Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

Affichage des articles dont le libellé est SOCIETE. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est SOCIETE. Afficher tous les articles

25 décembre 2021

Togo : Remise d’attestations de fin de formation aux étudiants de l'IHF-APEL , l’ONG APEL-Afrique s'investit dans l’action sociale et l'insertion professionnelle

 


L’Organisation Non Gouvernementale APEL-Afrique a procédé  jeudi 23 décembre 2021 à Lomé, à une cérémonie de remise d’attestations à ses étudiants en fin de formation. L'évènement, présidé par le président fondateur, s’est déroulé en présence des personnalités du secteur éducatif et social.


Au total, une soixantaine d’étudiants ont eu droit à leurs attestations après d'études théoriques 6mois de théorie et 3 mois de stage pratique. 


L’objectif des formations organisés par l’ONG APEL -Afrique à travers son centre agréé IHF-APEL est de promouvoir l’insertion des des jeunes orphelins et défavorisés dans la vie professionnelle.



"La cérémonie de remise d’attestations que nous organisons aujourd’hui rentre dans le volet socio-éducatif dont l’ONG jouit d’un agrément du ministère de tutelle. Nous avons pris l’initiative d’offrir aux jeunes défavorisés et handicapés, des formations professionnelles en adéquation avec les réalités liées à l’employabilité au Togo. La présente vague est arrivée à la fin de la période nécessaire et c’est pour cela que nous sommes ici pour leur remettre cette reconnaissance afin de valoir ce que de droit", a  expliqué Takouda Kpatcha Essozimna, President fondateur et Directeur Général de l’ONG APEL-Afrique.


En partenariat avec près de 200 structures de la place identifiées, ces étudiants pourront bénéficier des stages pratiques à la suite de cette cérémonie. 



Les apprenants avouent être très émus et émerveillés par la qualité de la formation reçue dans les divers domaines tels que l’informatique, la communication digitale,  la gestion de projet,  suivi évaluation et  actions humanitaires...

Togo- Incident à l'aéroport de Lomé : Affoh Atcha-Dedji donne des éclaircissements

 


Le Ministre des transports Affoh Atcha-Dedji donne des éclaircissements sur l'incident survenu le 18 décembre 2021 à l'Aéroport International Gnassingbé Eyadéma de Lomé, qui a conduit à l’arrestation de plusieurs nigérians. Il saisit l’occasion pour rappeler à la population et particulièrement aux passagers de se conformer aux instructions et mesures qui y sont instaurées par le gouvernement afin de préserver la sécurité et la sûreté de tous. Lire l’intégralité du communiqué.




Noël 2021 : le message de Faure Gnassingbé à tous les togolais

 


C’est Noël dans tous les coins de la terre ce samedi 25 décembre 2021. Cette fête de la nativité est célébrée dans un contexte de crise sanitaire mondiale. A l’occasion, le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé s’est succinctement adressé à ses compatriotes.

 

« Je souhaite un joyeux Noël et de belles et paisibles fêtes de fin d’année dans toutes les familles, ici au pays et dans la diaspora. Que la convivialité et la solidarité prévalent à ces moments de communion », a écrit le président sur ses comptes tweeter et Facebook tôt cematin.

23 décembre 2021

Noël et Nouvel an au Togo : Boukpéssi annonce une nouvelle mesure

 


Le gouvernement togolais prend des mesures additionnelles concernant la célébration des fêtes de Noël et du Nouvel an. 

La décision a été communiquées jeudi 23 décembre à travers un communiqué du ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement du territoire, Payadowa Boukpessi.

 

Pour Payadowa Boukpessi, les célébrations du 24 décembre, de Noël, du 31 décembre et du nouvel an se feront entre 18 heures 30 et 21 heures sur toute l’étendue du territoire togolais.

 

« Lesdites célébrations doivent se faire dans le respect des mesures éditées par le gouvernement et déjà communiquées dans le cadre de la lutte contre la pandémie », a-t-il indiqué.

 

Le ministre de l’administration territoriale motive cette décision par la recrudescence ces derniers jours de la pandémie et de l’apparition du variant Omicron au Togo.



22 décembre 2021

Covid-19 au Togo : les membres de la BJAC et les leaders communautaires outillés sur la lutte contre les Fake news

 


L'Organisation Mondiale de la Santé-Bureau du Togo renforce pour deux jours, les capacités des membres de la Brigade-Jeunes Anti-Covid (BJAC) et les leaders communautaires sur les généralités de la COVID-19 et la lutte contre les Fake news.

 

Ouvert officiellement ce mercredi 22 décembre à Lomé à la Préfecture du Golfe par Dr Vovolité Koffi AGBÉTIAFA, Directeur Préfectoral de la santé du Golfe, cet atelier prend fin jeudi 23 décembre 2021.

 

L'objectif est de permettre aux membres de la BJAC et des leaders communautaires de mieux être outillés sur les questions de la COVID-19 et surtout maîtriser les réalités afin d'être en mesure de les expliquer aux populations intoxiquées par les fausses informations.

 

L'ouverture de la rencontre a connu la présence effective des chefs traditionnels, du représentant de la Représentante Résidente de l'OMS au Togo, Dr RUHANA MIRINDI BISIMWA et bien évidemment des membres de la BJAC et des leaders d'autres organisations.

 

C'est avec satisfaction que les travaux continuent dans la salle de réunion de la Préfecture du Golfe à travers les réactions des participants.

 

« Respectons les mesures barrières, respectons les instructions du Gouvernement et des autorités sanitaires qui ne peuvent que vouloir le bien des populations. Halte aux fausses informations, halte à la prise en compte des informations non issues des sources accréditées », a souligné Edzodzinam Komi Alagbo, président de la Brigade-Jeunes Anti-Covid.

Accès à l’eau : 602 postes autonomes à énergie solaire bientôt réalisés sur le territoire

 


Le Togo va se doter, pour les deux prochaines années, de 602 postes d’eau autonomes à énergie solaire, répartis dans les cinq régions. La réalisation de ces ouvrages, pilotée par le ministère de l’eau, s’inscrit dans le renforcement de l’hydraulique villageoise et l’amélioration de l’accès à l’eau potable en milieu rural.

 

Au total, plus d’une trentaine de préfectures bénéficieront de ces postes, dont 185 seront construits en 2022. Un avis d’appel d’offres international a été lancé dans ce sens par le ministère, en vue de sélectionner des entreprises.

 

Pour rappel, l’amélioration de la desserte en eau potable sur tout le territoire, surtout en milieu rural, figure en bonne place dans la liste des projets de la nouvelle feuille de route gouvernementale.

 

Depuis le début de l’année, un vaste projet de construction de 400 forages dans les Savanes et la Kara est en cours, tandis qu’un contrat de déploiement de 300 pompes hydrauliques manuelles au Nord a été conclu avec une entreprise spécialisée française.

21 décembre 2021

Togo-Fêtes de fin d'année : le grand marché Dékawowo-Simé de Cacavéli en grande promotion baptisée "Nupléplé de l'harmattan"

 


C’est la magie de Noël. Dékawowo-Simé de Cacavéli est en pleine grande promotion de vente des produits de tout genre. Dénommée « NUPLEPLE DE l’HARMATTAN », cette initiative des revendeurs et revendeuses de ce Grand Marché a été officiellement lance ce lundi 20 décembre 2021.

 

Cette  cérémonie s'est déroulée en  présence des autorités administratives,  locales, traditionnelles, des producteurs agricoles, des entrepreneurs, des revendeuses et revendeurs du marché, des invités et des artistes de la chanson togolaise, et surtout de la promotrice du grand marché Dékawowo Mme Vicenzia Meyer.

 

Du 20 au 24 décembre, le Grand Marché de Cacavéli vibrera  au rythme des fêtes de fin d’année, dans un esprit de solidarité avec les populations pendant cette période de crise sanitaire liée à la pandémie du covid-19, où la vie est devenue un peu  chère.

 

« NUPLEPLE DE l’HARMATTAN », une première du genre, vise à soulager un tant soit peu les parents de leurs difficultés et à donner du sourire aux enfants. Ce marché de Noël  ouvre ses portes à partir de 10 heures pour finir à 22 heures.

 

Après les protocoles et discours d’usage, les activités ont  continué avec la visite des stands. Cette cérémonie a été également une occasion pour sensibiliser l’assistance au respect des mesures barrières contre le covid-19 et à se faire vacciner.

 



De quoi s’agit-il exactement ?

 

En effet pendant les cinq (05) jours que vont durer « NUPLEPLE DE l’HARMATTAN », toute la population de Lomé et de ses environs est conviée à faire des achats à des prix très promotionnels, jamais vus sur les autres marchés au Togo. Les revendeurs et revendeuses, ont, de commun accord, accepté de revoir considérablement au rabais les coûts de leurs produits.

 

« Qu’il s’agisse des céréales, tubercules, volailles, fruits, légumes, huiles, épices, habits, bétail, jouets…  « NUPLEPLE DE l’HARMATTAN » vous les offre à des prix défiant toute concurrence pendant ces moments de fêtes de fin d’année », a expliqué Fiacre Atsou, Secrétaire général de l’Association des revendeurs et revendeuses du grand marché Dékawwo.


 

« Par ailleurs, le site connaitra non seulement des ventes promotionnelles, mais aussi des animations diverses, des expositions de divers produits, des jeux et loisirs, des ateliers, des formations, des sensibilisations, distribution de cadeaux par le père Noël (…) »,a-t-il ajouté.

 

La  soirée a pris fin par une partie de jeux dotés de prix avec des prestations d'artistes.

"Merry Christmas", le premier SMS de l'histoire mis en vente aux enchères

 


Le message tient en 15 lettres : "Merry Christmas", joyeux Noël en français. Le premier SMS de l'histoire, envoyé le 3 décembre 1992 par un jeune ingénieur britannique depuis un ordinateur vers un Orbitel 901, l'un des ancêtres du téléphone portable,  est mis aux enchères par le groupe Vodafone à Paris par la maison Aguttes, mardi 21 décembre.

 

Neil Papworth, 22 ans, voulait par ce "Merry Christmas" tester un concept théorique, le Short Messaging Service (SMS), et a avait choisi un des dirigeants de Vodafone, Richard Jarvis, comme premier destinataire. Il était loin de se douter que les textos deviendraient aussi populaires.

 

Une pièce d'histoire estimée à 200 000 euros mise aux enchères mardi 21 décembre à Paris, à travers un "NFT", un certificat d'authenticité numérique.

"Ce qui est mis en vente, c'est une structure en acrylique, détaille Maximilien Aguttes de la maison de vente du même nom. À l'intérieur, il y a un écran numérique qui diffuse la réplique du protocole qui a permis de diffuser ce texto 'Merry Christmas'." En plus de ce cadre numérique qui met en scène le SMS historique, l'acheteur recevra surtout un NFT (Non-Fungible Token, ou "jeton non fongible"), un certificat d'authenticité bien particulier, en plein essor dans le monde de l'art numérique.

 

Le vendeur, la société de télécom britannique Vodafone, s'engage à reverser les fonds de la vente au HCR, l'agence des Nations unies pour les réfugiés. En mars dernier, le premier tweet de l'histoire s'était vendu plus de 2 millions d'euros aux enchères.

20 décembre 2021

" Les services TOGO Cellulaire et MOOV Africa TOGO pas conformes aux obligations de qualité fixées par la réglementation en 2021", selon l'ARCEP


Les services TOGO Cellulaire et MOOV Africa TOGO ne sont pas conformes aux obligations de qualité fixées par la réglementation au titre de l'année 2021. C'est le rapport établi et publié ce lundi 20 décembre 2021 par lAutorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) 


Lire l'intégralité du communiqué de presse



Togo : Une délégation de la JEMD conduite par Edzodzinam Alagbo chez la PM Mme Dogbé

 


C’est une marque de reconnaissance pour sacrifice au service de la santé publique à l’endroit de "Jeunesse en mission pour le développement" (JEMD). Porteuse de la Brigade jeunes anti-Covid (BJAC), ces jeunes habillés en ‘noir’ qu’on voit à tous les lieux de grands rassemblements, une délégation de cette association conduite par son président, Edzodzinam Komi Alagbo a été reçue jeudi dernier par le Premier ministre, Victoire Tomegah Dogbe.

 

Au cœur des discussions, a fait savoir M. Alagbo au sortir de cette rencontre avec la cheffe du gouvernement togolais, la présentation par l’association de tout ce qu’elle fait pour appuyer le gouvernement togolais à tourner la page de la pandémie à coronavirus.

 

« La brigade est composée de jeunes souvent habillés en noir et que l’on retrouve dans les marchés, aux carrefours, sur les lieux de cultes et dans les lieux de grands rassemblements avec pour mission de sensibiliser les populations au respect scrupuleux des mesures barrières et surtout les motiver à se faire vacciner », a lancé M. Alagbo.

 

Telle est la contribution de ces jeunes togolais pour permettre à la population togolaise de se mettre à l’abri de cette pandémie et aussi d’aider à l’atteinte de l’immunité collective tant recherchée.

 


Edzodzinam Alagbo, commandant de la brigade jeunes anti-covid et sa délégation composée de 5 ‘brigadiers’ dont 3 filles (photo), ont profité de l’opportunité pour informer le Premier ministre sur un projet que l’association met en œuvre dans le domaine environnemental.

 

« Dans ce cadre, une trentaine de jeunes ont été formés au Centre national des semences forestières de Davié. Après 6 mois de formation, ces jeunes sont maintenant aguerris en ce qui concerne la production efficace et efficiente des plants pour la campagne de reboisement 2022 », a expliqué le commandant de la BJAC.

 

Le Premier ministre a félicité ces jeunes pour leur engagement, leur demandant de continuer à porter ce flambeau de modèle afin que d’autres jeunes s’impliquent. Elle n’a pas manqué de leur prodiguer d’utiles conseils qui devraient leur servir dans la suite de leurs actions sur le terrain.

 

Ces jeunes togolais n’ont pas manqué l’occasion de remercier le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé pour, disent-ils, son leadership.

19 décembre 2021

" Nous saluons la mémoire de ces héros pour le sacrifice consenti au service de la paix", hommage de Mme Tségan aux 7 casques bleus togolais tués au Mali

 


La présidente de l’Assemblée nationale Yawa Tségan a assisté samedi 18 décembre 2021, aux côtés du chef de l’Etat Faure Gnassingbé à l’hommage national officiel rendu aux sept casques bleus togolais tombé sur le champ de batail le 8 décembre dernier au Mali

 

Ces sept soldats de la paix ont été élevé à titre posthume au rang de chevalier de l’ordre du mono,

 


« Comme un seul homme, toute la nation togolaise était rassemblée pour saluer la mémoire de ces héros pour le sacrifice consenti au service de la paix », a déclaré dans un tweet Mme Tségan.

Casques bleus togolais tués au Mali : le Général Birame Diop réitère la compassion des Nations Unies

 


La communauté internationale ne cesse de réaffirmer sa solidarité et sa sympathie au peuple togolais suite à l’attaque terroriste du 8 décembre 2021 dans la région de Mopti qui a couté la vie à sept casques bleus togolais de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

 

Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé a reçu à cet effet le Général Birame Diop, Conseiller militaire du Sous-Secrétaire des Nations unies chargé des opérations de paix.

 

Le Général Birame Diop a réitéré de vive voix la compassion de la communauté internationale au chef de l’Etat, au peuple togolais et aux familles éplorées.

 

« Nous sommes venus au nom du Secrétaire général des Nations unies, du Sous-secrétaire général des Nations unies chargé des opérations de paix et de l’ensemble du système des Nations unies pour présenter de vive voix nos sincères condoléances à Monsieur le Président de la République, Son Excellence Faure Gnassingbé, chef des armées et à l’ensemble des armées togolaises et au peuple togolais, suite à la perte tragique de nos sept camarades d’armes en mission au Mali pour contribuer à l’effort de la communauté internationale de pacification et de stabilisation du monde, de notre sous-région et du Mali ».

 

Le Conseiller militaire du Sous-Secrétaire des Nations unies chargé des opérations de paix a remercié le chef de l’Etat pour « les efforts inlassables que déploie le Togo en vue de contribuer de manière déterminante aux opérations de paix des Nations unies ». Il également a souhaité un prompt rétablissement aux trois blessés.

 

Cette audience intervient quelques heures après une cérémonie d’hommage national rendu à ces combattants pour la paix et la stabilité.

 

Pour rappel, au lendemain de cet acte lâche, le Secrétaire général des Nations unies avait présenté sa compassion au Président de la République au cours d’un entretien téléphonique.

 

 

18 décembre 2021

Ils sont morts pour la paix : le Togo rend hommage à ses 7 casques bleus tués au Mali, en présence de Faure Gnassingbé

 

Le Président Faure Gnassingbé devant les dépouilles mortelles

Le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a présidé ce samedi 18 décembre 2021 à la place des fêtes à Lomé, la cérémonie d’hommage national aux sept Casques bleus togolais de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), tués le 8 décembre dernier dans l’explosion d’un engin dans la zone de Bandiagara, dans la région de Mopti.

 

L’atmosphère était pesante et l’émotion palpable à l’arrivée des corps des 7 militaires togolais tombés au Mali sous les balles des terroristes. Les cercueils contenant les dépouilles mortelles, drapés des couleurs nationales du Togo, ont été transportés par leurs frères d’arme.

 

Les dépouilles mortelles des 7 casques bleus togolais 

Hymne national, sonnerie aux morts, dépôt de gerbes de fleurs, oraisons funèbres et salutations d’usage, sont entre autres quelques temps forts de cette cérémonie funéraire.

 

Dépôt de gerbe de fleur par la ministre des armées

Leur convoi logistique avait sauté sur un engin explosif improvisé posé par des djihadistes. Trois de leurs collègues ont été grièvement blessés.

 

En présence des familles, des membres du gouvernement, des diplomates et d’une délégation du commandement de la Minusma, le président a salué la mémoire des soldats qui ont consenti au sacrifice suprême pour la cause de la paix.

 

« En ce jour où la Nation togolaise rend hommage à nos vaillants soldats de la paix morts au Mali. Au nom du peuple togolais, et en mon nom personnel, je réitère mes condoléances aux familles éplorées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés ».

 


Sergent-chef GNARO Toï, sergent-chef AMÉDEKOUVA Dosseh, sergent TETENA Atcham, sergent ABALO Assimah, sergent PADAKI Poyodi, caporal-chef LEMOU Essoyo- Mawe, soldat de première classe MAWE Awéréou, ont été tous élevés à titre posthume au rang de Chevaliers de l’Ordre du Mono.

 

 

Togo-Sécurité routière : Affoh Atcha-Dédji lance un nouveau projet pour lutter contre les accidents de circulation

 


Le ministre des transports Affoh Atcha-Dédji a lancé cette semaine, à Kpalimé, le projet pilote de ‘’renforcement de la sécurité routière’’ aux côtés de la Représentante résidente de l’OMS au Togo Dr Binta DIALLO.

 

Ce projet de renforcement de la campagne de sensibilisation et d’éducation des usagers qui bénéficie de l'appui de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), vise à lutter efficacement contre les accidents de la route au Togo. Il a été officiellement lancé mardi 14 décembre 2021.

 

L'Organisation Mondiale de la Santé appuie le gouvernement togolais dans la relance des examens de permis de conduire catégorie A. 7.200 candidats ont été déjà formés.

 

17 décembre 2021

Transport : Le corridor togolais classé 2ème de l'espace UEMOA en termes de performance


 L’Observatoire des pratiques anormales (OPA) mise en place pour suivre la performance des corridors a procédé ce jeudi 16 décembre 2021 à la vulgarisation de son rapport. Le corridor Togolais, classé 2ème dans l’espace UEMOA.


C’était au cours d’un atelier organisé par le Comité National de Facilitation (CNF) sous la présidence du ministère des transports routiers, aériens et ferroviaires. La rencontre a permis de partager le contenu du rapport annuel de l’observatoire des pratiques anormales 2020 avec les différents acteurs, recueillir leurs témoignages sur ledit rapport et proposer des approches de solution.


En effet, l’OPA veille sur le nombre de postes de contrôle sur le corridor, les perceptions illicites et les temps induits par ses contrôles. Cependant, l’OPA produit des rapports en ce sens chaque trimestre et chaque année pour comparer les différents corridors.

« Au regard du rapport 2020, nous avons constaté que le corridor togolais est en bonne place derrière le corridor béninois, mais devant les autres corridors de l’union. On se dit donc qu’il faut encore faire mieux pour occuper la première place », a fait savoir TADJUDINI Dermane, Directeur des transports routiers et ferroviaires et Président par intérim du CNF.

En ouverture des travaux, le secrétaire général du ministère des transports routiers, aériens et ferroviaires MTRAF, Dr Michel Komlan TINDANO a souligné que la libre circulation des personnes et des biens dans la sous-région est fortement entravée par des pratiques peu orthodoxes.

« Le présent 46ème rapport de l’observatoire des pratiques anormales synthétise les données collectées durant l’année 2020 indiquant une persistance et surtout une intensification des pratiques anormales sur certains corridors et une amélioration sur d’autres. Sur le corridor Lomé-Ouaga, le montant des perceptions illicites passe de 12.185 FCFA en 2019 à 8.598 en 2020. Le temps de contrôle à la frontière passe de 163,1 minutes en 2019 à 154,1 minutes en 2020. Le nombre de postes de contrôle est passé de 20,6 en 2019 à 17,6 en 2020. À l’analyse de ces chiffres, nous devons continuer les efforts afin d’améliorer ses indicateurs au regard des objectifs fixés par le gouvernement » a indiqué le secrétaire général du MTRAF.

Au terme de l’atelier, les participants ont fait des recommandations à l’endroit des forces de contrôle allant dans le sens de la réduction des tracasseries.

photo de famille

Rappelons que la mise sur pied de L’observatoire des pratiques anormales s’inscrit dans le Plan National de Développement (PND) dans son axe (i) qui veut mettre en place un hub logistique d’excellence et un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région adopté par le Togo pour la période 2018-2022. Ce Plan ambitionne transformer structurellement l’économie nationale pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois décents et induisant l’amélioration du bien-être social.

De l'électricité dans l'air à TOGOCOM cette fin d'année

 


Un nouveau mouvement de grève en perspective à TOGOCOM. Les travailleurs de ce groupe de téléphonie et les partenaires de la distribution observeront une cessation de travail et d’activités de distribution de quarante-huit (48) heures les 30 et 31 décembre 2021, a annoncé le Syndicat des Agents de TOGO TELECOM (SAT), et deux autres syndicats à travers un préavis de grève adressé au Directeur Général de TOGOCOM, Paulin Alazard.

 

Un premier mouvement d’humeur, qui devrait débuter le 9 décembre dernier, aurait été avorté in extrémis suite à des négociations entamées par le ministre de la fonction publique Gilbert Bawara.

 

Selon le document, cette grève sera observée pour dénoncer entre autres, l’ingérence dans les affaires internes des syndicats par TOGOCOM jusqu’à chercher à imposer à ceux-ci le choix de leurs représentants aux négociations, l’usage de mauvaises pratiques au cours des négociations notamment lors de la négociation collective, la désinformation du syndiqué.

 

« Le Directeur Commercial du Groupe est allé dire aux vendeurs motorisés que lui, il ne reconnaît pas leur syndicat comme s’il est devenu un organe de validation des organisations syndicales. Les vendeurs s’y sont abstenus pour éviter tout scandale. Les organisations syndicales des travailleurs saisissent l’occasion pour vous informer qu’ils n’ont plus confiance en madame Anoko LAWSON, votre représentante aux discussions qui non seulement abuse dans le manque de bonne foi, base de toute négociation, mais aussi use en permanence de la provocation pour rendre délétère les séances de négociation », révèlent les organisations syndicales des travailleurs signataires du présent préavis de grève adressé à M. Alazard.

 

Les syndicats réclament également, la prise d’effet de la convention collective au 1er janvier 2022, le paiement de la gratification pour résultats exceptionnels à tous les travailleurs de TOGO TELECOM pour l’année 2020 au plus tard le 26 décembre 2021, etc.

Togo : La CEET enregistre un record de 70.000 clients en 2021

 


La compagnie, malgré les délestages et pannes de divers ordres, semble garder le cap sur le volet commercial. Selon le confrère « first-newsmedia », l’entreprise enregistre 70.000 clients en 2021. Un record que l’entreprise n’a jamais atteint depuis sa création.

 

La CEET avait battu son premier record en 2018 en atteignant à la fin de cette année 65.000 clients. Ceci, à la faveur de quelques actions de redressement et actions commerciales qui avaient été mises en place. Cette année, ce record vient d’être battu malgré les ruptures de stock de compteurs et autres accessoires de branchements enregistrés au niveau de l’entreprise.

 

La compagnie enregistre néanmoins depuis quelques semaines beaucoup de perturbations sur son réseau de distribution. Ces perturbations sont ressenties dans les villes de Lomé, Tsévié et même Aného et leurs environs.

 

Le confrère rapporte que cette société publique qui a connu un changement récent à sa tête avec la nomination d’un directeur général adjoint, M Dégla Essenouwa en remplacement de l’ancien directeur général, Laré Santiégou, enregistre néanmoins depuis quelques jours beaucoup de perturbations sur son réseau de distribution. Ces perturbations sont ressenties dans les villes de Lomé, Tsévié et même Aného et leurs environs. Toutefois, la CEET se veut rassurante car ses techniciens sont à pied d’œuvre pour un retour à la normale. Espérons qu’avec cette bonne note, cette socUuuuiété qui peine à retrouver ses marques sorte du lot des sociétés à problèmes sans fin.

 

Le Togo prévoit de lancer en 2022 le Programme Electricité Pour Tous (PEPT) en ligne avec son objectif de délivrer le service universel de l’électricité à l’horizon 2030. Avec avec la création en conseil des ministres du 27 novembre 2021, du fonds « Tinga » donnera un coup d’accélérateur aux projets de branchement électrique de la population.

16 décembre 2021

Togo-Poursuites judiciaires contre Ferdinand Ayité et consorts : enfin, le procureur de la République s’explique

 


Le procureur de la République s’est enfin prononcé sur l’affaire qui fait grand bruit actuellement au Togo.  Mercredi  15 décembre 2021, sur les plateaux de la télévision nationale TVT, Talaka Mawama a donné en détail l’objet des poursuites judiciaires à l’encontre de Ferdinand Ayité et deux autres confrères journalistes.

 

Pour situer l’opinion sur leur détention, le procureur s’explique

 

Accusés d’outrage envers des représentants de l’autorité publique et la diffusion de fausses informations de nature à troubler la paix publique, par les ministres Pius Agbetomey et Kodjo Adédzé, respectivement ministre de la justice et ministre du commerce, les journalistes Ferdinand Ayité, Joel Egah et Isidore Kouwonou font l’objet d’une poursuite judiciaire.

 

Pour Talaka Mawama, procureur de la République, la dénonciation portait sur une émission audiovisuelle à laquelle ont participé les trois (3) journalistes susmentionnés.

 

« L’analyse des faits a révélé des faits d’outrage envers des représentants de l’autorité publique et la diffusion de fausses informations de nature à troubler la paix publique au sens des articles 490, 491, 492 et 497 du nouveau code pénal », a-t-il expliqué.

 

Ainsi, suivant les dispositions, l’enquête à la BRI, a conduit à l’interpellation des journalistes Ferdinand Ayité et Joel Egah.

 

« Une mesure de 48 heures a été prise à leur encontre, le temps de poursuivre les enquêtes. A l’issue de l’enquête, ils ont été présentés devant le procureur de la République ensemble avec l’enquête dont ils ont fait objet et des scellés des pièces à conviction. Après les interrogatoires, des charges ont été immédiatement requises avec l’ouverture d’une information judiciaire », renseigne M. Talaka.

 

Pour le procureur, la poursuite des journalistes sur la base des droits communs se justifie.

 

« La poursuite de ces journalistes sur la base du droit commun se justifie du fait que les faits incriminés ont été commis par le canal d’un réseau social, un moyen de communication expressément exclu de la loi 001-2020 relative au code de la presse et de la communication. Cette loi dispose que les réseaux sociaux sont exclus du champ d’application du présent code et que ces réseaux sociaux sont soumis aux dispositions des droits communs », rappelle le procureur de la République avant d’ajouter : « Tout journaliste, technicien ou auxiliaire de médias, détenteur de la carte de presse qui a eu recours aux réseaux sociaux pour commettre ces infractions sont conformément soumis aux dispositions du droit commun ».

 

Aussi informe-il que l’instruction judiciaire des trois (3) journalistes se poursuit dans le strict respect des dispositions en vigueur.

 

Rappelons que Ferdinand Ayité et Joël Egah, sont toujours placés sous mandat de dépôt.

15 décembre 2021

Togo : Un homme égorge sa femme à Gbényédji

 


Les populations de Gbényédji à Lomé ont été témoin d’une odieuse scène ce mercredi 15 décembre 2021. Un jeune homme a égorgé sa femme. Et pour quelle raison ?

 

Le drame s’est produit ce matin non loin de l’église Amis du christ.

 

Selon les informations, le monsieur soupçonnait son épouse d’infidélité. « Le monsieur vit à Adakpamé. Il a quitté là-bas pour venir commettre le forfait ce matin. Ils (le jeune couple) disputaient à cause du soupçon du monsieur. L’homme ne supportant pas la situation, il finit par égorger sa femme avant qu’il s’est donné plusieurs coups dans le ventre » a indiqué une source citée par nos confrères du site Interfax press.

 

Le jeune couple a une petite fille qui vit chez sa mère à gbényédji, le lieu où l’événement malheureux s’est produit.

 

Les agents de santé et les éléments des forces de l’ordre se sont dépêchés sur le lieu pour faire le constat. Le monsieur qui est entre la vie et la mort est évacué à l’hôpital pour des soins.

 

Togo-Tragédie à Dapaong : plus de 13 morts et plusieurs blessés graves dans un accident de route

 


C’est une tragédie qui a frappé le nord du Togo dans la nuit de  mardi 14 décembre 2021. Un camion transportant des personnes et des marchandises a fait un effroyable accident de circulation dans la localité de Miré, entre Tandjouaré et Dapaong. Le bilan est très lourd en termes de décès et de blessés.

 

Selon les informations, l’accident a eu lieu entre 19 heures et 20 heures. Les passagers sont des commerçants. Ils revenaient du marché de Warkanbou quand le camion s’est renversé. Le bilan macabre fait état de 12 morts sous le coup, dont un bébé de deux mois et sa mère. Ce mercredi, on signale d’autres décès. Plusieurs blessés graves ont été également enregistrés.

 

La route continue de tuer au Togo. Prudence et respect du code de la route surtout en ces périodes de fin d’année.

 

Radio Oreole présente ses condoléances aux familles éplorées et souhaite prompte guérison aux blessés.