Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

Affichage des articles dont le libellé est EDUCATION. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est EDUCATION. Afficher tous les articles

13 septembre 2022

Togo - Matières, coefficients, chapitres, anglais… : des réformes annoncées dans l’enseignement secondaire


Au Togo, la réforme du système éducatif s’accélère. A partir de la prochaine rentrée scolaire, de nouvelles orientations pédagogiques seront introduites dans l’enseignement secondaire général, a informé il y a quelques jours le ministre Dodzi Kokoroko dans une note circulaire.

Les réformes, qui s’étaleront sur plusieurs niveaux au fil des années, s’inscrivent dans le prolongement de celles sanctionnées par l’organisation du BEPC 2022 nouveau format il y a quelques mois.

De sixième en troisième : nouveaux coefficients, renforcement de l’anglais

Pour le premier cycle, les nouvelles dispositions portent sur le relèvement des coefficients des matières scientifiques (Mathématiques et Physique-Chimie-Technologie), dans les classes de 3ème et 4ème. Désormais, ils sont portés à 3 au lieu de 2, “afin d’établir un équilibre entre les disciplines littéraires et les disciplines scientifiques à ces deux niveaux”, explique le ministre.


Autre grande innovation, le volume horaire de l’anglais passe à 4 heures au lieu de 3, de la sixième en troisième. Cette mesure s’inscrit dans le cadre du renforcement de l’apprentissage de cette langue, suite à l’adhésion du Togo au Commonwealth.

Programmes allégés et actualisés pour les Secondes 

Dans les classes de Seconde, la réforme curriculaire sera effective “avec des nouveaux programmes allégés et actualisés, et l’introduction de l’approche par les compétences (APC) comme conducteur pédagogique et méthodologique”.

Au rang des changements, la philosophie sera désormais enseignée dans toutes les séries (littéraire et scientifique) et la SVT sera désormais au programme pour les séries littéraires.  


Naturellement, ces changements s'accompagnent de nouveaux volumes horaires et de coefficients pour plusieurs matières : Philosophie, SVT, Français et Mathématiques.


En ce qui concerne l’évaluation, “elle sera faite sur la base du nouveau format de l’épreuve introduit au premier cycle, portant sur les ressources et les compétences, selon la répartition suivante : pour toutes les disciplines à l’exception du Français et de la Philosophie, l’épreuve est composée à 40% de situations complexes (8/20), 30% de questions objectives (6/20) et 30% d’exercices traditionnels de rédaction (6/20). Quant au Français et à la Philosophie, l’épreuve est composée à 60% de situations complexes (12/20), 20% de questions objectives (4/20) et 20% d’exercices traditionnels de rédaction (4/20)”, détaille Dodzi Kokoroko. 

Nouveaux chapitres en Terminale 

Pour les classes de Terminale, les nouvelles orientations concernent principalement l’enseignement de l’Histoire-Géographie. Si “les dispositions antérieures portant sur les programmes restent en vigueur”, des nouveautés apparaissent dans les contenus. 


En Histoire, les chapitres alternatifs sont supprimés ainsi que “Les étapes de la Seconde Guerre mondiale”. Ils sont remplacés par deux nouveaux chapitres : “l’Europe sous domination allemande” et “l’Afrique dans la Guerre : efforts de guerre, opérations militaires”. 


Pour ce qui concerne la Géographie, les nouveaux chapitres alternatifs mettent un accent sur le pays et sa transformation. Ils se libellent comme suit : “Les potentialités économiques des régions du Togo : atouts physiques et humains, activités économiques, les défis et carte de chaque région”.


Notons qu’en marge de la nouvelle rentrée, une liste officielle de fournitures et d'ouvrages a été publiée par le ministère, afin “d’encadrer rigoureusement l’exécution des programmes en vigueur au Togo”, mais également d’assurer une gestion efficiente des dépenses liées aux préparatifs.  

12 septembre 2022

Togo - 7ème édition du PASKIT : Faure Gnassingbé et les cadres UNIR de Baga en soutien aux élèves pour la rentrée scolaire 2022-2023


Le projet d’Assistance en Kits scolaires aux élèves démunis et aux meilleurs élèves des différents examens (PASKIT) a été réédité samedi, 10 septembre 2022 dans le canton  de BAGA. Plusieurs personnalités et cadres du parti UNIR de ladite localité, dont le Secrétaire cantonal, M. RAWA Komi Momba  Maire de la commune Doufélgou 1 et Kassaya KOUNTE, Vice-président de la FTA, ont marqué  de leur présence l’initiative qui est sa 7ème édition.


Lorsqu’on observe les nombreuses difficultés rencontrées par les parents dans certaines localités du Togo pour assurer à leurs enfants une éducation scolaire minimum, surtout en ce moment où le monde entier traverse une situation de vie chère, l’importance  de la solidarité n’est plus à démontrer. C’est dans cette optique que  PASKIT s’est inscrit cette année dans le Canton de Baga en offrant aux élèves les moyens d'effectuer une bonne rentrée scolaire.


Ils sont plus de trois cent (300) bénéficiaires identifiés dans chacun des six (6) villages du canton et de la communauté peuhle voisine. Il s’agit notamment des meilleurs lauréats issus des différents examens, les élèves démunis, les athlètes, les Etablissements scolaires du canton, les équipes de Football du canton, le groupe de répétiteurs, les bénéficiaires de certificats de nationalité établis par le concours des cadres UNIR - Baga. 


« L’objectif principal de cette initiative,  pour les cadre Unir de la localité est de soutenir leurs jeunes frères surtout élèves démunis et meilleurs élèves des différents examens afin de rendre effective leur éducation, tout en faisant la promotion de l’excellence. Nous saluons tous les efforts consentis par tous les cadres Unir du Canton de Baga et remercions le Chef de l’Etat Président du parti Unir pour son leadership manifesté en faveur des couches socio éducatifs du pays particulièrement pour le canton de  Baga », a déclaré RAWA Komi Momba,   Maire de la commune Doufélgou 1 lors de la cérémonie de remise.


Notons que, les trois Ecoles Primaires Publiques du canton ont battu tous, le record de 100% au CEPD et ont à juste titre, reçu en dehors de leur kit ordinaire, des enveloppes symboliques, en signe de motivation et d’encouragement. 


Evalués à trois million six cent mille francs (3.600.000) francs CFA, ces dons émanent de la volonté du Président parti Unir Faure Essozimna GNASSINGBE et des cadres UNIR – Baga.


« Le soutien de la politique socioéducative du Président de la république, Président du Parti par tous les militants et militantes du canton de Baga est sans faille. Je voudrais ici féliciter et remercier les cadres UNIR – Baga pour leurs efforts de tous les temps afin de rendre effective l’éducation de leurs jeunes frères surtout, dans l’excellence. », a martelé le Secrétaire cantonal, M. RAWA Komi Momba. 


La distribution des kits scolaires a été couplée de la compétition « CROSS-COUNTRY » dont le but est de déceler des talents parmi les jeunes du canton de Baga pour la formation d’un club d’athlétisme pouvant participer aux compétitions locales, nationales et internationales. La  course a été organisée avec l'appui technique de la Fédération Togolaise d’Athlétisme. Elle a connu la participation de 46 jeunes dont 20 filles. Plusieurs prix remis, notamment des médailles en or, en argent et en bronze et des maillots pour athlètes et des fournitures scolaires  ont sanctionné l’issue des jeux.


Il faut   relever qu’il a été annoncé plusieurs actions au cours de l’année scolaire 2022-2023 notamment un concours des Sciences, des séances de sensibilisation à l’endroit des élèves…


11 septembre 2022

Togo - Rentrée scolaire : le ministère des enseignements dévoile une liste officielle des fournitures scolaires


Au Togo, une liste officielle d’ouvrages et fournitures scolaires est établie pour la prochaine rentrée académique. L’annonce a été faite mercredi par le ministre des enseignements primaire et secondaire, via une note d’information.  


L’objectif de cette mesure, explique Dodzi Kokoroko, est “d’encadrer rigoureusement l’exécution des programmes en vigueur au Togo” et de “permettre aux parents d’élèves d’assurer une gestion efficiente des dépenses liées aux préparatifs de la rentrée scolaire de leurs enfants”. 


La liste, établie pour tous les niveaux d’enseignements (public, privé laïc et confessionnel), prend en compte toutes les classes (du CP1 en Terminale), tous les articles et matériels nécessaires, ainsi que les différents livres d’exercice et ouvrages prévus aux différents programmes.  


En rappel, la rentrée administrative et pédagogique est prévue pour le 19 septembre prochain et la reprise effective des cours se fera une semaine après (le 26 septembre).  

Liste officielle des fournitures scolaires

10 août 2022

Togo : Ouverture du concours d’entrée à l’Ecole nationale de formation sociale (ENFS)


Les ministères en charge de l’action sociale et de l’enseignement technique ont lancé lundi le concours d’entrée à l’Ecole nationale de formation sociale (ENFS) pour le compte de la promotion 2022-2025. En tout, 100 places sont à pourvoir, à raison de 50 par cycle.

Le concours, ouvert sur tout le territoire, s’adresse aux Togolais des deux sexes âgés de 18 à 30 ans, mais également aux fonctionnaires et agents de promotion sociale sous réserve d’une autorisation de leurs ministères de tutelle. Les dossiers de candidatures, dont la composition est à retrouver dans le Quotidien national d’informations, sont à déposer au plus tard le 9 septembre prochain. Quant aux épreuves écrites, elles sont prévues pour le samedi 24 septembre. 


L’ENFS, créée en 1966 et placée sous la tutelle du ministère de l’action sociale, a pour mission de former des agents capables de répondre aux différentes actions de plans de développement du pays et de se montrer efficaces dans la conduite de l’action sociale en milieux rural et urbain. Depuis son ouverture, elle a déployé plus de 2000 agents sociaux sur le terrain, dont presque la moitié durant la dernière décennie. 

25 juillet 2022

Les universités publiques togolaises au cœur des réformes

 


Une série d’initiatives sont menées par l’exécutif pour répondre aux besoins essentiels dans l’enseignement supérieur. Les universités publiques se modernisent, les étudiants ont de plus en plus accès aux infrastructures universitaires et à un enseignement de qualité.


Il y a 02 universités publiques au Togo. La première, l’université de Lomé implantée au sud, et la deuxième, l’université de Kara logée à 420 km au nord de Lomé.


Efforts infrastructurels

Avec des facultés, établissements, écoles et instituts, l’université de Lomé est la première université du pays, accueillant la majeure partie des étudiants du pays. Pour l’année 2018-2019, elle avait un effectif de près de 58 000 étudiants. En 2017, l’université s’est dotée d’un plan directeur de développement d’une valeur de 29,5 milliards de francs CFA pour garantir une place à chaque étudiant inscrit, en plus de meilleures conditions de vie universitaire.


Le plan a favorisé la construction de 03 nouvelles agoras de 312 places chacune et un amphithéâtre de 1 500 places. Les routes du campus nord et sud ont été bitumées et 900 bancs et tables reposoirs posés pour la communauté estudiantine. La sécurité des étudiants est assurée grâce à une clôture universitaire sur 3 000 mètres linéaires ainsi que la mise place d’une police universitaire dénommée Copul.


En parallèle, en 2020, 03 nouvelles infrastructures ont été ajoutées à celles existantes à l’université de Kara pour un coût de 900 millions de francs CFA. Plusieurs autres ouvrages ont été rénovés. Par ailleurs, les étudiants des 02 universités bénéficient du Wifi Campus, sans oublier le projet "Galilée" qui a permis à des étudiants de disposer d'un ordinateur portable et d’une connexion internet pour un montant remboursable en plusieurs tranches.


Projets

Divers partenariats sont mis sur pied pour promouvoir l’apprentissage des étudiants et faciliter leur insertion professionnelle. Dans cet élan, le nouveau plan stratégique de développement 2021-2025 dont l’université de Lomé s’est récemment dotée vise à moderniser l’enseignement et la formation, renforcer la recherche, améliorer la qualité de vie universitaire et du pilotage, puis de la gouvernance universitaire.


D’ici 2025, le plan ambitionne d’atteindre ses objectifs en améliorant la qualité des activités académiques et en renforçant l’administration. D’autres actions non moins importantes pourraient en outre engendrer la construction d’une troisième université publique dans le pays.

21 juillet 2022

Togo : 75,5% de réussite au BAC 2


L'année scolaire 2021-2022 arrive à sa fin au Togo. C'est la saison des grandes vacances qui s'ouvre. Mercredi, les candidats au baccalauréat deuxième partie (Terminale) ont été fixés sur leur sort. 

Contrairement à certains pays de la sous-région, le taux de réussite a encore largement progressé cette année.


Sur 74.310 candidats inscrits aux différentes épreuves de l'examen, 55.773 ont décroché le précieux sésame qui leur ouvre les portes de l'université, soit un taux de 75,5%, a indiqué le site Republicoftogo. C’est plus de 10 points de mieux qu’en 2021.


20 juillet 2022

Togo - Examens de fin d'année 2022 : Le Complexe Scolaire les Victorieux fait une excellente moisson


Au Togo, on connait depuis ce mercredi 20 juillet les résultats de l'examen du baccalauréat deuxième partie. Leur proclamation vient clôturer l'année scolaire 2021-2022. Comme les années précédentes depuis sa création en 2014, la moisson a encore été excellente à tous les degrés au Complexe scolaire Les Victorieux.


La joie est encore au rendez-vous cette année au Complexe Scolaire les Victorieux. Les résultats fournis par les élèves sont satisfaisants et ont répondu aux attentes. Plusieurs candidats qui se sont présentés aux différents examens de fin d'année sont sortis avec Tableaux d'honneur, mentions "Excellent et Très bien", occupant ainsi les premiers rangs.


CEPD : 100%

BEPC : 98,63%

BAC 1 : 99,33

- Série A4 👉 100%

- Série D   👉 98%

- Série C   👉 100%

BAC 2 : 91,83%

 Série A4  👉  100%

- Série D   👉  96,22%

- Série G2 👉 77,77%

- Série G3 👉 93,33%


Selon les responsables de ladite école, ce résultat est le fruit de plusieurs atouts qu'offre le Complexe.


"Comme vous pouvez le constater, nous disposons de tout ce qu'il faut pour assurer une éducation de qualité aux enfants qui s'inscrivent chez nous. De l'infrastructure à la qualité de l'enseignement, passant par l'encadrement. Tous est mis en œuvre pour la culture de l'excellence au sein de nos apprenants, et nos résultats en disent long", nous ont-ils confié. Inscrire son enfant au Complexe les Victorieux, c'est garantir sa réussite".


Malgré tout, l'établissement scolaire compte faire mieux l'année prochaine. Faut-il le rappeler, le Complexe les Victorieux est situé à Zopomahé à 2km de Zanguera centre à Lomé. Il  dispose d'une maternelle, d'une cours primaire, d'un collège, d'un lycée d'enseignement général et un autre d'enseignement technique, d'une salle informatique bien équipée, d'un terrain de sport multidisciplinaire, d'une bibliothèque bien garnie, des bus de transport, d'une cantine scolaire à la hauteur et d'un hôpital moderne  aux normes.


Les inscriptions ont déjà commencé et se poursuivent pour le compte de l'année scolaire 2022-2023.

Guinée Conakry : 9% de réussite au BAC 2


En Guinée Conakry, les résultats de l'examen du baccalauréat deuxième partie 2021-2022 sont déjà disponibles. Seulement, ils sont catastrophiques.


Le Ministre de l’Enseignement préuniversitaire et de l’alphabétisation vient de faire l’annonce. Le taux de réussite au baccalauréat session 2022 est de 9%, alors qu'il était à 25% en 2022.


"Loin d’une surprise, les taux de réussite de cet examen, à l’instar des deux premiers (CEE et BEPC), confirment le très faible niveau de la qualité de notre système éducatif. En voyant les résultats de ces trois examens nationaux, nous n’avions que deux choix : faire un repêchage et continuer ainsi la politique de l’autruche ou dire la vérité au peuple de Guinée. Si le premier choix nous est avantageux en tant que gouvernants, le second est sans nul doute le plus bénéfique pour le futur du peuple de Guinée", a laissé attendre Guillaume Hawing dans son adresse au monde de l'éducation en Guinée.

15 juillet 2022

Togo - Politique de proximité : Grâce à BATIR, plusieurs élèves de la préfecture de l'Avé ont leurs actes de naissance

 


Fidèle à sa politique d'appui au secteur de l'éducation, le parti politique BATIR a permis à 79 élèves de la préfecture de l'Avé de disposer de leurs jugements civils de naissance transcrits dans les registres de l'état civil. Ces apprenants viennent de 3 établissements scolaires à savoir EPP HEKPE, EPP MAKOUMAVO et EPP AGBESSIA.

Après la remise des kits scolaires aux élèves nécessiteux de ces trois écoles à la rentrée scolaire 2021-2022 dans l'Avé, BATIR pose un autre acte de soutiens aux nécessiteux, l'établissement d'acte de naissance.

Pour la remise officielle de ces documents précieux, une délégation du parti de Madame Meyer Vicenzia, conduite par son Secrétaire Général Adjoint, l'honorable Fiacre ATSOU, s'est rendue dans la préfecture mercredi 13 Juillet 2022.

"Ces actes permettront à ces élèves de pouvoir passer l'examen du CEPD l'année prochaine", a indiqué le SG-A.

ces actes de naissance viennent renforcer les actions du parti dans le secteur de l'éducation dans cette localité du Togo.

14 juillet 2022

Cantines scolaires : Plus de 90 000 écoliers touchés chaque au Togo


L’alimentation scolaire est un excellent moyen de rétention et d’augmentation du taux de réussite. Au Togo, pays résolu à faciliter l’accès à l’école, les repas offerts en milieu scolaire aident indiscutablement les parents et accroissent les chances de réussite des écoliers.


Il est difficile, voire impossible de discuter ou d’inculquer des notions à un enfant malmené par la faim. Convaincu de ce vieux dicton qui veut que ventre affamé n’ait point d’oreilles, le Togo met en œuvre depuis 2017 les cantines scolaires dans les écoles primaires publiques.


C’est une sous-composante du projet de Filets sociaux et services de base (FSB) piloté par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (Anadeb). Son objectif est d’accroitre l’accès des enfants des communautés les plus pauvres du Togo à des repas scolaires réguliers, ce qui améliore en retour la fréquentation et la rétention dans les écoles des zones ciblées.

Plus de 90 000 écoliers touchés par an

Le ministère du Développement à la base a dressé le bilan de l’alimentation scolaire de qualité et quantité suffisante au cours des 12 mois de 2021. Durant l’année écoulée, plus de 94 700 élèves ont eu accès à 14 207 000 repas chauds dans 337 Ecoles primaires publiques (EPP).

Les cantines touchent plus de 90 000 écoliers chaque année. Il y a également les transferts monétaires grâce auxquels plus de 60 500 ménages ont reçu 15 000 francs CFA chaque 03 mois. La somme dépensée à leur profit en 2021 est de 1,08 milliard de francs.

Faire mieux qu’hier

900 nouveaux villages ont été choisis dans les 05 régions pour les Filets sociaux et services de base (FSB) grâce à un nouveau financement obtenu par l’Etat en décembre 2021. Il s’agit des villages qui sont administrativement reconnus, issus de 100 cantons les plus pauvres du pays.

Le montant du financement additionnel est de 18,5 milliards de francs CFA. Celui-ci sera utilisé en faveur de 125 000 ménages, de janvier 2022 à juin 2023. L’initiative permettra de toucher plus d’élèves avec les cantines scolaires et davantage de ménages avec les transferts monétaires.

Une école plus accueillante

La gratuité de l’école préscolaire et primaire, la suppression des frais d’inscription aux examens, l’exemption des frais de scolarité, la multiplication des infrastructures d’accueil, l’équipement des salles de classe, la protection sociale grâce à School Assur, « Rentrée scolaire solidaire », « Vacances utiles et citoyennes »… contribuent à cela.

11 juillet 2022

Togo : Les effectifs scolaires en hausse grâce à la gratuité des frais de scolarité


La gratuité est devenue monnaie courante dans les mesures mises en œuvre au Togo. Il y a plus d’une décennie, l’Etat a décidé d’inciter les parents à scolariser davantage les élèves. Il a rendu gratuite la scolarité au cours primaire. Maintenant, le gouvernement va au-delà du préscolaire et du primaire pour que beaucoup de personnes puissent avoir accès aux cours.


De 95% en 1990, le taux de scolarisation a chuté pour se retrouver à 73% en 2007, soit une perte de 22 points en 17 ans. Face à ce mauvais résultat, le gouvernement a pris les devants de façon constante, en s’investissant dans des actions concrètes.


La gratuité et ses conséquences

En 2008, la toute première réaction a été de rendre gratuit l’enseignement primaire et préscolaire dans les écoles publiques. Les résultats ne se sont pas fait attendre. Plus de 02 millions d’enfants ont bénéficié de la gratuité au cours de l’année scolaire qui a suivi. 


Sans grande surprise, les effectifs se sont accrus. D’abord, au préscolaire, l’effectif est passé de 86 680 en 2012-2013 à 155 739 en 2017-2018, soit un taux d’accroissement moyen de 12%. Quant au primaire, le nombre d’élèves qui était à 1 054 549 en 2007-2008 est passé à 1 413 600 en 2014-2015. Ensuite, il est allé à 1 548 876 en 2017-2018. De 2008 à 2018, le taux brut de scolarisation dans l’enseignement primaire est passé de 98 à 126,8%.


Consolidation

Les changements opérés antérieurement ont été préservés, et, renforcés par la suite avec de nouvelles réformes. En 2021, les candidats aux différents examens dans le pays ont été exemptés des frais d’inscription. Près de 485 000 personnes ont bénéficié de cette prise en charge de l’Etat togolais pour un coût de près de 02 milliards francs CFA.


En 2021-2022, en plus de la suppression des frais d’inscription, les frais de scolarité ont été rendus gratuits pour les élèves du collège et du lycée des écoles publiques. Environ 3 000 000 d’élèves au total ont repris le chemin de l’école, établissements privés et publics confondus.


Par ailleurs, l’impact de toutes les réformes effectuées au Togo ne se limite pas qu’aux effectifs des élèves de plus en plus croissants. Il se reflète également sur les résultats de ces derniers. Au titre de l’année 2021-2022, sur 75 427 candidats inscrits au Baccalauréat première partie (BAC 1), 57 202 ont été admis.


07 juillet 2022

Togo : Le gouvernement contre les violences sexuelles en milieu scolaire


Le gouvernement togolais en lutte contre  les violences sexuelles en milieu scolaire. Dans cette logique, le conseil des ministres a examiné et adopté mercredi l’avant-projet de loi relatif à la protection des apprenants contre les violences à caractère sexuel au Togo.


Le phénomène grandissant de violence à caractère sexuel dans les institutions éducatives et centres d’apprentissage impacte négativement les études des apprenants victimes et compromet leur avenir.


"Face à ce phénomène, il est apparu nécessaire de prendre des mesures visant à renforcer l’arsenal juridique existant et à préserver les meilleures conditions possibles à l’éducation des enfants", indique le communiqué ayant sanctionné le conseil.


Selon l'exécutif, l’adoption de cet avant-projet de loi permettra non seulement de mettre en place les mécanismes de prévention de ces actes, de protéger et d’accompagner les victimes mais également de renforcer l’arsenal répressif.

Il constitue un moyen de lutte contre l’analphabétisme et de réduction des inégalités.

06 juillet 2022

BEPC 2022 : 28,89% de réussite en Côte d'Ivoire, 15% en Guinée


En Côte d'Ivoire, les candidats au 
Brevet d’Études du Premier CycleBEPC 2022 connaissent depuis quelques heures leurs résultats.


A l'issue de la proclamation des résultats, on note 150 081 admis sur 519 449 candidats présents, soit un taux de réussite de 28,89% contre 41,27% en 2021, a annoncé mardi la directrice des examens et concours, Mariam Dosso Nimaga. Il était à 53,17 % en 2020.


Ces statistiques désagrégées en genre, selon la directrice de la DECO, indiquent que sur 252 194 filles présentes, 70 413 ont été déclarées admises, soit un taux relatif de 27,92 %. Les garçons, quant à eux, étaient 267 305 à être présents dans les salles de composition. 79 668 d’entre eux sont admis à leur examen pour un taux de réussite de 29,80 %.



À en croire la Directrice de la DECO, la session 2022 du BEPC est marquée par le retour des coefficients. "Toutefois, ce changement n’a pas d’incidence sur la moyenne d’admission qui demeure à 10/20. L’admission est désormais prononcée pour un total supérieur ou égal à 180 points sur 360 pour tout candidat évalué dans l’ensemble des disciplines", a-t-elle soutenu.


Au Togo, le taux de réussite a largement dépassé les 80%. Par contre, il est de 15% en Guinée.

30 juin 2022

Togo : De nouvelles sanctions contre certains enseignants


Le ministre de la fonction publique, du travail et du dialogue social, Gilbert B. BAWARA vient de prendre de nouvelles sanctions contre certains enseignants impliqués dans les grèves qui ont émaillé cette année scolaire qui tend déjà vers sa fin.


Le Ministre Bawara a licencié par un arrêté signé le 28 juin 2022, 4 enseignants stagiaires pour « manquements graves aux lois et règlements en vigueur et aux normes d’éthique et de déontologie régissant les fonctionnaires, notamment des actes d’incivisme notoire, d’incitation à la violence, à la désobéissance et à la révolte ainsi que des agissements à eux imputables, ayant entrainé des perturbations et troubles en milieux scolaires et dans certaines localités. ».


20 enseignants sont exclus temporairement de leur fonction pour une durée de 3 mois sans traitement pour manquements aux lois et règlements en vigueur et aux normes d’éthiques et de déontologie régissant les fonctionnaires. « Les intéressés reconnus coupables d’agissements et actes répétitifs incompatibles avec les exigences et aptitudes attachées à la fonction enseignante sont révoqués du cadre des fonctionnaires de l’enseignement et seront déployés dans les administrations et services publics en fonction des nécessités. », précise l’arrêté signé par le ministre. 3 enseignants sont aussi exclus temporairement de la fonction pour une durée de 3 mois sans traitement pour manquements professionnels. Ils reprendront la craie après leur sanction.

25 juin 2022

Togo - Education : 82,99% de réussite au BEPC


Au Togo, les candidats au Brevet d'étude du premier cycle (BEPC) sont fixés sur leur sort depuis vendredi 24 juin 2022. Le taux de réussite dépasse les 80%.


Ils étaient 153.918 candidats à affronter les différentes épreuves de cet examen sur tout le territoire national.  Selon les résultats publiés, on note un total de 127 732 admis, soit un taux de réussite estimé à  82,99%.


Ce diplôme ouvre à ces élèves les portes du lycée à la prochaine rentrée scolaire.

Togo : Le Groupe Bolloré Transport & Logistics et l’Université de Lomé désormais partenaires pour promouvoir les Métiers de la Mer


Le Groupe Bolloré Transport & Logistics au Togo, à travers sa filiale Togo Terminal, a signé un protocole d’accord avec l’Université de Lomé et son Institut des Métiers de la Mer (I2M), vendredi 24 juin 2022.


Cet évènement a été marqué par la présence de plusieurs ministres représentants le Gouvernement Togolais, du Directeur des Ressources Humaines du Groupe Bolloré Transport & Logistics et des autorités de l’Université de Lomé.


La signature de cette convention, actée par le président de l'UL Prof. Dodzi Kokoroko et Charles Gaffan du Groupe Bolloré, représente la matérialisation d’un pilier important de la politique des ressources humaines du Groupe, à savoir les partenariats écoles.


Ce partenariat avec l’Université de Lomé, vient ainsi conforter la volonté commune des deux institutions de relever les défis fondamentaux du développement des compétences et de l’ascension sociale et professionnelle des jeunes.


Dans le cadre de ce partenariat, les étudiants de l’I2M pourront faire leurs stages et aussi ambitionner d’être recrutés au sein du Groupe qui participe à leur formation.


Cet acte significatif est le début d’une belle aventure académique et professionnelle entre Togo Terminal, filiale du Groupe Bolloré Transport & Logistics au Togo, et l’État togolais, au service de la jeunesse.

23 juin 2022

Togo : L’Université de Lomé dotée d’un laboratoire de télédétection et de géo-informatique


L’Université de Lomé (UL) abrite désormais un laboratoire de télédétection appliquée et de géo-informatique (LTAG). L’infrastructure, financée entièrement, à hauteur de 170 millions FCFA, par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a été inaugurée jeudi. 


L’ambition est d’offrir des formations de niveau Licence, Master et Doctorat aux étudiants à travers des enseignements magistraux de géographie humaine et de géographie physique sous forme de travaux dirigés. Le centre devra en outre servir de cadre pour les spécialistes et chercheurs en géomatique, grâce aux ressources matérielles et logicielles de pointe disponibles, permettant à l’Université publique de se positionner comme une référence en matière de géo-informatique.


Pour les responsables du département de géographie, « ce Laboratoire viendra combler les besoins en spécialistes de la géomatique pour répondre aux défis présents et futurs liés à l’aménagement du territoire et à la compréhension des phénomènes spatiaux ».


En rappel, un autre laboratoire, dédié à la recherche en biomasse, est également en cours de construction sur le site de l’Université.

19 juin 2022

Guinée : Le président Doumbouya limoge le Préfet lieutenant-Colonel qui a coiffé des candidats en salle d’examen au BAC2


La scène  sort de l’ordinaire et a défraie la chronique sur la toile depuis vendredi 17 juin 2022 en Guinée Conakry. 


Le lieutenant-colonel Ibrahima Douramoudou Keïta, préfet de Siguiri a été filmé en train de tailler dans la tignasse, trop longue à son goût, de deux candidats au baccalauréat dans une salle d’examen pendant que ces derniers se trouvaient devant leurs épreuves. 


Eh bien, vingt-quatre heures plus tard, le préfet a été limogé par le président Mamady Doumbouya.

18 juin 2022

Togo - AED/IFAD : Eurocham et GNEBTP marquent leur adhésion aux programmes de formation en alternance


Le Chef de l’État Faure Essozimna Gnassingbé a lancé en 2018 les Instituts de formation en alternance pour le développement (IFAD), pour promouvoir une formation professionnelle de qualité, l’entrepreneuriat des jeunes et le développement socioéconomique du Togo.


Cette initiative qui fait du partenariat public-privé une réalité dans le système éducatif du pays, ne cesse de susciter l’intérêt des investisseurs et des opérateurs économiques nationaux et étrangers.

Ainsi, l’Agence-Education-Développement (AED) qui pilote les IFAD a signé ce 16 juin 2022, des conventions de partenariat avec la Chambre de commerce européenne au Togo (Eurocham-Togo) et le Groupement national des entreprises de BTP (GNEBTP), membre du Conseil national du patronat (CNP), en présence du ministre Conseiller du Président de la République, Pré Simféitchéou.

Ces nouvelles conventions marquent une étape décisive dans la mise en œuvre des réformes introduites dans les systèmes de formation professionnelle, où l’entreprise devient acteur et bénéficiaire privilégié.

Le modèle mis en place dans les IFAD contribue déjà à la création des conditions d’une véritable refondation du secteur de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

Il permet également de rendre la formation plus attractive aux jeunes et de donner une réponse plus adaptée aux besoins des entreprises qui peuvent désormais faire face aux enjeux de développement de leurs domaines d’activité.

Au niveau du secteur agricole, la formation en alternance est assurée entre les classes et le terrain, notamment les fermes. L’entreprise reste donc un partenaire privilégié depuis son implication à phase d’identification des besoins et sa participation à la formation des apprenants dans un environnement professionnel.

Quant à l’IFAD-Bâtiment, la formation est assurée en alternance d’une part entre les classes et les ateliers et dans les entreprises d’autre part, en vue de favoriser la professionnalisation de la formation.

En plus de leur implication dans la formation des jeunes, les investisseurs et opérateurs économiques œuvrent aux côtés de l’Agence-Education-Développement (AED) sous d’autres formes d’accompagnement multiformes.

Les responsables de l’AED ont exprimé leurs reconnaissances aux partenaires pour leur accompagnement à la formation de qualité des jeunes dans les différents IFAD.  Ils ont remercié le Président de la République pour cette vision salvatrice au bénéfice de la jeunesse togolaise et du monde professionnel, dans une dynamique de partenariat public-privé.

14 juin 2022

Togo - Formation en alternance : l’AED annonce le recrutement de nouveaux candidats au Bac Pro et CAP dans les IFAD pour l’année académique 2022-2023

 


L’Agence Education-Développement (AED) recrute de nouveaux postulants au Baccalauréat professionnel (Bac Pro) en Bâtiment, Aquaculture et Elevage pour une durée de trois ans pour le compte de l’année académique 2022-2023.


La formation en alternance est également ouverte pour le compte de la même rentrée académique au profit des candidats au Certificat d’aptitude professionnelle (CAP) dans la filière Bâtiment (Menuiserie Fabricant Installateur et Charpentier Couvreur) pour une durée de deux ans.

Sont concernés par cet appel à candidature, des jeunes togolais motivés, physiquement aptes, âgés de 16 à 29 ans. Ils doivent être titulaires au moins d’un Brevet d’étude du premier cycle (BEPC) pour le Bac Pro ou avoir fait au moins la classe de 4è pour le CAP.

Les inscriptions déjà ouvertes le 8 juin s’étendent jusqu’au 8 juillet 2022. Les dossiers de candidature doivent comporter une lettre de motivation adressée au Directeur général de l’IFAD où s’inscrit le candidat, tout en indiquant le centre d’entretien de motivation le plus proche.

Les aspirants doivent également fournir une copie du certificat de naissance, du relevé de notes du BEPC ou d’un diplôme supérieur au BEPC (pour le Bac Pro) ou des bulletins de notes de la classe de 4è (pour le CAP) et des fiches d’inscription et d’autorisation parentale disponibles dans les Instituts de formation en alternance pour le développement (IFAD) et sur le site de l’AED (www.admissions.aed-ifad.tg ).

Les dossiers de candidature peuvent être déposés dans les IFAD-Bâtiment d’Adidogomé (Lomé), Aquaculture d’Elavagnon (Est-Mono), Elevage de Barkoissi (Oti), au Collège militaire Eyadema Branche technique de Kara ou au CRETFP-Dapaong ou envoyés en un seul fichier PDF bien lisible, portant le nom du candidat, par courriel à l’une des adresses ifadbatiment@aed-ifad.tgifadelavagnon@aed-ifad.tgifadbarkoissi@aed-ifad.tg selon la filière choisie.

Ce processus d’enrôlement se fera en deux phases à savoir la présélection et les entretiens de motivations. La liste des admissibles sera affichée dans les IFAD et disponible sur le site internet de l’AED (www.aed-ifad.tg) au plus tard le 15 juillet 2022, et celle des candidats définitivement retenus à partir du 19 août 2022.

L’IFAD-Aquaculture est à sa troisième promotion et ceux dédiés à l’élevage et au bâtiment accueillent la deuxième vague des apprenants. Il est prévu la création de sept autres nouveaux IFAD dans les secteurs porteurs tels que la logistique, les énergies renouvelables, le numérique et le métier de la mer.

Les Institut de formation en alternance pour le développement (IFAD) sont nés de la volonté du Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé de promouvoir une formation professionnelle de qualité, l’entrepreneuriat des jeunes et de répondre aux besoins du secteur privé.