Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

Affichage des articles dont le libellé est POLITIQUE. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est POLITIQUE. Afficher tous les articles

02 octobre 2020

Togo : Elle est Ministre à 29 ans

 


« Aux âmes bien nées, la valeur n`attend point le nombre des années ». Elle est la benjamine de la nouvelle équipe gouvernementale formée par Mme Victoire Tomegah Dogbé avec l’onction du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé ce jeudi 1er octobre 2020. A 29 ans, Mawougno Aziablé a été nommée, Ministre délégué auprès du Président de la République chargé de l’énergie et des mines. Qui est cette nouvelle jeune figure qui prend la place de Marc Dèdèriwè Ably-Bidamon ?

S’il est pour le moment inconnu du grand public, le nouveau visage du secteur énergétique togolais est tout de même paré pour ce poste. Ingénieure d’exploitation gazière depuis 2013 chez le leader français du transport de gaz GRTgaz, (filiale d’ENGIE, 3ème plus grand groupe mondial dans le secteur de l’énergie), et avant cela Assistante Chef Projet à INEO-GDF SUEZ, Mawougno Aziablé s’est d’abord fait un nom au Togo.

Titulaire d’un BAC C4, elle entre à l’Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs (ENSI) de l’Université de Lomé où elle s’illustre et obtient une bourse d’excellence pour des études en France.

Là, elle décroche en 2012 un diplôme d’ingénieur en génie mécanique à l’École nationale d’ingénieurs de Metz (ENIM), puis se fait accepter l’année suivante par l’Ecole nationale supérieure des Mines de Paris. A Mines ParisTech, elle se spécialise en Ingénierie et gestion du gaz.

Son admission à Sciences Po, en 2018 marque un tournant décisif dans sa carrière, jusque-là purement technique. Elle y obtient un master exécutif en politiques et management du développement.

Nommée en remplacement de Marc Dèdèriwè Ably-Bidamon, puis directement rattachée à la Présidence de la République, Mawougno Aziablé aura principalement pour mission de conduire la mise en œuvre de la stratégie nationale d'électrification du Togo, fortement axée sur la promotion des sources propres, ainsi que les grands projets structurants dans le secteur des énergies.

Le Togo s’est en effet donné l’ambition depuis quelques années, d’atteindre l’électrification pour tous d’ici 2030, mais en s’assurant que ce soit « une électrification respectueuse de l’environnement ».

Togo : « À votre service Mr. le Président », le Ministre Robert Dussey

 


Le nouveau gouvernement conduit par Mme Victoire Tomegah Dogbé est connu depuis la nuit de jeudi 1er octobre 2020. 34 ministres dont 11 femmes composent cet exécutif au Togo. Le Prof. Robert Dussey, un des ténors reconduit à son poste à la tête de la diplomatie, ne cache pas sa satisfaction. Il se dit même disponible à servir le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé.

Quelques heures après sa reconduction au ministère des affaires étrangères, de l’intégration régionale et des togolais de l’extérieur, le Prof. Robert Dussey ne va pas par quatre (04) chemins pour montrer sa loyauté à son Chef, le Président de la République Faure Gnassingbé.

« Une fois de plus, je remercie le Président de la République Faure Gnassingbé pour la confiance renouvelée en me reconduisant à la tête de la diplomatie togolaise. À votre service Mr le Président », écrit le patron de la diplomatie sur son compte tweeter.

01 octobre 2020

Togo : Pour la 1ère fois, une femme prend les commandes du ministère des armées (Défense)

 


Le nouveau gouvernement de Victoire Tomegah Dogbé vient d’être rendu public il y a seulement quelques minutes. Fait marquant, le ministère des armées, nouvelle appellation du  ministère de la défense, est désormais sous l’autorité d’une femme. Une première fois dans l’histoire du Togo.

Elle est inconnue du public togolais. Mme Essozimna Marguerite Gnakadè, puisque c’est d’elle qu’il s’agit. Elle est la plus grande attraction de ce nouveau gouvernement qui a reçu l’onction de Faure Gnassingbé. Sa nomination à ce poste  très stratégique, démontre à bien des égards la volonté du Chef de l’Etat de confier les hautes charges à des femmes, faisant ainsi l’apologie de la promotion du genre.

Togo : Voir ici la composition complète du gouvernement

 


Ministre de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation : Mme Adjovi Lonlongno Apedo, épouse Anakoma

 

Ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires : Payadowa Boukpessi, ministre d’Etat.

 

Ministre des affaires étrangères, de l’intégration régionale et des togolais de l’extérieurs : Professeur Robert Dussey

 

Ministre de l’agriculture, de l’élevage et du développement rurale : Antoine Lekpa Gbegbeni

 

Ministre des armées : Mme Essozimna Marguerite Gnakadè

 

Ministre du commerce, de l’industrie et de la consommation locale : Kodjo Adedze

 

Ministre de la communication, des médias, porte-parole du gouvernement : Prof Akoda Eyewadan

 

Ministre de la culture et du tourisme : Kossi Lamadokou

 

Ministre du désenclavement et des pistes rurales : Bouraïma Kanfitine Tchede Issa

 

Ministre du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes : Mme Myriam de Souza-D’Almeida

 

Ministre des droits de l’homme, de la formation à la citoyenneté, des relations avec les institutions de la République, porte-parole du gouvernement : Christian Trimua

 

Ministre de l’eau et de l’hydraulique villageoise : Bolidja Tiem

 

Ministre de l’économie et des finances : Sani Yaya

 

Ministre de l’économie maritime, de la pêche et de la protection côtière : Edem Kokou Tengue

 

Ministre de l’économie numérique et de la transformation digitale : Cina Lawson

 

Ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat : Prof Komla Dodzi Kokoroko

 

Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche : Prof Ihou Wateba

Ministre de la fonction publique, du travail et du dialogue social : Gilbert Bawara

 

Garde des sceaux, ministre de la justice et de la législation : Pius Agbetomey

 

Ministre de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins : prof Moustafa Mijiyawa

 

Ministre de la sécurité et de la protection civile : Général Damehame Yark

 

Ministre des sports et des loisirs : Médecin-Commandant Kama Lidi Kedjaka Gbessi

 

Ministre des transports routiers, ferroviaire et aérien : Affoh Atcha-Dedji

 

Ministre des travaux publics : Zouréhatou Tcha-Kondo, épouse Kassa-Traoré

 

Ministre de l’urbanisme, de l’habitat et de la réforme foncière : Koffi Tsolenyanou

 

Ministre délégué auprès du ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires, chargé du développement des territoires : Essomanam Edjeba

30 septembre 2020

Togo : Va-t-on vers un gouvernement Dogbé largement marqué par de nouveaux visages ?

 


C’est le souhait de la majorité des togolais. Ils aspirent à du nouveau au sein du prochain gouvernement de Mme Victoire Tomegah Gogbé. Nouveau en termes de personnes (ministres), nouveau également en ce qui concerne les programmes et la gouvernance.

Les spéculations vont bon train au sujet de la composition de la future équipe gouvernementale. Annoncé devant le parlement le vendredi 2 octobre 2020, le gouvernement Dogbé en gestation suscite déjà beaucoup d’attentions et d’attentes au sein de l’opinion publique, surtout dans ce contexte de la pandémie à covid-19.

Qui pour sortir, qui pour rester et qui pour rentrer ? C’est la question que se pose tout togolais lambda. Ils sont nombreux à souhaiter voir un organe complètement composé de nouveaux visages, surtout jeunes, avec de nouvelles ambitions notamment se soucier de l’amélioration des conditions de vie et de travail des togolais.

Les heures à venir nous en diront plus. D’ores et déjà, tout le monde semble s’accorder sur une chose, "certains ténors ou poids lourds seront encore de la partie".

29 septembre 2020

Depuis 1956 à ce jour, le Togo a connu 15 Premiers ministres, le 8ème sous Faure Gnassingbé

 


Au Togo, quinze (15) Premiers ministres se sont succédés  en 64 ans de vie politique, dont deux (02) avant l’indépendance en 1960 à savoir Nicolas Grunitzky et Sylvanus Olympio. Ces 2 ont eu également la charge de diriger le Togo en tant que président de la République, le 2ème  du 27 avril 1960 au 13 janvier 1963, le second de 16 janvier 1963 au 13 janvier 1967.

Sous la présidence de Gnassingbé Eyadéma (13 janvier 1967 au 5 février 2005), le Togo a connu 6 premiers ministres. Et sous Faure Gnassingbé, c’est 8 chefs de gouvernement qui se sont succédés, l’actuel, nouvellement nommé depuis hier, Victoire Tomegah Dogbé (la première femme à ce poste au sommet de l'Etat), qui prend le fauteuil de Komi Sélom Klassou.



« Je suis heureux car durant le quinquennat 2015-2020 notre pays a remporté de grandes victoires », Komi Selom Klassou

 


Komi Selom Klassou a définitivement quitté la primature, résidence qu’il occupait depuis le 10 juin 2015 jusqu’au 26 septembre dernier, suite à sa nomination comme chef du gouvernement togolais. C’est sur un sentiment du devoir accompli que le désormais ex Premier ministre cède son fauteuil à son successeur Victoire Tomegah Dogbé.

« Aujourd’hui, je suis heureux car durant le quinquennat 2015-2020 du président de la République, Faure Gnassingbé, notre pays a remporté de grandes victoires tant sur le plan économique, social et démocratique. Le budget de l’Etat a franchi pour la première fois le seuil de 1000 milliards de francs CFA en 2017 et a atteint alors 1218,7 milliards de francs CFA. Au plan social, les ressources engrangées au niveau économique, ont permis à l’Etat de faire face aux besoins de nos populations, notamment dans le domaine de la santé, de l’éducation, de l’accès à l’eau potable, de la mise en place d’une stratégie d’électrification du Togo dans la perspective d’une atteinte de 100% d’accès à l’électricité d’ici à 2030 », a-t-il lancé.

« Le Togo a organisé avec succès et admiration 3 importantes élections crédibles, justes, démocratiques et surtout apaisées. Il s’agit des élections législatives de décembre 2018, des élections locales de juin et août 2019 et des présidentielles de février 2020 qui ont pleinement plébiscité le président de la République grâce aux résultats à plus de 70% », a-t-il ajouté.


Togo : La PM Victoire Tomegah Dogbé : « A toutes ces jeunes filles qui osent… »

 


Aussitôt nommée Premier ministre du Togo, Victoire Tomegah-Dogbé a immédiatement pris fonction. Preuve que les chantiers auxquels elle doit s’attaquer sont vastes.

A 60 ans, celle qui occupait jusqu’à la mi-journée du lundi, les fonctions du ministre du Développement à la base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes dans le gouvernement démissionnaire, a pris part à la cérémonie de passation de service avec son prédécesseur  Komi Selom Klassou, le Premier ministre sortant.


« Je suis prête à toujours servir son pays « avec abnégation. Ensemble, nous relèverons le défis de la prospérité et de la croissance partagée pour tous nos concitoyens », a-t-elle précisé.

La première femme Premier ministre dans l’histoire du Togo a réagi quelques heures après sa nomination, adressant sa gratitude à Faure Gnassingbé, chef de l’État togolais, saluant « son engagement » pour la promotion genre.

« Je mesure avec gratitude, la marque de confiance du Président de la République en me nommant Premier ministre. Je tiens à le remercier pour le choix historique d’une femme à la primature et pour son engagement à promouvoir le leadership féminin », a écrit Victoire Tomegah Dogbé sur sa page Twitter.

Aussi particulièrement, Victoire Dogbé a fait un clin d’œil à ses sœurs, jeunes qui se battent pour se faire une place au soleil.

« J’ai une pensée particulière pour toutes ces jeunes filles qui osent, et mettent tout en œuvre pour réaliser leurs rêves », a-t-elle ajouté.

28 septembre 2020

Togo : Les 3 puissantes femmes qui encadrent désormais Faure Gnassingbé au sommet de l’Etat

 

Dans l'ordre à partant de la gauche, PM Dogbe, PA Tsegan, SG Johnson

Trois figures féminines bouleversent actuellement l’échiquier politique au Togo. Au haut sommet de l’Etat, elles partagent le pouvoir avec le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé, qui, lui-même est un fervent adepte de la promotion du genre dans les hautes sphères de la gouvernance sous toutes ses formes.

A Yawa Tségan, qui tient le perchoir de l’Assemblée nationale depuis deux (02) ans, s’ajoutent à partir de ce lundi 28 septembre 2020, deux autres animaux politiques féminins, rompus à la tâche et acquis à la cause.

Directrice de cabinet du président de la République depuis le 15 mai 2009, et ministre du développement à la base depuis 2008 sous les gouvernements respectifs de Gilbert Houngbo, Ahoumey Zunu I et II, Komi Sélom Klassou I et II, Mme Victoire TomegahDogbé a été propulsée ce lundi au poste de Premier ministre, une première dans l’histoire du Togo, pour une femme d’occuper cette fonction tant convoitée. Gestionnaire de formation et cadre du parti au pouvoir Union pour la République (UNIR), la nouvelle cheffe du gouvernement togolais a eu un parcours national modeste, et international surtout au sein du PNUD.

Madame Ablamba Sandra Johnson, elle tient désormais les clés du secrétariat général de la présidence. Economiste de formation, la nouvelle patronne de l’administration présidentielle était précédemment Ministre Délégué - Conseillère du Président de la République en Charge du Climat des affaires au Togo, Coordonnatrice Nationale de la cellule Climat des affaires.

La question que tout le monde ou presque se pose actuellement est : quelle va être être la physionomie de la nouvelle équipe gouvernementale ? Faure Gnassingbé va-t-il miser davantage sur le leadership féminin et la jeunesse ? Les heures ou du moins les jours à venir nous en diront plus, puisqu’à peine nommée, la passation de service s'est déroulée dans l'après-midi à la primature.

Victoire Tomégah Dogbé nommée Premier ministre du Togo par Faure Gnassingbé

 


Le chef de l'Etat Faure Gnassingbé vient de nommer Victoire Dogbé Premier ministre du Togo par décret présidentiel. 

Les choses sont allées très vite. 48 heures après la démission de Sélom Komi Klassou et de son gouvernement, le président de la République vient d'accorder sa confiance à Mme Victoire Tomégah Dogbé. 

C'est pour la première fois dans l'histoire de la République togolaise qu'une femme occupe ce poste. Elle était jusque-là ministre  du Développement à la base, de l'Artisanat, de la Jeunesse et de l'Emploi des Jeunes dans le précédent gouvernement, et directrice de cabinet du président Faure Essozimna Gnassingbe (Elle est aussi la première femme à avoir occupé le poste de Directeur de Cabinet de la Présidence de la République). 

La passation de service est attendue dans les prochaines heures.

Qui est Victoire Tomegah Dogbe ?

Victoire Sidémého Dzidudu Dogbe Tomegah, née à Lomé, dans la région maritime du Togo, est une femme politique.

Formation

Elle a intégré en 1978 la faculté des Sciences Économiques et de Gestion (FASEG) de l’université du Bénin (devenue université de Lomé, Togo), dont elle sortit diplômée en Maitrise en Sciences Économiques et de Gestion (option gestion d’entreprises) en 1982.

À l’étranger, elle obtient un diplôme en marketing spécialisé en général management finance au Jutland Technology Institute AARHUS en 1988 au Danemark puis un Orchestrating Winning Performance à l'International Institute for Management Development à Lausanne (Suisse) en 1996.

Elle poursuit son parcours académique grâce à l’Université virtuelle de Développement du PNUD New York en association avec la Jones International University (États-Unis) avec en poche un « diplôme de spécialisation » (équivalent du Diplôme d'études supérieures spécialisées) dans les domaines d’intervention couverts par le PNUD.

Débuts de parcours

Victoire Sidémého Dogbé Tomegah commence sa carrière à l’Industrie Togolaise des Plastiques (ITP) où elle est promue de 1986 à 1988, d'abord chef du personnel puis chef service approvisionnement. Ensuite, elle est appelée à prendre la direction administrative et financière à l’ITP de 1988 à 1992.

En 1992 elle quitte l’ITP et devient la responsable du réseau à Shell Togo. Après un an passé à Shell, elle retourne à l’ITP et en devient la directrice générale de 1994 à 1998.

Carrière au PNUD

Victoire Dogbé Tomégah fait ses armes au Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Assistante représentant résident chargé des opérations du PNUD au TOGO de 1999 à 2002, elle sera par la suite, Assistante Représentant Résident chargée des opérations du PNUD au Congo-Brazzaville de 2002 à 2004, Représentante Résident Adjointe chargée des opérations du PNUD au Burkina Faso de 2004 à 2007, et Représente Résidente Adjoint du PNUD au Bénin, de 2007 à 2008.

Carrière ministérielle

En 2008, alors qu’elle était au PNUD au Bénin, le Président de la République Faure Essozimna Gnassingbe et le Premier Ministre Gilbert Houngbo font appel à Victoire Dogbé Tomégah pour occuper le portefeuille du ministre délégué auprès du Premier ministre1 chargé du développement à la base qui venait d’être crée au Togo.

En 2010, à la suite de la réélection du Président Faure Gnassingbe, elle est nommée ministre du développement à la base, de l’artisanat de la jeunesse et de l’emploi des jeunes dans le second gouvernement de Gilbert Houngbo2. Elle conserve ses fonctions ministérielles au sein du gouvernement Ahoumey Zunu I de 2012 à 2013 et du gouvernement Ahoumey Zunu II de 2013 à 2015. Après l'élection présidentielle d’avril 2015, Komi Sélom Klassou remplace Arthème Ahoomey-Zunu à la primature le 5 juin 2015. Il forme le premier Gouvernement Komi Sélom Klassou le 28 juin 2015 dans laquelle Victoire Tomegah Dogbé garde toujours le ministère du Développement à la Base, de l'artisanat, de la jeunesse et de l'emploi des jeunes.

Directrice du Cabinet du Président de la République

Par décret du Président Faure Essozimna Gnassingbe en date du 15 mai 2009, Victoire Sidémého Dzidudu Tomegah – Dogbe, a été nommée Directrice de Cabinet de la Présidence de la République avec rang de Ministre. La nomination d’une femme à ce poste est une première.

Carrière politique

Victoire Dogbe Tomegah est membre du parti UNIR (le parti présidentiel). Le 25 juillet 2013, alors qu’elle était à la fois directrice de cabinet du Président de la République et ministre du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, elle se fait élire députée à l'issue des élections qualifiées de « transparentes », dans la circonscription électorale de VO longtemps acquise à l’opposition togolaise. Mais elle abandonne son poste à l’assemblée nationale.

En avril 2015, Victoire Tomegah Dogbe coordonne la campagne électorale pour le parti présidentiel UNIR dans plusieurs quartiers de Lomé.

Togo : Sandra Johnson nommée Secrétaire générale de la présidence et Malick Natchamba celui du gouvernement

 


Après la nomination de Victoire Tomégah Dogbé, Faure Gnassingbé a aussi nommé dans la foulée deux secrétaires généraux.

Le secrétariat général de la présidence à une nouvelle patronne. Il s’agit de Madame Ablamba Sandra Johnson. Elle a été nommée ce lundi 28 septembre par décret pris par le Chef de l’État Faure Gnassingbé.

Madame Ablamba Sandra Johnson, Ministre délégué auprès du président de la République chargé du climat des affaires, occupe donc la place de l’ancien secrétaire Tete-Bénissan, inhumé le week-end dernier.

Quant à Kanka Malick Natchamba, il est nommé Ministre secrétaire général du Gouvernement.

25 septembre 2020

Togo : Enfin le PM Komi Sélom Klassou a démissionné



Aucun sujet n'aurait jamais fait autant la une des parutions et au centre des préoccupations dans les émissions politiques sur les plateformes radios et télévisions au Togo, et dans l'opinion publique, surtout au cours de ces deux derniers mois. La question à la  redondance : à quand la démission de klassou et son  gouvernement ?

Eh bien c'est fait ce Vendredi 25 septembre 2020. Le Premier Ministre Klassou a démissionné avec son gouvernement , a indiqué un communiqué de la présidence de la République. Il est chargé, jusqu'à nomination d'un nouveau  à ce poste, d'expédier des affaires courantes.

Notons que cela fait suite aux élections présidentielles du 22 février dernier et à la prestation de serment de Faure Gnassingbé pour un nouveau mandat de 5 ans. Le nouveau gouvernement est attendu dans les prochains jours pour poursuivre la  relance de l'économie nationale dans ce contexte de la Covid-19.

Klassou est le premier ministre qui a le plus duré à ce poste. Cinq ans de loyaux services.

Togo : Le SG de la présidence Daté TEVI-BENISSAN conduit à sa dernière demeure après hommage officiel présidé par le PM Komi Sélom Klassou

 

Décédé le 2 septembre 2020 à Paris en France, des suites de maladie, le regretté secrétaire général de la présidence de la République togolaise Daté Patrick Ludovic TEVI-BENISSAN a été conduit à sa dernière demeure ce vendredi après une  messe d’enterrement  dite pour le repos de l’âme de l’illustre disparu en la paroisse Notre Dame du Rédempteur de Bè-Klikamé. On a noté la présence du premier ministre Komi Sélom Klassou.

Au nom du Chef de l’Etat Faure Gnassigbé, le Chef du gouvernement a déposé une gerbe de fleurs en  mémoire  à ce fidèle et loyal serviteur de l'Etat, sur le cercueil enveloppé du Drapeau Togolais contenant la dépouille mortelle de l’illustre disparu,  suivie de la sonnerie aux morts et l’exécution de l’hymne national ‘’Terre de nos aïeux’’.

Etaient présents, la Présidente de l’Assemblée nationale Tségan Yawa, les membres du gouvernement, les représentants du corps diplomatique accrédité au Togo, des présidents des institutions de la République, des membres du Gouvernement, du clergé, ainsi que parents et amis de l’illustre disparu.

L’Archevêque métropolitain de Lomé Mgr Nicodème Anani Barrigah-Bénissan a imploré la grâce, le pardon et la bénédiction du Seigneur pour le repos éternel de l’âme du disparu.


Dans la série des hommages, enfants, parents, collègues et amis ont rendu à travers des témoignages des hommages mérités à ce digne fidèle et loyal serviteur de l’Etat.

« Papa, nous aurions aimé te redire une dernière fois merci. Merci d’avoir été là. Merci pour tes enseignements. Merci pour ta patience. Merci pour ta droiture. Merci pour ton soutien inconditionnel. Merci pour ta sévérité (parce que oui tu étais dur, mais pour les bonnes raisons). Et pus que tout merci pour ton amour. Tu auras été un père, un frère et un homme remarquable. Les innombrables éloges et hommages que tu as reçus en témoignent. Nous serons à jamais fiers d’être tes enfants. », ont dit Alexandra, Luc-Olivier et Aude-Lise, les trois enfants du défunt.


Pour la Directrice de Cabinet du Président de la République Victoire Tomégah-Dogbé, Patrick Têvi-Bénissan a assumé avec professionnalisme et loyauté sa mission de Secrétaire Général pendant toutes ces années.

Après cet hommage officiel, le corps de Daté Patrick Ludovic TEVI-BENISSAN est conduit à sa dernière demeure au cimetière de la plage.

Notons qu'avant sa nomination comme Secrétaire Général de la Présidence en 2012, Patrick Têvi-Bénissan a occupé plusieurs postes dans de grands groupes européens dans le domaine pétrolier et en tant que Banquier.