Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

Affichage des articles dont le libellé est EDUCATION. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est EDUCATION. Afficher tous les articles

20 juillet 2022

Guinée Conakry : 9% de réussite au BAC 2


En Guinée Conakry, les résultats de l'examen du baccalauréat deuxième partie 2021-2022 sont déjà disponibles. Seulement, ils sont catastrophiques.


Le Ministre de l’Enseignement préuniversitaire et de l’alphabétisation vient de faire l’annonce. Le taux de réussite au baccalauréat session 2022 est de 9%, alors qu'il était à 25% en 2022.


"Loin d’une surprise, les taux de réussite de cet examen, à l’instar des deux premiers (CEE et BEPC), confirment le très faible niveau de la qualité de notre système éducatif. En voyant les résultats de ces trois examens nationaux, nous n’avions que deux choix : faire un repêchage et continuer ainsi la politique de l’autruche ou dire la vérité au peuple de Guinée. Si le premier choix nous est avantageux en tant que gouvernants, le second est sans nul doute le plus bénéfique pour le futur du peuple de Guinée", a laissé attendre Guillaume Hawing dans son adresse au monde de l'éducation en Guinée.

15 juillet 2022

Togo - Politique de proximité : Grâce à BATIR, plusieurs élèves de la préfecture de l'Avé ont leurs actes de naissance

 


Fidèle à sa politique d'appui au secteur de l'éducation, le parti politique BATIR a permis à 79 élèves de la préfecture de l'Avé de disposer de leurs jugements civils de naissance transcrits dans les registres de l'état civil. Ces apprenants viennent de 3 établissements scolaires à savoir EPP HEKPE, EPP MAKOUMAVO et EPP AGBESSIA.

Après la remise des kits scolaires aux élèves nécessiteux de ces trois écoles à la rentrée scolaire 2021-2022 dans l'Avé, BATIR pose un autre acte de soutiens aux nécessiteux, l'établissement d'acte de naissance.

Pour la remise officielle de ces documents précieux, une délégation du parti de Madame Meyer Vicenzia, conduite par son Secrétaire Général Adjoint, l'honorable Fiacre ATSOU, s'est rendue dans la préfecture mercredi 13 Juillet 2022.

"Ces actes permettront à ces élèves de pouvoir passer l'examen du CEPD l'année prochaine", a indiqué le SG-A.

ces actes de naissance viennent renforcer les actions du parti dans le secteur de l'éducation dans cette localité du Togo.

14 juillet 2022

Cantines scolaires : Plus de 90 000 écoliers touchés chaque au Togo


L’alimentation scolaire est un excellent moyen de rétention et d’augmentation du taux de réussite. Au Togo, pays résolu à faciliter l’accès à l’école, les repas offerts en milieu scolaire aident indiscutablement les parents et accroissent les chances de réussite des écoliers.


Il est difficile, voire impossible de discuter ou d’inculquer des notions à un enfant malmené par la faim. Convaincu de ce vieux dicton qui veut que ventre affamé n’ait point d’oreilles, le Togo met en œuvre depuis 2017 les cantines scolaires dans les écoles primaires publiques.


C’est une sous-composante du projet de Filets sociaux et services de base (FSB) piloté par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (Anadeb). Son objectif est d’accroitre l’accès des enfants des communautés les plus pauvres du Togo à des repas scolaires réguliers, ce qui améliore en retour la fréquentation et la rétention dans les écoles des zones ciblées.

Plus de 90 000 écoliers touchés par an

Le ministère du Développement à la base a dressé le bilan de l’alimentation scolaire de qualité et quantité suffisante au cours des 12 mois de 2021. Durant l’année écoulée, plus de 94 700 élèves ont eu accès à 14 207 000 repas chauds dans 337 Ecoles primaires publiques (EPP).

Les cantines touchent plus de 90 000 écoliers chaque année. Il y a également les transferts monétaires grâce auxquels plus de 60 500 ménages ont reçu 15 000 francs CFA chaque 03 mois. La somme dépensée à leur profit en 2021 est de 1,08 milliard de francs.

Faire mieux qu’hier

900 nouveaux villages ont été choisis dans les 05 régions pour les Filets sociaux et services de base (FSB) grâce à un nouveau financement obtenu par l’Etat en décembre 2021. Il s’agit des villages qui sont administrativement reconnus, issus de 100 cantons les plus pauvres du pays.

Le montant du financement additionnel est de 18,5 milliards de francs CFA. Celui-ci sera utilisé en faveur de 125 000 ménages, de janvier 2022 à juin 2023. L’initiative permettra de toucher plus d’élèves avec les cantines scolaires et davantage de ménages avec les transferts monétaires.

Une école plus accueillante

La gratuité de l’école préscolaire et primaire, la suppression des frais d’inscription aux examens, l’exemption des frais de scolarité, la multiplication des infrastructures d’accueil, l’équipement des salles de classe, la protection sociale grâce à School Assur, « Rentrée scolaire solidaire », « Vacances utiles et citoyennes »… contribuent à cela.

11 juillet 2022

Togo : Les effectifs scolaires en hausse grâce à la gratuité des frais de scolarité


La gratuité est devenue monnaie courante dans les mesures mises en œuvre au Togo. Il y a plus d’une décennie, l’Etat a décidé d’inciter les parents à scolariser davantage les élèves. Il a rendu gratuite la scolarité au cours primaire. Maintenant, le gouvernement va au-delà du préscolaire et du primaire pour que beaucoup de personnes puissent avoir accès aux cours.


De 95% en 1990, le taux de scolarisation a chuté pour se retrouver à 73% en 2007, soit une perte de 22 points en 17 ans. Face à ce mauvais résultat, le gouvernement a pris les devants de façon constante, en s’investissant dans des actions concrètes.


La gratuité et ses conséquences

En 2008, la toute première réaction a été de rendre gratuit l’enseignement primaire et préscolaire dans les écoles publiques. Les résultats ne se sont pas fait attendre. Plus de 02 millions d’enfants ont bénéficié de la gratuité au cours de l’année scolaire qui a suivi. 


Sans grande surprise, les effectifs se sont accrus. D’abord, au préscolaire, l’effectif est passé de 86 680 en 2012-2013 à 155 739 en 2017-2018, soit un taux d’accroissement moyen de 12%. Quant au primaire, le nombre d’élèves qui était à 1 054 549 en 2007-2008 est passé à 1 413 600 en 2014-2015. Ensuite, il est allé à 1 548 876 en 2017-2018. De 2008 à 2018, le taux brut de scolarisation dans l’enseignement primaire est passé de 98 à 126,8%.


Consolidation

Les changements opérés antérieurement ont été préservés, et, renforcés par la suite avec de nouvelles réformes. En 2021, les candidats aux différents examens dans le pays ont été exemptés des frais d’inscription. Près de 485 000 personnes ont bénéficié de cette prise en charge de l’Etat togolais pour un coût de près de 02 milliards francs CFA.


En 2021-2022, en plus de la suppression des frais d’inscription, les frais de scolarité ont été rendus gratuits pour les élèves du collège et du lycée des écoles publiques. Environ 3 000 000 d’élèves au total ont repris le chemin de l’école, établissements privés et publics confondus.


Par ailleurs, l’impact de toutes les réformes effectuées au Togo ne se limite pas qu’aux effectifs des élèves de plus en plus croissants. Il se reflète également sur les résultats de ces derniers. Au titre de l’année 2021-2022, sur 75 427 candidats inscrits au Baccalauréat première partie (BAC 1), 57 202 ont été admis.


07 juillet 2022

Togo : Le gouvernement contre les violences sexuelles en milieu scolaire


Le gouvernement togolais en lutte contre  les violences sexuelles en milieu scolaire. Dans cette logique, le conseil des ministres a examiné et adopté mercredi l’avant-projet de loi relatif à la protection des apprenants contre les violences à caractère sexuel au Togo.


Le phénomène grandissant de violence à caractère sexuel dans les institutions éducatives et centres d’apprentissage impacte négativement les études des apprenants victimes et compromet leur avenir.


"Face à ce phénomène, il est apparu nécessaire de prendre des mesures visant à renforcer l’arsenal juridique existant et à préserver les meilleures conditions possibles à l’éducation des enfants", indique le communiqué ayant sanctionné le conseil.


Selon l'exécutif, l’adoption de cet avant-projet de loi permettra non seulement de mettre en place les mécanismes de prévention de ces actes, de protéger et d’accompagner les victimes mais également de renforcer l’arsenal répressif.

Il constitue un moyen de lutte contre l’analphabétisme et de réduction des inégalités.

06 juillet 2022

BEPC 2022 : 28,89% de réussite en Côte d'Ivoire, 15% en Guinée


En Côte d'Ivoire, les candidats au 
Brevet d’Études du Premier CycleBEPC 2022 connaissent depuis quelques heures leurs résultats.


A l'issue de la proclamation des résultats, on note 150 081 admis sur 519 449 candidats présents, soit un taux de réussite de 28,89% contre 41,27% en 2021, a annoncé mardi la directrice des examens et concours, Mariam Dosso Nimaga. Il était à 53,17 % en 2020.


Ces statistiques désagrégées en genre, selon la directrice de la DECO, indiquent que sur 252 194 filles présentes, 70 413 ont été déclarées admises, soit un taux relatif de 27,92 %. Les garçons, quant à eux, étaient 267 305 à être présents dans les salles de composition. 79 668 d’entre eux sont admis à leur examen pour un taux de réussite de 29,80 %.



À en croire la Directrice de la DECO, la session 2022 du BEPC est marquée par le retour des coefficients. "Toutefois, ce changement n’a pas d’incidence sur la moyenne d’admission qui demeure à 10/20. L’admission est désormais prononcée pour un total supérieur ou égal à 180 points sur 360 pour tout candidat évalué dans l’ensemble des disciplines", a-t-elle soutenu.


Au Togo, le taux de réussite a largement dépassé les 80%. Par contre, il est de 15% en Guinée.

30 juin 2022

Togo : De nouvelles sanctions contre certains enseignants


Le ministre de la fonction publique, du travail et du dialogue social, Gilbert B. BAWARA vient de prendre de nouvelles sanctions contre certains enseignants impliqués dans les grèves qui ont émaillé cette année scolaire qui tend déjà vers sa fin.


Le Ministre Bawara a licencié par un arrêté signé le 28 juin 2022, 4 enseignants stagiaires pour « manquements graves aux lois et règlements en vigueur et aux normes d’éthique et de déontologie régissant les fonctionnaires, notamment des actes d’incivisme notoire, d’incitation à la violence, à la désobéissance et à la révolte ainsi que des agissements à eux imputables, ayant entrainé des perturbations et troubles en milieux scolaires et dans certaines localités. ».


20 enseignants sont exclus temporairement de leur fonction pour une durée de 3 mois sans traitement pour manquements aux lois et règlements en vigueur et aux normes d’éthiques et de déontologie régissant les fonctionnaires. « Les intéressés reconnus coupables d’agissements et actes répétitifs incompatibles avec les exigences et aptitudes attachées à la fonction enseignante sont révoqués du cadre des fonctionnaires de l’enseignement et seront déployés dans les administrations et services publics en fonction des nécessités. », précise l’arrêté signé par le ministre. 3 enseignants sont aussi exclus temporairement de la fonction pour une durée de 3 mois sans traitement pour manquements professionnels. Ils reprendront la craie après leur sanction.

25 juin 2022

Togo - Education : 82,99% de réussite au BEPC


Au Togo, les candidats au Brevet d'étude du premier cycle (BEPC) sont fixés sur leur sort depuis vendredi 24 juin 2022. Le taux de réussite dépasse les 80%.


Ils étaient 153.918 candidats à affronter les différentes épreuves de cet examen sur tout le territoire national.  Selon les résultats publiés, on note un total de 127 732 admis, soit un taux de réussite estimé à  82,99%.


Ce diplôme ouvre à ces élèves les portes du lycée à la prochaine rentrée scolaire.

Togo : Le Groupe Bolloré Transport & Logistics et l’Université de Lomé désormais partenaires pour promouvoir les Métiers de la Mer


Le Groupe Bolloré Transport & Logistics au Togo, à travers sa filiale Togo Terminal, a signé un protocole d’accord avec l’Université de Lomé et son Institut des Métiers de la Mer (I2M), vendredi 24 juin 2022.


Cet évènement a été marqué par la présence de plusieurs ministres représentants le Gouvernement Togolais, du Directeur des Ressources Humaines du Groupe Bolloré Transport & Logistics et des autorités de l’Université de Lomé.


La signature de cette convention, actée par le président de l'UL Prof. Dodzi Kokoroko et Charles Gaffan du Groupe Bolloré, représente la matérialisation d’un pilier important de la politique des ressources humaines du Groupe, à savoir les partenariats écoles.


Ce partenariat avec l’Université de Lomé, vient ainsi conforter la volonté commune des deux institutions de relever les défis fondamentaux du développement des compétences et de l’ascension sociale et professionnelle des jeunes.


Dans le cadre de ce partenariat, les étudiants de l’I2M pourront faire leurs stages et aussi ambitionner d’être recrutés au sein du Groupe qui participe à leur formation.


Cet acte significatif est le début d’une belle aventure académique et professionnelle entre Togo Terminal, filiale du Groupe Bolloré Transport & Logistics au Togo, et l’État togolais, au service de la jeunesse.

23 juin 2022

Togo : L’Université de Lomé dotée d’un laboratoire de télédétection et de géo-informatique


L’Université de Lomé (UL) abrite désormais un laboratoire de télédétection appliquée et de géo-informatique (LTAG). L’infrastructure, financée entièrement, à hauteur de 170 millions FCFA, par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a été inaugurée jeudi. 


L’ambition est d’offrir des formations de niveau Licence, Master et Doctorat aux étudiants à travers des enseignements magistraux de géographie humaine et de géographie physique sous forme de travaux dirigés. Le centre devra en outre servir de cadre pour les spécialistes et chercheurs en géomatique, grâce aux ressources matérielles et logicielles de pointe disponibles, permettant à l’Université publique de se positionner comme une référence en matière de géo-informatique.


Pour les responsables du département de géographie, « ce Laboratoire viendra combler les besoins en spécialistes de la géomatique pour répondre aux défis présents et futurs liés à l’aménagement du territoire et à la compréhension des phénomènes spatiaux ».


En rappel, un autre laboratoire, dédié à la recherche en biomasse, est également en cours de construction sur le site de l’Université.

19 juin 2022

Guinée : Le président Doumbouya limoge le Préfet lieutenant-Colonel qui a coiffé des candidats en salle d’examen au BAC2


La scène  sort de l’ordinaire et a défraie la chronique sur la toile depuis vendredi 17 juin 2022 en Guinée Conakry. 


Le lieutenant-colonel Ibrahima Douramoudou Keïta, préfet de Siguiri a été filmé en train de tailler dans la tignasse, trop longue à son goût, de deux candidats au baccalauréat dans une salle d’examen pendant que ces derniers se trouvaient devant leurs épreuves. 


Eh bien, vingt-quatre heures plus tard, le préfet a été limogé par le président Mamady Doumbouya.

18 juin 2022

Togo - AED/IFAD : Eurocham et GNEBTP marquent leur adhésion aux programmes de formation en alternance


Le Chef de l’État Faure Essozimna Gnassingbé a lancé en 2018 les Instituts de formation en alternance pour le développement (IFAD), pour promouvoir une formation professionnelle de qualité, l’entrepreneuriat des jeunes et le développement socioéconomique du Togo.


Cette initiative qui fait du partenariat public-privé une réalité dans le système éducatif du pays, ne cesse de susciter l’intérêt des investisseurs et des opérateurs économiques nationaux et étrangers.

Ainsi, l’Agence-Education-Développement (AED) qui pilote les IFAD a signé ce 16 juin 2022, des conventions de partenariat avec la Chambre de commerce européenne au Togo (Eurocham-Togo) et le Groupement national des entreprises de BTP (GNEBTP), membre du Conseil national du patronat (CNP), en présence du ministre Conseiller du Président de la République, Pré Simféitchéou.

Ces nouvelles conventions marquent une étape décisive dans la mise en œuvre des réformes introduites dans les systèmes de formation professionnelle, où l’entreprise devient acteur et bénéficiaire privilégié.

Le modèle mis en place dans les IFAD contribue déjà à la création des conditions d’une véritable refondation du secteur de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

Il permet également de rendre la formation plus attractive aux jeunes et de donner une réponse plus adaptée aux besoins des entreprises qui peuvent désormais faire face aux enjeux de développement de leurs domaines d’activité.

Au niveau du secteur agricole, la formation en alternance est assurée entre les classes et le terrain, notamment les fermes. L’entreprise reste donc un partenaire privilégié depuis son implication à phase d’identification des besoins et sa participation à la formation des apprenants dans un environnement professionnel.

Quant à l’IFAD-Bâtiment, la formation est assurée en alternance d’une part entre les classes et les ateliers et dans les entreprises d’autre part, en vue de favoriser la professionnalisation de la formation.

En plus de leur implication dans la formation des jeunes, les investisseurs et opérateurs économiques œuvrent aux côtés de l’Agence-Education-Développement (AED) sous d’autres formes d’accompagnement multiformes.

Les responsables de l’AED ont exprimé leurs reconnaissances aux partenaires pour leur accompagnement à la formation de qualité des jeunes dans les différents IFAD.  Ils ont remercié le Président de la République pour cette vision salvatrice au bénéfice de la jeunesse togolaise et du monde professionnel, dans une dynamique de partenariat public-privé.

14 juin 2022

Togo - Formation en alternance : l’AED annonce le recrutement de nouveaux candidats au Bac Pro et CAP dans les IFAD pour l’année académique 2022-2023

 


L’Agence Education-Développement (AED) recrute de nouveaux postulants au Baccalauréat professionnel (Bac Pro) en Bâtiment, Aquaculture et Elevage pour une durée de trois ans pour le compte de l’année académique 2022-2023.


La formation en alternance est également ouverte pour le compte de la même rentrée académique au profit des candidats au Certificat d’aptitude professionnelle (CAP) dans la filière Bâtiment (Menuiserie Fabricant Installateur et Charpentier Couvreur) pour une durée de deux ans.

Sont concernés par cet appel à candidature, des jeunes togolais motivés, physiquement aptes, âgés de 16 à 29 ans. Ils doivent être titulaires au moins d’un Brevet d’étude du premier cycle (BEPC) pour le Bac Pro ou avoir fait au moins la classe de 4è pour le CAP.

Les inscriptions déjà ouvertes le 8 juin s’étendent jusqu’au 8 juillet 2022. Les dossiers de candidature doivent comporter une lettre de motivation adressée au Directeur général de l’IFAD où s’inscrit le candidat, tout en indiquant le centre d’entretien de motivation le plus proche.

Les aspirants doivent également fournir une copie du certificat de naissance, du relevé de notes du BEPC ou d’un diplôme supérieur au BEPC (pour le Bac Pro) ou des bulletins de notes de la classe de 4è (pour le CAP) et des fiches d’inscription et d’autorisation parentale disponibles dans les Instituts de formation en alternance pour le développement (IFAD) et sur le site de l’AED (www.admissions.aed-ifad.tg ).

Les dossiers de candidature peuvent être déposés dans les IFAD-Bâtiment d’Adidogomé (Lomé), Aquaculture d’Elavagnon (Est-Mono), Elevage de Barkoissi (Oti), au Collège militaire Eyadema Branche technique de Kara ou au CRETFP-Dapaong ou envoyés en un seul fichier PDF bien lisible, portant le nom du candidat, par courriel à l’une des adresses ifadbatiment@aed-ifad.tgifadelavagnon@aed-ifad.tgifadbarkoissi@aed-ifad.tg selon la filière choisie.

Ce processus d’enrôlement se fera en deux phases à savoir la présélection et les entretiens de motivations. La liste des admissibles sera affichée dans les IFAD et disponible sur le site internet de l’AED (www.aed-ifad.tg) au plus tard le 15 juillet 2022, et celle des candidats définitivement retenus à partir du 19 août 2022.

L’IFAD-Aquaculture est à sa troisième promotion et ceux dédiés à l’élevage et au bâtiment accueillent la deuxième vague des apprenants. Il est prévu la création de sept autres nouveaux IFAD dans les secteurs porteurs tels que la logistique, les énergies renouvelables, le numérique et le métier de la mer.

Les Institut de formation en alternance pour le développement (IFAD) sont nés de la volonté du Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé de promouvoir une formation professionnelle de qualité, l’entrepreneuriat des jeunes et de répondre aux besoins du secteur privé.

13 juin 2022

Togo : Nouveau concours de recrutement d’enseignants, voir ici les conditions

 


Le gouvernement togolais, à travers le ministère de la Fonction publique, du Travail et du Dialogue social, a ouvert un concours de recrutement d’enseignants de mathématiques, physique-chimie et sciences de la vie et de la terre. L’information a été rendue publique par un communiqué interministériel en date du lundi 13 juin 2022.


Les dossiers de candidature sont reçus tous les jours ouvrables dans les directions régionales de l’éducation (DRE) à Lomé, Atakpamé et Kara, du lundi 20 juin au vendredi 22 juillet 2022 à 17h 00. La date des épreuves écrites est fixée au samedi 06 août 2022. Ci-joints les documents fixant les modalités et conditions :






Togo : Le Programme présidentiel d’excellence, l’assurance d’une formation de qualité et d’un emploi décent

 


Depuis 2005, le chef de l’Etat Faure Gnassingbé s’est juré de renforcer le capital humain, peu importe le prix. En dépit des avancées faites au cours des 15 dernières années, ce vœu a été renouvelé en 2020 : « 
Le capital humain est le bien le plus cher de notre pays. Les jeunes et les femmes qui le constituent majoritairement doivent être aidés afin qu’ils puissent répondre aux attentes de l’économie ainsi qu’aux objectifs de développement durable et concerté ».


Ces paroles ont été suivies d’actes efficaces. Le Programme présidentiel d’excellence (PPE) et le Programme d’excellence pour les femmes africaines (PFA) ont été lancés en faveur des jeunes.

Ils offrent une formation plus adéquate et une insertion socioprofessionnelle garantie. A côté de cela, il y a également des bourses d’études à l’étranger qui sont offertes aux apprenants.


Le Programme présidentiel d’excellence aguerrie les jeunes

Il a lancé en 2019. En janvier 2021, 20 jeunes ont obtenu leur diplôme de fin de formation. Ils ont intégré l’administration publique pour une période minimale de 03 ans. Le programme facilite l’acquisition des compétences nécessaires pour l’émergence de la nation. Il renforce les capacités de l’administration en faisant éclore des talents.


Parallèlement à leur Master, les bénéficiaires suivent une formation accélérée en développement de compétences professionnelles, ouverture au monde, développement du leadership, communication, gestion de projet, sensibilisation à la feuille de route gouvernementale 2020-2025. Une deuxième édition a été lancée dans la foulée de la première. Elle est destinée aux étudiants qui ont un Master et dont l’âge ne dépasse pas 28 ou 30 ans.


Le leadership féminin, une affaire du PFA

C’est depuis le mois de mars 2021 que le Programme d’excellence pour les femmes en Afrique (PFA) a été lancé. Il encourage les jeunes filles à travers des offres de formation en leadership féminin, des méthodes du monde de travail et des techniques entrepreneuriales.


Une première phase du programme a déjà bénéficié à 20 filles dont l’âge est compris entre 20 et 28 ans, ayant une Licence ou inscrites en troisième année de Licence dans une université publique. Incontestablement, les deux programmes susmentionnés prouvent leur valeur.

Togo : Les Ifad, la garantie d’une formation adaptée au marché du travail

 


Une chose est de se faire former, une autre est de trouver un emploi digne issu de cette formation. L’adéquation entre "formation" et "besoins du marché du travail" est un enjeu majeur du 21ème siècle. Au Togo, des dizaines de milliers de jeunes arrivent sur le marché chaque année. Bien qu’étant compétents et prêts à travailler, la plupart d’entre eux chôment ou peinent à joindre les deux bouts. Ce constat pénible à amener les dirigeants à multiplier les opportunités d’entrepreneuriat et à créer des Ifad spécialisés.


La création des Instituts de formation en alternance pour le développement (Ifad) trouve siège dans le processus de développement durable enclenché par le chef de l’Etat Faure Gnassingbé. La vision est de construire au moins 10 Instituts sur le territoire d’ici 2025.


Les domaines concernés sont les énergies renouvelables, l’économie numérique, la mécanique, les métiers logistiques et portuaires, etc. Cela permettra de renforcer les mécanismes d’inclusion socioéconomique et de lutter contre la pauvreté dans toutes les régions du pays.


L’aquaculture a pris son envol à Elavagnon

Un Ifad a été inauguré à Elavagnon en 2019. Il apprend aux jeunes des techniques en aquaculture pour qu’ils puissent créer leurs propres entreprises aquacoles au bout de 03 ans. L’Institut les forme et les apprête à s’intégrer facilement dans la vie professionnelle. Depuis sa mise en service, l’Ifad Aquaculture Elavagnon améliore la production (quantitativement et qualitativement) et comble le déficit en produits halieutiques.


L’élevage enseigné à Barkoissi

Dans la préfecture de l’Oti, un autre Institut est bâti à Barkoissi. Il est dédié à la formation aux métiers de l’élevage de petits ruminants, volailles, porcins, bovins laitiers. Les jeunes titulaires d’un BEPC suivent une formation en production et en transformation laitière locale, grâce à une laiterie installée sur le site.


A part les Instituts d’Elavagnon et de Barkoissi, les pouvoirs publics ont inauguré en avril 2021 un autre Institut de formation en alternance pour le développement (Ifad) destiné aux métiers du bâtiment. Construit sur une superficie de 3 000 m2 à Adidogomé (Lomé), l’Ifad Bâtiment doit délivrer 15 formations spécialisées dans des pôles de métiers comme les gros œuvres, les énergies et fluides, les menuiseries et la métallerie, les finitions et secondes œuvres.

11 juin 2022

BAC 1 au Togo : 57 000 admis, soit plus de 75% de réussite


Un mois après les épreuves de l’examen national de Baccalauréat 1ère Partie (BAC 1 ou Probatoire), les résultats ont été officiellement proclamés cette semaine. En tout, 57 202 candidats ont été déclarés admis sur les 75 427 postulants, d’après les données compilées par le ministère en charge de l’enseignement secondaire.


Selon les premières estimations, il s’agit d’un taux de réussite de 75,83%, pour l’instant en légère baisse par rapport à l’année dernière où il se situait à 76,58%. Dans le détail, les 57 000 admis se répartissent ainsi : 48 170 pour l’enseignement général et 9 032 pour le technique. 


Comme chaque année, une session de rattrapage est prévue pour les candidats absents aux sessions normales pour des raisons avérées. 

Togo : Les Vacances utiles et citoyennes luttent contre le désapprentissage en milieu scolaire



Après l’effort, le réconfort. Ces mots illustrent bien la nécessité d’un temps de repos ou de distraction à la suite d’une longue période de travail. Chaque année, les apprenants togolais profitent des congés et des vacances après la fin des cours et des examens de fin d’année. Seulement, ils ne mettent pas vraiment à profit ces temps de pause. La création des "Vacances utiles et citoyennes" (VUC) a renversé la situation.


Le ministère du Développement à la base, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes organise depuis 2010 les "Vacances utiles et citoyennes". Elles luttent contre l’absence des activités socioéducatives, capables de former les élèves tout en leur offrant un cadre de divertissement.


Des milliers d’élèves touchés

Les "Vacances utiles et citoyennes" sont des colonies de vacances et des excursions touristiques programmées pour les jeunes âgés de 12 à 29 ans. Elles les fédèrent en leur permettant de joindre le plaisir à l’essentiel. Entre 2010 et 2019, plus de 6 500 jeunes ont été mobilisés, formés, préparés et outillés pour les rentrées prochaines.


Comme le nom l’indique, cette initiative rassembleuse met un accent sur la culture des valeurs civiques et citoyennes, la promotion du vivre-ensemble, la tolérance, la paix et le respect d’autrui. En août 2019, les "Vacances utiles et citoyennes" étaient à leur 10ème édition. Cette année-là, près de 1 500 jeunes dont 924 filles ont été initiés à l’informatique, au macramé, à la sérigraphie, au dessin d'art, à la décoration des chaussures, à l’art culinaire et au cosmétique.


Vive l’excellence en milieu scolaire

A chaque fois, les apprenants retenus pour les "Vacances utiles et citoyennes" sont sélectionnés en amont. Le critère principal est le résultat obtenu par chaque élève au cours de l’année académique. Les meilleurs sont sélectionnés au détriment des paresseux. C’est un moyen de promouvoir l’excellence scolaire et inciter les autres à se mettre au travail.


La survenance de la maladie à coronavirus, avec les restrictions qu’elle a engendrées, a contraint les autorités à suspendre les "Vacances utiles et citoyennes". Elles pourraient les reprendre très prochainement, surtout que la crise sanitaire perd de plus en plus du terrain. "School Assur", le programme d’alimentation scolaire, la gratuité de l’école préscolaire et primaire, la suppression des frais d’inscription aux examens nationaux… eux, n’ont jamais été arrêtés.

08 juin 2022

Togo : Fermeture provisoire de 3 établissements d’enseignement public de Lomé à la rentrée scolaire 2022-2023




Trois établissements d’enseignement public de la capitale seront provisoirement fermés jusqu’à nouvel ordre  à partir de la rentrée scolaire 2022-2023. Il s'agit de : le CEG Nyékonakpoè, le Jardin d’Enfants Public (JEP) et l'École primaire publique (EPP) de Totsi. C’est la décision prise mardi via arrêté par le ministre des enseignements primaire et secondaire, Dodzi Komla Kokoroko. 


Principale raison de ces fermetures, les inondations récurrentes enregistrées à la suite des pluies diluviennes et qui perturbent le déroulement normal des activités pédagogiques et académiques. Une mission, dépêchée par le ministère dans certains établissements, a permis de produire un rapport dans ce sens. 


En attendant, les élèves inscrits dans les établissements concernés par la mesure sont affectés dès la rentrée dans d’autres établissements. Ainsi, pour le CEG NYEKONAKPOE, il s’agit du LYCÉE NYÉKONAKPOÈ, du CEG DES ÉTOILES et du LYCÉE TOKOIN-SOLIDARITÉ.


Quant au JEP de Totsi, il s’agit des JEP BATOMÉ, GAKLI et SOVIEPE.


Enfin, pour l’EPP Tosti, les écoles d’affectation sont EPP BATOME G/A et G/B, EPP AGBALEPEDOGAN G/A et G/B et EPP SOVIEPE G/A, G/B et G/C.