Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

Affichage des articles dont le libellé est SOCIETE. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est SOCIETE. Afficher tous les articles

27 avril 2022

Togo : Voir ici les prix plafonnés des produits locaux et importés


Le gouvernement vient de plafonner les prix des produits locaux et importés. L'objectif selon l'exécutif est de soutenir le pouvoir d'achat des populations.



Togo-62ème anniversaire de l'indépendance : un défilé militaire a marqué l'évènement en présence de Faure Gnassingbé

 


Le Togo commémore ce mercredi 27 avril 2022, le 62ème anniversaire de son accession à la souveraineté internationale. Plusieurs activités ont marqué l’évènement tout au long de la semaine.

 

27 avril 1960-27 avril 2022, 62 ans jours pour jour que le Togo a eu son indépendance. Un défilé militaire a marqué la célébration de cet anniversaire ce matin à la place des fêtes de la présidence de la République. Il a été présidé par le chef de l’Etat Faure Gnassingbé, en présence des membres du gouvernement, des représentants des corps diplomatiques accrédités au Togo, et plusieurs autres invités.

 

Tous les corps des forces de défenses et de sécurité composant les forces armées togolaises (FAT) ont défilé aux rythmes des cadences de musique et de pas propres à chacun.

 

A la veille, le président de la République a comme il est de coutume, rallumé la flamme du monument de l’indépendance.


Les cultes religieux avaient également eu lieu les jours d'avant.

Togo : Un homme égorge un enfant de 5 ans dans le Vo

 


Au Togo plus précisément à Dakou Kondji dans la préfecture de Vo, un homme a égorgé lundi 25 avril 2022, un enfant de 5 ans.

 

Selon le site d’information carrefourdesinfos, le nommé Mawuli, la trentaine d’âge, a égorgé à coups de machette son neveu Yema âgé de 5 ans.

 

 « En effet dans la matinée de ce lundi 25 Avril 2022 alors que le petit garçon du nom de Yema se débarbouillait auprès de ses parents quand il recevait la visite de son oncle Mawuli. Ce dernier l’appelait pour l’envoyer. Quelques minutes plus tard, la mère du petit Yema a entendu le cri de son enfant dans la chambre de Mawuli. Jusqu’à son arrivée l’irréparable est déjà fait. L’enfant est retrouvé sans vie dans une marée de sang dans la chambre de Mawuli »,  écrit le site

 

Alertées, les forces de l’ordre se sont dépêchées sur les lieux. Le tueur a été arrêté.

 

26 avril 2022

Togo : "Le nouvel adressage des rues par le Maire Jean-Pierre Fabre dans le Golfe 4 frappé de nullité", selon Payadowa Boukpessi

 


Quelques jours après l'annonce de nouveaux adressages de rues dans la commune Golfe 4 par les autorités de ladite municipalité, le gouvernement réagit. Une note du ministre de l'administration territoriale vient remettre en cause cette initiative.

 

Dans sa note numéro 0086 du 26 avril 2022 adressée à tous les maires du Togo, le ministre d'État en charge de l'administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires, Payadowa Boukpessi met fin aux actions d’adressages des voies entamées, le dimanche 25 avril 2022 par le conseil municipal de la mairie d'Amoutivé. Pour fonder sa décision, le ministre d'État a visé les dispositions de l'article 385 de la loi relative à la décentralisation et aux libertés locales.

 

« Je voudrais vous rappeler, que l’adressage des voies prévu dans la loi relative à la décentralisation et aux libertés locales, ne peut se faire que conformément au cadre général pour l’exercice de cette compétence, qui fera l’objet d’un décret d’application comme le stipule l’article 385 de ladite loi », lit-on dans la note.

 

« Toute initiative prise en la matière sans attendre ledit décret est nulle et de nul effet », martèle le ministre Boukpessi dans la note, qui dit compter sur les maires pour le respect des dispositions sus rappelées.


Il faut noter que Jean-Pierre Fabre, avait fait changer de dénomination à 13 rues de sa commune, se fondant sur la loi relative à  la décentralisation, en son article 82, attribue en compétence propre, l’adressage, la dénomination et la numérotation, des voies, places publiques, carrefours et ronds-points à la commune.

 

Jean-Pierre Fabre dit s’appuyer sur la « vérité historique, la géographie et les réalités d’Amoutivé. Selon lui, les anciennes dénominations sont des vestiges de la période du parti unique, parti-Etat. Pour lui, il faut un adressage qui milite en faveur de la cohésion sociale nationale et prône la réconciliation des populations.

Togo : 112 enseignants grevistes licenciés par Gilbert Bawara


Le bras de fer gouvernement-Syndicat des enseignants du Togo (SET) prend une autre tournure avec de sévères sanctions. 112 enseignants sont purement et simplement licenciés de la fonction publique  par arrêtés de leur ministre de tutelle Gilbert Bawara.


Ils sont accusés d’avoir commis une faute lourde.


«Le 1er arrêté porte révocation de 86 agents de la fonction publique. Dans cet acte, Gilbert Bawara accuse les agents concernés de manquements graves aux lois et règlements en vigueur et aux normes d’éthique et de déontologie régissant les fonctionnaires».


«Le ministre évoque notamment des actes d’incivisme notoire, d’incitation à la violence, à la désobéissance et à la révolte ainsi que des agissements à eux imputables, ayant entrainé des perturbations et troubles en milieux scolaires et dans certaines localités », ajoute l'arrêté.


Rappelons que ces enseignants sont du SET, un syndicat jugé illégal par le gouvernement et dont les grèves lancées les dernieres semaines n’ont pas été du goût des autorités. Trois responsables de ce syndicat croupissent actuellement en prison.

25 avril 2022

À Nadjoundi, le Premier ministre échange avec les bénéficiaires des FSB et du projet EJV



Le gouvernement a entrepris dans le cadre des conseils des ministres délocalisés, des visites de terrain dans les localités qui abritent ces réunions du conseil des ministres. Dans la préfecture de Cinkassé, Mme le Premier ministre, Victoire Tomégah-Dogbé et des ministres sont allés à la rencontre des populations locales.


C'est le village de Timangue dans le canton de Nadjoundi à 27 km de Cinkassé, qui a d'abord accueilli mercredi 20 avril 2022, la cheffe du gouvernement à la tête d'une délégation ministérielle.


Sur les 7 villages du canton de Nadjoundi, 3 bénéficient des projets EJV (opportunités pour l'emploi des jeunes vulnérables) et FSB (Filets sociaux et services de base). Il s'agit de Timangue, Natone et Nadjoundi centre. Le village de Nanlongue a quant à lui, bénéficié de l'appui de l'ANADEB pour la mise en place des groupes d'épargne.



Les transferts monétaires et le projet EJV dans les villages bénéficiaires ont impacté la vie de ces populations. Les ménages grâce à cet appui du gouvernement à travers l'ANADEB, soutiennent l'éducation de leurs enfants, la santé, la consommation et ont mis en place des groupes d'épargne. Ces 12 groupes comptent aujourd'hui 272 membres en majorité des femmes.


Mme le Premier ministre, a rendu un hommage mérité au chef de l'État, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé pour sa politique sociale à travers l'inclusion financière des couches les plus vulnérables. Elle a félicité au nom du gouvernement, les populations de Cinkassé pour leur résilience avant de les appeler à promouvoir la paix, la cohésion, la solidarité et le vivre-ensemble pour un Togo paisible.


Togo : Mise au point de la police sur un cas de racket de la part d’un policier à la frontière de Cinkassé

 


Mise au point de la police nationale sur un cas de racket de la part d’un policier à la frontière de Cinkassé.

 

" Depuis quelques jours, une note vocale non datée circule sur les réseaux sociaux, faisant état d’un cas de racket dont une femme importatrice de tomates en provenance du Burkina Faso a été victime de la part d’un policier à la frontière de Cinkassé.

 

La Police nationale tient à préciser que cet audio ne date pas de cette année 2022, mais plutôt du mois d’avril 2020. En effet, à l’époque, une enquête avait été ouverte par l’Inspection Générale des Services de Police. Les investigations avaient permis d'identifier l’agent qui s’était ainsi mal comporté envers cette compatriote. Cet agent avait été muté d’office et subi diverses sanctions conformément au régime disciplinaire de l’institution policière.

 

La Police nationale rappelle que la publication tous azimuts sur les réseaux sociaux de messages non datés et dont l'exactitude n’est pas établie constitue une intoxication de l’opinion publique. Ces messages sont malheureusement vite récupérés à d’autres fins par des individus mal intentionnés.  De même, elle tient à rappeler que la diffusion de fausses informations est prévue et punie par le code pénal togolais.

 

Elle rassure la population de son écoute et compte sur sa collaboration pour dénoncer des comportements non professionnels de certains agents de la Police nationale, notamment à travers les numéros verts et les numéros classiques mis à sa disposition par la Direction Générale de la Police Nationale sur l’ensemble du territoire national. 

La Police nationale, toujours à votre service ! ".

23 avril 2022

Togo - JEMD : Des jeunes initiés en technique de production de plants reçoivent leurs attestations



L' engagement des jeunes au Togo pour la protection de l'environnement s'élargit de façon volontariste avec des initiatives dynamiques. L'association Jeunesse En Mission  pour le Développement (JEMD) veut marquer son passage dans cette optique à travers le projet PARJ 22.  La cérémonie de remise d'attestations aux 23 jeunes initiés pendant 06 mois au Centre National de Semances Forestières (CNSF), aux techniques de production de plants, organisée  ce vendredi 22 avril 2022  à Lomé, est l'un des aboutissants de l'engagement citoyen de ses membres.


Plusieurs autorités ont pris part à cette occasion solennelle à laquelle chacune d'elles, tour à tour à livré des messages de félicitation et de  soutien à l'ensemble des membres de l'association.


« L'idée de formation des jeunes aux techniques de production de  jeunes plants est née d'un constat fait lors de la  2ème édition de  l'nitiative de reboisement en 2020 organisée par la  JEMD. En effet à l'occasion du 1er juin de chaque année, presque tous les acteurs du Grand Lomé se dirigent vers le CNSF de Davié. Nous avons tout simplement compris qu'il y a dès lors un vide à palier. L'approche de solution  adoptée par l'association JEMD, est de  former ses membres sur les techniques de production de plants. Le défi est de disposer  de sa propre pépinière à Lomé. Voici, nous y sommes.» a expliqué  Komi Edzodzinam Alagbo Président de l'association JEMD.


Selon lui,  le lancement et  l'exécution de ce projet se solde déjà par une satisfaction, non seulement pour les membres de l'association,  mais aussi pour le le ministère en charge de l'environnement qui en est le premier partenaire.


Sur  50 000 jeunes plans ambitionnés jusqu’au 1er juin 2022,  35 000 en  sont déjà  produits à ce jour par ces jeunes récipiendaires avec l'aide des autres membres  de l'association sur le site de pépinière du Marché d'Avedzi.



Le Directeur du Centre s'est réjoui de la volonté et l'engagement des jeunes récipiendaires en leur remettant ces attestations paraphées par le Ministre de l'environnement et des ressources forestières.


« L'initiative est louable. Je tiens à remercié l'association JEMD pour s'être inscrite dans le sens de nous aider à éviter la rupture de jeunes plants surtout aux mois de juin. A nous seul,   nous ne pourrons pas y arriver. », martèle Tchimbiadji Kombaté, Directeur du CNSF de Davié.


Le Président de la JEMD Edzodzinam ALAGBO a dans son discours annoncé la dotation gratuite des 11 Chefs des Cantons du Grand Lomé de plus de 1 000 jeunes plants en reconnaissance de tous leur accompagnement des activités de son organisation.


Il faut noter que dans le cadre de la feuille de route gouvernementale, le Togo entend  reboiser  d’ici à 2030 au moins  100 millions de plants chaque année. Et jusque là c'est le Centre National de Semances Forestières qui fournit les jeunes plants aux acteurs.

22 avril 2022

Togo : Saisie d'un camion rempli de 26 tonnes de maïs en direction du Bénin

 


La brigade territoriale de la gendarmerie nationale de la ville d'Aného (Lacs) a intercepté mercredi un camion contenant près de 26 tonnes de maïs, en direction du Bénin. Le véhicule, chargé à Bassar (Région de la Kara), ne disposait d’aucune pièce justifiant le transport d’une telle quantité de céréales.

 

“On ne peut pas accepter cela, au moment où nous vivons actuellement une hausse des prix sur l’ensemble des marchés du Togo”, a expliqué le patron de l’Agence nationale de la sécurité alimentaire (ANSAT), Ouro-Koura Agadazi.

 

La cargaison a été saisie puis déroutée vers les magasins de l’agence à Lomé, où elle sera déversée “pour des œuvres d’utilité publique”.  

 

Si elles ne sont pas interdites, les exportations des produits agricoles de grande consommation au Togo sont soumises depuis juin 2021 à une autorisation du ministère du commerce.


Source : Republiquetogolaise.com

 

21 avril 2022

Togo : Le cabinet NBF Consulting lance “Un projet, un sourire” en faveur des jeunes entrepreneurs

 




Etre entrepreneur n’est pas chose aisée au Togo, surtout quand il s’agit du financement. Un casse-tête auquel le cabinet NBF Consulting veut apporter un début de solution en lançant mercredi 20 avril l’initiative d’accompagnement des jeunes entrepreneurs “Un projet, un sourire”. Les promoteurs comptent ainsi  donner la chance aux futurs entrepreneurs de pouvoir réaliser leurs rêves.

 

Pour le Jonathan AGBON directeur général de NBF Consulting, l’objet du projet c’est d’accompagner de manière morale, technique et financier dans la création des entreprises dans divers secteurs comme l’agriculture, le numérique, le transport, l’immobilier ou encore le cosmétique. . “Un projet, un sourire” vise à aider plus de 4 milles togolais. Le financement varie entre 1 et 20 millions FCFA après étude et validation du projet. Le taux d’intérêt est de 25% sur 3 ans.

 

” La zone d’intervention du projet est sur le territoire national (Togo). Peut être bénéficiaire toute personne intéressée de créer son entreprise.” Jonathan AGBON est également revenu sur le coût global du projet qui selon lui s’élève à 500 millions de FCFA et porté par la société NBF Consulting. Ce projet est né suite à un constat selon le directeur général du cabinet. ” Le problème de l’emploi en général et celui des jeunes en particulier a toujours été un frein au développement économique du Togo….NBF Consulting vient contribuer à la résolution du problème d’emploi du gouvernement. Le problème à résoudre est celui lié au manque de ressources nécessaires dans la création de l’entreprise par le jeune, manque d’orientation, manque de soutien pour évoluer. « Un projet, un sourire » se veut d’inciter la jeunesse à la création d’entreprise par un accompagnement.” a-t-il ajouté.

 

Le projet s’inscrit également dans le cadre des objectifs du gouvernement à résoudre les difficultés d’accès aux financements des projets des jeunes togolais. Le cabinet a annoncé également que la période de campagne qui consiste à déposer les dossiers des projets va durer 4 mois à compter du lancement du projet a son siège à Lomé à Hedzranawoé.

Togo : L’ASECNA dote le corps des sapeurs-pompiers de véhicules spécialisés de premier secours et d’évacuation

 


L’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) a offert, mardi 19 avril 2022, deux véhicules spécialisés de premier secours et d’évacuation (PSE) au Togo. La  réception de ces matériels roulants de pointe a été faite par le ministre des transports Affoh Atcha-Dedji  en présence de collègue de la sécurité le Général Yark Damehame.

 

La cérémonie de remise s’est déroulée au siège de l’ASECNA à Lomé. Après les protocoles d’usage, les clés des deux véhicules ont été officiellement remises, d’abord entre l’ASECNA et le ministère des transports  et entre le ministère des transports et le ministère de la sécurité, ceci au bénéfice du corps des sapeurs-pompiers. S’en est suivie une séquence de visite guidée.

 

Selon le représentant de l’ASECNA, ces véhicules ont 3 fonctions essentielles. Ils peuvent ainsi lutter contre l’incendie avec leurs 1000 litres d’eau, leurs 100 litres d’émulseurs avec les moyens de protection des produits. Ils peuvent aussi opérer un sauvetage ceci par leurs matériels de désincarcération pour l’extraction des victimes. Ces véhicules PSE peuvent également servir à l’assistance médicale à travers leur cellule médicalisée comprenant les moyens de premiers soins pour la prise en charge des blessés ou malades.

 

En réceptionnant ces deux véhicules, le ministre des transports a salué ce geste de l’ASECNA. Pour lui ce matériel pourra servir le Togo au moment opportun.

 

« Depuis son existence, elle n’a jamais perdu de vue le volet social dans les Etats membres, lorsque les circonstances le permettent, en vue de contribuer tant soit peu à l’allègement des souffrances des populations, au renforcement des capacités de sécurité et de secours et bien entendu à l’amélioration de sa propre image »,

 

Et pour le ministre de la sécurité, ce matériel important vient renforcer la capacité opérationnelle du corps des sapeurs-pompiers. Comme caractéristiques techniques, ce sont des véhicules poids lourd polyvalent fabriqués en 2016 de marque Renault et qui peuvent être armés par 6 sapeurs-pompiers chacun.

20 avril 2022

Togo : Payadowa Boukpessi suspend les activités de 3 églises


Payadowa Boukpessi met en exécution ses menaces. Le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires vient de suspendre les activités de 3 lieux de culte pour des nuisances confirmées. 


Il s’agit de l’Eglise de Dieu en Christ sise à Agoè-Assiyéyé, non loin de l’établissement HIERIS ; de l’Eglise Chrétienne des Rachetés de Dieu sise à Ségbé-Klémé ; et de l’Eglise Chapelle des Conquérants de Dieu sise à Agoè-Sogbossito.


« Malgré les conciliations entreprises par la direction des cultes pour amener les riverains et les responsables de ces églises mises en cause à un meilleur vivre ensemble, ces nuisances persistent selon les riverains », a déploré la Direction des cultes.

Togo : Les braqueurs emportent la voiture d'une dame après avoir tiré sur elle à Sanguera


Les braqueurs ont encore frappé à Lomé. Ce mardi 18 avril 2022, ils ont pris pour cible une femme, tirant à bout portant sur elle et emportant sa voiture à Sanguera.


La scène s’est passée aux alentours de 21h30  dans les environs du lieu dénommé Carrefour Gogoligo à Sanguera. La dame a été braquée par des individus armés devant sa maison. 


Les témoins racontent que les malfrats lui ont tiré une balle dans la cuisse et ont ensuite semé la peur dans le quartier en tirant plusieurs balles en l’air.


Des forces de l’ordre et de sécurité sont arrivées sur les lieux entre 45 minutes et une heure après le braquage pour faire le constat d’usage.

On apprend par ailleurs que la victime du braquage a été évacuée à l’hôpital pour des soins appropriés.


Le braquage avec vol de véhicule devient un nouveau mode opératoire des malfrats.


18 avril 2022

Togo : la gendarmerie arrête 12 fabricants de faux billets, en possession de 100 millions FCFA

 


La gendarmerie togolaise met la main sur douze présumés fabricants de faux billets de banque à Lomé et à Kara. Ils ont été arrêtés en possession des coupures de billets (Dollars et FCFA) estimées à 100 millions FCFA.

 

Ayant été informée sur la présence d’un réseau  de production de faux billets, la gendarmerie a procédé dans un premier temps à l’interpellation de cinq individus à Kara. C’est ainsi qu’il a été découvert des billets de 10.000 FCFA et 100 dollars chez eux. La poursuite des investigations a permis d’arrêter par la suite sept autres personnes, explique les responsables de la gendarmerie cités par l’agence Savoir news.

 

Ces 12 malfrats seront très prochainement présentés au procureur de la République.

17 avril 2022

Togo-Pâques : le message de Faure Gnassingbé aux fidèles chrétiens


La communauté chrétienne du monde entier célèbre ce dimanche la Pâques, en commémoration à la  résurrection de Jésus- Christ. A l'occasion, le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a une pensée pour ses compatriotes.


« Joyeuse fête de Pâques aux chrétiens du Togo et d’ailleurs. Puissent ces moments de convivialité et de réjouissances renouveler dans les familles la pratique de la solidarité, et renforcer dans notre pays la culture de la paix », a écrit le président de la République sur ses comptes réseaux sociaux.

15 avril 2022

Togo : La 2ème Edition de « Vente privée » s’ouvre ce week end pascal à la place des fêtes Nathanaël

 


La 2ème Edition de « Vente privée » aura bel et bien lieu. L’évènement s’organise ce week end pascal à la place de fête Nathanaël sise au quartier Adidoadin à Lomé. L’initiative à l’actif de Precious Pearl, et  dont l’objectif principal est d’accroitre la visibilité des femmes entrepreneur est une occasion de découverte du génie togolais.

 

Du samedi 16 au dimanche 17 Avril, la place des loisirs Nathanaël connaitra plusieurs activités avec beaucoup de surprises réservées aux visiteurs. Un Fashion Show est réservé au grand public le dimanche 17 Avril à partir de 15 heures GMT.

 

« Nous avons organisé « Vente privée » l’année dernière et cela a été d’une grande satisfaction pour les participants.  Cette année nous avons décidé de rééditer l’évènement pour préserver les acquis et participer à l’essor de l’entrepreneuriat féminin au Togo. Nous avons constaté que beaucoup de filles aujourd’hui font des efforts de créativité mais peine à trouver un  cadre pour se faire connaitre et écouler leurs produits. Il s’agit donc d’un espace propice d’affaires que nous offrons à toute fille ou femme qui aurait une initiative ou des produits innovants de tous genre à offrir. C’est ce qui justifie le volé « exposition-vente » que nous avons intégré à l’initiative », nous confie Mlle Clara BILAO, l’une des promotrices du projet.

 

Il faut rappeler que l’entrée est libre et gratuite. Toutes à la population de Lomé et ses environs y sont conviées.

14 avril 2022

Togo : Elle décapite sa propre mère pour...

 


Une scène surréaliste s’est produite en début du mois dans la localité de Barkoissi, dans la région des savanes. Une femme décapite de sang-froid sa mère après l’avoir tuée à coup de bâton. La raison de ce crime odieux est très surprenante.

 

Le crime a eu lieu dans un petit village situé à 25 km à l’ouest de la ville de Barkoissi. Le 3 avril dernier, les habitants de la localité ont alerté la gendarmerie après la découverte des traces de sang dans la maison de Madame Kokoni Kondite, une femme âgée de 76 ans (la victime).

 

Selon les propos du Chef d’Escadron TCHEOUAFEI Birénam, Commandant du groupement de Gendarmerie de la Région des Savanes (rapportés par le site Togobringnews), une patrouille dépêchée sur les lieux, découvre après une fouille de la concession, la scène macabre.

 

« Le corps décapité de Mme Kokoni Kondite a été retrouvé dans un sac et la tête dans un autre. Un coupe-coupe avec des traces de sang a été aussi retrouvé dans la cour de la maison. Immédiatement, une enquête a été ouverte après avoir informé le Procureur de la République, près le Tribunal de 1ère Classe, de 3e instance à Mango », a-t-il dit.

 

Après quelques jours d’investigations, précise le site, les gendarmes ont mis la main sur Mme Kolani Mondomg Bindjodone, une femme âgée de 35 ans, fille de la victime. La gendarmerie explique que la suspecte a avoué lors des interrogatoires être l’auteur de ce crime crapuleux.

 

 « Énervée, elle se saisit d’un bâton avec lequel elle a assommé sa mère avant de la décapiter. Pour couvrir son forfait, elle emballe le corps dans un sac et la tête dans un autre qu’elle a déposé dans un coin de la case », rapporte le Chef d’escadron.

 

Dans son récit la mise en cause explique ce crime par le fait que, quelques heures avant le forfait, elle a eu une dispute avec sa mère qui avait refusé de lui servir à manger.

Kolani Mondomg Bindjodone sera présentée au procureur de la République pour la suite de la procédure.

 

 

 

 

Togo : 454 nouvelles recrues rejoignent la gendarmerie

 


454 nouveaux personnels dont 45 filles ont officiellement rejoint mardi les rangs de la gendarmerie nationale. La nouvelle vague, issue des classes 2018 et 2019, a prêté serment au Palais des Congrès de Lomé, lors d’une cérémonie.

 

Avant leur intégration, les nouveaux gendarmes ont passé chacun les traditionnelles étapes : formation toutes armes au Centre national d’instruction (CNI) de Kara, passage à l’école nationale de gendarmerie, et le “parcours Kpewa”.  Tous ont juré “obéissance et respect à la hiérarchie”, et “de ne faire usage de la force que pour le maintien de l’ordre et pour l’exécution de la Loi, et ce, par délicatesse”. 


Ces nouveaux agents prennent fonction dans un contexte sécuritaire de plus en plus caractérisé par la menace terroriste et les trafics de tout genre.  


En rappel, la gendarmerie nationale fait partie intégrante des Forces Armées Togolaises (FAT). Elle a pour mission de veiller à la sûreté et à la sécurité publique, assurer le maintien de l’ordre, l’exécution des lois, et de participer à la défense de la nation. Par ailleurs, elle exécute spécialement des missions de police administrative, judiciaire et militaire. Elle est dirigée depuis septembre 2021 par le Colonel Kodjo Amana. 

13 avril 2022

Togo : Nouveaux tarifs dans les transports routiers


Au Togo, de nouveaux tarifs sont entrés en vigueur depuis quelques jours dans les transports urbains, interurbains et ceux de marchandises. Les nouveaux prix, qui sont presque tous inchangés, ont été communiqués par les ministères du transport et du commerce, à la suite du récent réajustement des prix des produits pétroliers à la pompe. “Ces tarifs constituent des prix plafonds”, ont précisé les ministres.    

Les nouveaux tarifs

Transports urbains

Transports interurbains

Transports de marchandises

12 avril 2022

900 nouveaux villages choisis pour les Filets sociaux et services de base



En novembre 2017, le projet de Filets sociaux et services de base (FSB) a démarré au Togo. Depuis lors, il prouve à suffisance qu’il est un arsenal de lutte contre la pauvreté et les inégalités sociales. Le 31 décembre 2021, compte tenu de ses impacts, un financement complémentaire a été octroyé
pour rallonger la période d’exécution. Maintenant, des villages et ménages supplémentaires auront droit à un minimum vital commun.


900 villages choisis dans les 05 régions bénéficieront des bienfaits du projet FSB. La sélection a été faite parmi une liste de villages éligibles établie. Ce sont des villages administrativement reconnus, issus de 100 cantons les plus pauvres du Togo.


Cette nouvelle liste exclut les villages qui reçoivent déjà des transferts monétaires ou qui sont touchés par les opérations du projet d’opportunités d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV). Celui-ci couvrait auparavant 937 villages répartis dans les régions administratives du pays.


Ratisser large

Les Filets sociaux et services de base (FSB) assurent aux communautés un meilleur accès aux infrastructures socioéconomiques de base et aux filets sociaux (transferts monétaires, cantines scolaires). C’est un mécanisme qui accroit le revenu et la consommation des bénéficiaires et, par conséquent, leur capacité à faire face aux chocs, surtout en pleine covid-19.

Le montant du financement additionnel reçu est de 18,5 milliards de francs CFA. Il sera utilisé au profit de 125 000 ménages vulnérables, de janvier 2022 à juin 2023. Initialement, les objectifs poursuivis sont divers : réaliser 200 microprojets d’infrastructures dans 200 communautés, offrir des repas chauds à 91 500 écoliers en moyenne chaque année, effectuer des transferts monétaires (15 000 francs par trimestre) à 52 000 ménages pauvres pendant 02 ans.

Réalisations récentes

Au cours de l’année 2021, 60 568 ménages ont reçu des transferts d’argent de 1,08 milliard de francs CFA. 14 206 800 repas chauds ont été offerts à 94 712 élèves dans 337 écoles. 113 infrastructures socio collectives ont été mises en place. L’Anadeb, agence coordinatrice des actions citées, a célébré ses 10 années d’existence en janvier 2021.

Un bilan dressé lui avait permis de faire les conclusions suivantes : un montant de 100 milliards de francs CFA a été investi en faveur des populations ; les interventions impactent chaque année la vie de plus de 1 500 communautés à la base ; plus de 14 000 jeunes ont été subventionnés à travers les Travaux à haute intensité de main d’œuvre (Thimo)…