Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

Affichage des articles dont le libellé est EDUCATION. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est EDUCATION. Afficher tous les articles

05 novembre 2021

Togo-Education : Dodzi Kokoroko met encore fin aux fonctions de 153 directeurs d'établissements du préscolaire et primaire publics, et nomme 26 nouveaux


Encore des directeurs d'établissements du préscolaire et primaire publics démis de leurs fonctions et redéployés en qualié de chargé de classe. 


Après les 1192 de mercredi, ils sont 153  à être rétrogradés ce vendredi  5 novembre 2021 par arrêté du ministre Dodzi Kokoro.


Par contre, le ministre a procédé à la nomination de 26 nouveaux directeurs, toujours par arrêtés .

04 novembre 2021

Togo-Education : Dodzi Kokoroko met fin aux fonctions de 1192 directeurs d’établissements du préscolaire et primaire publics

 


Le ministre Dodzi Kokoroko met fin aux fonctions de  1192 directeurs d’établissements du préscolaire et primaire publics. 


Par arrêté N°1420 /2021/MEPSTA/CAB/SG/DRH du 4 novembre 2021, ces enseignants sont remis à la disposition de leur direction régionale de l’éducation respective pour être redéployés en qualité de chargé de classe dans une école primaire publique.


Cette décision provoque déjà des réactions et commentaires dans l'opinion publique et sur les réseaux sociaux, car elle tombe au deuxième jour de la grève des enseignants initiée par la FESEN. Une grève que les autorités ont jugé “illégale” . 


Dans une note de service rendue publique à quelques heures de la grève, le ministre Kokoroko avait instruit les chefs d’établissement à être réguliers à leurs postes respectifs et à dresser rigoureusement la liste des enseignants qui vont participer à cette grève. Il avait menacé les chefs d’établissement de ‘sanction sévère’, s’ils manquaient d’observer cette injonction.


Tout comme son collègue de la fonction publique Gilbert Bawara, il avait indiqué que les dispositions fermes seront prises à l'endroit de ceux des enseignants qui observeront le mot d'ordre de grève.

Jusqu'où ira ce bras de fer? Wait and see.

 

CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LA LISTE DES DIRECTEURS CONCERNES

02 novembre 2021

Togo-Education : Attention aux enseignants grévistes, ils trouveront Gilbert Bawara sur leur chemin

 


Le ministre de la fonction publique s’est prononcé mardi sur le mot d’ordre de grève des 3 et 4 novembre prochains, lancé par la Fédération des syndicats de l’éducation nationale (FESEN). Gilbert Bawara ne trouve rien de régulier dans ce mouvement d’humeur à venir et prévient.

 

Le ministre brandit l’article 324 du code du travail pour juger de l’irrégularité du mot d’ordre de grève de la FESEN.

 

« Il est impossible d’avoir une grève régulière les 3 et 4 novembre 2021. L’article 324 du code du travail donne 2 conditions indispensables et essentielles qu’il faut respecter. La première, c’est des négociations préalables qui doivent déboucher sur un procès-verbal de négociation consacrant soit un accord total ou partiel ou un désaccord. Cette condition, personne ne peut en être dispensée. 2ème condition, c’est un préavis de 10 jours ouvrés », a-t-il lancé sur Victoire FM.

 

La grève des 3 et 4 novembre prochains n’est pas régulière. C’est ce que Gilbert Bawara a déclaré mardi sur le mot d’ordre de grève lancé par la Fédération des syndicats de l’éducation nationale (FESEN).

 

Il soupçonne même une main politique d’être derrière cette grève des enseignants.

 

Le ministre de la fonction publique menace ceux qui auront observé ce mot d’ordre. Il annonce que des dispositions les plus ‘exigeantes’ et les plus ‘fortes’ seront prises conformément au code du travail.

 

« Aucun travailleur ne doit subir des sanctions pour avoir exercé régulièrement le droit de grève. En revanche, lorsque ces conditions ne sont pas respectées, le travailleur, quel qu’il soit, est considéré comme avoir fait une faute lourde ou grave qui donne lieu à des sanctions disciplinaires », a-t-il souligné.

 

Gilbert Bawara dit avoir adressé une lettre à tous les syndicats d’enseignants pour une discussion le jeudi 4 novembre prochain.

 

« Nous allons mettre sur la table l’ensemble des défis, tenir compte de la situation de crise sanitaire et de ses conséquences sur le plan financier et budgétaire, s’accorder sur les priorités dans le secteur de l’éducation et agencer les priorités les unes avec les autres », pense-t-il.

 

A en croire le ministre, « il y aurait des politiques tapis dans l’ombre de cette grève des enseignants ».

 

Gilbert Bawara est revenu aussi sur la question de recrutement générale dans la fonction publique.


« Le concours de recrutement dans l’administration générale pour le compte de l’année 2021 est bien maintenu et aura lieu Il est envisagé un recrutement de 1.500 nouveaux agents et ceci, en fonction des moyens et ressources budgétaires. Sont concernés, presque tous les services, toutes les administrations, tous les ministères et toutes les institutions de l’Etat.», a t-il expliqué.

30 octobre 2021

Togo : les enseignants en grève début novembre

  


De l’électricité dans l’air dans le secteur de l’éducation au Togo début mois de novembre 2021 ? La Fédération des syndicats de l’éducation nationale (FESEN) appelle les enseignants à observer une cessation de toute activité pédagogique durant deux jours, à compter du mercredi 03 novembre 2021.

 

Le mot d’ordre de grève lancé ce vendredi, fait suite à la non-gratification exceptionnelle promise aux enseignants dès janvier 2021 par le gouvernement togolais. Une promesse dont la date butoir était fixée au vendredi 29 octobre 2021. Sans aucune nouvelle des autorités togolaises, les enseignants décident de se faire entendre à nouveau.

 

Il faut préciser que sur la question de la gratification exceptionnelle, l’exécutif avait fait comprendre qu’elle sera réglée après la révision du statut général de la fonction publique.

 

Une décision qui semble désorienter les syndicalistes car selon ces derniers, la réponse du gouvernement sur le sujet (la gratification exceptionnelle) est “vague”.

 

En ce qui concerne le mot d’ordre grève, la Fédération a indiqué qu’elle sera reconductible jusqu’à satisfaction

25 octobre 2021

Togo : Pour insubordination, Dodzi Kokoroko suspend un inspecteur de l’éducation

 


Le ministre des enseignements primaire, secondaire et technique, le Prof. Dodzi Komla Kokoroko suspend ce lundi un inspecteur de l’éducation nationale de ses fonctions. Motif indiqué, « insubordination à l’autorité ».

 

Kodjo Abiyou, inspecteur de l’éducation nationale de classe exceptionnelle, en service à l’inspection de l’enseignement secondaire général de Sokodé, est provisoirement suspendu de ses activités d’encadrement pédagogique dans la région centrale.

 

Dans sa décision de suspension temporaire, le ministre reproche à son collaborateur, l’insubordination à l’autorité.

 

L’inspecteur en question va passer devant le conseil de discipline le 2 novembre prochain à Lomé.

 

Dans une audio, rapporte le site Globalactu.com, « on entend M. Abiyou, mécontent, s'adresser au Directeur régional de l'éducation de la région centrale. Il a dénoncé plusieurs situations dont la réduction du per diem issu de la formation des nouveaux enseignants récemment sortis du dernier concours de recrutement. Selon lui, toute proposition faite par les inspecteurs est rejetée par le Directeur régional ». 

22 octobre 2021

Togo : Voir ici le découpage de l'année scolaire 2021-2022

 

 © Togo Matin

On connait depuis quelques jours comment se subdivise l’année scolaire 2021-2022 entamée depuis le 27 septembre dernier. Par décision interministériel en date du 14 octobre 2021, le découpage se présente comme suit :




19 octobre 2021

Togo : La PA Yawa Tségan et la 1ère Dame Turque Emine Erdogan ouvrent officiellement l’Ecole internationale Maarif



Ce mardi 19 octobre 2021, la présidente de l’Assemblée nationale togolaise Yawa Tségan et la 1ère Dame Turque ont procédé ensemble à l’ouverture officielle de l’Ecole internationale Maarif à Lomé dans la commune Golfe 3.

 

Cette cérémonie d’inauguration s’est faite en marge de la première visite officielle du président turc Recep Tayyip Erdogan au Togo

 

La Première dame turque ouvre Emine Erdogan a été accompagnée  de la Cheffe du Parlement Yawa Djigbodi Tsègan.

Togo-Rentrée scolaire 2021-2022 : BATIR au chevet des élèves nécessiteux dans les Lacs

 


Le Bloc Alternatif Togolais pour une Innovation Républicaine (BATIR) poursuit son périple de distribution de kits scolaires aux élèves nécessiteux dans les écoles du Togo. Lundi 18 octobre 2021, l’équipe de campagne s’est rendue dans la préfecture des Lacs. Plusieurs écoles ont été appuyées.

 

Après la petite pause du week-end, l’opération de distribution a repris de plus belle. Quatre écoles publiques de la préfecture des Lacs ont bénéficié des articles scolaires notamment les livres, qui, malheureusement, sont souvent hors porté des élèves.  Il s’agit en effet de l’EPP ANFOIN, LYCEE AGOEGAN, CEG ZEBEVI, EPP SEXATSRI COPE.

 


Comme la semaine dernière, c’est toujours avec joie que les bénéficiaires ont reçu les dons.

 

Il faut souligner que les préfectures d’Agoè-Nyivé, de l’Avé, de Yoto, de Vo et du Bas-Mono ont déjà été servies la semaine passée.

 


17 octobre 2021

Togo-Education : La Présidente de l’Assemblée nationale Yawa Tségan promeut l’excellence des élèves dans les communes de Kpélé

 


C’est devenu une tradition dans la préfecture de Kpélé. Les meilleurs élèves aux différents examens sont récompensés par la Présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Djigbodi Tsègan. Ce samedi 16 octobre 2021, près de 200 meilleurs apprenants de l’année scolaire 2020-2021 des deux communes de Kpélé ont été primés. La remise des prix a été effectuée à la mairie de Kpélé-Elé puis à l’auditorium d’Adéta par Yao Agbéssi Tsogbé, représentant de la Présidente de l’Assemblée, en présence des maires des deux communes, des autorités administratives et traditionnelles ainsi que des parents d’élèves.

 

Elle l’a promis et elle tient à sa parole. À Kpélé-Elé pour le compte de la commune Kpélé 2, au total, trente (30) meilleurs élèves ont reçu de façon symbolique, des mains du représentant de la Présidente de l’Assemblée nationale, leurs gratifications. Les lauréats de la commune Kpélé 1 ont reçu eux aussi leurs enveloppes financières à l’auditorium d’Adéta. Les deux inspections de Kpélé ont quant à elles, bénéficié du matériel didactique.

 

Les récipiendaires ont remercié la Présidente de l'Assemblée nationale qui a inscrit au cœur de ses priorités, l’éducation des jeunes surtout des filles. Ils ont promis de travailler davantage pour bénéficier d’autres prix d’excellence l’année prochaine.

 


Ces prix sont une expression de reconnaissance des efforts consentis par tous les acteurs de l’éducation de la préfecture de Kpélé et contribuent ainsi à l’amélioration des conditions d’études des élèves et à la promotion d’une éducation de qualité telle que voulue par le Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé.

 

M. Yao Agbessi Tsogbé a transmis aux lauréats et au corps enseignant, le message de félicitations de la Présidente de l’Assemblée nationale.

 

"Les prix que nous avons remis aux élèves vise à les motiver. Et dire aux enfants qu’au bout de l’effort il y a toujours la récompense. Nous avons invité les lauréats à plus d’ardeur au travail pour qu’à la fin de l’année on puisse avoir à Kpélé les premiers du CEPD, du BEPC, du BAC1 et du BAC 2 du Togo. C’est vraiment le message que nous avons passé aux élèves et à leurs parents ainsi qu’aux enseignants, a-t-il indiqué.

 


Il a souhaité une bonne reprise des classes à tous les acteurs du système éducatif tout en insistant sur le respect strict du protocole sanitaire en vigueur pour freiner la propagation de la pandémie du coronavirus. Il a en outre, exhorté la population à aller se faire vacciner.

 

Au-delà des gratifications et du matériel didactique, les deux communes de la préfecture de Kpélé ont reçu des dispositifs de lave-mains, des thermo-flashs, du gel hydroalcoolique, des poubelles, des papiers torchons, des cache-nez et du savon liquide. Un geste de la Présidente de l’Assemblée nationale pour appuyer la lutte contre la covid-19 dans la préfecture de Kpélé.

16 octobre 2021

Togo-Campagne de distribution de kits scolaires aux élèves nécessiteux : BATIR en action dans le Vo et le Bas-Mono


La campagne de distribution de kits scolaires aux élèves nécessiteux,  initiée par le Bloc Alternatif Togolais pour une Innovation Républicaine (BATIR), est rentrée dans son troisième jour vendredi 15 octobre 2021. Pour cette nouvelle étape, le parti a posé ses valises dans les préfectures de Vo et de Bas-Mono au sud-est du Togo.

 

BATIR poursuit sa campagne de distribution de kits scolaires aux élèves nécessiteux, qu'il a entamée depuis mercredi par la préfecture de l’Avé, suivi de l’étape des préfectures de Yoto et d’Agoè-Nyivé jeudi. Vendredi, ce sont le Vo et le Bas-Mono qui ont accueilli  la délégation des militants du parti de Mme MEYER  Vincenzia, conduite par les Honorables députés Eric Banybah et Fiacre Atsou.

 

Au total, sept (7) écoles ont bénéficié des kits scolaires, dont les cahiers, et surtout les livres, au cours de cette tournée : EPP TOGOVILLE CENTRE, EPP DAGBATI CENTRE, CEG AKOUMAPE et le LYCÉE VOGAN 1 dans la préfecture de VO. Dans le Bas-Mono, les dons sont allés à l'EPP ADABADJI COPÉ, au lycée AFAGNAN-GBLETA et au CEG LOGOWOME.

 


En effet, il a été constaté que la grande partie des élèves ne disposent pas de livres dans leurs fournitures scolaires à chaque rentrée académique. Les parents ne pouvant pas les acheter compte tenu de leur coût. Ainsi, cette opération vient donc à point nommé répondre à ce besoin crucial, et aussi renforcer la capacité des bibliothèques de ces écoles.

 

« Trois (3) semaines après la rentrée, des établissements, et mêmes des lycées n'ont pas encore de craie pour permettre aux enseignants d'écrire au tableau. Le besoin en livres est vraiment criard. Mais nous sommes vraiment fiers que les dons sont allés véritablement aux nécessiteux », a constaté  l’Honorable Fiacre Atsou, Secrétaire général-Adjoint de BATIR au micro de Radio Oreole.



Comme les deux premiers jours, c’est avec joie que les bénéficiaires ont reçu les lots de cahiers, de livres et autres articles scolaires mis à leur disposition par BATIR. Toutefois, ils n’ont pas manqué de signifier à leurs bienfaiteurs les nombreux besoins qui sont toujours en attente de satisfaction.

 


« Durant les 3 jours, nous avons fait des expériences et touché du doigt les pénibles réalités du terrain. Les gens sont vraiment dans le besoin à l'intérieur du pays. Tout manque : l'eau, l'électricité, centre de santé, bâtiments scolaires, etc », a reconnu l’Honorable Fiacre Atsou, avant de promettre que le parti va réfléchir et chercher les moyens pour mener des actions en ce sens.

 


Ce week-end, l'équipe de campagne de distribution fait  une pause pour se ressourcer, avant de se lancer les prochains jours vers d’autres préfectures du Togo.

15 octobre 2021

Togo : Après l'Avé, BATIR apporte son soutien en kits scolaires aux écoles des préfectures de Yoto et d'Agoè-Nyivé

 


Le Bloc Alternatif Togolais pour une Innovation Républicaine (BATIR) poursuit sa campagne de distribution de kits scolaires aux élèves nécessiteux dans les établissements scolaires du Togo. Après l’étape de l’Avé mercredi, le parti a mis le cap sur les préfectures de Yoto et d'Agoè-Nyivé jeudi 14 octobre 2021.

 

Comme dans les autres écoles précédemment visitées, la délégation de BATIR, avec toujours à sa tête les Honorables députés Eric Banybah,  Fiacre Atsou et d’autres membres du bureau exécutif, a procédé à la remise de kits scolaires essentiellement composés des cahiers et des livres. L’opération va ainsi contribuer à mettre à la disposition des apprenants ces articles scolaires qui, le plus souvent, font défaut dans leurs fournitures scolaires à chaque rentrée académique. En outre, les livres offerts vont aussi renforcer la capacité des bibliothèques de ces écoles.

 


Au total pour cette deuxième journée de la tournée dans la région maritime, huit (08) établissements scolaires publics des préfectures de Yoto et d’Agoè-Nyivé ont accueilli avec joie les dons. Il s'agit de : EPP TCHEKPO-DEDEKPO, EPP GBOTO-ZOGBE, EPP N°2 D'EN BAS TABLIGBO, CEG GBOTO KOSSIDAME, LYCEE DE TABLIGBO, EPP MADJIKPETO, CEG KOHE, EPP VAKPOSSITO

 

Pour les responsables de BATIR, le soutien au secteur éducatif constitue un des axes majeurs du plan d’action du parti présidé par Mme MEYER  Vincenzia.

 


Le geste n’a pas laissé indifférents les bénéficiaires. Très touchés, élèves et corps administratif de ces établissements scolaires visités ont remercié leurs bienfaiteurs. Ils ont saisi l’occasion pour formuler des doléances sur d’autres besoins qui urgent.

 

La campagne se poursuit ce vendredi dans la préfecture de Vo.

14 octobre 2021

Togo / Rentrée 2021-2022 : BATIR en grande opération de distribution de kits scolaires dans la Région maritime, l’Avé a ouvert le bal mercredi


Bien que la rentrée académique ait commencé au Togo  il y a déjà deux semaines, le Bloc Alternatif Togolais pour une Innovation Républicaine (BATIR) a tenu à faire un geste citoyen à l’endroit des élèves nécessiteux   dans les écoles. Fidèle à sa politique de proximité des populations, particulièrement les plus défavorisées, le parti politique de Mme MEYER  Vincenzia  a démarré ce mercredi 13 octobre 2021 dans la préfecture de l’Avé, une grande opération de distribution de kits scolaires dans les établissements publics de la Région Maritime.

 

L’opération de remise de kits aux élèves dans établissements scolaires s’inscrit dans le cadre de la politique de soutien au secteur éducatif pour cette rentrée scolaire. Cinq  écoles  de la  préfecture de l'Avé, à savoir EPP AGBESSIA, EPP DOUDOKPUI, EPP HEKPE, CEG KOUDASSI et le LYCÉE ASSAHOUN furent les premières bénéficiaires de cette campagne.

 


Les dons ainsi offerts vont des cahiers aux livres et autres articles. Très souvent, les livres constituent le plus les pièces manquantes dans les fournitures scolaires des élèves, les parents ayant de la difficulté à en acheter à chaque rentrée, compte tenu de leur coût et des moyens financiers dont ils disposent.  A travers cette campagne, BATIR , vient combler ce déficit et renforcer dans le même temps la capacité des bibliothèques de ces écoles. 

 

Il faut savoir que la délégation qui a pris part à cette première journée de tournée, a été conduite par deux membres du bureau exécutif à savoir les Honorables députés Eric Banybah et Fiacre Atsou.

 

Ceux-ci, en remettant les, ont saisi l’occasion pour prodiguer des conseils utiles aux apprenants. Ils leur ont exhorté à la culture de l’excellence.

 


Satisfaits de l’acte, les bénéficiaires ont indiqué qu’ils feront bon usage des kits reçus. Ils ont aussi soumis d’autres doléances qui urgent.

 

Les élèves ont particulièrement de leur côté, promis revenir à la fin de l'année avec de bons résultats, seul manière pour eux de dire « merci » à leurs bienfaiteurs.

 

Notons que la tournée se poursuit avec d'autres établissements dans d'autres préfectures.

 


13 octobre 2021

Année scolaire 2021-2022 : Le gouvernement va apporter du soutien à plusieurs milliers d'élèves défavorisés, orphelins ou vivant avec un handicap

 


L’Etat a le devoir d’aider les parents à pourvoir à l’entretien et à l’éducation des enfants. Cette mission régalienne est bien assurée au Togo, pays où la liste de mesures socioéducatives, prises constamment pour promouvoir une éducation inclusive, ne cesse de s'allonger. 


Au cours de ces deux dernières décennies, le système éducatif s’est transcendé, davantage de ressources humaines et financières ont été consacrées au secteur, plus d’élèves sont allés à l’école avec des conditions de vie et de travail décentes, beaucoup de parents ont été aidés, en l’occurrence avec l’opération "Rentrée scolaire solidaire".


Les nécessiteux ont aussi droit à l’école


Pour le compte de la rentrée académique 2021-2022 qui a débuté lundi le 27 septembre sur l’étendue du territoire, 5 000 élèves défavorisés, orphelins ou vivant avec un handicap, seront touchés par cette opération à caractère social, comme révélé par le ministère de l’Action sociale. Ils bénéficieront de plus de 200 000 cahiers, 150 000 stylos et crayons, des bicyclettes, cartables, trousses, lampes de poche et tableaux magnétiques qui les aideront à étudier dans de meilleures conditions nécessaires pour leur réussite.

10 octobre 2021

L’effectif des enseignants en hausse au Togo, gage d’un meilleur système éducatif

 


Il ne peut avoir d’éducation sans des encadreurs compétents et en nombre suffisant. Cette évidence, sue par les dirigeants togolais, motive à accroître permanemment l’effectif du personnel enseignant, couplé avec l’augmentation du nombre de salles de classe sur l’étendue du territoire. Depuis l’arrivée au pouvoir de Faure Gnassingbé, leader politique très attentif à l’organisation du système éducatif, le secteur se métamorphose, à la grande satisfaction des citoyens (élèves, parents, enseignants, recruteurs).


Les conditions de travail des enseignants sont en constante amélioration, c’est un fait. Outre l’accélération de la construction des infrastructures scolaires ; la réhabilitation des salles de classe pour augmenter la capacité d’accueil des écoles ; les mesures socioéducatives salvatrices, les pouvoirs publics ont recruté de nouveaux enseignants pour la rentrée 2021-2022.


Plus de 41 000 enseignants recrutés à ce jour

Suite à la proclamation des résultats du concours sectoriel de décembre 2020, 2 400 nouveaux enseignants et conseillers d’orientation ont rejoint la catégorie des fonctionnaires. Une préférence a été accordée aux enseignants volontaires des établissements publics. Des indicateurs 2019-2020 ont été communiqués par le ministère des Enseignements préscolaire, primaire, secondaire et technique. Selon ceux-ci, le nombre global des enseignants est estimé à 41 685, soit 34 411 hommes et 7 274 femmes.

La Foda rend service aux jeunes entrepreneurs togolais

 


La Formation en développement d’affaires (Foda) est une initiative prise par le Togo pour aider les jeunes à créer et développer leurs affaires. Elle est en conformité avec la volonté du pays à promouvoir l’auto-emploi des jeunes et femmes, les accompagner dans la création d’une société, les aider à faire prospérer leurs activités, créer une économie sociale et solidaire avec des principes communs qui reposent sur l’utilité sociale, la coopération, le partage pour l’essor d’une économie respectueuse de l’homme et de son environnement.


A travers la Foda, le pays permet aux jeunes d’élaborer des plans d’affaires cohérents, de se mettre à leur propre compte en démarrant ou en étendant leurs activités génératrices de revenus, d’estimer de façon objective la part du marché, catégoriser les clients et les coûts. Les formations les guident à mettre un accent particulier sur les calculs financiers depuis la détermination du coût global du projet jusqu’au seuil de rentabilité.


Missions

La Foda est conçue pour les porteurs de projets avec un niveau d’études inférieur ou égal au CEPD ; les jeunes porteurs de projets avec un niveau d’études compris entre la 6ème et le Bac ; les jeunes porteurs de projets avec un niveau universitaire, du Bac au Bac +5 ; les entrepreneurs qui souhaitent pérenniser leur activité. Les formations éveillent l’esprit entrepreneurial chez les jeunes. Le projet propose plus de cent (100) exercices pour s’approprier les connaissances indispensables à la création et la gestion d’entreprise. Les Foda contribuent à la mise en œuvre des politiques nationales traduites dans les axes de la feuille de route gouvernementale 2020-2025.

Réalisations

Grâce au Programme de développement communautaire en zones urbaines (PDC-Zu) dans la région des Savanes, cinq (05) plans d’actions de quartier ont été élaborés, avec cent vingt-huit (128) Volontaires d’engagement citoyen (Vec) accompagnés et initiés par la Formation en développement d’affaires. Depuis 2020, plus de cent quinze (115) facilitateurs Foda ont été enregistrés. Déjà, près de cent (100) facilitateurs ont formé des jeunes dans les cinq (05) régions du pays, dans le cadre du projet d’opportunités d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) ; vingt-quatre (24) formateurs ont formé ces facilitateurs Foda pour mieux impacter les populations ciblées.

08 octobre 2021

Rentrée scolaire 2021-2022 au Togo : le gouvernement ajoute une grande dose du sociale

 


L’école est utile dans la vie sociale et professionnelle des citoyens. Comme Nelson Mandela, le Togo est certain que l’éducation est l’arme la plus puissante qui peut être utilisée pour changer le monde. Cela se traduit par les dispositions prises par le chef de l’Etat Faure Gnassingbé pour rendre efficace le système éducatif sur le territoire. Pour la nouvelle année académique, dans un paysage sanitaire moins ordinaire où la nécessité d’un meilleur encadrement est plus grande, le gouvernement a fait les choses au-delà du nécessaire.

 

Lundi le 27 septembre 2021, environ 3 000 000 d’écoliers et élèves des établissements d’enseignement préscolaire, primaire et secondaire ont repris le chemin des classes, contre 2 550 000 l’année précédente.


Une rentrée socialement préparée


Face à la covid-19, les autorités ont élevé le niveau des infrastructures éducatives ; augmenté le nombre du personnel encadreur ; pris d’excellentes mesures pour aider les élèves et les parents, garantir un cadre d’études sûr et de qualité, gage de réussite. Par exemple, près de 350 salles de classe ont été construites et équipées de table-bancs. 343 autres salles ont été réhabilitées.


Incessamment, les décideurs feront accroître ces nombres avec la construction de 94 salles de classe et 209 sanitaires pour compléter les 733 cabines de latrines déjà réalisées. Par ailleurs, les travaux de construction de 30 000 salles de classe, objectif quinquennal bien visible dans la feuille de route gouvernementale, ont commencé.

05 octobre 2021

Les étudiants boursiers togolais de l’AMCI accueillis au Maroc

 


Ils sont trente-neuf (39) étudiants boursiers arrivés au Maroc le 02 octobre 2021, accompagnés de Monsieur Gervis ZOGBEMA, Directeur de la Direction des Bourses et Stages et de Monsieur PELEI Korohou.

 

Ils ont été reçus par Monsieur Messan Amakoé KLUTSE, Chargé d'affaires ad interim de l’Ambassade, Monsieur WINEGUE Kangayo, Deuxième Conseiller, Point focal de la diaspora togolaise au Maroc, Monsieur AMEGANVI Kodjo, Attaché d’Ambassade Chargé des Affaires Consulaires ainsi que quelques membres de la Coordination des Etudiants et Stagiaires Togolais au Maroc (CESTOM).



 

Les étudiants ont rejoint immédiatement les différentes villes, où ils ont été affectés pour leur formation grâce à une excellente organisation de la CESTOM.


Avec l'Ambassade du Togo au Maroc.

27 septembre 2021

Togo : Rentrée scolaire ce lundi, le ministre Kokou Eke HODIN était dans plusieurs écoles

 


Les élèves et enseignants ont renoué avec les classes depuis ce lundi 27 septembre 2021. Comme il est de coutume à chaque rentrée scolaire, le ministère délégué des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat a effectué une tournée dans certains établissements pour se rendre compte de l’effectivité de la reprise des cours après quelques semaines de vacances.

 

En effet, pour cette rentrée scolaire 2021-2022 le ministre Kokou Eke HODIN qui a représenté le ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat Prof Dodzi Kokoroko, a commencé sa tournée à sept heures du matin pour prendre fin aux environ de douze heures. Il a visité les établissements de Lomé notamment le Collège Saint Joseph, le lycée technique d’Attiegou, le lycée Agoè Nyivé centre et le lycée technique d’Adidogomé.

 

Dans ces 6 établissements scolaires où il s’est rendu, le ministre a délivré des messages importants aux jeunes apprenants et aux enseignants pour éviter la propagation de la pandémie. Le ministre a également demandé aux élèves d’être assidus pour réussir.

 

Au terme de périple le ministre a donné ses impressions : «  Nous avons observé que tous les établissements ont bien préparé la rentrée académique et que les dispositions prises répondent parfaitement aux objectifs du gouvernement en occurrence le respect des mesures barrières et que les dispositifs de lave mains sont installés partout où nous sommes passés. Nous avons aussi constaté que les dispositifs de lave mains qui ont été mis à la disposition par le ministère le sont grâce au PARSEP (Projet d’appui à la riposte du système éducatif à la pandémie COVID-19). Nous avons constaté que les encadreurs et les formateurs sont là et que les cours ont déjà démarré dans beaucoup de classes. Partout où nous sommes passés les élèves sont déjà installés et c’est avec joie que nous constatons cela et nous allons rendre comptes.” a déclaré le ministre Kokou Eke HODIN.

 

Pour cette rentrée scolaire, ils sont environ 3 millions élèves et apprenants à répondre présent.

 

 

Togo-Rentrée scolaire 2021-2022 : Dodzi Kokoroko appelle les élèves à la culture de l'excellence, les enseignants au professionnalisme....


Au Togo, c'est la rentrée scolaire ce lundi 27 septembre 2021. Les élèves et enseignants retrouvent les classes. Devant eux, neuf (09) mois de cours à avaler avec à la clé, des examens à passer. A la veille, le ministre en charge des enseignements primaire et secondaire s'est adressé à tous les acteurs de l'éducation dans le pays.


MESSAGE DE RENTREE DU PROFESSEUR DODZI KOMLA KOKOROKO, MINISTRE DES ENSEIGNEMENTS PRIMAIRE, SECONDAIRE, TECHNIQUE ET DE L’ARTISANAT ANNEE SCOLAIRE 2021-2022

 

Mesdames et Messieurs les acteurs du système éducatif,

Chers partenaires du secteur de l'éducation,

Mesdames et Messieurs les chefs de service centraux et déconcentrés, Mesdames et Messieurs les membres du personnel d’encadrement,

Mesdames et Messieurs les chefs d'établissements scolaires et des centres de formation professionnelle,

Chers enseignantes et enseignants de tous ordres, de toutes catégories et cadres administratifs,

Chers parents d’élèves, Chers élèves et apprenants, Mesdames et Messieurs,

 

Le lundi, 27 septembre 2021, nos établissements scolaires ouvriront leurs portes à 3 millions d'élèves et d'apprenants pour le compte de la rentrée scolaire 2021-2022. Conscient de la nécessité de leur offrir et de leur garantir un environnement d’études de qualité et de sécurité, gage de réussite, de nouvelles réformes et dispositions ont été introduites par le gouvernement, sous le leadership de du Président de la République, SEM Faure Essozimna GNASSINGBE, dans un contexte toujours marqué par la pandémie à COVID-19.

 

Mesdames et Messieurs,

Cette rentrée des classes est la suite logique et chronologique de l’année scolaire 2020-2021, et sur laquelle un regard rétrospectif mérite d’être porté. Elle a, en effet, été marquée par l’exécution complète des programmes d’enseignement et l’organisation réussie des différents examens scolaires. Les résultats, globalement satisfaisants, ont été le fruit d’une synergie entre tous les acteurs du secteur éducatif.

 

Mesdames et Messieurs,

Il n’y a point de vent favorable à quelque institution qui ne sait d’où elle vient et où elle va. La nôtre, sous l’autorité du Président de la République, SEM Faure Essozimna GNASSINGBE, bénéficie, d'année en année, d'un plan de reconstruction massive fort enviable.

 

Au plan structurel, les efforts, ces dernières années, ont porté particulièrement sur la gratuité des frais scolaires au primaire, l’ouverture des cantines scolaires, la couverture sanitaire des élèves à travers le programme School Assur, l’amélioration conséquente des conditions de vie et de travail des enseignants. Au plan infrastructurel, le gouvernement a pourvu toutes les régions éducatives du pays en tables-bancs, pour permettre la mise en œuvre efficace de la doctrine d’accueil axée sur le double flux.

 

Plus de 349 salles de classe ont aussi été construites et 343 réhabilitées, augmentant ainsi, de façon appréciable, la capacité d’accueil de nos écoles. Les efforts se poursuivent afin de garantir un environnement scolaire sécurisé, avec 94 salles de classe et 209 cabines de latrines en cours de construction, en plus des 733 cabines déjà réalisées.

 

L'année scolaire 2021-2022 bénéficie des mêmes attentions, par des mesures fortes au service de la cohésion sociale, notamment la gratuité des frais d’inscription et de scolarité, étendue aux collèges et lycées d’enseignement et centres de formation publics, l'Assurance School Assur désormais au cœur des établissements publics du préscolaire, l’arrimage de la prime de gratification exceptionnelle des enseignants à la réforme du Statut général de la fonction publique, le recrutement de 2250 enseignants, l’entrée en formation imminente de 300 inspecteurs et conseillers pédagogiques de tous ordres, le renforcement du capital humain de qualité par les réformes des Écoles Normales des Instituteurs et de l'Ecole Normale Supérieure et le démarrage des travaux préliminaires de construction de 30 000 salles de classe d’ici 2025.


Mesdames, Messieurs, 

La qualité, la rigueur et la discipline irriguent ainsi les défis et les promesses de notre système éducatif. L'éducation peut beaucoup, mais plus encore avec le concours de nous tous. L’opérationnalisation du numéro vert, le 8250, dès ce lundi 27 septembre 2021, au profit de la communauté éducative, garantira ainsi au corps enseignant et aux élèves et apprenants, une écoute plus active pour une amélioration optimale de leurs conditions de travail et un meilleur encadrement dans un environnement sécurisé.

 

Mesdames et Messieurs,

Les grands objectifs de modernisation du système éducatif, suivant les documents stratégiques et la feuille de route gouvernementale 2025, demeurent nobles et méritent d’être poursuivis et atteints au bénéfice de la jeunesse togolaise.

 

J'exhorte, dès lors, les élèves et apprenants, à cultiver l’excellence pour une relève de qualité, les enseignants, jardiniers de l’intelligence, à faire preuve de professionnalisme, l’Administration scolaire, à incarner le service public éducatif exemplaire, et les parents d’élèves, premiers enseignants de leurs enfants, à raffermir leur responsabilité vis-à-vis des enfants dont ils nous confient la charge pendant les heures d’école et d’apprentissage.

 

Je souhaite à toutes et à tous une excellente rentrée scolaire.

26 septembre 2021

Togo - La rentrée scolaire c'est ce lundi 27 septembre, voir ici le message de Faure Gnassingbé pour les élèves et enseignants

 


Au Togo, plus de trois millions d'élèves reprennent le chemins des classes lundi 27 septembre 2021 après quelques semaines de vacances. Très engagé à faire d l'éducation un levier de développement du pays, le président de la République à jugé bon d'adresser ses vœux d'une bonne année scolaire à tous les acteurs impliqués dans le secteur.


A la veille de cette nouvelle rentrée scolaire 2021-2022 qui aura lieu sur toute l'étendue du territoire, Faure Gnassingbé a eu une pensée particulière pour tous les acteurs.


"À l'entame de la nouvelle année scolaire dans notre pays, je souhaite une bonne rentrée à tous nos élèves et au corps enseignant", a tweeté le chef de l'Etat avant d'ajouter : "J'invite les élève à chérir l'effort et l'excellence au travail. J'en appelle au sens élevé de responsabilité du personne enseignant et des parents d'élèves. Que cette année soit couronnée de succès pour tous".


La Rédaction de Radio Oreole ajoute à sa voix à celle du chef de l'Etat pour souhaiter Bonne rentrée scolaire à tous les élèves et enseignants.