un passeport diplomatique par deux diplomates ivoiriens : un envoyé spécial d’Abidjan, la cheffe de cabinet du ministère des Affaires étrangères, et l’ambassadeur de Côte d’Ivoire en Belgique.

Laurent Gbagbo compte rentrer en Côte d’Ivoire dans le courant du mois de décembre, indique RFI.

03 décembre 2020

Décès de l’ancien président français Valéry Giscard d’Estaing des suites de covid-19

 


L'ancien président Valéry Giscard d'Estaing, âgé de 94 ans, est décédé, mercredi 2 décembre au soir, « entouré de sa famille » dans sa propriété d'Authon, dans le Loir-et-Cher.

 

« Valéry Giscard d'Estaing s'est éteint mercredi 2 décembre dans sa maison familiale du Loir-et-Cher. Son état de santé s'était dégradé et il est décédé des suites du Covid-19 », a écrit sa famille dans un communiqué transmis à l'AFP.

 

Chef de l'État de 1974 à 1981, il avait été hospitalisé à plusieurs reprises ces derniers mois pour des problèmes cardiaques.

 

Valéry Giscard d'Estaing a dirigé la France pendant un septennat. En 1981, président sortant et candidat à sa propre succession, il a été éclaboussé par un scandale de diamants reçus en cadeau de la part du chef de l’État centrafricain Jean-Bedel Bokassa. L’affaire avait empoisonné les dernières années de son règne. Il a été battu aux élections par un certain François Mitterrand.

26 novembre 2020

Présidentielle au Burkina Faso: Rock Marc Christian Kaboré fait un coup KO (résultats de la CENI)

 


Les résultats de l’élection présidentielle du 22 novembre dernier au Burkina Faso viennent de tomber. Le camp au pouvoir rêvait d’un coup KO. C’est désormais une réalité. 


Selon la CENI, Le président sortant Rock Marc Christian Kaboré  remporte une large victoire avec 57,87% des suffrages exprimés dès le premier tour de l’élection.


La balle est désormais dans le camp de la cour constitutionnelle pour donner les résultats définitifs.

 

« Je serai le Président de tous les Burkinabè », a réagi M. Kaboré sur twitter.

25 novembre 2020

«Jerusalema», la chanson sud-africaine devenue tube planétaire et viral sur les réseaux sociaux



Elle cartonne, fait du boom, emballe toutes les couches socioprofessionnelles et toutes les classes d'âges, elle pense même les cœurs en ce moment particulier où la Covid-19 fait son dictat.  Jerusalema, un chef d'œuvre musical inédit d'un duo sud-africain, est devenu le tube planétaire de l'année 2020 quelques mois après sa sortie.

 

L’histoire de cette chanson débute il y a un an. Fin novembre 2019, les artistes sud-africains Master KG et Nomcebo Zikode (la chanteuse) sortent ce titre dans leur pays. C’est un peu un gospel, une prière qui demande pardon et protection à Dieu : "Jérusalem est ma maison, ne me laisse pas tomber". Le morceau connait un vrai succès en Afrique du Sud le pays le plus touché par la pandémie du coronavirus en Afrique. La  douceur de son rythme fait du bien par temps de confinement.

 

Dans un premier temps le succès de ce morceau ne franchit pas les frontières du pays jusqu’à ce que les réseaux sociaux s’en mêlent et en particulier le réseau Tik Tok. Tout s’emballe comme une trainée de poudre. D’abord en février, il est repris en Angola, au Nord de l’Afrique du Sud. Puis par le biais de la langue, la chanson sort du continent et atteint le Portugal. Et se déclenche alors un phénomène via Tik Tok : le Jerusalema Dance Challenge. Un peu partout sur la planète, des personnes confinées vont se filmer en train de reproduire la danse originale.



En Amérique, en Europe, en Afrique, en Asie et en Océanie, des mineurs se filment en train de danser, des soignants et personnels de la santé, en Afrique des nonnes, des pompiers et policiers, des familles, des couples etc, et ça continue.Le Dance Challenge atteint aussi, depuis la rentrée, de nombreuses écoles dans le monde. De nombreuses chorégraphies sont faites sur le morceau. Même les personnes âgées, les prêtes, dansent au rythme de Jerusalema. Il est repris par de nombreux artistes, le nigérian Burna Boy, un groupe de salsa au Venezuela, ou en France le chanteur Vianney. 

 


Avec ces 250 830 811 vues sur YouTube en date de ce 25 novembre 2020, est le morceau le plus recherché au monde sur l’application Shazam.  Sur Facebook, Jerusalema tonne aussi. Cette chanson a été  désignée tout récemment meilleure chanson de l’année par la chaine MTV Africa.

Décès de l’ancien président du Niger Mamadou Tandja

 


L'ancien président du Niger Mamadou «Baba» Tandja, est décédé mardi 24 novembre à Niamey à l'âge de 82 ans. Un deuil de trois jours sera observé sur toute l'étendue du territoire national.

 

Mamadou Tandja avait dirigé le pays de 1999 à 2010, date de son renversement par un putsch. Sa mort a été annoncée par la présidence.

 

« Le président de la République et le gouvernement ont le regret de vous annoncer le décès de son Excellence Tandja Mamadou, ancien président de la République du Niger, décès survenu ce jour 24 novembre à Niamey », selon un communiqué de la présidence lu à la télévision publique nigérienne. La cause de la mort n'est pas précisée.

 

Ancien compagnon du général Seyni Kountché avec lequel il renverse la première République (1974), Tandja Mamadou est un militaire de carrière, un homme charismatique au regard sévère.

 

Après les armes, Tandja Mamadou embrasse la vie politique en 1990. Ministre de l'Intérieur sous Ali Saibou, il dirige d'une main de fer la région de Tahoua et la répression de la révolte touarègue, en mai 1990, à Tchintabaraden, dans le nord du pays rappelle notre correspondant à Niamey, Moussa Kaka.

 

La conférence nationale nigérienne de 1991 met en place un gouvernement de transition, dirigé par Amadou Cheiffou. Mamadou, qui conduit l'ancien parti-État, le MNSD-Nassara, se présente aux présidentielles de 1993 et 1996, mais il doit attendre celle de novembre 1999 pour accéder au pouvoir.

24 novembre 2020

USA : Malgré son refus d’admettre sa défaite, Donald Trump donne son feu vert au processus de transition vers une administration Biden

 


Donald Trump a autorisé lundi l'administration américaine à opérer le processus de transition pour le président élu Joe Biden, lui donnant accès à des fonds et des comptes-rendus, alors même que le président sortant a promis de continuer à contester les résultats de l'élection présidentielle du 3 novembre.

 

Sans reconnaitre officiellement la victoire de son adversaire démocrate Joe Biden, et alors qu'il multiplie les recours en justice, sans succès, pour tenter de démontrer des fraudes lors du scrutin du 3 novembre, le président américain sortant promet poursuivre un « juste combat ».

 

« Néanmoins, dans le meilleur intérêt de notre pays, je recommande » que l'agence gouvernementale chargée du transfert du pouvoir fasse « ce qui est nécessaire concernant les protocoles, et j'ai demandé à mon équipe de faire de même », a tweeté Donald Trump.

20 novembre 2020

USA : Donald Trump refuse toujours d’accepter sa défaite à la présidentielle et lance une guérilla judiciaire

 


Donald Trump refuse catégoriquement de lâcher prise deux semaines après l'élection présidentielle qui a donné son adversaire démocrate Joe Biden comme gagnant. Il ne reconnait toujours pas sa défaite et lance une bataille judiciaire sans précédent.


S'estimant être le vrai vainqueur, le milliardaire républicain crie toujours aux fraudes  et refuse sa défaite. Pour la circonstance, Trump fait recours à une armada d'avocats déterminés et acquis à la cause.


Ce conseil, dirigé par le très sulfureux avocat Rudy Giuliani, a fait une conférence de presse il y a juste 24 heures. Les avocats clament eux aussi que les démocrates, aidés par les médias, ont organisé des fraudes massives, portant ainsi atteinte au vote.

 

Jeudi, le recomptage des bulletins dans l’Etat de Géorgie confirme toujours la victoire de Biden.

 

Donald Trump compte aller jusqu’au bout. Une situation qui fait trembler la première puissance du monde.

18 novembre 2020

Le parlement de la CEDEAO tient une réunion délocalisée à Lomé et donne le ton à son 20ème anniversaire

 


« La CEDEAO à l'ère de la COVID 19 et au-delà : mettre l’accent sur la technologie de l’information et de la communication pour la promotion de l’enseignement à distance et la formation dans les États membres. »

 

C’est sur ce thème d’actualité que la Présidente de l’Assemblée nationale, Mme Yawa Djigbodi TSEGAN a donné le ton aux travaux de la réunion délocalisée de la commission mixte du parlement de la CEDEAO ce mardi 17 novembre 2020 à l’hôtel 2 février à Lomé, en présence du président du parlement de la CEDEAO, M. Sidie Mohamed TUNIS, des membres du gouvernement, des ambassadeurs et des députés de la CEDEAO. Le lancement des festivités marquant le 20ème anniversaire de l’institution parlementaire de l’espace communautaire a été effectué par la même occasion.

 


Pour la cheffe de l'Assemblée nationale, Yawa Djigbodi TSEGAN, la présente réunion est l’occasion propice pour débattre et trouver des solutions appropriées et adaptées au défi du e- learning en Afrique et en particulier dans l’espace communautaire. Aussi a-t-elle rappelé, les efforts du Togo sous le leadership du Président de la République Faure Essozimna GNASSINGBE en matière de l’utilisation des TIC dans l’enseignement à distance entre autres.

 

La cérémonie a connu aussi des messages et interventions provenant du président du parlement de la CEDEAO, M. Sidie Mohamed TUNIS, de l’honorable Aklesso ATCHOLI, 3ème vice-président de la CEDEAO, du co-président de la commission mixte, M. Aimé ASSINE et des ministres Cina LAWSON de l’économie numérique et Majesté   IHOU-WATEBA de l’enseignement supérieur.

 

Ils ont salué l’opportunité et l’importance de cette rencontre de haut niveau qui permettra de mener de profondes réflexions sur l’implémentation totale et efficiente des TIC dans le système éducatif de l’espace CEDEAO.



Rappelons que la commission mixte regroupe quatre commissions permanentes du parlement de la CEDEAO à savoir la commission de l’Éducation, de la Science et de la Culture, la commission de de la Télécommunication et Technologie et de l’Information, la commission des Affaires politiques, Paix, Sécurité et NEPAD, la commission des Affaires juridiques et Droits de l’Homme et la commission des Infrastructures.

 

Sachez qu’avant le début de la cérémonie, une minute de silence a été observée en mémoire du 3ème Vice-Président de l’Assemblée nationale, l’Honorable Ablom Kouassi André JOHNSON, membre du parlement de la CEDEAO rappelé à Dieu, le samedi 14 novembre 2020

16 novembre 2020

Présidentielle ivoirienne : Contesté par l’opposition, Alassane Ouattara reçoit les félicitations de Macron pour sa réélection

 


Emmanuel Macron a finalement décidé d’adresser ses félicitations au président Alassane Dramane Ouattara pour sa réélection pour un 3ème mandat à la tête de la Côte d’Ivoire.

 

Pendant que l'opposition ivoirienne conteste la réélection et surtout le troisième mandat du Président Alassane Dramane Ouattara, le Président français Emmanuel Macron a transmis ses "vœux de succès" à son homologue ivoirien. Dans un courrier daté du 11 novembre dont l’AFP a eu copie dimanche, le chef de l’Etat français Emmanuel Macron a félicité Alasane Ouattara, tout en l'exhortant à poursuivre le « dialogue » avec l’opposition.

 

« Je tenais à vous féliciter et vous transmettre ainsi qu’au peuple ivoirien tous mes vœux de succès », a déclaré Emmanuel Macron. « Au regard des violences et des tensions qui ont ressurgi à l’occasion de ce scrutin, le dialogue que vous avez initié le 11 avec le président Henri Konan Bédié est porteur d’espoir », poursuit-il.

 

Macron souhaite que ce premier pas "vers le rassemblement et l’ouverture puisse jeter les bases concrètes d’une réconciliation plus large, plus durable entre tous les Ivoiriens et toutes les sensibilités politiques dans le respect de l’Etat de droit" afin de mettre fin à la violence et à la division.