Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

Affichage des articles dont le libellé est ECONOMIE. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est ECONOMIE. Afficher tous les articles

05 juillet 2022

Umoa-Titres : le Togo sollicite 30 milliards FCFA


Une dizaine de jours après son dernier succès sur le marché financier régional, le Togo initie une nouvelle opération. Le Trésor a émis en fin de semaine écoulée un avis d’appel d’offres.  


L’opération, une nouvelle émission simultanée d’obligations de relance (ODR), vise à lever 30 milliards FCFA. Les titres, d’une valeur nominale de 10 000 FCFA ont des durées de 05 et 10 ans et des taux d’intérêt de 5,8% et 6,1%.


Les fonds mobilisés serviront notamment à assurer la couverture des besoins de financement du budget de l'État, dans le cadre de la stratégie de relance économique post-Covid. Depuis janvier, le Trésor a déjà réussi à récolter un peu plus de 300 milliards FCFA, sur un objectif annuel de 550 milliards.

01 juillet 2022

UK Export Finance envisage élargir son cadre de partenariat avec le Togo


La première ministre Victoire Tomégah-Dogbé a présidé le 27 juin 2022 une séance de travail entre le gouvernement et une délégation de UK Export Finance une agence de crédit à l'exportation du gouvernement britannique.


Les discussions ont porté sur l'élargissement du cadre de partenariat.

25 juin 2022

BCEAO: Sani Yaya préside la deuxième session du Conseil des ministres de l'UEMOA au titre de l’année 2022


A Dakar la capitale du Sénégal, le ministre togolais de l'économe et des finances préside la deuxième session du Conseil des ministres de l’Union au titre de l’année 2022,, la toute première en présentiel depuis la survenue de la pandémie du Covid-19 en 2020.


Au nom des ministres, le président du Conseil, Sanni Yaya, par ailleurs ministre de l’Économie et des Finances du Togo, a révélé les actions déterminantes posées par l’ex gouverneur Koné durant ses mandats à la BCEAO depuis 2011.


« À ce stade de mon propos et avant d’aborder l’ordre du jour de notre rencontre d’aujourd’hui, je voudrais rendre un vibrant hommage à Monsieur Tiémoko Meyliet Koné, ancien Gouverneur de la BCEAO, nommé le 19 avril 2022. Vice-président de la République par Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara. Président de la République de Côte d’Ivoire. Monsieur Koné a vécu une riche et brillante carrière à la BCEAO couronnée en 2011 par sa désignation en qualité de Gouverneur. À la tête de notre Institut d’émission commun, le Gouverneur Koné a grandement contribué à assurer la crédibilité et l’efficacité de la politique monétaire ainsi que la résilience du secteur bancaire et financier de l’UMOA », a ainsi déclaré Sanni Yaya, président du Conseil.


Parmi les actions menées par l’ancien gouverneur de la BCEAO, il y a eu notamment la création de l’Agence UMOA-Titres, la mise en place d’un dispositif de soutien au financement des PME/PMI, la mise en œuvre d’une stratégie régionale d’inclusion financière ou encore la promotion des Bureaux d’information sur le crédit (BIC).

L’action décisive de la BCEAO durant la période de la pandémie de la Covid-19 sous l’impulsion du Gouverneur Tiémoko Meyliet Koné avec les “Bons Covid-19“ a été unanimement saluée.


« Cette initiative a permis à nos pays de mobiliser d’importantes ressources au plus fort de la crise sanitaire, a des conditions très favorables, afin de faire face aux besoins urgents. Ensuite, en 2021, la BCEAO a encore soutenu les États dans la levée des ressources pour le financement de leurs plans de relance économique, à travers la structuration et l’émission des « Bons de Soutien et de Résilience » et des « Obligations de Relance » », a indiqué le Conseil des ministres de l’UEMOA.

Le président, Sanni Yaya a ainsi adressé, au nom de l’ensemble du Conseil des ministres, des vœux ardents de réussite dans ses nouvelles fonctions à celui qui a occupé les fonctions de Gouverneur de la BCEAO pendant plus d’une décennie. « Nous lui adressons également nos vives félicitations et lui souhaitons plein succès dans ses nouvelles fonctions. Que son action en qualité de Vice-président de la République impacte davantage le bien-être des populations de notre Union ».

24 juin 2022

Umoa-Titres : le Togo lève 25 milliards FCFA


Le Togo a bouclé ce vendredi une nouvelle sortie sur le marché financier régional. Le pays avait en effet lancé un appel d’offres pour la mobilisation de 25 milliards FCFA, à travers une émission simultanée d’obligations de relance (ODR). 


Deux OAT ont été lancées, de durées respectives de 3 et 7 ans. En tout, plus de 80 milliards FCFA de soumissions ont été recueillis, mais le Trésor n’a finalement retenu que le montant recherché, à raison de 18,7 milliards pour la première OAT et 6,2 pour la seconde. 


Avec cette nouvelle opération réussie, le Togo passe le cap des 300 milliards FCFA récoltés depuis le début de l’année. 

23 juin 2022

Togo : La Banque mondiale ouvre ses portes au public




La Banque mondiale est en pleine journées porte-ouverte depuis ce jeudi 23 juin 2022 au Togo. Elles ont été officiellement lancées par la première ministre Victoire Tomégah-Dogbé et la directrice pays des opérations de l'institution, aussi en charge au Bénin, Côte d'Ivoire, et Guinée.


Du 23 au 24 juin 2022, la Banque mondiale ouvre ses portes au public togolais. L'initiative vise à célébrer le partenariat entre le pays et le Groupe; à partager les résultats des projets financés et à permettre aux visiteurs d'échanger avec les acteurs et bénéficiaires des projets.


Plusieurs activités sont au programme durant les deux jours ; la foire des actions et produits des 19 projets novateurs qui composent le portefeuille de la Banque mondiale au Togo, des discussions autour de récentes études analytiques, des interventions de la Société financières internationale...

Selon le Directrice pays des opérations, le Togo a accompli des progrès économiques et sociaux significatifs ces dernières années grâce aux réformes et investissements consentis dans des secteurs importants.


"Le Groupe est satisfait de contribuer aux transformations en cours dans le pays et va contribuer à accompagner les efforts du gouvernement dans la lutte contre la pauvreté et la promotion de la prospérité partagé", a souligné Mme Coralie Garvers dans son allocution d'ouverture.


" Le développement des industries locales contribuera à la transformation des matières premières et la promotion des chaines de valeur. Ce qui permettra la création d'emplois de qualité pour une croissance économique forte et partagée", a appuyé Mme Hawa Wagué, Représentant-résidente de la Banque mondiale pour le Togo.


Entre 2017 et 2022, le montant de l'appui à été multiplié par 4 (de 184 à plus de 900 millions USD).


Les activités se poursuivent jusqu'à vendredi 24 juin 2022.

22 juin 2022

Forum économique annuel du Qatar : Faure Gnassingbé a présenté la compétitivité et l’attractivité économique du Togo


Le Président de la République, Faure Gnassingbé, a été l’hôte d’une session dédiée au Togo au premier jour du Forum économique annuel du Qatar qui se tient actuellement à Doha.


Seul intervenant en provenance d’un pays francophone d’Afrique au cours de la séquence consacrée au futur du continent, intitulée « In conversation with President Gnassingbe », le Président de la République, a évoqué les ressorts de l’inclusion socio-économique de du Togo dans un contexte de crise sanitaire et économique, et mentionné les préoccupations posées par l’inflation et l’insécurité au plan régional.


Étant l’hôte de la session dédiée au Togo, le Président de la République n’a pas manqué de mettre en lumière les avantages compétitifs du Togo et l’attractivité que représente la possibilité de développer des chaînes de valeurs, tout en profitant de la compétitivité du Port autonome de Lomé.

20 juin 2022

Faure Gnassingbé est au Qatar





À l’invitation de Son Altesse Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, Émir du Qatar, le Président de la République, SEM Faure Essozimna Gnassingbé prend part à Doha au deuxième Forum économique annuel du Qatar qui se tient du 20 au 22 juin 2022.


Comme l’indique la présidence de la République Togolaise, cette plateforme internationale de haut niveau réunit plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement, des partenaires au développement, des investisseurs et opérateurs économiques de renom. Elle vise à trouver des stratégies plus globales permettant de relever les défis les plus urgents des économies et d’assurer une reprise égalitaire de la croissance post-pandémie.

 

Durant trois jours, ces hautes personnalités vont discuter dans un format de dialogue des questions relatives à la renaissance des économies africaines, aux investissements dans un environnement financier en mutations, à la résilience des chaînes d’approvisionnement, la lutte contre l’inflation, la transition énergétique et l’économie numérique.

 

Le Chef de l’Etat partagera avec les partenaires bilatéraux et multilatéraux, l’expérience de la résilience de l’économie togolaise. Dans un contexte international encore incertain, e Togo affiche des perspectives de croissance positive, grâce aux réformes audacieuses et aux investissements dans les secteurs à fort potentiel économique et social. 


Le pays saisira l’occasion pour nouer de nouveaux partenariats pour la mise en œuvre des projets prioritaires de la Feuille de route 2020-2025.  Durant son séjour, le Chef de l’Etat s’entretiendra avec son homologue qatari sur des questions relatives à la coopération entre leur pays.

19 juin 2022

Togo : L'OTR et l'OTM forment les journalistes sur la loi de finances exercice 2022, la Taxe d’habitation et l’immatriculation foncière


Des journalistes venus du grand Lomé, de la région maritime et des plateaux ont été outillés pendant deux jours sur la loi de finances exercice 2022, la Taxe d’habitation et l’immatriculation foncière ainsi que le renforcement des capacités sur les techniques de rédaction des articles économiques. 


Ils étaient une soixantaine de journalistes togolais issus de la presse écrite et en ligne venus du Grand Lomé, de la région Maritime et des plateaux à prendre part à cet atelier de formation  du 14 au 15 juin 2022. L’initiative portée par l’Observatoire Togolais des Médias (OTM) avec l’appui de l’Office Togolais des Recettes (OTR) a permis aux  participants d’actualiser leurs connaissances sur les mesures reconduites et non reconduites dans la loi de finances exercice 2022. 


L’objectif , selon le représentant du Commissaire général de l'Office Togolais des Recettes, est d’enrichir les connaissances des hommes et femmes des médias en matière des finances, ressentir l’impact de l’initiative sur les productions journalistiques et mieux sensibiliser sur le civisme fiscal. Il s’agit également pour les détenteurs du quatrième pouvoir de lutter contre la désinformation et l' intoxication du contribuables. 


En effet, l’impôt constitue et demeure un instrument incontournable pour le développement des Etats surtout les Etats en voie de développement. Son acquittement permet à l’Etat de faire face à des dépenses publiques. L'Etat togolais, afin d’augmenter ses recettes pour tenir le coup de l’augmentation des charges publiques, a opté pour une adhésion libre et le libre consentement à l’impôt. Cette approche, selon M. Essien ATTA-KAKRA , exige des sensibilisations et des informations justes et vraies. D’où, l’initiative s’avère d’une importance capitale pour les acteurs. Le Ministre de la communication et des Médias, a salué la coopération entre l’OTM et l’OTR en vue d’une édification de médias de qualité, professionnels et responsables. Pour Prof. Akodah AYEWOUADAN, le rôle que joue l’OTM au sein du paysage médiatique du pays est un rôle décisif. « Voir qu’une institution aussi importante que l’OTR donne sa confiance à l’OTM pour qu’il se mette au service des journalistes, me réjouis à plus d’un titre. Vous retrouvez en formation sur ces thématiques me réjouis également. Le rôle du journaliste dans la société reste un rôle important parce que le journaliste est un combat de médium, un trait d’union entre une information brute et l’information qui va dans les mains des populations. Nous devons tous ensemble continuer à œuvrer dans le sens de l’édification de média de qualité et professionnel parce que ces médias participent de façon dubitable à la construction d’un état de droit », a-t-il indiqué en ouvrant les travaux. 


L’initiative répond également à la problématique de la capacité des professionnels des médias à produire des contenus fiables , acceptables et de qualité en fiscalité. Selon le Président de l’OTM, le constat part de la faible participation des journalistes à la première édition du concours de production audiovisuelle sur le civisme fiscal ainsi que la qualité passable des productions. 


« Le constat est palpable. Plusieurs rapports sur l’activité des médias indiquent que la place réservée à la rubrique dans les productions médiatiques est très minime et ça s’explique. On ne peut parler des choses qu’on ne maîtrise pas. C’est pour palier cette carence que nous organisons cet atelier. Nous espérons qu’il va contribuer à amener les journalistes à enrichir leur connaissance générale sur la loi de finance et ses différentes déclinaisons notamment la taxe d’habitation qui fait couler beaucoup d’encre sans oublier l’épineuse question de l’immatriculation foncière qui se présente comme l’une des solutions aux problèmes fonciers au Togo », a expliqué Fabrice PETCHEZI. 


Durant les deux jours, des communications, des échanges et des débats entre experts de l’Office Togolais des Recettes et les journalistes ont permis à ces derniers d’avoir un aperçu global sur la loi de finances exercice 2022, la Taxe d’habitation et l’immatriculation foncière qui font quotidiennement la une des réseaux sociaux sur fond d’intoxication et de manipulation. Une formation assurée par des experts en journalisme économique, a été également dispensée aux participants afin d’acquérir des outils et techniques pour réussir des productions audiovisuelles de qualité.


 Il est annoncé pour bientôt, le lancement de la deuxième édition du concours de production audiovisuelle sur le civisme fiscal. Marcel SOGLO


15 juin 2022

Le Togo veut une industrie textile et de l'habillement innovante et compétitive




Ombre d’elle-même depuis plus de 40 ans, l’industrie textile togolaise veut renaitre de ses cendres.  Pour gagner ce pari, les opérateurs locaux peuvent s’appuyer sur le Programme de restructuration et de mise à niveau de l'industrie (PRMN) mis en œuvre par l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine) depuis 2006. Ces acteurs ont pris part à un atelier de renforcement de capacité sur ce projet ce mercredi 15 juin 2022 à Lomé.


Les acteurs du textile et de l'habillement occupe une place non moins importante dans l'économie du Togo. Cependant, ils font face à de véritable concurrence des opérateurs venus de l'extérieur. Cet atelier dont prennent part couturiers, stylistes..., vise à booster le secteur vers l'innovation afin de le rendre plus compétitif.


La rencontre a connu la présence du secrétaire général du ministère du commerce et de l'industrie Comlan Nomadoli YAKPEY . Celui-ci a exhorté les participants à porter haut le flambeau de la production et la consommation locale.


Pour lui, ce secteur d’activité représente une branche émergente à fort potentiel et constitue un segment moteur de la chaîne de valeur. Il présente également une réelle opportunité d’amélioration de la compétitivité et de la productivité. Mais force est de constater que les micro-entreprises du Togo sont confrontées à des contraintes et des faiblesses qui minent leur développement et qui doivent être relevés pour leur permettre de faire face au défi de la modernisation.

La rencontre s’est déroulée autour du thème : Le PRMN pour relever le défi de l’innovation et de la compétitivité “. L’objectif phare auquel cette rencontre veut aboutir est d’amener ces entreprises à être plus concurrentielles sur le marché mondial. 


Pour SAGBO SODOGAS Irène directrice du PRMN la mission essentielle de son institution est non seulement d’accompagner les opérateurs du secteur industriel mais aussi d’aider à traduire dans les faits la politique pragmatique industrielle du gouvernement.


Pour elle, nombreux secteurs dont celui du textile en particulier fait face à de nombreuses contraintes internes et externes qui pénalisent sa performance dans un environnement marqué par la globalisation de l’économie et la concurrence qui en découle ainsi il apparaît nécessaire d’aider ce secteur afin de le rendre apte à évoluer. 


” Le PRMN répond à ces différentes préoccupations car son objectif est d’accompagner les entreprises….’ a-t-elle laissé entendre.


 Au cours de cet atelier les participants ont été sensibilisés sur les différents accompagnements du PRMN. Ils se sont également imprégnés des notions sur des normes de qualité. 

MCC : le Togo présente ses avancées dans le Threshold à Washington


Une délégation togolaise, composée de plusieurs membres du gouvernement, a effectué la semaine dernière un séjour dans la capitale fédérale américaine. Le déplacement avait pour but de discuter des progrès réalisés par le Togo dans la mise en œuvre du programme Threshold, entré dans sa phase opérationnelle depuis septembre 2021.


L'équipe de l'exécutif était composé des ministres de l’économie numérique, des relations avec les Institutions de la République, coordonnateur de la Cellule Millenium Challenge Account (MCA), ambassadeur du Togo aux USA et DG de l’OMCA).


Pour Cina Lawson ou encore Jeanne Bougonou, il était notamment question d’exposer la vision du pays, et de faire le point sur les étapes franchies en 10 mois d’opérations.

Conclu il y a trois ans et doté d’une enveloppe de 20 milliards FCFA (35 millions $), le Threshold est spécifiquement destiné à accompagner le Togo dans la réforme et l’amélioration de deux secteurs : les TIC et le foncier. 


Les deux projets exécutés dans ce sens doivent permettre au pays de disposer au bout de quatre ans, d’un secteur de services TIC de haute qualité et à un coût abordable, et d’un cadre réglementaire nettement amélioré et assaini, surtout dans le foncier rural, afin de faciliter davantage les investissements et augmenter la productivité rurale. 

L’objectif final visé par le Togo, est de parvenir au Programme Compact.  

La Boad alloue 53 milliards FCFA au Togo pour le financement des projets d’infrastructures


La Banque ouest-africaine de développement (Boad) a approuvé mardi, lors d’une réunion de son conseil d’administration à Abidjan, deux nouveaux engagements en faveur du Togo. Les financements, autorisés sous forme de prêts, concernent des projets d’infrastructure.


Dans les détails, la première enveloppe, d’un montant de 28 milliards FCFA, est destinée à l'aménagement et au bitumage du tronçon Aleheride-Kpaza-Tchamberi dans la région Centrale. La réalisation de ce projet permettra de relever plusieurs défis. Notamment, le désenclavement de la zone et la facilitation des échanges économiques, sociaux et culturels aussi bien au niveau national que sous-régional, la réduction du temps des trajets et du coût d’exploitation des véhicules, et enfin le problème de l’insécurité routière. 


Quant au second financement, d’un montant de 25 milliards FCFA, il servira à la construction d’une centrale solaire photovoltaïque à Awandjélo (région de la Kara). L’infrastructure, d’une capacité installée projetée à 42 MWc dès 2024, participera à la diversification du mix énergétique et à la réduction des coûts de production de l’énergie, de même qu’à l’amélioration des conditions de vie des populations des localités environnantes.

 

Pour le Togo qui travaille depuis quelques années à faire passer son taux d’électrification à 75% en 2025 (59% l’an dernier), il s’agira d’une centrale de plus, après celle de Blitta, ou encore de Kekeli, sur lesquelles l’institution bancaire sous-régionale intervient. 

11 juin 2022

Umoa-Titres : le Togo lève 25 milliards FCFA


Le Togo a bouclé vendredi une nouvelle sortie sur le marché financier régional. En quête de 25 milliards FCFA dans le cadre d’une émission d’Obligations de relance (ODR), le pays a de nouveau obtenu la confiance des investisseurs. 


Selon les résultats fournis par l’agence Umoa-Titres, plus de 60 soumissions ont été recueillies pour un total de 77 milliards FCFA, soit un taux de couverture de plus de 300%. Toutefois, le Trésor, fidèle à sa stratégie de mobilisation, n’en a gardé que le montant initialement recherché. 


Les titres, émis sur une maturité de 36 mois au taux fixe de 5,3%, avaient une valeur nominale de 10 005 FCFA. Depuis le début de l’année, le Togo a mobilisé 288 milliards FCFA sur le marché financier.   

10 juin 2022

21ème Forum Economique International Afrique - OCDE : Robert Dussey partage la vision du Togo sur l'insertion professionnelle des jeunes togolais


Le chef de la diplomatie togolaise a  pris part ce vendredi 10 juin 2022 à la 21e Édition du Forum Economique International Afrique - OCDE.


Robert Dussey a présenté une communication lors d'un panel portant sur la thématique : « Créer des opportunités économiques pour la jeunesse africaine ». Il a de ce fait partagé la vision du gouvernement sur l'insertion professionnelle des jeunes togolais; les Mécanismes d’accompagnement et la Stratégies de positionnement des jeunes au Togo. FNFI/ MIFA /FAIEJ/…


Le Togo investit dans la formation technique et professionnelle des jeunes

06 juin 2022

Zlecaf : le Togo recherche un consultant pour accompagner le comité national


Le ministère du commerce a lancé, dans le cadre de la mise en œuvre du mécanisme de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) un avis à manifestation d’intérêt pour le recrutement d’un consultant. Ce dernier sera particulièrement affecté à la formation des membres du nouveau secrétariat permanent mis en place au sein du comité national de la Zlecaf.


De façon concrète, le consultant aura pour mission d’outiller le secrétariat permanent sur l'élaboration, la planification et le suivi évaluation des différents projets entrant en ligne avec les actions du pays. L’objectif visé par le gouvernement, est de faire du pays l’un des principaux acteurs du continent dans le domaine du libre-échange et du renforcement du commerce intra-africain. 


S’il est déjà l’un des pays les mieux apprêtés pour l’opérationnalisation de la Zlecaf, le Togo continue de se peaufiner sur la question. Il y a quelques semaines, le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, a reçu le secrétaire général du mécanisme, afin de s’informer des grandes lignes du projet de digitalisation des procédures douanières sur le corridor Abidjan-Lagos

02 juin 2022

Sani Yaya prend part à la Réunion Annuelle 2022 du Groupe de la Banque islamique de développement à Sharm El Sheikh en Égypte

 


La présence du ministre Sani YAYA participe au renforcement de la coopération entre le Togo et cette institution.


Sous le thème « Au-delà de la reprise : Résilience et durabilité », la réunion qui se tient, à Sharm El Sheikh en Égypte cette année, marque l’espoir renouvelé que le monde est sur la bonne voie pour la reprise.


Elle verra la participation des ministres de l’économie, de la planification et des finances des 57 pays membres de la Banque, ainsi que des représentants des institutions financières internationales et régionales, des représentants des banques islamiques, institutions nationales de financement du développement, des syndicats d’entrepreneurs et des consultants des pays membres de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI).

La réunion constitue une opportunité pour les pays membres de la BID d’étudier et d’explorer les moyens de consolider les relations économiques entre eux, dans le monde en évolution constante d’aujourd’hui. Elle leur offrira aussi la chance de discuter et d’optimiser la coopération avec les institutions financières participantes.

La réunion de cette année verra également, pour la première fois, la tenue, sur quatre jours, d’une nouvelle édition du Forum du secteur privé du Groupe de la BID, avec la participation des représentants de grandes entreprises et de la communauté des affaires aux niveaux local, régional et international.

Lors de cette réunion annuelle 2022 du groupe de la BID se tiendront « la 47e Réunion annuelle du Conseil des gouverneurs de la Banque islamique de développement », « la 29e Réunion du Conseil des gouverneurs de la Société islamique d’assurance des investissements et des crédits à l’exportation (SIACE) » et « la 22e Assemblée générale de la Société islamique pour le développement du secteur privé (SID) ».

Présent en Egypte, le Ministre Sani YAYA de l’économie et des finances et les dirigeants de la Banque Islamique du Développement, passeront en revue l’état du portefeuille de la banque au Togo ainsi que les dossiers d’intérêts communs, puisque la BID finance plusieurs projets de développement au Togo notamment dans l’éducation, les infrastructures.

Il s’agit entre autres du Projet de réhabilitation de la route Lomé-Cotonou (phase 2) et de protection côtière y compris contrôle et surveillance et le fonctionnement de l’unité de gestion de projet, du Projet d’aménagement des terres agricoles dans la plaine de Djagblé ; du Projet de ligne de transport Dapaong-Mango : accès à l’électricité des communautés rurales (Electrification de 43 localités) ; du Projet BID-UEMOA d’hydraulique et d’assainissement en milieu rural : réalisation de 31 mini-AEP équipées de panneaux solaires, forages PMH, 2250 latrines ; Projet BID-COVID 19 Education et santé qui sont en cours d’exécution. Il y en a d’autres en phase de démarrage tels que : le Projet d’accès à l’équité et de la qualité de l’éducation au Togo (PAAQET) et le Projet d’électrification rurale décentralisée par mini centrales solaires au Togo.

En 2018, le Ministre Sani YAYA avait procédé avec   la BID à la signature de deux accords de prêt d’un montant de 20 millions de dollars pour le financement du projet d’appui à la microfinance. Ce dispositif vise à l’amélioration de la finance inclusive, à la réduction de la pauvreté et au renforcement de la résilience des bénéficiaires aux chocs socioéconomiques et climatiques. Et en cette heureuse circonstance, le ministre de l’Economie et des Finances avait remercié la banque de développement ‘pour ses soutiens et appuis multiformes en faveur du développement inclusif pour l’amélioration des conditions de vie des populations’.

Le Togo et la Banque Islamique de Développement (BID), entretiennent depuis plusieurs années déjà, une fructueuse et excellente relation.

28 mai 2022

Umoa-Titres : le Togo lève 11 milliards FCFA


Le Togo a bouclé ce vendredi une nouvelle sortie sur le marché financier régional.
 Initialement en quête de 35 milliards FCFA, le Trésor s’est finalement contenté de 11 milliards malgré le nouvel engouement des investisseurs.

12 mai 2022

Togo : DTECH GROUP lance le projet de vulgarisation du plan comptable numérique


Lancement mercredi 11 Mai 2022 du projet de vulgarisation du plan comptable numérique sur le Site d'Avedji de ESGIS, une des institutions d'enseignement supérieur qui ont adhéré au projet.


Cette initiative s'inscrit Dans la vision du cabinet DTECH GROUP, celle de rendre accessible les outils numériques à l'exemple de l'application SYSCOHADA révisé développée par une équipe de Programmeurs de DTECH GROUP.


Selon Germain TETEH, étudiant en deuxième année Banque et Finances, cette application mobile facile d'accès et utilisable hors connexion après téléchargement lui permettra ainsi qu'à ceux qui l'ont installée, d'accéder plus facilement et beaucoup plus rapidement aux numéros de comptes à jour ainsi qu'au multiples autres informations comptables disponibles sur l'application.


Le double objectif à travers ce projet est d'encourager L'expertise locale et de contribuer efficacement aux efforts de transition vers le numérique dans un contexte de mondialisation.


Après le deuxième Site de ESGIS nous poursuivrons notre tournée de vulgarisation du plan comptable numérique dans les autres institutions d'enseignement supérieur tant publiques que privées.



Ci-dessous le lien pour télécharger gratuitement l'application dans playstore👇🏾

               _

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.dtech_group.syscohada_revise


Cabinet_DTECH_GROUP.

#Stage_Pratique

SatgeMememoire

Expertise_Comptable..

Expertise_Informatique

01 mai 2022

Digitalisation des procédures douanières : le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé évoque le sujet avec Wankele Mene, SG de la ZLECAF

 


Le Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé s’est entretenu ce 29 avril 2022 avec une délégation de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), conduite par son Secrétaire général, Wankele Mene.


La délégation a fait part au Chef de l’Etat des avancées réalisées en vue de l’implémentation du projet de digitalisation des procédures douanières le long du corridor Abidjan-Lagos et des moyens à mettre en œuvre pour sa véritable compétitivité dans l’opérationnalisation de la ZLECAF.


« Nous avons déjà mobilisé les ressources nécessaires à la réalisation de cet agenda. Actuellement, nous sommes prêts pour travailler avec la CEDEAO et le gouvernement togolais. Nous sommes venus pour informer le Président et voir dans quelle mesure nous pouvons consolider tout cela pour une efficacité des processus douaniers au niveau de nos frontières » a précisé le Secrétaire général de la ZLECAF, Wankele Mene.


Le corridor Abidjan-Lagos est un projet phare du Programme pour le développement des infrastructures en Afrique (PIDA). Il est une composante du vaste projet de corridor côtier Dakar-Lagos et constitue un tronçon important du réseau routier transafricain dans l’espace CEDEAO.

29 avril 2022

Obligations de relance UMOA-Titres : le Togo obtient 33 milliards FCFA


Le Togo a bouclé ce vendredi une nouvelle opération sur le marché des titres de l’Umoa. 33 milliards FCFA ont été levés.


Il s’agit de la deuxième sortie effectuée par le Togo sur le marché des ODR, un mois après leur reconduction par la Banque Centrale.

En quête de 30 milliards FCFA via une émission d’obligations de relance (ODR) de maturité de 10 ans, le pays a de nouveau obtenu la confiance des investisseurs. 

En tout, un peu plus de 40 milliards FCFA de soumissions ont été recueillis (taux de couverture de 133%), mais le Trésor n’en a retenu que 33. 


28 avril 2022

ODR UMOA-TITRE : Le Togo sollicite 30 milliards FCFA


Le Togo de nouveau sur le marché régional de l'UMOA-Titres. Le trésor du pays émet une Nouvelles Obligations de relance (OdR) par adjudication qui aura lieu vendredi pour un montant de 30 milliards de Fcfa.


Cette émission vise à permettre à l’émetteur de mobiliser l'épargne des personnes physiques et morales en vue d'assurer la couverture des besoins de financement du budget de l'État du Togo dans le cadre de ces plans de relance économique afin de contenir les effets de la pandémie COVID-19 et renouer avec les performances d’avant la crise sanitaire.