Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

Affichage des articles dont le libellé est SOCIETE. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est SOCIETE. Afficher tous les articles

28 octobre 2020

Le désenclavement pour faire du Togo un hub logistique d’excellence

 


Grâce au Plan national de développement (PND 2018-2022), les ressources allouées au développement des infrastructures routières augmenteront au cours des prochaines années. 


Elles devraient atteindre 1 000 milliards de francs CFA ; la même somme a été dépensée pour les mêmes objectifs de 2008 à 2019. 


Tout ceci fluidifiera le trafic routier, facilitera l'accès aux zones enclavées, désengorgera certains axes, ce qui fera du Togo un hub logistique d’excellence, un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région et un important corridor pour les pays de l’hinterland.

 

Le Togo veut porter à 100 000 le nombre de bénéficiaires des filets sociaux les 5 prochaines années

 


L’autre priorité phare de ces 5 années de projets pour le chef de l’État est d’être à l’écoute du social. C’est dans ce contexte qu’on a cette célèbre phrase du chef de l’État “Plus aucun togolais ne sera laissé pour compte”

 

Ainsi en matière de réduction de la vulnérabilité des populations, les filets de protection sociale seront intensifiés en triplant la cible actuelle des transferts monétaires.

 

Aussi, pour la pérennisation des initiatives d’engagement citoyen et d’opportunités pour les jeunes vulnérables sera tripler le nombre de jeunes bénéficiaires pour le porter à 100 000 sur les 05 prochaines années ; l’extension des mécanismes de filets sociaux aux personnes du troisième âge, aux malades et aux

 

27 octobre 2020

Togo / ANADEB : 5 ans après son CAP, KOUNOU Afi Bella a aujourd’hui son salon de coiffure Grâce au projet EJV

 


C’est une véritable bouffée d’oxygène pour KOUNOU Afi Bella. Après cinq années consécutives de difficile passage à vide, cette jeune dame de 31 ans tient aujourd’hui son propre atelier de coiffure. Un rêve devenu  possible grâce au projet d'opportunités d'Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) piloté par l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB).

 

Diplômée  de Certificat de Fin d’Apprentissage (CFA) en coiffure depuis 2015, KOUNOU Afi Bella est restée des années durant à la maison, quasiment privée de son métier préféré. En l’absence d’un véritable atelier, elle a enduré des difficultés à exercer. Mais avec l'arrivée du projet d'opportunités d'Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) dans son village de Sikpé-Adegou dans la commune Yoto 1, son mal a trouvé un  remède cette année. Désormais, elle a son salon de coiffure bien aménagé, qui génère déjà des revenus. Celui-ci est situé à 100 mètres du marché du village dans le quartier de Bokonon-kondji.

 

En effet, bénéficiaire de l’initiative EJV,  Dame KOUNOU Afi Bella a d’abord ouvert sa structure  avec les fonds gagnés en participant au projet des Travaux à haute intensité de main-d’œuvre (THIMO). Grâce à la formation FoDA, au coaching, et après le décaissement de sa subvention,  elle a parachevé l'ouverture de son salon de coiffure, en l’équipant de matériel de travail. C’est devenu une activité génératrice de revenus pour elle. Elle lui a donné le nom de « Dieudonné ».

 

A part la coiffure, elle vend des mèches, tissages et les produits cosmétiques dans son atelier. Aujourd'hui son salon est classé parmi l'un des meilleurs salons dans son village à Sikpé-Adegou. Elle réalise un chiffre d'affaires d’au moins 40.000 francs CFA par mois.

 

Interviewé par la rédaction de Radio Oreole, Dame KOUNOU Afi Bella toute contente, n’a pas manqué de témoigner toute sa reconnaissance à l’ANADEB

« Je suis heureuse car mon activité m’a permis d’être autonome aujourd’hui. Et grâce à mes revenus, j’arrive à subvenir à mes besoins et ceux de ma famille. Mon rêve est d’avoir plusieurs apprentis à qui je vais transmettre mon savoir-faire », a-t-elle indiqué.

 

KOUNOU Afi Bella est mariée et mère de deux (02) enfants.

 

Initié par l'État togolais et piloté par l'ANADEB, le projet d'opportunités d'Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) est financé par la Banque mondiale sur trois (3) ans. Décliné en quatre (4) composantes et sous composantes, la deuxième vise à fournir d'ici 2021 des opportunités de génération de revenus à 14 000 jeunes (hommes et femmes) pauvres et vulnérables, dont l'âge est compris entre 18 et 35 ans, ciblés du Togo.

 

Dans la région Maritime l'objectif est fixé à 1 200 sur 1 680 jeunes bénéficiaires du projet EJV à l'échéance. A ce jour, le nombre des promoteurs d'AGR accompagnés est passé à 544 pour 12 villages sur les 24 ciblés dans la région Maritime.

 

Rappelons que les AGR des bénéficiaires sont en effet les idées de projets retenus par les jeunes lors des sessions de formation en développement d'affaires.

Plus aucun Togolais ne sera vulnérable

 


La personne humaine va être au centre des politiques et programmes du nouveau mandat de Faure Gnassingbé.

 

En matière de réduction de la vulnérabilité des populations, les filets de protection sociale seront intensifiés en triplant la cible actuelle des transferts monétaires. 


Le nouvel agenda de Faure Gnassingbé mentionne l’élargissement de la fourniture de repas communautaires en milieu scolaire avec la multiplication par 03 du nombre d’écoles dotées de cantines scolaires et le triplement du nombre d’apprenants bénéficiaires qui sera porté à 300 000 ; la pérennisation des initiatives d’engagement citoyen et d’opportunités pour les jeunes vulnérables en triplant le nombre de jeunes bénéficiaires pour le porter à 100 000 sur les 05 prochaines années ; l’extension des mécanismes de filets sociaux aux personnes du troisième âge, aux malades et aux handicapés, etc.

Des engagements forts de Faure Gnassingbé envers les femmes togolaises

 


Pour les cinq prochaines années, le président de la République Faure Gnassingbé place les préoccupations des femmes togolaises au rang des priorités du pays. Plusieurs actions, certaines déjà en cours seront renforcées, tandis que d'autres sont annoncées.


Le président de la République a annoncé la construction de 06 centres de santé mère-enfant sur le territoire, avec le doublement du nombre d’accoucheuses auxiliaires d’Etat ; la gratuité du vaccin contre l’hépatite B et le cancer du col de l’utérus ; la césarienne (déjà subventionnée à 98% par l’Etat) sera totalement gratuite ainsi que la prise en charge des femmes enceintes dans le pays.


Sur le plan agricole, l’objectif est de porter la proportion des femmes salariées agricoles de 58,11% à 80% en leur réservant un quota de 30% de la superficie de chaque Zone d’aménagements agricoles planifiée (Zaap) ; en organisant 50 000 d’entre elles dans les opérations de transformation, conditionnement et commercialisation des produits agricoles ; en renforçant les mécanismes existants d’accompagnement des initiatives économiques des femmes ; en opérationnalisant pour elles des centres de gestion agréés dans toutes les régions…


La gent féminine est fortement mise en valeur au Togo. Pour preuve, beaucoup de femmes s’affirment au sein de l’opinion publique comme de véritables leaders, des influenceuses, des figures de proue des partis politiques, des ONG ou des mouvements syndicaux, des modèles à suivre par la jeune génération.

26 octobre 2020

Togo – Le corps sans vie d’un enseignant retrouvé pendu à Atigoza dans la préfecture de l’Akébou

 


La mort par pendaison prend une proportion inquiétante au Togo depuis le début de cette année 2020. En une semaine courant ce mois d’octobre, c’est 3 cas qui ont été recensés, dont le tout récent date de dimanche.

Il s’agit d’un enseignant, dont le corps sans vie, a été retrouvé pendu à un arbre à Atigoza, une localité située à une dizaine de kilomètres de Kougnohou, dans la préfecture de l’Akébou.

 

Selon les informations, la victime, nommée Koffignomi Koffi est enseignant à l’école évangélique dans ladite localité. Les témoignages rapportés par nos confrères du site InterfaxPress parlent de suicide. Seulement que l’on ignore les raisons qui ont conduit cet éducateur à se donner la mort.

 

Il y a une semaine, une jeune étudiante de 28 ans a également mis fin à sa vie, au quartier Avédji, banlieue de Lomé. Egalement sur le campus de l’Université de Lomé, c’est un agent de sécurité qui a été retrouvé mort, avec le même mode opératoire.

Togo : Pour Faure Gnassingbé, il y aura des services sociaux de base et de qualité pour tous les cinq prochaines années


Réélu pour un nouveau mandat de 5 ans, le président de la République Faure Gnanssigbé met au centre de ses actions, la consolidation de la politique des services sociaux de base et de qualité pour tous.

 

En plus des programmes existants, des services publics intégrés (écoles, centres de santé, mairies, etc.) seront déployés dans chaque communauté pour permettre à la population d’avoir accès à l’eau, à l’électricité et à l’internet. L’objectif est d’atteindre un taux d’électrification de 75% en 2025 et 100% en 2030 en intégrant l’accès de 300 000 foyers à l’énergie via le programme Cizo ; l’installation de 120 000 lampadaires solaires dans les zones rurales, etc.


 Les programmes de construction de mini adductions d’eau potable et d’hydraulique villageoise seront poursuivis afin d’atteindre un taux de desserte moyen d’au moins 70% en milieu urbain ou rural. 


En matière d’assainissement, des latrines seront construites au sein des services publics intégrés. Le domaine du numérique ne sera pas en marge de cette évolution. Il est prévu l’extension du très haut débit en déployant la fibre optique dans les préfectures, lycées et centres de santé publics avec pour ambition de faire du Togo, un pays 100% fibre optique, à l’horizon 2025. Toutes les villes principales seront couvertes par la 4G.

Togo : Les femmes en avant, les préjugés en arrière

 


Le présent gouvernement compte 10 femmes sur 33 membres, les ministres délégués et rattachés à la présidence inclus. 


Il y a entre autres Marguerite Gnakadè (ministre des Armées), Myriam de Souza-D’Almeida (ministre du Développement à la base), Cina Lawson (ministre de l’Economie numérique et de la Transformation digitale), Adjovi Lonlongno Apedoh (ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la femme et de l’alphabétisation), Ablamba Johnson (ministre secrétaire général de la présidence), Mazamaesso Assih (ministre chargé de l'Inclusion financière et de l'Organisation du secteur informel), Mawunyo Mila Aziable (ministre délégué auprès du président de la République chargé de l'Energie et des Mines), à seulement 29 ans, etc.

25 octobre 2020

Togo : Les femmes et les enjeux du nouveau quinquennat

 


La promotion de la participation citoyenne, de l’entrepreneuriat, de l’autonomisation et de l’inclusion des femmes fait partie intégrante des engagements du chef de l’Etat. 


La proportion des femmes propriétaires d’entreprises, évaluée aujourd’hui à plus de 22%, montera à 28% ; celle des femmes ayant accès au crédit, estimée actuellement à 45%, sera portée à 60%. 


Le Fonds national de la finance inclusive (FNFI) octroie des crédits allant jusqu’à 05 millions de francs CFA aux femmes sans oublier l’initiative présidentielle de réservation du quota de 25% de marchés publics aux femmes entrepreneures qui porte ses fruits.

23 octobre 2020

L’ANVT recrute 460 volontaires nationaux

 


L’Agence nationale du volontariat au Togo vient de lancer un processus de mobilisation de candidats au volontariat national, prêts à vouloir servir, partout où besoin sera, auprès des communautés à la base. Ils sont au total 460 recherchés dans 03 domaines de développement : agriculture et alimentation, éducation et santé.

 

Leurs missions, qui se dérouleront dans le cadre de la 16ème vague, s’adressent à tout jeune togolais âgé entre 18 et 35 ans désireux de faire une expérience citoyenne en mettant son temps et ses compétences au service de l’amélioration des conditions de vie des populations locales. Elles dureront 12 mois, renouvelable une fois, sur évaluation de la performance.

 

Les profils et le nombre de personnes recherchées sont récapitulés dans le tableau ci-après:

 

     PROFILS  EFFECTIF A SELECTIONNER

Agriculture et Alimentation : 2

1-      BTA :         2

 

Education         : 380

2-      LICENCE EN ALLEMAND  : 9

3-      LICENCE EN EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE         : 68

4-      LICENCE EN LETTRES MODERNES : 65

5-      LICENCE EN MATHEMATIQUES        : 87

6-      LICENCE EN SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE        : 32

7-      LICENCE EN SCIENCES PHYSIQUES          : 117

8-      LICENCE ENSEIGNEMENT MENAGER      : 2

 

Santé        78

9-      ASSISTANT MEDICAL       : 4

10-    ACCOUCHEUSE AUXILIAIRE D’ETAT        : 26

11-    LICENCE EN HYGIENNE ET ASSAINISSEMENT DE BASE : 3

12-    LICENCE EN ORTHOPHONIE   : 1

13-    INFIRMIER AUXILIAIRE D’ETAT         : 12

14-    INFIRMIER DIPLÔME D’ETAT    : 30

15-    SAGE FEMME D’ETAT       2

 

Conditions à remplir

 

Etre de nationalité togolaise

Avoir entre 18 et 35 ans

Etre Primo demandeur d’emploi ou sans emploi

Disposer de capacités d’adaptation rapide à un environnement multiculturel

Etre motivés et avoir un sens élevé du relationnel et de la sociabilité.

 

Conditions et Durée de la mission

 

Les volontaires seront affectés sur toute l’étendue du territoire, partout où besoin sera. Ils bénéficieront d’une allocation de subsistance.

 

La durée de la mission est de 12 mois renouvelable une fois sur évaluation de la performance.

 

Comment postuler

 

Lettre de candidature adressée au DG de l’ANVT précisant l’intitulé de la mission pour laquelle le candidat postule,

Un curriculum vitae actualisé,

Une copie de la carte nationale d’identité

 

Date limite des dépôts de candidatures

 

Les candidats intéressés par cet avis sont priés d’envoyer leur dossier de candidature au plus tard le 28 octobre 2020 à 12 heures 00 à l’adresse  mobilisation@togoanvt.org

 

Important : Le dossier doit être organisé en un seul fichier et dans un format PDF

 

NB : Seuls les candidats présélectionnés seront contactés pour les entretiens.

 

Les informations relatives aux modalités du recrutement qui expire ce 28 octobre, sont à retrouver ici.

 

« L’ANVT ne perçoit aucunement des frais de dossier, ni un quelconque intéressement dans la procédure », précise par ailleurs l’Agence.

 

 

22 octobre 2020

Togo : Des chiffres qui sont en faveur de la réduction de la pauvreté

 


Le ministère du Développement à la base est très actif sur le terrain afin de résorber la pauvreté à travers l’amélioration de l’accès des communautés et des organisations à la base au minimum vital commun ; l’accroissement de leurs capacités à générer de la richesse ; la réduction des déséquilibres inter et intrarégionaux en matière d’infrastructures socio collectives.

 

De 2011 à 2019, 09 milliards de francs CFA ont été injectés dans l’artisanat ; 20 milliards ont été déboursés dans les cantines scolaires avec 95 000 élèves touchés ; en 2019, 45 700 ménages ont bénéficié des transferts monétaires trimestriels (de 15 000 francs CFA) ; 120 000 emplois temporaires ont été créés pour des personnes vulnérables et près de 16 500 emplois durables ont été engendrés par les microentreprises ; 05 milliards de francs CFA de crédits ont été alloués aux jeunes entrepreneurs, etc. 


Le Togo se développe, la pauvreté est de plus en plus acculée et les populations reprennent du poil de la bête.

21 octobre 2020

Togo : « Novissi », un programme qui a énormément soulagé les personnes vulnérables pendant cette pandémie de covid-19

 


Le gouvernement togolais a pris des mesures idoines pour voler au secours des personnes vulnérables, dont l’activité a été fortement secouée par la crise sanitaire du coronavirus. L’une d’entre elle, non moins importante est le programme de revenu universel de solidarité « Novissi ».

Il s’agit d’un dispositif de transferts monétaires pour venir en aide aux personnes et familles vulnérables qui risqueraient ou ont déjà perdu leur revenu en raison de l’adoption des mesures de riposte contre le coronavirus. Il a permis au gouvernement de distribuer à ce jour plus de 11,6 milliards de francs CFA à 581 130 citoyens togolais.

 Les femmes ont bénéficié de 12 500 francs CFA par mois ; les hommes ont reçu 10 500 francs.

20 octobre 2020

Togo : Un homme, agent de sécurité, retrouvé pendu à l'Université de Lomé

Image d'archive

Le corps sans vie d'un homme a été retrouvé pendu ce mardi 20 octobre 2020 sur le campus de l'Université de Lomé. A moins d'une semaine, c'est le deuxième cas de suicide enregistré pour le compte de ce mois d'ocrobre.


C'est la consternation et l'incompréhension sur le campus universitaire. Le drame s'est passé au Centre international de recherche et d'étude de langues, encore appelé " Village du Bénin".  Selon les informations rapportées par Campus ECHO, le défunt, un homme marié et père de famille, âgé d'une quarantaine d'années est un agent de sécurité dans le dit établissement. On ignore pour l'i'stant les raisons à la base d'un tel acte.


Alerté, nous informe Campus ECHO, la police s'est transportée sur le lieux pour les formalites du constat, suivi du déplacement du cadavre.

Togo : Les infrastructures de base, un atout pour le développement à la base

 


La « promotion des infrastructures de base » est une composante fondamentale pour envisager un développement communautaire. Ceci, le gouvernement togolais l’a si bien compris, par le biais de la Politique nationale de développement à la base (PNDB) qui a précédé le Plan national de développement (PND 2018-2022).


Plus de 2 605 infrastructures sociocommunautaires de base (salles de classes, d’unités de soins périphériques, de forages, de hangars de marché, etc.) ont été réalisées. 


Enfin, la composante « promotion des filets sociaux » a permis d’octroyer des transferts monétaires à 30 000 femmes, de créer plus de 27 000 emplois temporaires ; de servir 29 millions de repas chauds dans 305 écoles. 92 milliards de francs CFA ont été déboursés pour mettre en œuvre la PNDB de 2012 à 2017.

19 octobre 2020

Togo : Affreuse mort d’un homme attaqué par des abeilles

 


Un homme de 55 ans, est décédé après avoir été attaqué par un essaim d’abeilles à Lomé. Il a succombé suite aux nombreuses piqûres.

 

Le drame s’est passé mardi 13 octobre dernier aux environs de 15 heures dans le village d’à Elavanyo-Atchanvé dans la commune Agoè-Nyivé 3 (Vakpossito). Le  nommé Séblé Assou, attaqué devant son domicile par un essaim d’abeilles, a dans un premier temps été libéré grâce à l’intervention du maire Adokanou Yao, expressément arrivé sur les lieux de la scène effroyable.


Conduit par la suite à l’hôpital, CHU Sylnvanus Olympio, et malgré tous les soins reçus, la victime n’a pas survécu aux nombreux piqures. Il a rendu l’âme dans la nuit du jeudi 15 octobre et conduit à sa dernière demeure hier dimanche.


Selon les témoins des faits, Séblé Assou n’est pas arrivé à s’enfuir et se sauver au moment de l’attaque car il était souffrant et n’arrivait plus à marcher

Togo : Le capital humain, un des leviers fondamentaux du développement à la base

 


Conscient qu’aucun développement ne peut se faire sans capital humain, le gouvernement n’est pas resté bras croisé. C’est l'ensemble des aptitudes, talents, qualifications, expériences accumulées par un citoyen et qui déterminent en partie sa capacité à travailler pour lui-même ou pour les autres.

Premièrement, « le renforcement des capacités à la base » qui a permis à 1 535 villages ou quartiers de villes de disposer de plans d’actions et à 1 650 communautés de bénéficier de financements de leurs microprojets ; de restructurer au moins 5 530 Communautés de développement à la base (CDB) et 8 616 Groupements d’intérêt économique (GIE). 


La « valorisation des potentialités productives » a permis d’installer 302 unités de transformation des produits agricoles et de réaliser 1 344 microprojets.

18 octobre 2020

Togo / PND : Une enveloppe de 1000 milliard FCFA à mobiliser pour la construction des infrastructures routières

 


Grâce au Plan national de développement (PND 2018-2022), les ressources allouées au développement des infrastructures routières augmenteront au cours des prochaines années. 

Elles devraient atteindre 1 000 milliards de francs CFA ; la même somme a été dépensée pour les mêmes objectifs de 2008 à 2019. 

Tout ceci fluidifiera le trafic routier, facilitera l'accès aux zones enclavées, désengorgera certains axes, ce qui fera du Togo un hub logistique d’excellence, un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région et un important corridor pour les pays de l’hinterland.

Togo : La paix, une condition sine qua non pour le développement

 


Le Togo a toujours été une terre d’hospitalité où la sérénité règne en maître absolu. 

Cette quiétude doit être maintenue pour accélérer le développement. Entre autres idées mûries pour la préserver, il y a le renforcement des dispositifs pour faire face aux nouvelles menaces sécuritaires dans la sous-région ; l’accroissement des capacités et moyens d’actions des forces de défense et de sécurité ; la lutte contre la piraterie maritime ; le développement accru d’une vigilance citoyenne, des relations harmonieuses et de confiance entre les populations et les forces de l’ordre ; le renforcement de la sécurité de l’écosystème digital.

17 octobre 2020

Togo : Une étudiante sans vie retrouvée pendue dans sa chambre à Avédzi-Wessomé



Encore un cas de suicide à Lomé. Le phénomène prend de l’ampleur ces derniers temps.  Les habitants du quartier Avédzi-Wessomé, dans la banlieue de Lomé, ont fait une découverte macabre  le matin de vendredi 16 octobre. Une jeune fille s’est donnée la mort dans son domicile.

L’information est rapportée par Campus ECHO. Le corps sans vie, d’une jeune étudiante prénommée Pélagie et âgée d’environ 28 ans, a été retrouvé pendu dans sa chambre par ses colocataires.

Pour l’instant, l’on ignore la cause de cet acte. Mais Campus ECHO renseigne qu’une note a été retrouvée sur la table de la défunté

16 octobre 2020

Togo / Développement à la base : Des perspectives captivantes

 


D’ici 2022, les autorités vont réaliser 350 unités d’infrastructures sociocommunautaires et économiques. 


Près de 473.000 Togolais bénéficieront des filets sociaux (transferts monétaires, Thimo, cantines scolaires) ; 7700 organisations de développement à la base seront accompagnées, 450.000 jeunes citoyens (15 à 35 ans) seront formés sur les valeurs citoyennes. Plus de 7000 microentreprises germeront, générant 107.500 emplois dont 21.500 durables. Les pouvoirs publics appuieront la création et le renforcement de 4000 entreprises artisanales et 12.000 emplois durables dans le secteur tout en offrant une couverture en assurance maladie à 90.000 artisans et leurs ayants droit. A l’horizon 2025, la fourniture de repas communautaires sera étendue en milieu scolaire avec la multiplication par 03 du nombre d’écoles dotées de cantines scolaires et le triplement du nombre d’apprenants bénéficiaires qui sera porté à 300.000, etc.

Les chiffres parlent suffisamment d’eux-mêmes, le Togo se développe à tous égards. Progressivement, les ménages se mettent à l’abri de la précarité grâce à leurs activités génératrices de revenus, boostées par les programmes et les financements du ministère. A ce rythme, le pays est à même d’éliminer la faim et la pauvreté en 2030 et de devenir un pays émergent, c’est le vœu le plus cher des autorités.