Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

Affichage des articles dont le libellé est EDUCATION. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est EDUCATION. Afficher tous les articles

27 mars 2022

Togo-Education / Kokoroko Dodzi : "Mes premiers missiles tirés depuis le fleuve Oti feront des dégâts assez lourds"

 


En séjour depuis quelques jours à Gando dans la région des Savanes dans le cadre des activités gouvernementales, le Ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, Prof. Komla Dodzi Kokoroko et ses collègues de la Sécurité et de la Protection civile, Général de Brigade Damehame Yark, de la Communication et des médias, Prof. Akodah Ayéwoadan Akodah, de l’Eau Bolidja TIEM et Bouraïma Kanfitine TCHEDE-ISSA de l’Aménagement du territoire, ont échangé le samedi 26 mars 2022, avec la communauté éducative.

 

Cette rencontre se situe dans la logique  de la politique de proximité et de renforcement des équipements scolaires.

 

le Ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, Prof. Komla Dodzi Kokoroko et ses collègues de la Sécurité et de la Protection civile, Général de Brigade Damehame Yark, de la Communication et des médias, Prof. Akodah Ayéwoadan Akodah, de l’Eau Bolidja TIEM et Bouraïma Kanfitine TCHEDE-ISSA de l’Aménagement du territoire, ont échangé le samedi 26 mars 2022, à Dapaong, dans la région des Savanes, avec la communauté éducative. Une occasion également pour les émissaires du gouvernement, de procéder à une remise d’importants lots de matériels informatiques aux différents établissements scolaires de la région.

 

Selon nos confrères du site Atlantic info, le Ministre Kokoroko est revenu sur les efforts faits par le gouvernement dans le secteur éducatif en faveur des enseignants et des élèves. Le Président de l’Université de Lomé n’a pas passé sous silence, la grève des 24 et 25 mars 2022 à l’initiative du Syndicat des enseignants du Togo (Togo) et celle de 2021 initiée par la FESEN. Si la grève de la FESEN a connu des fortunes diverses entrainant des sanctions du côté des Directeurs d’établissements scolaires et autres enseignants, celle du SET ne sera pas épargnée. D’ailleurs, Prof. Komla Dodzi Kokoroko a dit, depuis la région des savanes, que le fleuve Oti l’a permis avec une météo « assez intéressante », « de préparer » et de « tirer » ses « premiers missiles ».

 

« Mes premiers missiles tirés depuis le fleuve Oti feront des dégâts assez lourds. Je vous dis, il y aura des dégâts assez lourds, parce que ceux qui s’entêtent à troubler le secteur de l’éducation seront purement et simplement exclus de la fonction enseignante et mis à la disposition de la fonction publique. Voilà la décision assez claire et assez ferme qui sera appliquée dans les jours à venir », a déclaré le samedi 26 mars 2022, le Ministre Kokoroko, devant la communauté éducative à Dapaong, pour se prononcer sur la grève du SET, les 24 et 25 mars.

 

Pour lui, le gouvernement ne cèdera pas « aux chantages » et n’a pas « peur » de ceux qui et de celles qui voudraient le « défier ».

22 mars 2022

Togo- Grève en vue dans l'éducation : Kokoroko et Bawara déclarent le SET illégal et brandissent les menaces de sanctions

 


La réaction du gouvernement est sans appel face au préavis de grève de 48 heures annoncé par le Syndicat des enseignants du Togo (SET). Les ministres Kokoroko et Bawara, respectivement des enseignements primaire et secondaire et de la fonction publique menacent. Les deux autorités estiment que le syndicat n'est pas légalement constitué. Voir ci-dessous leur communiqué conjoint.




16 mars 2022

Togo : un code de conduite régit les comportements des professionnels du secteur éducatif dans les établissements scolaires et centres de formation publique

 


Depuis le 24 février 2022, un code de conduite réglemente l’environnement scolaire et les comportements des professionnels du secteur éducatif  des établissements scolaires et centres de formation publique au Togo.

 

Institué par arrêté interministériel pris par le Prof Komla Dodzi Kokoroko et de Gilbert Bawara, respectivement ministre des Enseignements primaire et secondaire et de la Fonction publique, le  texte composé de 12 articles regroupés en 7 chapitres, définit l’objet et champ d’application de la conduite à tenir par le personnel, les valeurs morales et attitudes communes requises, les comportements interdits, les obligations spécifiques, les sanctions et les dispositions finales.

 

Le Champ d’application

 

Le code de conduite en vigueur s’applique à tout le personnel enseignant, administratif ou d’encadrement en service dans un établissement scolaire ou dans un centre de formation publique.

 

Il prend entre autres en compte, la bonne moralité, la ponctualité et l’assiduité au travail, l’amabilité et l’attention, l’accessibilité et la disponibilité du personnel.

 

Il proscrit l’indécence à caractère politique, religieux, publicitaire ou autre incompatible avec les valeurs et principes régissant le milieu scolaire.

 

Aussi, le prosélytisme, l’absence au poste sans autorisation, les discriminations, les menaces sur les apprenants, la vente ou la consommation d’alcool est bannie.

 

Sont également interdits, les relations amoureuses ou sexuelles avec tout agent enseignant administratif, d’encadrement ou d’apprenant et l’acception ou sollicitation d’un avantage financier.

 

En termes d’obligation spécifique, tout agent d’un établissement scolaire ou d’un centre de formation publique est tenu de ne participer à des réunions à caractère politiques, de n’observer ou d’entretenir tout mouvement de grève illicite, de n’inciter les apprenants à la désobéissance ou d’exercer toute violence physique, verbale ou propos injurieux, diffamatoire et calomnieux contre l’autorité éducative.

 

Les sanctions

 

En cas de désobéissance des dispositions en vigueur, le personnel fautif cours plusieurs sanctions disciplinaires.

 

Ces sanctions prennent entre autres en compte, la mise sous ordre lorsqu’il s’agit d’un chef d’établissement, la suspension du corps des fonctionnaires de l’enseignement pour une durée ne pouvant excéder quatre (4) ans, l’exclusion du corps des fonctionnaires de l’enseignement avec perte des avantages qui s’y attachent.

 

Et lorsque les faits reprochés à l’auteur sont constitutifs, l’auteur est passible de poursuite judiciaire selon les dispositions de l’article 10 de l’arrêté interministériel.

 

Par ailleurs, les enseignants sont tenus de s’engager par écrit pour le respect des dispositions en vigueur.

04 mars 2022

Togo-Education : Voir ici les dates des examens nationaux


Démarré le 27 Septembre dernier, l’année scolaire 2021-2022 poursuit son chemin. Le chronogramme des examens nationaux de fin d’année est désormais se présente comme suit.


CEPD

Du Mardi 03 au Jeudi 05 Mai 2022

 

BAC 1

Du Lundi 16 au Vendredi 20 Mai 2022

 

BEPC

Du Mardi 07 au Vendredi 10 Juin 2022

 

BAC 2

Lundi 20 au Samedi 25 Juin 2022

 

BTS

Du Lundi 18 au Samedi 23 Juillet 2022

 

CFA

Lundi 05au Samedi 10 Septembre 2022

16 février 2022

Togo - Éducation : 135 établissements du secondaire dotés de kits informatiques

 


Au Togo, 135 établissements du secondaire répartis sur le territoire ont reçu mardi du ministère des enseignements, des kits de matériels informatiques. La cérémonie officielle de remise réuni à Lomé le ministre Dodzi Kokoroko et les principaux responsables du secteur.

 

Composée d’ordinateurs, d’imprimantes, matériels de projection et divers accessoires, cette dotation s’inscrit dans le processus d’introduction des kits en milieu scolaire.

 

Depuis quelques années, le gouvernement met l’accent sur la transition numérique en milieu scolaire. Un environnement numérique de travail (ENT) a été déployé en 2018 dans plusieurs lycées, et des partenariats conclus récemment avec des entités privées.

11 février 2022

Togo - Éducation : 5 milliards FCFA pour la gratification exceptionnelle des enseignants


La gratification exceptionnelle, promise par le gouvernement aux enseignants il y a plusieurs mois, sera de 05 milliards FCFA. L'exécutif a annoncé mercredi sa volonté d’allouer ce montant, lors d’une rencontre avec toutes les parties prenantes du Protocole d’Accord relatif au secteur de l’Education, conclu le 19 avril 2018. 


Cette enveloppe, qui couvrira la période du 1er janvier 2021 au 31 décembre 2025, bénéficiera d’une part, aux enseignants fonctionnaires sous forme d’allocation annuelle non indexable sur la période visée, et de l’autre, aux enseignants volontaires des établissements scolaires publics, selon des critères à définir par le gouvernement. 


En outre, une partie de ce crédit servira également à améliorer la subvention de l’Etat à l’enseignement confessionnel. 


En dehors de cette gratification exceptionnelle, le gouvernement s’est engagé à poursuivre d’autres mesures au profit du secteur. 


Il y a quelques mois, à la suite de mouvements de grèves et des débrayages dans le milieu éducatif, l’exécutif avait réitéré son intention d’honorer sa promesse, dont elle avait reprécisé le cadre.

08 janvier 2022

Togo - Promotion de l’excellence : la Première ministre Dogbé échange avec des jeunes boursiers et lauréats


Mme le Premier ministre, Victoire Tomégah-Dogbé, a échangé ce jeudi 06 janvier 2022 à la Primature, avec une délégation de jeunes boursiers et bénéficiaires de programmes d’excellence du gouvernement togolais. La rencontre élargie a permis à la cheffe de l’exécutif d’avoir un retour sur les bourses et programmes d’excellence en faveur des jeunes.


Dans un format informel et ouvert, cette rencontre, véritable cadre d’échanges avec Mme le Premier ministre, a été l’occasion de recueillir les perceptions des jeunes par rapport aux bourses et programmes d’excellence offerts par le gouvernement, d’avoir des informations sur leur insertion professionnelle ainsi que des opportunités d’emplois au Togo.

À l’issue des échanges, les jeunes boursiers et bénéficiaires des programmes d’excellence du gouvernement, ont salué l’initiative et souhaité la mise en place d’une plateforme centralisée des opportunités d’emplois et une amélioration de l’information autour des différents programmes.

Pour Laurent Dametougle, étudiant à Sciences Po, « après nos études à l’étranger, il est important qu’on revienne au pays pour contribuer au développement du Togo ».

‘’Cette rencontre, c’est le commencement d’un suivi des lauréats boursiers qui se sentent un peu délaissés. Nous pensons qu’avec ces échanges avec Mme le Premier ministre, nous allons mettre en place des mécanismes de suivi des boursiers et également faire l’insertion professionnelle de ces jeunes après leur formation à l’extérieur du pays.’’, a déclaré Constance Afi Deguenon, boursière.

Dans son message, Mme le Premier ministre, a d’abord partagé la vision du Togo pour les prochaines années, vision axée sur l’inclusion comme socle social solide pour le Togo, la création d’emplois décents pour les jeunes et la modernisation de l’État. Elle a ensuite réitéré l’engagement du gouvernement à poursuivre sa politique d’attraction des talents dans la fonction publique.

Mme le Premier ministre, a appelé les jeunes à faire siennes les valeurs d’excellence, de service, d’innovation, de collaboration, d’entrepreneuriat et d’apprentissage.

Avec  www.primature.gouv.tg

20 décembre 2021

Togo / Education - Construction et réhabilitation de 30.000 classes : Dodzi Kokoroko donne le coup de pioche marquant le démarrage des travaux

 

Le gouvernement a procédé ce lundi 20 décembre 2021 au lancement officiel du projet de construction et réhabilitation de 30.000 salles de classe sur toute l’étendue du territoire national.

 

Le coup de pioche marquant le démarrage des travaux de construction et de réhabilitation de ces infrastructures scolaires dans les régions éducatives a été donné aujourd’hui par le ministre des enseignements primaire et secondaire,  Dodzi Komla KOKOROKO, au Lycée Goubi, dans la préfecture de Tchamba.

 

Inscrit au Projet P9 de la Feuille de Route du gouvernement 2020-2025, l’initiative vise l’ « augmentation des capacités d’accueil scolaire ».

 

La cérémonie a connu la participation des autorités administratives, politiques, traditionnelles et religieuses locales.

 

L’éducation occupe une part importante dans le budget exercice 2022 de l’Etat, précisément avec une enveloppe d’un peu plus de 192 milliards francs CFA.

07 décembre 2021

Togo - Education : Voir ici les dates des examens et concours de l’année scolaire 2021-2022

 


Les ministères chargés de l’éducation et de l’enseignement supérieur ont dévoilé les dates officielles retenues pour les différents examens scolaires et concours de l’année académique en cours.

 

Le bal sera ouvert le 03 mai prochain par le Certificat d’études du premier degré (CEPD) et sera clôturé le 10 septembre 2022 par le Certificat de fin d’apprentissage (CFA).

 

Quelques dates clés sont à retenir :

 

CEPD : 03 au 05 mai 2022

 

BAC 1 : 16 au 20 mai 2022

 

BEPC : 07 au 10 juin 2022

 

BAC 2 : 20 au 25 juin 2022

 

BTS : 18 au 23 juillet 2022

 

CFA : 05 au 10 septembre 2022


Cliquez Ici pour voir le chronogramme complet

 

01 décembre 2021

Le Togo n’oublie pas ses enseignants

 


On ne peut promouvoir le droit de tous à une éducation de qualité sans offrir au système scolaire lui-même, un personnel en nombre suffisant. Selon l’Unesco, 1 180 321 enfants étaient en âge d’aller à l’école primaire en 2015. Jadis, le pays n’avait que 33 900 enseignants du primaire, dont 32,6% seulement d’entre eux avaient les qualifications requises et le ratio était de 41 élèves pour un enseignant. Convaincus qu’ils peuvent mieux faire, le chef de l’Etat Faure Gnassingbé et ses collaborateurs ont déclenché une batterie de réformes parmi lesquelles fait partie la politique nationale relative aux enseignants.

 

C’est en décembre 2020, lors d’un Conseil des ministres que le gouvernement a présenté pour la première fois une communication liée à la politique enseignante dont le but est de rehausser le niveau de l’éducation nationale.

 

Une politique crédible et ambitieuse


Le premier volet du projet porte sur l’efficacité des enseignants. Il précise les normes d’exercice de la profession, la formation, le recrutement, la rétention et le déploiement rationnel des enseignants sur le territoire. Le deuxième axe concerne la motivation des enseignants, la structure et le parcours de carrière, les conditions d’emploi et de travail, la gratification et la rémunération. Enfin, le dernier point traite du professionnalisme des enseignants, de leur redevabilité, la prévention des conflits entre employeurs et organisations d’enseignants.

 

Augmentation du nombre des enseignants


Il ne peut pas en être autrement face aux moyens décuplés pour réorganiser le secteur éducatif, former les éducateurs, garantir des conditions de vie décentes aux enseignants, accroître le taux d’insertion socioprofessionnelle des jeunes afin de bâtir une nation émergente et inclusive. Outre l’augmentation du nombre de salles de classe, la mise en œuvre de School Assur, des cantines scolaires, la gratuité de l’école préscolaire et primaire, la suppression des frais d’inscription aux examens…, l’Etat fait accroître autant qu’il peut l’effectif des enseignants.

 

Pour la rentrée 2021-2022, 2 400 nouveaux enseignants et conseillers d’orientation ont été recrutés. Si ce n’était pas encore le cas il y a quelques années, les enseignants ont maintenant droit à une prime de bibliothèque, une prime de rentrée et une prime incitative à la fonction. A ce jour, on estime le nombre d’enseignants fonctionnaires à environ 42 000.

 

Par ailleurs, les Ecoles normales des instituteurs (Eni) et les Ecoles normales supérieures (ENS) subissent de profondes mutations afin de répondre efficacement aux défis de l’heure et surtout, mettre à disposition du système éducatif, des ressources humaines qualifiées.

29 novembre 2021

Togo - Budget exercice 2022 : Plus de 192 milliards francs CFA prévus pour le secteur de l'éducation

 


Pour 2022, les pouvoirs publics ont adopté vendredi 12 novembre 2021, un avant-projet de loi de finances. Il est à forte teneur sociale.


Pour le nouvel exercice, prenant en considération le contexte sanitaire et sécuritaire exigeant, l’Etat togolais projette un budget de 1 760 milliards de francs CFA en ressources et charges, soit une hausse de 15,7% par rapport au budget de 2021, évalué à 1 521,3 milliards.


Le budget 2022 consacre aux secteurs sociaux une somme de 493,3 milliards de francs CFA, contre 445,1 milliards en 2021, soit une hausse de 10,8%. La part relative des dépenses sociales, exercice 2022, est de 46,6%.

 

L’éducation, secteur non abandonné

 

En ce qui concerne les enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat ainsi que l’enseignement supérieur, le pays construira des infrastructures, créera d’autres centres d’excellence et des Instituts de formation en alternance pour le développement (ifad). Les deux volets d’enseignement ont respectivement droit à 151,6 et 40,9 milliards de francs.

28 novembre 2021

Togo : Cantines scolaires, le Premier Ministre Mme Dogbé sur le site du jardin scolaire de l’EPP Adjamda

 


Présente dans la région de la Kara pour le séminaire gouvernemental, Mme le Premier Ministre, Victoire Tomégah-Dogbé, a saisi l’occasion pour faire des visites de terrain dans plusieurs localités. À l’École primaire publique (EPP) d’Adjamda dans le canton de Bohou à Kara ce jeudi 25 novembre 2021, la cheffe du gouvernement est allée constater le fonctionnement du jardin scolaire qui alimente la cantine de l’école en légumes pour les repas des élèves.

 

Grâce à ce jardin scolaire, la cantine de l’école est approvisionnée en légumes naturelles bio pour la préparation des plats chauds aux élèves.

 

« Le jardin fournit les carottes, adémè, gboma, piment, choux et gombo à la cantine scolaire ici à EPP Adjamda. », a dit Kiliou Mouzou, jardinier à l’EPP Adjamda.

 

Cette initiative de cantines scolaires est soutenue par le gouvernement et ses partenaires à travers l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) qui accompagne les communautés.

 

Pour Magnango Essonani,  »Maman cantine » à l’EPP Adjamda, « il faut que les repas soient prêts avant 11h et les élèves sortent par classe pour prendre leur repas. Aujourd’hui, c’est le menu du jour : on a préparé la pâte à la sauce d’arachide mélangée de gboma et poissons à 251 élèves. Les enfants mangent très bien et sont contents pour la cantine scolaire de notre école. »

 

Cette visite de terrain a permis à Mme le Premier Ministre, de féliciter et d’encourager tous les acteurs pour la qualité des prestations. Elle a appelé les populations et notamment, les élèves à l’excellence et à être des artisans de paix pour un développement durable au Togo dans la sécurité.

 

Avec primature.gouv.tg

23 novembre 2021

Togo : Voir ici les résultats du concours de l'ENA session d'octobre 2021

 


Le gouvernement vient de publier les résultats du concours de recrutement interne et externe d’entrée au cycle 3 de l’Ecole normale d’administration (ENA), session des 6 et 7 octobre 2021 (promotion 2021-2023).

 

Les épreuves orales d’admissions se dérouleront le lundi 29 novembre 2021 à l’ENA à Lomé à partir de 7 heures. Se munir de ses pièces d’identité en cours de validité, de la preuve vaccinale anti covid-19 ou d’un test PCR valide.


CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LES RESULTATS ENA 2021

Togo - Éducation : le gouvernement dote les écoles d'équipements et matériels

 


Le gouvernement à travers le ministère de l'Enseignement Primaire, Secondaire, Technique et de l'Artisanat a entamé le 18 novembre 2021, a Dapaong (Région des Savanes), une tournée de distribution de matériels aux écoles et établissements. Au total, près de 700 millions FCFA de matériel va être alloués à l’ensemble du système éducatif.

 

Après la région des savanes, en fin de semaine écoulée, les régions Centrale et Plateaux ont été concernées. Mallettes pédagogiques, matériels informatiques et de bureaux, matériels de laboratoires, entre autres ont été ainsi remis. Des équipements, destinés à renforcer un peu plus le secteur, comme le précise Dodzi Kokoroko : “Nous posons ici, une des pièces de la construction de la qualité de l'éducation".

 

Cet apport vient s’ajouter à la dotation en matériels roulants, opérée il y a quelques semaines par l’exécutif dans le but de faciliter la mobilité du personnel d’encadrement éducatif.

 

Il est également à souligner que d’autres projets (construction et réhabilitation des salles de classe, réforme de la profession enseignante) sont annoncés.

 

22 novembre 2021

Togo : Accusé de viol sur une élève de 14 ans, le surveillant du CEG Bafilo est suspendu de toutes activités pédagogiques et académiques

 


La décision vient de tomber. Le surveillant général du CEG Bafilo, qui a violé l’élève  de 14 ans, vient d'être suspendu de toutes activités pédagogiques et académiques. Ainsi en a décidé le Directeur régional de l'éducation de Kara Kodjo Gnonegue

 

L’affaire défraie la chronique dans le milieu éducatif de la préfecture d’Assoli. Le surveillant général du CEG Bafilo, le nommé Watara Salifou Issifou, est accusé d’avoir violé en son domicile une élève, une fillette de 14 ans le mardi 16 novembre dernier.

 

L’homme vient d’être sanctionné. En effet, il est suspendu, à titre conservatoire, de toutes activités pédagogiques et académiques. La décision est motivée par le droit de l'enfant à la protection et à l'éducation.

 

Retour sur les faits


Selon les informations, le mardi 16 novembre 2021, le surveillant du CEG Bafilo Ville a demandé à la fillette de 14 ans, élève en classe de 5ème et à une de ses camarades de venir l’aider à faire des tâches ménagères chez lui.

 

Une fois à la maison, le monsieur, la quarantaine révolue et mari de 2 femmes,  fait exprès d’envoyer l’autre élève pour lui acheter quelque chose. C’est alors qu’il est resté seul dans la maison avec sa victime à qui il demandera de mettre un téléphone en charge dans sa chambre.

 

« Une fois la fillette dans la chambre, il surgit et la prend de force pour abuser d’elle. La fillette a eu le courage de raconter la scène à sa camarade qui est revenue dans la maison bien après la scène », a relaté l’oncle de la victime à Atopani Infos. Le surveillant serait coutumier du fait. 8 autres filles auraient été déjà victimes.

 

La victime, encore sous le choc, est actuellement prise en charge par l’association des Tantines de la région de la Kara.

 

Interrogé par la famille de la victime, il a reconnu les faits mais plaide pour un règlement à l’amiable. Il s’est proposé à prendre en charge les frais de traitement de la fillette.

19 novembre 2021

Togo-Education : Dodzi Kokoroko réhabilite certains directeurs d'écoles démis le 4 novembre dernier

 


Le ministre des enseignements primaire et secondaire vient de réhabiliter certains enseignants grévistes démis le 04 novembre 2021, de leurs fonctions de directeurs d’écoles préscolaires et primaires publiques.

 

Le Prof Dodzi Komla Kokoroko explique cette volte face par la présentation de preuves de leurs non-participation aux mouvements de débrayage de la FESEN les 03 et 04 novembre derniers, jugés illégaux par le gouvernement.

 

Cependant, ceux qui ont décidé d’assumer leur participation à la grève, demeurent enseignants (chargés de cours) mais ne sont plus chefs d’établissements.

 

« Il y a autant de réhabilités que de nouveaux directeurs remplaçant », a rappelé Prof Kokoroko.

 

Notons qu’au finish, vingt-deux (22) directeurs restent finalement déclassés dans les Savanes et vingt-six (26) dans la région de la Kara.

13 novembre 2021

Togo-Directeurs d’écoles déchus : Faure Gnassingbé et son gouvernement "donnent force à la loi"

 


Les derniers développements dans le secteur de l’éducation au Togo étaient au cœur des travaux du conseil des ministres tenu vendredi à Lomé. Tous les yeux et oreilles étaient tournés vers Faure Gnassingbé, avec l’espoir qu’il intervienne pour la réintégration dans leurs fonctions des directeurs démis par leur ministre de tutelle Prof. Dodzi Kokoroko. Espoir froidement douché, du moins pour le moment.

 

En effet, au cours des travaux, le conseil a écouté une communication sur la situation dans le sous-secteur des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat ; présentée par le ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat. Le gouvernement donne force à la loi et appelle toujours au dialogue.

 

« Face aux perturbations actuelles que connait le secteur, liées au mouvement de grève des enseignants, le conseil a réitéré son attachement au respect des lois et règlements en vigueur et a réaffirmé sa volonté de poursuivre les concertations avec tous les acteurs du système éducatif afin de préserver les acquis et atteindre les ambitions de la feuille de route gouvernementale », lit-on dans le communiqué.

 

Le 4 novembre dernier, plus de 1300 directeurs d’établissements préscolaire et primaire avaient été démis de leurs fonctions après 48 heures de grève des enseignants à l’initiative de la Fédération des syndicats de l’éducation nationale (FESEN). La grève fut reconduite une semaine plus tard mais annulée aux derniers instants suite à la réponse du ministre de la fonction publique Gilbert Bawara. 


Le sort de ces directeurs est-il définitivement scellé vu que le communiqué du conseil n'a rien dit à propos? 

 

Le secteur de l’éducation, sur les très hautes instructions du Président de la République a, ces dernières années, engagé des actions en vue de faire de ce secteur un levier de développement de notre pays. A cet effet, des efforts ont été consentis par le gouvernement pour répondre aux besoins de la population notamment en termes d’éducation en général et particulièrement pour l’amélioration de la condition enseignante.

12 novembre 2021

Togo-ENA : 2 enseignants radiés par le Directeur général Adama Kpodar

 


C’est un véritable curage en cours dans le secteur de l'éducation et de la formation au Togo. L’alter ego du ministre des enseignements primaire et secondaire Dodzi Kokoroko entre dans la danse. Le Professeur Adama Kpodar, Directeur général de l’Ecole nationale de l’administration (ENA) vient de radier deux enseignants.


Ces deux enseignants ont été sanctionnés pour faute grave. Lors de l’évaluation des mémoires de fin de formation au titre de l’année 2020-2021. Ils ne sont donc plus autorisés à mener des activités académiques et pédagogiques à l’ENA.



Togo : Une grande pluie endommage plusieurs bâtiments scolaires au CEG Zoulou à Gléi et à Kpogan

 


Triste nouvelle pour les élèves du CEG Zoulou à Gléi. Plusieurs bâtiments de leur école ont été essoufflés par une grande pluie ce jeudi 11 novembre 2021. C’est le même constant à l’école de Kpogan ou les toitures des bâtiments scolaires ont été emportées par le vent.

 

C'est dans la commune Ogou 3. On y voit des toitures complètement dévastés par un vent violent. Plusieurs blessés seraient enregistrés et des dégâts matériels. Plus de 800 élèves sont obligés à rester à la maison à partir de demain vendredi en attendant qu'une solution soit trouvée rapidement.

09 novembre 2021

Togo : Plus de grève des enseignants les 10 et 11 novembre prochains


La grève des enseignants prévue les 10 et 11 novembre 2021 n’aura plus lieu. Ainsi en a décidé la Fédération des syndicats de l’éducation nationale (FESEN), initiatrice de ce mouvement de débrayage.

 

Dans une note adressée cette soirée à ses syndicats de base, la FESEN appelle les enseignants à sursoir à la grève de 48 heures annoncée lundi.

 

La FESEN justifie cette décision par sa bonne foi en donnant une chance à la négociation, suite aux réponses données par le gouvernement à leurs préoccupations dont l’objet reste la revendication de la gratification exceptionnelle promis par le gouvernement aux acteurs du système éducatif.

 

En effet, dans son courrier adressé à la FESEN mardi, le Ministre de la Fonction publique, du travail et de dialogue social Gilbert BAWARA, a rappelé aux responsables de la FESEN qu’en application des conclusions de la réunion que le Ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, Prof. Dodzi Komla KOKOROKO et lui, ont eu le jeudi 04 novembre 2021 avec toutes les fédérations des syndicats des enseignants et à laquelle ils ont pris part, « des dispositions diligentes sont d’ores et déjà prises pour accélérer la recherche de solutions idoines aux préoccupations du secteur de l’éducation ».

 

Cependant, la FESEN exige la réhabilitation de tous les directeurs déchus du préscolaire et primaire ; et la communication des modalités de jouissance effective de la gratification exceptionnelle au plus tard le 25 novembre 2021.


Il faut souligner que le gouvernement a qualifié cette nouvelle  grève d'irrégulière et illicite, brandissant même la menace des sanctions. le 4 novembre dernier, plus de 1300 directeurs ont été déchus de leurs fonctions.