Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

Affichage des articles dont le libellé est ENVIRONNEMENT. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est ENVIRONNEMENT. Afficher tous les articles

25 octobre 2020

Togo : A l’ occasion de ses 11 ans, l’ONG ASDI dévoile son nouveau siège et fait la promotion de l’innovation

 

Mr TCHAMSI, DE de l'ONG ASDI à gauche

Septembre 2009-septembre 2020, 10 ans déjà que l’ONG Action Sociale pour le Développement Intégral (ASDI) a été portée sur les fonts baptismaux. La célébration de ce jubilé de Corail a été marquée par l’inauguration de son nouveau siège, couplée de la remise de prix aux lauréats du concours de la première édition du concours INOV’Tech Africa.

 

11 années de dur labeur ponctué d’obstacles, de défis, de réussites, de  totale contribution au développement du Togo à travers plusieurs projets dans l’agriculture, le social, le recyclage des déchets électriques et  électroniques….

On nombre de ces projets, on peut citer : « Entraide en action » avec l’atelier de couture dénommé ‘Miadéwou’, « Entraide agricole », « Entraide Afrique », et le tout dernier, le « Fond d’Investissement Populaire » (FIP-INABI).

 

Selon le directeur exécutif de l’ONG ASDI, ces plusieurs initiatives sur lesquelles son organisation a travaillé rentrent dans la droite ligne de la mission qu’elle s’est assignée et pour le bonheur de ses membres et bénéficiaires.

 

« Nous avons réussi à lancer et réaliser plusieurs projets au cours de ces 11 ans. Il s’agit, entre autres, du projet de recyclage des déchets d’équipement électrique et électronique ; du projet d’entraide en action avec l’atelier de couture dénommé ‘Miadéwou’ ; du projet ‘Entraide agricole’ et du projet ‘Entraide Afrique’ », a indiqué Hervé TCHAMSI, directeur exécutif de l’ONG ASDI.

 

« Le parcours n’a pas été facile et nous pouvons affirmer que le bilan est positif mais nous ne sommes pas encore satisfaits des résultats. Nous voulons aller très loin et nous sommes conscients que la marche est encore très longue », a-t-il ajouté.

 

Il a aussi indiqué que ces projets ont eu des impacts et répercutions à plusieurs niveaux.


« Le projet ‘Entraide Agricole’, par exemple, a changé la vision du gouvernement par rapport aux projets agricoles au Togo et continue de faire son bonhomme de chemin. Le projet de mobilisation de fond dénommé ‘Fond d’Investissement Populaire (FIP-INABI)’ a également suscité des réactions jusqu’au plus haut sommet de l’Etat. Beaucoup de personnalités nous ont félicités pour l’initiative et continuent de nous encourager », se réjouit Hervé TCHAMSI.

 

1er prix Inov'Tech Africa

La célébration de ce jubilé de corail a été l’occasion pour l’ONG de primer les lauréats de la première édition du concours INOV’Tech Africa. KAZIM Tetou Eyou  a reçu le 1er prix pour son projet SUN GAZ, un foyer qui fonctionne à l’aide de l’énergie solaire photovoltaïque, BADJONA Patient, 2ème prix pour son projet de construction de bateau et KPANDJOM Koffi (3ème prix pour la machine à piler foufou). Ils ont respectivement reçu un chèque de 200.000, 150.000 et 100.000 Fcfa pour encouragements.

 

Pour rappel, l’ONG ASDI intervient dans plusieurs domaines, entre autres, Environnement et santé environnementale ; agriculture et élevage ; éducation et formations ; développement à la base et emplois des jeunes. Précédemment basé à Amadahomé (banlieue nord de Lomé), le nouveau siège de l’organisation se situe désormais à Zanguéra Sanyramé, banlieue nord-ouest de la capitale togolaise.

Nouveau siège de ASDI

18 octobre 2020

ANADEB - PDC-ZU : "Samedi propre", la tradition a été respectée ce 17 octobre avec la participation de la ministre Myriam Dossou-d'Almeida

 

 



Les quartiers du Grand Lomé ont de nouveau retrouvé leur éclat ce 17 octobre 2020, à la faveur de l’opération de salubrité communément appelée « Samedi propre ». Organisé l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB), en collaboration avec les communes de la capitale et ses banlieues ainsi que la plateforme des CDQ/CVD, cette activité a reçu une participation de taille, celle de la nouvelle Ministre du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes Madame Myriam DOSSOU-D’ALMEIDA.



Cette descente sur le terrain a permis à la ministre de s’enquérir de la mise en œuvre de cette activité, et a pour l'occasion établi son premier contact avec les populations. En effet, Madame Myriam DOSSOU-D’ALMEIDA a successivement rencontré les populations des communes de Golfe 2, Golfe 4, Golfe 7, Golfe 5 et Agoè-Nyivé 1 où elle a été accueillie par les responsables municipaux tels que les Maires Sénamé James AMAGLO de Golfe 2, Kossi ABOKA de Golfe 5, l’adjoint Mathieu BADAGBON d’Agoè-Nyivé 1, et par des chefs de quartier

Ainsi, d’un site à un autre, le ministre a écouté les communautés, et noté leurs préoccupations. 

« J’ai vu des jeunes, des femmes, des populations motivé(e)s, engagé(e)s et volontaires, s’adonner à cœur joie à cette activité. La vision du gouvernement, c’est entre autres, de renforcer la cohésion sociale et améliorer les conditions de vie des populations.  L’hygiène et la salubrité dans les quartiers sont aussi des éléments qui entrent dans cette lutte », a-t-elle indiqué.



Le passage de la ministre dans le Golfe 2 a été marqué par la mise en terre d’un plant ; un acte symbolique qui ouvre la voie au souhait des autorités municipales de ladite commune de reboiser et de développer des cultures maraichères le long des rails dans le quartier de Nukafu.


La Directrice de l’ANADEB, Mazalo Katanga note que l’opération de salubrité publique, permet aux populations d’améliorer leur cadre de vie, mais en même temps, de bénéficier de certaines motivations de la part du Gouvernement pour faire face aux besoins de base. « Et pour chaque séance, nous mobilisons au moins, 21.500 personnes », a-t-elle souligné.


Récapitulatif sur le Projet

Financé par le Programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV), l’opération de salubrité a pour but de rendre propre les villes du Togo. Dans le Grand-Lomé, elle touche chaque 3ème samedi du mois, plus de 9.000 personnes dans 256 quartiers des 13 communes des préfectures d’Agoè-Nyivé et Golfe.


À l’échelle nationale, depuis la reprise de l’opération dans le contexte de la maladie à coronavirus, plus de 22.000 personnes y prennent part dans le respect strict des mesures barrières édictées par le gouvernement, notamment la distanciation sociale et le port de masque.


En 2019, 747 quartiers ont été assainis dans 39 villes du Togo avec plus de 21.500 personnes mobilisées à chaque opération. 649 dépotoirs sauvages ont été enlevés, 619,82 Km de rues balayées et désherbées, 674,04 Km de caniveaux curés, 829 places publiques entretenues et 25 berges de rivières ont été aménagées.

 

Le projet de salubrité « Samedi propre », relève du Programme de développement communautaire en zones urbaines (PDC-ZU) piloté par l’ANADEB. Il a été officiellement lancé le 09 décembre 2017 à Tchamba. Il vise notamment à rendre les quartiers plus vivables en amenant 52% des plus défavorisés d’entre eux, à se prendre en charge pour assurer leur épanouissement et contribuer au développement du Togo.


E-Mail : radiooreole@gmail.com

Tél : (00228) 92 03 60 12 / 91 49 54 67 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de Radio Oreole.

07 octobre 2020

Une deuxième baleine morte s’échoue sur la côte togolaise à Lomé

 


En moins d’une semaine, c’est la deuxième baleine sans vie qui s’échoue sur la plage de Lomé. Cela s’est passé  dans la nuit du 06 au 07 octobre 2020.

Les baleines sans vie aiment décidément les côtes togolaises. Une autre baleine a échoué sur la plage de Lomé, dans la nuit du 06 au 07 octobre 2020, comme peut-on le voir sur l’image.

Le gros mammifère des eaux a été découvert en face de l’ambassade d’Allemagne, à quelques centaines de mètres de l’endroit où s’est échouée l’autre baleine à Kodjoviakopé, dans la nuit du 1er au 02 octobre 2020.

D’après les témoignages recueillis sur les lieux, cette baleine est bien morte et commence par dégager l’odeur de la décomposition.

04 octobre 2020

Togo / Sauvegarde sociale et environnementale : Le Cabinet WINIGA CONSULTING INTERNATIONAL lance l’Université d’octobre 2020

 


Du 06 au 10 de ce mois, le Cabinet WINIGA CONSULTING INTERNATIONAL, basé à Lomé au Togo, organise une formation qualifiante et pratique en sauvegarde sociale et environnementale dénommée l’Université d’octobre 2020. Elle vise à outiller les participants en connaissances solides ou améliorer leurs compétences en la matière conformément aux politiques, directives des partenaires techniques et financiers tels que la Banque mondiale, la BAD, la CEDEAO, l’Union Européenne etc.

Depuis des années, les questions  environnementales  et  sociales  sont  devenues  tellement  cruciales  que  le  non-respect  des  mesures  de  sauvegardes  peut  avoir  des  conséquences  fâcheuses  sur  un  projet donné et même sur l’ensemble du portefeuille de projets  financés  par  un  Partenaire  Technique et  Financier  (PTF).  Ainsi, Il n’est  pas  surprenant  de  constater  que pendant plusieurs  mois  de plus  en  plus  de  projets  sont  suspendus  ou bloqués pour non-respect  des  mesures  de  sauvegardes  environnementales  et sociales. L’Université d’octobre 2020 vient donc à point nommé pour palier un tant soit peu ce problème criard,  et  apporter en la matière, des  ressources  humaines  de  qualité  aux  projets  et programmes, réduire  la pénurie  d’expertise  locale  dans  la  sous-région  et  au Togo.

Il s’agit, en effet, d’un cadre de formation et d’échanges d’expériences pratiques à l’intention des ambitieux en expertise de développement social et environnemental.  Cette formation conforme aux politiques et directives environnementales et sociales des principaux Partenaires Techniques et Financiers des projets de développement, sera focalisée sur l’expertise de plus en plus pointue et recherchée pour une meilleure exécution des projets de développement dans le respect du cadre environnemental et sociale de la Banque Mondiale.

L’université d’octobre 2020 aura lieu à Lomé au Togo, du mardi 06 au samedi 10 octobre 2020 à Lomé, Hôtel la concorde située aux fins pavés Adidoadin.

Procédures de sélection

La procédures de sélection se fera par appel à candidatures et comportera deux étapes :

- Une présélection des candidats avec établissement d’une liste restreinte des candidats les plus qualifiés au regard de l’analyse de leurs CV, copie de diplôme et de carte d'identité ou de passeport déposés en ligne à l’adresse suivante : cabinet.winiga@gmail.com

- Les candidats présélectionnés seront informés par mail et whatsap et seront invités à passer à la deuxième étape du processus, par laquelle ils devront au préalable s’acquitter au moins de 50% de leurs frais de participation avant d’être définitivement retenus pour bénéficier de la formation. 

Critères de sélection

Les personnes aptes à postuler sur ce programme sont ceux répondants au profil suivant :

- Avoir au moins un niveau BAC+4  ou une licence LMD en sociologie, anthropologie, foresterie, écologie, géographie, science de l'environnement et associée, agronomie, hydraulique, génie sanitaire ou droit.

 - Avoir au moins deux ans d’expériences dans le domaine de l’environnement ou du développement sociale/Protection sociale.

 - Avoir une bonne capacité rédactionnelle et de lecture des documents avec forte capacité de capitalisation - Apte dans le respect des délais.

Université  d’octobre  2020  cabinet  WINIGA  CONSULTING INTERNATIONAL  Lomé  Togo Compte  BTCI N)  TG024 01030  021361800102 Email : ; el  (+228)  99203397/92105309    cabinet.winiga@gmail.com

02 octobre 2020

Togo : Le cadavre d’une baleine s’est échoué sur la plage de Kodjoviakopé

 


Le cadavre d’une baleine s’est échoué sur la plage de Kodjoviakopé jeudi 1er octobre 2020 dans la soirée. Le géant mammifère aquatique sans vie a été découvert juste derrière les bâtiments de la police se trouvant à la frontière d’Aflao. Attention à ne pas se ruer pour en faire une proie, car c'est déjà en putréfaction.

Selon une source policière, rapportent nos confrères du site Courrier d’Afrique, c’est aux environs de 17 heures que la baleine a été aperçue de loin avant d’arriver sur la côte une heure plus tard.

 “La nuit venue, nous avons mis un dispositif en place pour sécuriser le cadavre de l’animal. Les services compétents sont arrivés après ”, explique la source à nos confrères.

26 septembre 2020

Gérer durablement les mers, c'est préserver la vie



« Transports maritimes durables au service d’une planète durable ». C’est le thème général choisi par l’Organisation maritime internationale cette année pour commémorer la Journée de la mer. Célébrée chaque 24 septembre, cet évènement vient rappeler l’importance de ces cours d’eau. Au Togo, il a été marqué par un discours donné par la ministre des Infrastructures et des Transports, occasion pour elle d’appeler à la protection et à une gestion saine des mers.

Mme ZouréhatouTchakondoh-Kassah-Traoré a rappelé l’importance de la mer, relevant qu’elle contient des ressources vitales, soutient les écosystèmes, produisent 50% de l’oxygène, donne 90 millions de tonnes de poissons…. Néanmoins, les mers, souligne-t-elle, « font l’objet d’une exploitation effrénée. Il est d’ailleurs important de savoir que 85 % des stocks commerciaux sont surexploités et 90 % des prédateurs ont complètement disparu. A cela s’ajoute l’accroissement sans cesse des températures des eaux entrainant ainsi l’élévation de leur niveau ».

Au Togo, la commémoration de cette journée s’est déclinée en sous thème à savoir « Le domaine public maritime dans le contexte d’une gestion durable des cotes ». Une manière de « sensibiliser les différents utilisateurs du domaine maritime, y compris les acteurs du transport maritime, les responsables des collectivités territoriales, les élus locaux et les populations sur les dispositions juridiques et administratives relatives à l’exploitation durable des ressources et espaces maritimes », a expliqué la ministre.

« Les aménagements et infrastructures qu’appellent l’urbanisation des espaces côtiers et littoraux affectés à des activités ludiques sont porteurs de menaces et sont source de dommages plus ou moins graves, voire irréversibles, pour l’environnement », relève-t-elle en outre.

23 septembre 2020

Protection de la couche d’ozone : En 7 ans, le Togo a fait une avancée majeure dans la réduction des importations du réfrigérant R-22

 


Le 16 septembre 2020, à l’occasion de la journée internationale de la protection de la couche d’ozone, le ministre de l’environnement, du développement durable et de la protection de la nature, Prof. David Wonou Oladokoun, a parlé d’une bonne nouvelle : le Togo, dans ses efforts, a réussi à réduire de 30% les importations du réfrigérant R-22, entre 2013 et 2019.

Au Togo, la protection de la couche d’ozone et la préservation du climat est l’un des fondamentaux de la politique environnementale du gouvernement.

Le pays, Etat Partie depuis 1991 au Protocole de Montréal sur la question, a dans ce sens mis en place un plan de gestion et d’élimination des hydrochlorofluorocarbones (HCFC), substances particulièrement nocives pour la couche d’ozone.

Ainsi, depuis son engagement en 2013 pour la réduction de l’utilisation du réfrigérant R-22 (gaz encore appelé ‘Fréon 22’ dans le domaine de la climatisation), le gouvernement est parvenu en quelques années à matérialiser ses efforts. De 2013 à 2019, le pays a ainsi réussi à réduire de 30% ses importations de ce réfrigérant.

Dans le même temps, des centres de formation technique d’équipements ont été mis à la disposition des techniciens de froid, de même que des dotations en kits de divers appareils de mesure.

«Des défis subsistent et nous devons œuvrer efficacement à éliminer toutes ces substances qui appauvrissent la couche d’ozone. Il est donc de la responsabilité de chacun de contribuer à l’effort du pays pour la protection de notre environnement et la réduction de la vulnérabilité des populations face aux aléas climatiques. J’exhorte donc tous les acteurs, en particulier les frigoristes et importateurs de réfrigérants à qui j’adresse mes encouragements pour les efforts déjà consentis, à continuer de bien s’appliquer dans leur profession et à se conformer aux directives du Protocole de Montréal, plus précisément celles relatives aux bonnes pratiques dans le secteur du froid»,  a  souligné  le  ministre Oladokoun dans son message de circonstance à l’endroit de la population sur les dangers des rayons ultraviolets du soleil et leurs effets sur la couche d’ozone.

19 septembre 2020

Togo / World Cleanup Day : les jeunes environnementalistes débarrassent la plage et la lagune de Bè des déchets


Aujourd’hui 19 Septembre 2020 est célébré le World Cleanup Day, entendu par-là  la Journée mondiale du nettoyage. Au Togo, pour marquer l’évènement, plusieurs associations se sont convergées vers deux sites pour les débarrasser des déchets indésirables et polluants.

L'activité s'est tenue sur deux sites: la plage et la lagune de Bè à Lomé et a regroupé des organisations telles que l’Association des Jeunes Engagés contre le Changement Climatique (AJECC), LETS DO IT TOGO, YMCA AIESEC, ROTARACT, CLUB EMERGENCE, YAC, REACT,  ECO TOURISME TOGO, AYDS. Il s’est agi concrètement de dépouiller ces sites des déchets plastiques et autres. Ces derniers ont été triés par la suite.


La Journée mondiale du nettoyage (aka WCD) est un programme mondial d’action sociale qui vise à lutter contre le problème mondial des déchets solides, y compris le problème des débris marins. Il est coordonné par l’organisation estonienne Let’s Do It! World. Cette Journée mondiale du nettoyage est célébrée par le nettoyage des déchets et les activités de cartographie des déchets couvrant chaque fuseau horaire.

17 septembre 2020

Togo: La rivière Eké à Atakpamé nous parle de la pollution environnementale dont elle est victime


« Elle nous parle ». Depuis quelques heures, on connait l’auteur de ce message et ses motivations. « Elle », c’est la rivière Eké qui traverse la ville d’Atakpamé d’est en ouest sur près de dix kilomètres. Elle est touchée de plein fouet par un grand désastre environnemental ces derniers temps, et il va falloir agir.

La rivière Eké, alimentée par quatre affluents qui prennent leur source dans les collines voisines, perd peu à peu de son originalité. Et pour cause, des habitants et riverains ont transformé le cours d’eau, jadis limpide, en un réceptacle d’ordures par des pratiques malsaines et polluantes.

Face à cette situation, Florence Kouigan, la maire de la ville a lancé une campagne de sensibilisation originale menée depuis plusieurs semaines.

« Ce scandale environnemental doit cesser », a-t-elle martelé.

La rivière tirerait son nom de l’un des nombreux dialectes du milieu, le Woudou, voisin de l’Ewe, et dans lequel Eké désigne le sable en référence a1 celui que charrie la rivière dans son lit reposant sur un fond rocheux.

12 septembre 2020

L’ANIAC-Togo à l’œuvre pour éviter le drame du port de Beyrouth

Le Togo a tiré une leçon de la mauvaise gestion du stockage des produits chimiques au Liban qui a couté la vie à plus de 171 personnes et fait plus de 6000 blessés et d’énormes dégâts matériels, tout récemment dans une explosion de plus de 2750 tonnes de  nitrate d’ammonium au port de Beyrouth. Pour ce faire, l'Autorité Nationale pour l'Interdiction des Armes Chimiques (ANIAC-Togo) prend déjà les taureaux par les cornes : agir en amont sur le terrain en faisant observer par les acteurs impliqués des mesures de sûreté et de sécurité.

L’ANIAC-Togo), la structure en charge de la coordination, le contrôle à l'importation et l'exportation ainsi que la supervision et l'utilisation des produits chimiques, a organisé une rencontre avec les médias ce 11 septembre à Lomé pour communiquer sur les programmes qui vont concourir à endiguer tout ce qui peut être source de menace en matière de l'utilisation et le stockage des produits chimiques sur le territoire national. 

Tirant leçon du tragique accident au Liban le 04 août 2020 , il urge de mettre en œuvre un ensemble de mesures préventives en identifiant les défaillances potentielles des matériels, les défauts éventuels des procédés ou de la conception ainsi que les erreurs humaines possibles, lors de la manutention et de l’entreposage des produits chimiques, selon les termes du président de l’ANIAC Amah Hunlédé, car dit-il, « le Togo n’est pas à l’abri de ces incidents, la menace chimique est réelle et pèse sur tous les Etats industriels ou en développement. Face aux déboires, leur gestion est un défi majeur pour notre pays ».

Le président  de l’ANIAC Togo invite les acteurs à observer les règles générales de sécurité et sûreté dans la zone portuaire et en entreprises.

Des quantités importantes de produits chimiques de nature diverse sont couramment utilisées dans  plusieurs secteurs d’activités. A cela s’ajoute les risques liés à la manutention, au stockage, à la manipulation et à l’exposition de ces produits en milieux portuaire et industriel.  Selon lui, même les rejets volontaires des eaux usées, des effluents et des déchets industriels constituent des conséquences négatives de l’utilisation des produits chimiques. 

L’ANIAC Togo est donc à l’œuvre pour acquérir 3 sites pour l’entreposage et la neutralisation des produits chimiques, ces derniers constituant en fait un problème de santé publique et de pollution de l’environnement.

03 septembre 2020

Togo : La mairie Golfe 3 prime les meilleurs projets d’aménagement du bassin d’eau de l’Université de Lomé


1.000 000 francs CFA, c’est la cagnotte mis en jeu  pour récompenser les lauréats du  Concours Meilleur plan architectural des étudiants pour donner un nouveau visage au bassin d'eau situé au sud-ouest de l'Universitaité de Lomé. La cérémonie de remise de prix s'est déroulée ce mercredi 01 Septembre à la salle de conférence de L'EAMAU à Lomé.

Il s'agit d'une initiative de la commune du Golfe 3  en partenariat avec l’Ecole Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme (EAMAU), dans le cadre l'aménagement territorial. L'objectif de ce concours est de relever la singularité du lieu autour de l'espace public et du vivre ensemble afin de formuler une proposition urbaine et paysagère adaptée et qualitative.
Il a été question pour les quatre groupes  d’étudiants de  l'EAMAU diplômés en architecture, urbanisme, gestion urbaine et en paysage,  d'imaginer et dessiner un espace urbain alliant écologie, proximité, beauté et patrimoine autour et sur le bassin.

Le premier prix est revenu au groupe 1 représenté par l’étudiante en Master I en Architecture Mlle Ali-Tagba secondée par Blaise Landry Djeumo Ngounou. Ils ont eu droit à une enveloppe de 500 000. « L’enjeu principal était de créer des espaces ludiques. Ce que nous avons fait utilisant  des matériaux respectueux de l’environnement », a-t-elle indiqué.

Le 2ème prix du concours est allé à l’équipe Hans Ezechiel Aka qui gagne 300.000F CFA contre 200.000F CFA pour le groupe d’Abdou Rahamane Rabiou, classé 3ème.


Pour le Directeur Général de L'EAMAU, Dr Moussa Dembélé : « La mairie du Golfe 3 ambitionne consolider des espaces architecturaux sur son ressort territorial et nous nous réjouissons que les bases ont commencé à être posées pour redorer une autre image à la Commune. C'est aussi l'occasion pour nos étudiants  évoluant dans ces domaines de toucher certaine réalités du terrain en se prêtant à cet exercice de créativité. Nous sommes ouvert pour accompagner les autres communes dans ce sens ».

Les lauréats ont exprimé au micro de la radio Oreole leur satisfaction aux résultats donnés par le jury et souhaitent que ces genres d'initiatives se multiplient.

« L’enjeu principal était de créer des espaces ludiques. Ce que nous avons fait utilisant  des matériaux respectueux de l’environnement » a dévoilé Mlle Ali-Tagba.

Le 2ème  Adjoint au Maire Gnassingbé Essohanim représentant le Maire de la Commune Golfe 3 Kamal Adjayi,  a salué la détermination des différents groupes qui ont présenté un travail impressionnant. 

« Le plan architectural qui a fait   l'objet du premier prix sera juste réajusté au niveau de la Mairie avec l'Appui des experts en la matière pour son exécution », a-t-il souligné.

Notons que la commune Golfe 3  est composé quartiers tels que : Tokoin-Elavagnon Lycée (Général Eyadema, CICA TOYOTA, SOTES), Tokoin-Gbonvié, Doumassesse (Adéwui et Université de Lomé) Tokoin-Kleve(Cité OUA), Tokoin-Atchanti( Lomé II, Nouvelle Présidence, Habitats de la Caisse), Kélégiuvi(Stade de Kegué), Massouhoin, Ahanoukopé-Est (Camp- Gendarmerie)

29 août 2020

39 dauphins morts retrouvés sur les côtes mauriciennes


Après la mort mystérieuse des dizaines d’éléphants au Botswana, ce sont 39 dauphins sans vie qui ont été retrouvés sur les côtes mauriciennes ces derniers jours, selon les autorités.

Les défenseurs de l'environnement ont déclaré que les décès étaient dus soit à la marée noire d'un navire japonais, soit au fait que les autorités ont coulé une partie du navire.

Lors d'une conférence de presse vendredi, le ministre de la pêche Sudheer Maudhoo a déclaré que les corps des mammifères marins présentaient des blessures mais qu'aucune trace de pétrole n'avait été trouvée dans leurs estomacs, rapporte  BBC.

Le ministre de la pêche Sudheer Maudhoo a ajouté qu'au moins deux des dauphins avaient été mordus par des requins.

Les carcasses font actuellement l'objet d'une autopsie et des échantillons ont été envoyés à un laboratoire pour des tests supplémentaires.