Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

Affichage des articles dont le libellé est DANS LE MONDE. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est DANS LE MONDE. Afficher tous les articles

24 mai 2021

Lomé a abrité ce week-end la 23è réunion du comité ministériel du GIABA


La capitale togolaise a accueilli ce samedi 22 mai 2021 les travaux de la 23è réunion du comité ministériel du Groupe Intergouvernemental d'Action contre le Blanchiment d'Argent en Afrique de l'Ouest (GIABA). Au nom du Président de la République, Mme le Premier Ministre Victoire Tomégah-Dogbé a présidé la cérémonie d'ouverture de ces travaux.


Cette 23ème Réunion du Comité ministériel du GIABA est l'occasion pour les ministres de tutelle de l’institution, d'examiner et d'adopter entre autres, le Rapport récapitulatif d'activités du Directeur Général ; le Rapport du Sous-Comité sur la révision des Statuts du GIABA ; les Rapports de la Plénière Extraordinaire et de la 35ème réunion de la Commission Technique, du Rapport d’Evaluation Mutuelle du second cycle de la République du Bénin, etc.


 
Le Directeur général du GIABA, le Togolais Kimélabalou Aba, a plaidé pour la mise en synergie des moyens des États membres pour combattre plus efficacement ces fléaux qui ont pour noms, terrorisme, blanchiment de capitaux et cybercriminalité.



En ouvrant les travaux, Mme le Premier Ministre a, au nom du Chef de l'État, félicité le GIABA et les autres organismes régionaux pour la qualité des travaux des experts. Elle a réaffirmé l'engagement et la volonté du Togo à lutter contre le terrorisme et le blanchiment de capitaux.



''L'ampleur de ces phénomènes dans notre sous-région nous interpelle plus que jamais. Nous avons l'obligation d'unir nos efforts, de renforcer notre coopération pour mener des actions concrètes et échanger des renseignements en vue de lutter efficacement contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Le gouvernement togolais considère que la digitalisation totale de l'économie couplée avec une formalisation des acteurs économiques est un levier important pour atteindre ce résultat., a-t-elle déclaré.

23 mai 2021

Bénin : Patrice Talon investi pour un second mandat


Le président béninois Patrice Talon a prêté serment ce dimanche 23 mai 2021 pour son second mandat. 


La cérémonie d'investiture s’est déroulée au stade Charles de Gaulles de Porto-Novo.


Aucun chef d'Etat n'a pris part à cette investiture.

13 mai 2021

Côte d'Ivoire : Le premier ministre Patrick Achi hôspitalisé en France


L'information a circulé comme une rumeur, mais depuis quelques heures on n'en sait un peu plus. Le Premier ministre ivoirien Patrick Achi a été hospitalisé en France en début de semaine. 



Selon les médias comme RFI, il y subirait des examens après une fatigue sévère.

Pas un mot sur la situation du côté des autorités ivoiriennes.

Pour rappel, la Côte d’Ivoire a perdu deux Premiers ministres en fonction en quelques mois. Amadou Gon Coulibaly terrassé pour une crise cardiaque en juillet 2020 et Hamed Bakayoko en mars 2021.

06 mai 2021

Interdit des réseaux sociaux, l’ancien président des Etats-Unis Donald Trump lance une nouvelle plateforme de "communication"

 


L'ex-président américain, Donald Trump, a trouvé la parade pour continuer de diffuser ses messages sur les plateformes (Facebook et Twitter) qui lui sont interdites. Il a lancé un nouveau site web de "communication".


M. Trump a été banni par Twitter et suspendu par Facebook et YouTube après les émeutes du Capitole en janvier dernier.

 

Depuis, l'ancien président publie des déclarations par communiqué de presse - que le nouveau site web accueillera désormais.

 

Les utilisateurs pourront aimer les messages et les partager sur leurs comptes Twitter et Facebook.

Une malienne donne naissance à 9 bébés

 


Une jeune dame Malienne du nom de Halima Cissé a donné naissance à neuf (9) enfants mardi 4 mai 2021, a annoncé le gouvernement malien.


« La ministre de la Santé et du Développement social est heureuse d’annoncer que ce jour 04 mai 2021, H. CISSE a accouché, par césarienne, de neuf (9) nouveau-nés au lieu de sept (7) annoncés par les résultats d’échographies faites au Mali comme au Maroc », a précisé le communiqué signé de Dr Fanta SIBY, ministre en charge de la Santé au Mali.

Croyant être enceinte de sept (7) enfants, car c’est ce qu’avait révélé l’échographie, elle a finalement donné naissance à neuf (9) bébés, cinq (5) filles et quatre (4) garçons.

 

Elle avait été prise en charge à Bamako, capitale du pays, puis « admise le 30 mars 2021 dans une clinique marocaine pour prise en charge de sa grossesse », a indiqué le ministère de la Santé et du Développement social du Mali dans un communiqué daté du mardi 4 mai 2021.

 

Selon le gouvernement malien, les bébés ainsi que leur maman se portent bien.

24 avril 2021

Tchad : Emmanuel Macron apporte son soutien à la transition présidée par le général Mahamat Déby

 


Emmanuel Macron et les présidents du Sahel apportent un soutien commun au processus de transition civilo-militaire en cours au Tchad après le décès brusque du président Idriss Déby. La décision a été prise lors d’une rencontre avec le nouvel homme fort du pays, le jeune général 4 étoiles Mahamat Déby, en marge des obsèques de l’illustre disparu à Ndjamena.

 

 

« La France ne laissera jamais personne, ni aujourd'hui, ni demain, remettre en cause la stabilité et l'intégrité du Tchad », a promis le président français Emmanuel Macron dans son oraison funèbre. Par ces mots, le président français a clairement apporté son soutien à la transition en cours. Paris défend avant tout « la stabilité et l’intégrité du Tchad ».

 

À l'attention du Conseil militaire de transition (CMT) présidé par le jeune général Mahamat Déby, Emmanuel Macron a cependant appelé à promouvoir la « stabilité, l'inclusion, le dialogue, la transition démocratique ».

 

« Tout le monde est bien conscient que le volet civil de la transition devra avoir des pouvoirs importants et qu’il faudra avoir un équilibre satisfaisant entre le comité militaire de transition et le dispositif civil qui se mettra en place », explique-t-on dans l’entourage du président français.

 

Sur la durée de la transition, Sahéliens et Français se sont voulus fermes et intransigeants: 18 mois, pas plus.

23 avril 2021

Tchad : Faure Gnassingbé aux obsèques d'Idriss Deby



Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé a pris part ce matin à N'djamena aux obsèques nationales de son homologue Idriss Deby Itno décédé le 20 avril dernier.



Une vingtaine de Chefs d’Etat et de gouvernement ont dit adieu à l’illustre disparu, parmi lesquels le dirigeant français Emmanuel Macron, ou le Président en exercice de l’UA, Felix Tshisekedi.

21 avril 2021

Décès d’Idris Deby : Faure Gnassingbé salue l’engagement de l’homme pour la paix au Tchad et la stabilité du Sahel

 


La nouvelle est tombée hier comme une bombe et a plongé le monde entier dans l’émoi. Le Président  togolais, Faure Gnassingbé, a ajouté sa voix à l'avalanche de réactions pour saluer la mémoire du chef de l’Etat tchadien Idriss Deby Itno, tué en plein combat contre les rebelles du FACT.

 

La réaction du N°1  togolais comme celles de ses pairs montre la carrure de l’illustre disparu. Sur ses pages tweeter et Facebook,  le Chef de l’Etat togolais dit avoir appris avec émotion ce décès.

 

«Je salue la mémoire de cet homme d’Etat dont l’engagement pour la paix au Tchad et la stabilité du Sahel fut constant », écrit Faure Gnassingbé.  « En ces circonstances douloureuses, j’exprime mon entière solidarité et celle du peuple togolais à sa famille et à son pays », ajoute-t-il.

 

Les obsèques de l’illustre disparu sont prévues  pour vendredi 23 avril 2021.

20 avril 2021

Tchad: Décès au combat du président Idriss Déby, tout juste réélu pour un 6ème mandat

 


« Le maréchal Idris Déby Itno est mort », a annoncé la radio-télévision d’Etat mardi 20 avril 2021.

 

Le président tchadien, qui venait tout juste d'être réélu selon les résultats provisoires de la Commission électorale, est descendu personnellement au front pour combattre les rebelles du FACT. Il été blessé dans des combats ce week-end. C'est au cours de son évacuation qu'il a rendu l'âme.


On apprend que son fils, le Général Mahamat Idriss 37 ans , à la tête d'un conseil militaire, a immédiatement pris le pouvoir pour une transition de 18 mois.

 

À 68 ans, dont 31 ans cumulés à la tête du pays, Idriss Déby Itno a emporté partout et rempile pour un sixième mandat avec 79,32% des suffrages. C'est plus qu'en 2016, où il avait obtenu 61,56%.

14 avril 2021

Burkina Faso -Qui a tué Thomas Sankara? Blaise Compaoré dans le box des accusés



Le dossier Thomas Sankara, vieux de plus de 30 ans, a enregistré des progrès sur le plan judiciaire ces dernières heures. L’ancien président burkinabè, en exil en Côte d’Ivoire depuis 2014, sera jugé pour « complicité » dans l’assassinat de Thomas Sankara.


34 ans après l’assassinat de Thomas Sankara, le 15 octobre 1987, et de 12 de ses compagnons lors du coup d’État qui avait porté Blaise Compaoré au pouvoir, l’ex-président et 13 de ses coaccusés sont renvoyés devant les juges, dont 4 de ses gardes du corps de l’époque, directement accusés d’assassinat.

 

La date du procès n’a pas encore été fixée, mais le dossier a été renvoyé devant le tribunal militaire de Ouagadougou et les charges confirmées.

13 avril 2021

Présidentielle au Bénin: Sans surprise, Patrice Talon réélu avec plus de 86% des voix


Sans surprise, le président béninois Patrice Talon a été réélu dès le premier tour de la présidentielle avec  plus de 86% des voix, selon les résultats provisoires annoncés ce mardi soir par la Commission électorale nationale autonome. Toujours selon la Cena, la participation a été de 50,17%.

 

Ce sont des résultats qui seront transférés devant la cour constitutionnelle et peuvent faire objet de recours.


10 avril 2021

Djibouti : Au pouvoir depuis 22 ans, Ismaël Omar Guelleh réélu président avec 98,58% des voix

 

 


C’est un score à la soviétique. A 73 ans, dont 22 déjà en tant que chef d’Etat, Ismaël Omar Guelleh a été réélu au premier tour vendredi à 98,58% des voix, à la présidence de la République de Djibouti. Il s’agit des chiffres officiels provisoires.

 

 

Djibouti est un petit pays stratégique de la Corne de l'Afrique dirigé d'une main de fer depuis 22 ans.

 

Sans aucun challenger de taille, Ismaël Omar Guelleh se présentait pour un cinquième et, théoriquement, dernier mandat face à Zakaria Ismail Farah, un homme d'affaires de 56 ans fraîchement débarqué en politique et dont les chances de victoire semblaient maigres.

 

« Le président Ismaël Omar Guelleh obtient 167.535 voix, soit 98,58% (...) Tels sont les résultats provisoires du scrutin présidentiel de ce 9 avril 2021 », a annoncé vers 03h15 dans la nuit de vendredi à samedi Moumin Ahmed Cheick, le ministre de l'Intérieur, sur la télévision publique RTD. Il a ajouté que M. Farah avait obtenu moins de 5000 voix. Les résultats définitifs seront prochainement « donnés par le Conseil constitutionnel ».

 

Vendredi, plus tôt dans la soirée, le Premier ministre Abdoulkader Kamil Mohamed a annoncé sur Facebook que « la participation dépasserait les 77% », contre 68% en 2016. Les quelque 215.000 électeurs inscrits (sur une population totale de 990.000 personnes) étaient invités à se rendre dans l'un des 529 bureaux de vote du pays, en majorité situés dans la capitale Djibouti-ville.

 

En 2016, lors de la précédente élection présidentielle, M. Guelleh avait été crédité d'environ 87% des voix, là aussi dès le premier tour.

09 avril 2021

Angleterre : Le Prince Philip, époux de la Reine Elizabeth II, est mort

 



Le Prince Philip, époux de la Reine Elizabeth II, est décédé ce vendredi 9 avril 2021 à l'âge de 99 ans. L’annonce a été faite ce matin par la famille royale. 


La famille royale britannique est en deuil. Le prince Philip est décédé ce vendredi 9 avril à l'âge de 99 ans, a annoncé le palais de Buckingham à travers un communiqué. Les derniers mois du duc d'Edimbourg ont été marqués par des problèmes de santé. 


En effet, l'époux de la reine Elizabeth II avait été admis le 16 février dernier à l'hôpital King Edward VI pour soigner une infection. Puis, le mercredi 3 mars, il avait subi une lourde opération du cœur à l'hôpital St Bartholomew's de Londres, comme le rapportait la BBCIls ont été unis par le mariage depuis plus de 70 ans. 

07 avril 2021

Alassane Ouattara appelle Laurent Gbagbo et Blé Goudé à rentrer en Côte d'Ivoire quand ils le souhaitent

 


Les autorités ivoiriennes donnent désormais une chance à l’amorce de la réconciliation dans le pays, depuis la crise poste électorale de 2011. Ce mercredi 7 avril, Alassane Ouattara a annoncé en conseil des ministres, que l’ancien président Laurent Gbagbo et Blé Goudé sont libres de regagner leur terre natale.

 

L'ancien président Laurent Gbagbo et son ex-ministre de la Jeunesse Charles Blé Goudé, définitivement acquittés de crimes contre l'humanité par la justice internationale, «sont libres de rentrer en Côte d'Ivoire quand ils le souhaitent», a déclaré mercredi 7 avril le président Alassane Ouattara. «Des dispositions seront prises pour que Laurent Gbagbo bénéficie, conformément aux textes en vigueur, des avantages et indemnités dus aux anciens présidents de la République», a ajouté le chef de l'État ivoirien à l'ouverture du Conseil des ministres à Abidjan.

02 avril 2021

Après son acquittement définitif, Charles Blé Goudé veut rentrer en Côte d’Ivoire pour faire la paix



Charles Blé Goudé fait désormais de la réconciliation des Ivoiriens sa priorité absolue après son acquittement définitif par la Cour pénale internationale (CPI). Pour que cela devienne une réalité, il compte retourner dans son pays natal et demander pardon à son peuple.

 

Quarante-huit heures après son blanchiment, Charles Blé Goudé veut impulser une nouvelle dynamique à sa vie. Dans sa toute première interview accordée à un média international, en occurrence RFI, il fait la promotion du pardon, de la réconciliation.

 

Dans l’entretien, il précise que ce qu’il a « traversé ces derniers temps, il ne le souhaite pas à son pire ennemi ».

« Je veux retourner en Côte d’Ivoire. Je veux retrouver mon pays. Je veux aller parler aux miens. Quand je dis aux miens, je ne parle pas de mes partisans, je leur dis merci pour tout le soutien qu’ils m’ont apporté. Moi je ne veux pas être un chef de clan. Et je souhaite que tout le monde ait le triomphe modeste parce que mon pays est en crise. Je vais participer à rassembler les Ivoiriens de nouveau », a-t-il annoncé

 

Par ailleurs, il saisit l’occasion pour demander également pardon à tous ceux qu’il a pu offenser par ses propos ou actes.

 

A la question de savoir s’il sera candidat à l’élection présidentielle dans cinq ans, il  a indiqué que sa priorité est d’entrer chez lui avec une seule idée, faire la paix en Côte d’Ivoire.

L’homme politique a tout de même déclaré qu’il va demander réparation à la CPI pour lui avoir perdu une partie de sa vie inutilement.

31 mars 2021

La chambre d’appel de la CPI confirme l'acquittement de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé



Le verdict était très attendu ce mercredi 31 mars 2021. La chambre d'appel de la Cour pénale internationale vient de rejeter l'appel du procureur et confirme la décision de première instance, acquittant l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et son ministre Charles Blé Goudé.

 

La décision a été lue par le juge Chile Eboe-Osuji.

 

En janvier 2019, l'ancien président ivoirien et l’ex-chef des Jeunes patriotes avaient été acquittés. Mais la procureure Fatou Bom Bensouda avait fait appel. Ils sont maintenant libre, complètement innocentés. L'affaire est définitivement close. Dix ans de procédure après les violences électorales de 2011. Transférés à la CPI (Haye en Hollande), les deux hommes étaient poursuivis pour crime de guerre et crime contre l'humanité.


" Nous venons de loin, mais on y est arrivé", les premiers mots de Charles Blé Goudé.


C'est une claque, un camouflé pour Bensouda, qui est en fin de mandat (elle quitte dans 2 mois). La procureure sortante a indiqué sur son comte tweeter avoir mis acte du jugement de la cour, et qu'elle respecte l'intégrité du processus.


Scènes de liesse en Côte d'Ivoire, les partisans de Bgagbo ont laissé explosé leur joie.

Niger : Des tirs nourris entendus près du palais de la présidence

 


Des tirs nourris ont été entendus durant cette nuit du 30 au 31 mars, à Niamey, au Niger, dans le quartier administratif proche du palais de la présidence. Les forces de l'ordre sont rapidement intervenues et la situation s'est apaisée après un quart d'heure, selon des sources sécuritaires.


Vers 3 heures du matin, cette nuit, il y a eu des tirs nourris, en effet, dans le secteur de la présidence de la République et du ministère des Affaires étrangères à Niamey, la capitale du Niger, au bord du fleuve Niger. Des tirs qui provenaient, selon de bonnes sources, de quelques éléments de l’armée. La Garde présidentielle a riposté à l’arme lourde.

 

Ce matin, tout est rentré dans l’ordre. En centre-ville, la circulation est fluide. Tout est sous contrôle, a indiqué une source autorisée à RFI… Les forces de l’ordre sont déployées en nombre, ce matin, au rond-point Hôpital et devant le siège de l’Assemblée nationale.


Le chef de l'Etat sortant Issifou Mahamadou et le président élu sont tous deux au palais de la présidence actuellement, indique t-on.

S’agit-il d’une tentative de coup d’État militaire, un mois après l’élection de Mohamed Bazoum, une élection très contestée ? On ne le sait pas encore et on attend, dans la journée, une déclaration des autorités nigériennes.

23 mars 2021

Congo-Brazzaville: Au pouvoir depuis 37 ans, Dénis Sassou-Nguesso réélu président avec 88,57% des voix

 

 


Le président sortant du Congo-Brazzaville, Denis Sassou-Nguesso, a été réélu avec 88,57% des voix pour un mandat de cinq ans, selon les résultats provisoires officiels de la Commission électorale, annoncés par le ministre de l'Intérieur. Un victoire aux allures de triomphe.


Sassou Nguesso, 77 ans dont 36 au pouvoir, devance largement son principal rival Guy-Brice Parfait Kolélas, décédé lundi de  covid-19 (7,84%). La participation s'est établie à 67,55%.

 

Ces résultats peuvent faire l'objet d'un recours devant la Cour constitutionnelle. L’opposition les conteste déjà.

19 mars 2021

Faure Gnassingbé sur le décès du président John Magufuli : « La Tanzanie perd un vaillant patriote »

 


Le chef de l’Etat togolais a aussi réagi quelques heures après l’annonce du décès du président tanzanien John Magufuli. Faure Gnassingbé dit être attristé de cette nouvelle et adresse ses condoléances à la famille du défunt et au peuple frère de ce pays.

 

«Je suis profondément attristé par la nouvelle de la disparition du président tanzanien John Magufuli. Au peuple frère de Tanzanie qui perd un vaillant patriote, au gouvernement et à la famille éplorée, j'adresse mes sincères condoléances », a-t-il écrit.

 

John Magufuli s’est éteint le mercredi 17 mars 2021, officiellement des suites de problèmes cardiaques, alors que l’opposition par de covid-19. La  vice-présidente  Samia Suluhu Hassan a pris ce matin sa succession à la tête du pays pour achement son deuxième mandat entamé en 2020.

18 mars 2021

Décès du président tanzanien John Magufuli, alias "le bulldozer"

 


Les rumeurs sur son état de santé allaient de bon train depuis quelques semaines. Le président de la Tanzanie John Magufuli, alias, "le bulldozer", est mort mercredi 17 mars 2021. Annonce faite à la télévision nationale par sa vice-présidente  Samia Suluhu Hassan.

 

Absent de la scène publique depuis le 25 février dernier, John Magufuli, a rendu l'âme à l'âge de 61 ans. Les autorités tanzaniennes parlent de décès des suites de problèmes cardiaques, tandis que l'opposition évoque une mort de la forme grave du covid-19.

 

« C'est avec une grande tristesse que je vous annonce qu'aujourd'hui, le 17 mars 2021, à 18 heures au soir, nous avons perdu notre chef John Pombe Joseph Magufuli décédé des suites de complications cardiaques à l'hôpital Mzena de Dar es Salaam, où il était soigné. Il a été hospitalisé à partir du 6 mars au centre de cardiopathie de Jakaya Kikwete, lorsqu'il a développé des complications cardiaques chroniques qui le troublent depuis dix ans », a déclaré la vice-présidente de la Tanzanie.


Il avait nié l'existence du covid-19 affirmant que son pays était protégé par Dieu. Fervent catholique, Il demandait constamment à sa population de prier pour être guérie du mal.


John Magufuli était le cinquième président de la Tanzanie depuis son indépendance en 1961. Il est élu président pour la première fois en octobre 2015, avec 58% des voix. Il succède alors à Jakaya Kikwete. Il avait entamé en 2020 son deuxième mandat, qu’il ne va d’ailleurs pas continuer.


Avant d'accéder à la magistrature suprême, John Magufuli, issu d'une famille modeste et diplômé de chimie, est plusieurs fois ministre, à partir du début des années 2000. Il se voit notamment confier les portefeuilles de l'Élevage et de la Pêche, du Logement ou encore des Travaux publics.

 

Il est surnommé « tinga tinga », « bulldozer » en swahili, en référence aux programmes de construction qu'il met en œuvre. En tant que chef de l'État, il promet de lutter contre la corruption, de développer le pays et son économie et lance de grands travaux. Il se distingue par une action résolue en faveur des plus pauvres. Cette forme d’empathie, il a voulu la démontrer aussitôt investi, prenant toute une série de mesures drastiques et allant même jusqu’à diviser son propre salaire par quatre, devenant l'un des chefs d’État africains les moins bien payés. C’est dans l'éducation et la lutte contre la pauvreté que seront investies les sommes qui, auparavant, s’évaporaient dans la fraude fiscale.

 

Un deuil national  de 14 jours à été décrété dans le pays.