Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

Affichage des articles dont le libellé est SOCIETE. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est SOCIETE. Afficher tous les articles

29 mai 2022

Fête des Mères : Le message de Faure Gnassingbé à toutes les femmes togolaises

 

                                                  

À l’occasion de la fête des mères célébrée ce dimanche 29 mai 2022, le chef de l’État togolais  Faure Gnassingbé, a rendu hommage à toutes les femmes monde, en particulier celles du Togo, à travers un message publié sur ses pages officielles.

En effet, comme à son habitude ces le président togolais a souhaité rendre hommage à toutes les mères du monde à l’occasion de la célébration de l’édition 2022 de la fête des mères.  « Je rends, aux mères du Togo et de partout ailleurs, l’hommage qui leur est dû, aujourd’hui et tous les autres jours. Leur abnégation, leur courage et leur dévouement donnent vie à nos familles et soutiennent nos sociétés. Bonne fête des mères !» a-t-il écrit sur sa page twitter.


Il convient de souligner que Faure Gnassingbé fait aujourd’hui office de référence au plan mondial et africain  d’un grand acteur de la promotion de la femme aussi bien à travers différents mécanismes  notamment l’inclusion financière. Mais pas que. Leur nomination  à de hauts postes politique, économique, administratif, et socio-professionnel fait aussi de lui un champion.

Togo - Journée mondiale d'Evangélisation : l'ACGE était au rendez-vous

 


L’Association Chrétienne pour la Gestion des Eglises (ACGE) a marqué ce samedi 28 mai 2022, la Journée Mondiale d’Evangélisation par une grande sortie de terrain à trois grands ronds-points de Lomé. C'est une initiative qui obéit à la prescription de Jésus Christ à tout chrétien, stipulée dans l'Evangile de Matthieu 28, verset 18 : "Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, 20 et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde".


Chaque dernier samedi du mois de mai est dédiée à la Journée Mondiale d’Evangélisation. C'est un moment  qui vient rappeler à tout chrétien la mission d’annoncer le Christ ressuscité et monté au ciel. L'ACGE n'a pas été du reste. Pour cette organisation chrétienne, c'est aussi l'occasion des évangélistes de rues outillés en avril dernier sur l'évangélisation sans pollution sonore, de mettre en pratique les outils  et connaissances en la matière mises à leur disposition  lors de leur formation théorique.


Pour la circonstance, trois grands sites de Lomé ont été ciblés pour annoncer l'Evangile, encore appelé la Bonne Nouvelle, à la population afin de le amener à se tourner vers Dieu. Il s'agit en occurrence des ronds-points Douane Adidogomè, port de Lomé et Atikoumè.



« Dans un passé récent, on a formé les évangélistes ambulants pour corriger certaines choses. C’était une formation purement théorique. Aujourd’hui, on profite de cette journée pour faire la pratique de cette mise à niveau« , a indiqué Emmanuel Attigan, Président de l’ACGE.


Le message phare véhiculé ce jour est celle de rappeler aux chrétiens la mission d’annoncer Christ aux Hommes. Un rappel auquel l’ACGE attache du prix.


« L’Evangélisation est très importante pour le corps de Christ parce que c’est un acte par lequel on témoigne Christ aux autres afin de les amener à donner leurs vies à Christ. Il faut partager avec les Hommes comment Dieu est Amour et sa mission sur la croix. C’est pour cela qu’aujourd’hui, nous insistons sur le programme à revoir au sein de nos Églises pour donner une part belle à l’évangélisation. Sans cet exercice, il n’y a pas d’Eglise« , a rappelé le Président de l’ACGE.



En effet, l’évangélisation oui, mais pas au détriment de la liberté des autres. L’ACGE convie également les évangélistes et tous les chrétiens à vivre en Christ au quotidien et témoigner de la foi reçue de Dieu.

Togo : 6 voleurs de motos et autres objets arrêtés à Kara

 


NOTE D’INFORMATION

Le 22 mai 2022, la Brigade de Recherches et d’Investigation (BRI) de Kara a mis la main sur 06 membres d’un réseau de cambrioleurs opérant dans ladite ville, et saisi plusieurs objets volés dont 04 motos. Il s’agit des nommés :

– S. Léleng, 25 ans, élève en classe terminale ;
– P. Essoroda, 21 ans, apprenti menuisier ;
– M. Maliki, 18 ans, élève en classe de 3e ;
– M. Fidèle, 17 ans, élève en classe de 3e ;
– M. Toyi, 20 ans, mécanicien à deux roues ;
– N. Médéré, 18 ans, apprenti chauffeur.

Tous de nationalité togolaise et demeurant à Kara, ils ont été interpellés suite à plusieurs plaintes pour cambriolage de magasins et pour vols dans ladite ville et ses environs. La BRI Kara, après des investigations rondement menées, a surpris les nommés P. Essoroda et M. Maliki, alors qu’ils étaient en train de cambrioler une boutique d’alimentation générale, nuitamment, et sous une pluie battante.

Leur interrogatoire a permis d’interpeller tour à tour le nommé S. Leleng, chef de la bande, et 03 autres de leurs compères. Incapables de dénombrer le nombre de boutiques qu’ils ont dévalisées, ils revendent la grande partie de leur butin à Kassoua au Bénin. Le reste, entreposé chez le chef du gang, a été retrouvé lors d’une perquisition, en même temps qu’un uniforme militaire dont il se sert pour ses activités criminelles.

Le mode opératoire de ce réseau consiste d’abord à se promener dans la ville de Kara et à identifier les boutiques où sont entreposées d’importantes marchandises. Une fois le repérage effectué, ils choisissent le moment favorable pour opérer, généralement tard la nuit, surtout quant il pleut.

L’enquête se poursuit en vue de mettre la main sur les autres membres du réseau. Quant à ceux qui sont déjà interpellés, ils seront présentés au Procureur de la République.

La Police nationale remercie encore une fois la population togolaise.


28 mai 2022

Togo : 925 nouveaux Agents de Police entrent en fonction


La Police nationale togolaise compte officiellement dans ses rangs 925 nouveaux Agents de Police.


Issus des promotions 2018 et 2019, ils ont été soumis aux exigences de la loi N° 2015-005 du 28 Juillet 2015 portant statut spécial de la Police Nationale qui, en son article 45 alinea 5, dispose qu’avant l'entrée en service, tout fonctionnaire de police prête, devant le Président du Tribunal compétent siégeant en audience publique, le serment initial.


<<JE JURE D'OBEIR A LA LOI ET A MES CHEFS EN TOUT CE QUI CONCERNE LE SERVICE AUQUEL JE SUIS APPELÉ ET, DANS L'EXERCICE DE MES FONCTIONS, DE NE FAIRE USAGE DE LA FORCE QUI M'EST CONFIÉE QUE POUR LE MAINTIEN DE L'ORDRE PUBLIC ET L'EXÉCUTION DES LOIS >>, telle est la formule du serment qui a résonné cette matinée du 27 mai 2022 au Palais des congrès de Lomé, sous le regard admiratif de la hiérarchie policière avec à sa tête son Directeur général adjoint, le Commissaire Divisionnaire BALATE Mikidjièbe, représentant le Directeur général.

Présent à cette cérémonie, le 4ème Substitut du Procureur de la République près le tribunal de 1ère instance de Lomé, le juge GAMATHO Philippe, a prodigué d’utiles conseils aux jeunes Policiers.

Représentant le Président du Tribunal de 1ère instance de Lomé, le juge GNON GBATI, qui a reçu le serment de ces fonctionnaires de police, leur a rappelé les principes gouvernant leur fonction, et la nécessité de ne se conformer qu’aux textes, avant de les renvoyer à l’exercice de leur fonction.

Exprimant son satisfecit et ses attentes vis-à-vis de ses jeunes collaborateurs, le Directeur général adjoint de la Police nationale leur a rappelé les exigences déontologiques qui doivent les guider tout au long de leur carrière. Il a insisté sur la noblesse de la profession, gage d’un professionnalisme de tous les instants, et émis le vœu qu’au soir de leur carrière, la nation entière soit fière d’eux.

Avec la Police Togolaise

27 mai 2022

Pierre Alanda : « Mes passions, l'agriculture et la musique »

 


Pierre  Koffi Alanda dit Péka est un paysan biologique, franco-togolais qui vit dans le hameau de la Sagne, près  de Briançonnet en France. Ses passions, le champ et le chant. Dans un entretien accordé à certains médias togolais, il en parle largement. Lire l'intégrité de l'interview.


Qui est Pierre Koffi Alanda ?

 

Je suis maraîcher biologique et chanteur, je suis née à Kpalimé le 25 novembre 1977 et j’ai passé une partie de ma vie à la cascade de Kpimé Seva, le village natal de mon père. Actuellement, je vis en France.

 

Vous étiez parti en France pour des raisons d’études, à partir de quand avez-vous décidé d’y rester?

 

Je suis arrivé en France en 2002 pour faire un stage en agriculture biologique. Je ne peux pas dire que j’ai décidé d’y rester mais j’ai très vite trouvé ma place. Mon installation comme agriculteur biologique dans ce petit village de La Sagne où je vis s’est fait progressivement. C’est ma rencontre avec un territoire et ses habitants. Pour moi, c’est plus qu’un devoir de redonner à ce village ce que j’ai reçu depuis mon arrivée en France.

 

Ce qui vous manque là-bas

 

Je pense beaucoup à mes parents, j’aurai bien aimé qu’ils voient une fois mon jardin perché au pied de ces montagnes dans mon petit village ici en France. « Quand on a tout, on a besoin de tout, quand on n’a rien, on a besoin de peu ».

 

Comment avez-vous été accueilli dans votre village La Sagne ?

 

A mon arrivée, j’ai dû apprendre les codes du village. J’ai appris à devenir paysan car ici dans les montagnes, chaque village a son pays. J’avoue que j’ai eu un avantage pour mon accueil quand je suis arrivé à La Sagne, c’est la terre. Je travaille la terre donc très vite, les discussions tournaient autour de cette terre de La Sagne et le travail des personnes qui étaient installées depuis plusieurs années.

 

Que cultivez-vous dans votre ferme ?

 

Je cultive des légumes et fruits. J’ai plus de trente variétés : tomate, salade, haricot vert, petit pois, carotte, betterave, persil etc.… et aussi quelques produits du Togo comme gboma, adémè…Il m’arrive de faire régulièrement des repas du Togo pour les habitants de mon village « Akumé et Gbomadessi »,  sic.

 

D’où vous est venue l’envie de chanter ?

 

J’ai commencé à chanter depuis tout petit. Les chansons étaient et sont toujours mes amies. Elles ne m’ont jamais quitté. Avec la chanson, j’ai réussi à construire autour de moi, une vie sociale.

 

Est-il possible d’être à la fois agriculteur et chanteur ?

 

Nous ne sommes pas que des agriculteurs, nous avons aussi des passions et beaucoup de compétences. Et moi ma passion, c’est de chanter mon quotidien.

 

De quoi parlent- vos chansons ?

Mes chansons parlent beaucoup de mon quotidien, mon rapport avec des gens, mon territoire d’accueil et mon territoire natal.

 

Pourquoi le titre kokoriako ?

 

Le titre kokoriako de mon premier album est un hommage à toutes les poules et à tous les coqs qui sont menacés et qui sont en voie de disparition à cause de leurs chants que certains trouvent dérangeants. Ici en France, il y a eu un coq traduit à la justice parce que certains citadins se disent dérangés par ses chants. Je voudrais donc leur rendre hommage à travers cet album composé de 13 titres principalement chantés en Ewé et en Français. L’album sorti le 4 février 2022 est disponible sur les plateformes de streaming.

 

Quels artistes togolais et africains écoutez-vous ?

 

J’écoute beaucoup d’artistes Togolais notamment le grand frère Jimmy Hope, paix à son âme, Dada Afia Mala dont j’ai écouté toutes les chansons, j’en suis très passionné et j’espère qu’un jour, nous pourrions faire un duo, « le rêve fait vivre ».

J’apprécie beaucoup un autre grand frère King Mensah, le Roi. J’espère vivement jouer mon spectacle dans l’un de ses orphelinats. J’écoute aussi beaucoup les artistes béninois comme Papa Sagbohan Danialou et Dada Angélique Kidjo. Les paroles de leurs mélodies ont bercé mon enfance, ma jeunesse et m’accompagnent encore aujourd’hui.

 

La prochaine étape

 

Nous prévoyons un concert en Février au Togo. Mon seul envie, est de trouver des festivals, des lieux qui peuvent accueillir mes concerts. Je veux faire chanter, je veux faire danser le public. Je veux aller dans les écoles pour partager mes expériences de paysan bio et chanteur.

 

Vous êtes récemment portés à la tête de la Fédération des groupements d’agriculteurs biologiques de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Qu'est ce qui a milité en votre faveur ?

 

Cela fait 20 ans que je suis engagé en agriculture biologique. J’ai été formé dans la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et ça fait presque 12 ans que je suis installé comme agriculteur biologique. J’étais vice-président du groupement des agriculteurs biologique du département des Alpes Maritimes, un des départements que compose notre fédération régionale. Ce sont mes engagements et mes connaissances du terrain qui ont permis cette confiance de mes collègues que je tiens une fois encore à remercier.

 

.

 

 

Un groupe islamiste revendique l'attaque terroriste contre le Togo à Kpepkakandi


Le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM) ou "Jnim", selon son acronyme anglais, lié à Al-Qaïda, revendique l'attaque du 11 mai contre les troupes togolaises à Kpepkakandi dans la préfecture de Kpendjal.


Cette revendication intervient deux semaines après cette horrible attaque qui a fait 8 morts et des blessés dans le rang des forces de défense et de sécurité du côté togolais.


Selon un tweet posté sur la page de MENASTREAM (Research & Risk Consultancy Middle East - North Africa - Sahel Algeria Tunisia Libya Mali Burkina Faso Reports & Analysis) on peut lire  "1 DShK, 4 caisses de munitions DShK, 4 caisses de munitions ceinturées, 8 fusils d'assaut français à 28 chargeurs, 1 AK, 2 Chargeurs AK et 1 arme de poing saisis, 1 véhicule détruit par un engin piégé et 1 incendié".



Le ministre togolais de la sécurité, dans une sortie quelques jours après l'attaque, a indiqué qu'une quinzaine de terroristes avaient été tués.


26 mai 2022

Togo : La TDE annonce des perturbations dans la desserte en eau à Attiégou et ses environs

 


La TDE annonce des perturbations dans la desserte en eau dans les communes Golfe 1 et 2. Voir ci-dessous le communiqué.



Togo - Ascension : le message de Faure Gnassingbé


La communauté chrétienne du monde entier (du Togo en particulier) célèbre ce jeudi 26 mai 2022 la fête de l’Ascension marquant la montée au ciel de Jésus Christ, 40 jours après la Pâques (sa résurrection).


A l'occasion, le président Faure Gnassingbé a eu une pensée pour ses compatriotes.


"Je souhaite une bonne fête de l’Ascension à tous les chrétiens du Togo et d’ailleurs. Que cette célébration contribue à élever notre aspiration commune au vivre-ensemble, par une pratique renforcée du civisme, de la solidarité et de la tolérance", a écrit le chef de l'Etat sur tweeter.

Togo : 2 voleurs de véhicules arrêtés par la police


 NOTE D'INFORMATION

Deux individus dans les mailles de la Police nationale togolaise. Répondant aux identités de W. Enoch, 22ans et G. Sodjinè Rodrigue, 27ans, tous deux de nationalité togolaise, ils sont membres du réseau commettant depuis quelques mois des vols de véhicules dans la ville de Lomé, soit par cambriolage de domiciles, soit par braquage.

Les enquêtes diligentées suite à ces vols ont permis au Groupe d’intervention de la police nationale (GIPN) d’interpeller, sur renseignement, le nommé W. Enoch le 16 mai 2022. Il est bien connu des services de police pour avoir auparavant été interpellé pour multiples cambriolages et vols de véhicules, faits pour lesquels il a purgé une peine de prison entre 2018 et 2021.

De son audition, il est ressorti qu’il agit de concert avec ses complices nommés KOTSA et KHALED, tous deux en fuite. Leur mode opératoire consiste d’abord à écumer nuitamment les quartiers pour cibler les maisons, le tout en analysant les habitudes des occupants ; ensuite, ils accèdent à celle qu'ils ont choisi en escaladant la clôture. Une fois à l’intérieur, ils forcent les portes des chambres, s’introduisent à l’intérieur et subtilisent les clés du garage et du véhicule. Enfin, ils poussent l’engin hors de l'habitation afin de le démarrer discrètement sans risque de réveiller le propriétaire.

Après leurs forfaits, les véhicules sont dans un premier temps conduits dans une cache sur place ici à Lomé, avant d’être acheminés en temps voulu au Ghana où ils sont revendus au nommé DOVE, commanditaire de ces vols.

Dans la suite de sa déclaration, le nommé W. Enoch reconnait avoir commis plusieurs cambriolages et braquages au cours desquels ses complices et lui ont réussi à emporter 05 véhicules dont 02 ont été retrouvés et restitués à leurs propriétaires. Un des véhicules volés, de marque Hyundai Santa Fe de couleur blanche, a été revendu au Ghana avec l’assistance du sieur G. Sodjinè Rodrigue.

Les 02 individus interpellés seront conduits devant le Procureur de la République. Tout est mis en œuvre pour retrouver les autres membres du réseau en fuite.

La Police Nationale remercie la population pour sa présence à ses côtés, et l’invite à davantage de vigilance. C’est le lieu de rappeler certaines bonnes pratiques, notamment la sécurisation des clés de véhicules et de celles des différents accès de nos maisons.

25 mai 2022

Togo : Saisie de 30 millions de Francs CFA de faux billets à Afangnan


La douane togolaise a mis la main sur une importante cagnotte de faux billets d'une valeur de 30 millions de Francs CFA. Les coupures ont été saisies sur des passeurs par des agents du poste de contrôle d’Afangnan (Préfecture du Bas-Mono), à la frontière entre le Togo et le Bénin.


Selon le quotidien Liberté, la somme a été découverte sur des passeurs qui tentaient de rentrer sur le sol togolais dans la semaine du 20 mai 2022.


« Après vérification, il a été découvert que des passeurs essayaient de faire rentrer au Togo des faux billets d’une valeur de 30 millions en coupure de 10.000 FCFA », rapporte Liberté.

24 mai 2022

Le Togo en tête des offres internet par fibre optique les moins chers et les plus rapides de la zone UEMOA (ARCEP)


Le Togo est le pays où les offres internet par fibre optique sont les moins chers et les plus rapides de la zone UEMOA, a annoncé lundi 23 mai dans un communiqué  l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP).


Voir ci-dessus in extenso le communiqué de presse




23 mai 2022

L’indemnisation des victimes sociopolitiques, gage du vivre-ensemble au Togo


Sur le chemin de la lutte pour la cohésion nationale au Togo, se trouve le Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (Hcrrun). A travers ce véritable instrument de réparation mis en place, des opérations d’indemnisation des victimes sont lancées chaque année depuis 2017 pour apaiser le cœur des Togolais ayant subi des violences sociopolitiques, sur la période de 1958 à 2005.


Le processus d’indemnisation des victimes engagé par le chef de l’Etat Faure Gnassingbé s’inscrit dans la droite ligne de sa politique de réconciliation nationale et de développement socioéconomique. Près de 35 000 personnes au total ont été recensées sur l’étendue du territoire afin de leur apporter réconfort et soulagement.


Quatre étapes en quatre années


Les cibles sont indemnisées en 04 étapes de 2017 à 2021. Entre ces années, toutes les régions et préfectures ont été touchées dans le pays. Ainsi, la réparation a été faite pour 20 278 victimes. Pour la première étape, 2 510 victimes ont pu être indemnisées financièrement dans 14 villes.


La deuxième étape a enregistré 5 150 victimes dans 09 villes du pays. Ensuite, la troisième étape a permis de toucher 5 608 victimes de 09 villes. Enfin, la quatrième étape qui s’est déroulée sur l’année 2020-2021, a pris en compte 7 010 victimes de 20 villes.


En termes de coût des opérations, environ 19 milliards de francs CFA ont été mobilisés par l’Etat depuis 2017. Ce montant englobe les indemnisations individuelles et plusieurs autres indemnisations dans le cadre des réparations communautaires et collectives. La quatrième étape elle seule a coûté plus de 05 milliards pour le compte des indemnisations financières. 


Prise en charge psycho-médicale


Les indemnisations sont également psycho-médicales et touchent les victimes dites vulnérables, portant des séquelles physiques et morales. Ce volet d’indemnisations prend en charge des victimes qui bénéficient non seulement des soins médicaux et psychologiques, mais aussi d’une indemnité, avec un bon taux de satisfaction des bénéficiaires chaque année.


On peut aussi évoquer l’inauguration de la fontaine de la réconciliation en décembre 2021 à Barkoissi (préfecture de l’Oti), le démarrage de la construction d’un CMS, d’un bâtiment scolaire et des latrines. Quant aux victimes à indemniser, environ 15 000 personnes sont en attente.


20 mai 2022

Attaque terroriste : Le Togo a rendu un hommage national aux 8 soldats tués Kpekpakandi


Les soldats togolais tombés sous les balles des terroristes suite à l’attaque terroriste survenu le 11 mai  au poste avancé de Kpekankandi dans les Savanes ont reçu leur dernier hommage ce vendredi. 


La cérémonie d'hommage, qui a eu lieu au camp Nioukpourma du 4ème régiment d’Infanterie à Dapaong, a été présidé par Mme Marguerite Essossimna GNAKADE, Ministre des Armées, représentant le chef de l'Etat togolais, Faure Gnassingbé. Plusieurs personnalités administratives, des militaires et des membres des familles éplorées,  y étaient présents.


Les 8 éléments défunts des forces de défense et de sécurité  ont élevées à titre posthume au rang de  Chevaliers de l’ Ordre du Mono. 


Togo : La Tde annonce des perturbations dans la desserte en eau potable à Adidogomé (Golfe 7)


La Société Togolaise des eaux annonce des perturbations dans la desserte en eau potable dans la Commune du Golfe 7 dans les journées du 20 et 21 mai 2022. Ceci intervient dans le cadre du renforcement de l'accès en eau potable des populations du Gand Lomé dont la mise en oeuvre entraîne certains désagréments. 


Dans un communiqué dont nous la rédaction a eu copie, la société explique que les canalisations de distribution récemment installées seront mises en eau au cours de ces journées pouvant entraîner des cas d'eau trouble au robinet sur le reseau. Le phénomène sera observé particulièrement dans la zone entre la rond-point Douane Adidogome et Sagbado.


La Tde rassure ses abonnés que des disposions seront promptement prises pour  résorber la situation. 


Elle  présente de ce fait ses excuses aux abonnés concernés  et les  prie  de bien vouloir signaler tout cas de persistance du phénomène d'eau trouble en contactant gratuitement les numéro 91 13 33 33, 91 13 44 44, 92 13 66 66.

19 mai 2022

Togo : Le plan d’urgence pour la région des Savanes, l’espoir de toute une région

 


Exterminer la pauvreté, garantir un mieux-être ainsi qu’une protection sociale infaillible, ces ambitions justifient bien les initiatives en vigueur au Togo. L’une des dernières trouvailles est le programme d’urgence pour la région des Savanes, précisément dans la préfecture de Cinkassé.


Le programme va jusqu’en 2025. Il prévoit des réalisations, estimées à plus de 16 milliards de francs CFA, destinées à renforcer la résilience des populations bénéficiaires.


L’eau, l’électricité et la santé

75 forages sont en cours de construction dans près de 30 localités frontalières. Des adductions d’eau potable seront construites dans toutes les bases militaires installées dans la préfecture. En matière d’énergie, il est programmé des travaux d’extension du réseau et l’électrification à court terme de plus d’une dizaine de localités. Près de 280 lampadaires solaires seront installés.


Afin d’améliorer l’accès aux soins de santé, l’Etat fera construire 02 Unités de soins périphériques à Nassiégou et Safobé tout en renforçant le plateau technique de l’USP de Sam Naba et Boadé. Quant à l’USP de Timbou, elle sera transformée en Centre médico-social (CMS). Aussi, un nouveau Centre médico-social sera construit entre Gouloungoussi et Gnoaga.


Education, agriculture et infrastructures de connectivité

Pour le compte de l’éducation, plus de 30 nouvelles salles de classe équipées en tables-bancs seront construites dans 06 localités : Boadé, Gnoaga, Gouloungoussi, Nassiégou, Sam Naba et Cinkassé. Dans le secteur agricole, 02 Zones d’aménagement agricoles planifiées (Zaap) sont en cours d’aménagement à Timbou et Gounlougoussi. Actuellement, des retenues d’eau sont construites à Sam Naba, Nassiégou, Gounlougoussi, Gnoaga, Boadé, Cinkassé et Safobé.


En termes d’infrastructures de connectivité, près de 10 tronçons (plus de 150 km de pistes rurales) sont en train d’être aménagés. Ces infrastructures de connectivité vont relier et désenclaver les localités de Biankouri, Zintango, Korenzoaga, Kassou, Safobé, Natingou et Dontougou. Ces différentes interventions changeront les conditions de vie des communautés. Ce qui, une fois encore, confirme les efforts du Togo en matière de politique de développement à la base.

Togo-Attaque de Kpékpakandi : au moins 15 terroristes tués selon Yark Damehame


Une semaine après l'attaque terroriste au nord du Togo à Kpendjal,  on en sait un peu plus sur les pertes du côté des assayants. Le ministre de la sécurité le Général Yark Damehame fait l'état des lieux.


Cette attaque qui a été fatale pour une au moins 8 éléments des forces de défense et de sécurité, a fait aussi des pertes en vies humaines dans le  rang des terroristes.  Une quinzaine d’hommes tués par les militaires togolais, selon le Général de brigade, Damehame Yark, information rapportée par Savoirnews.


« Ce qu’ils (les assaillants, ndlr) ont pu faire, c’est de transporter rapidement les corps de l’autre côté de la frontière où ils ont été inhumés », indique le ministre selon le site d’information.


Le général cite à ce propos des sources bien informées.


Sur le terrain, poursuit le ministre, la situation se présente bien entre les populations riveraines de cette attaque et les forces de défense et de sécurité togolaises.


« Les forces armées ont été sensibles à la réaction de nos populations sur le terrain. Aujourd’hui, elles collaborent et ça doit être à tous les niveaux », ajoute-t-il.

18 mai 2022

Togo : Plus de TVA sur certains produits de première nécessité


Le Togo poursuit sa bataille contre la vie chère avec des mesures sociales devant atténuer le choc. la dernière date d'il y a quelques instants. Le ministre de l’Economie et des finances a rendre public un arrêté qui exonère de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) certains produits de premières nécessités.


Par cet arrêté, le lait concentré sucré en boîte de 160g, le lait non sucré en boîte de 1kg, la farine de blé en sac de 50kg, la graine de karité, l’huile de palme brute (en vrac), l’huile oléine brute (en vrac), oléine de karité brute (en vrac), le polyéthylène (en sac), la résine  compound (en sac), préforme de bouteilles plastique, les bouchons en plastique, les tomates concentrées en boîte de 70g sont jusqu’à nouvel ordre exonérés de la TVA à l’importation ou à la vente sur le territoire togolais.


Les marchandises présentes sur les quais portuaires à la date d’effet de l’arrêté ou transférés dans les magasins et aires de dédouanement ou dans les entrepôts bénéficient de la présente mesure, précise l’arrêté signé du ministre Sani Yaya.


Parallèlement, les marchandises ayant déjà fait l’objet d’une déclaration d’enlèvement provisoire (BEP) ou d’une déclaration en détail en attente de paiement peuvent également bénéficier de la présente mesure à la demande de l’importateur.


Par ailleurs, continue le texte, les quantités des produits restant encore en stocks et dont l’achat avait ouvert droit à la déduction de la TVA, aucune régularisation de la TVA déduite antérieurement ne peut être effectuée. Il est également interdit de facturer lors de la revente, souligne l’arrêté.

17 mai 2022

Togo : Incendie au grand marché de Lomé


Un incendie déclaré au grand marché de Lomé.

D’après les premières  informations rapportées par le site Togoscoop, environ trois grandes boutiques de prêt à porter dans le secteur de l’EPAM seront touchées.


Pour le moment la cause du sinistre n’est pas connue.


Policiers, gendarmes et pompiers sont sur le terrain actuellement afin de venir à bout de l’incendie a-t-on. appris 

Nous y reviendrons

Togo : Réouverture des frontières à compter de ce mardi 17 mai (Gouvernement)

Le gouvernement procède à la réouverture de toutes ses frontières terrestres sur l'ensemble du territoire national à partir de ce mardi 17 mai 2022, ceci après deux ans de fermeture pour cause de pendémie.


Tenant compte du ralentissement des contaminations à la Covid-19, le gouvernement décide de la réouverture des frontières pour compter de ce mardi 17 mai à 00h00.

Les détails dans ce communiqué

👇🏽👇🏽👇🏽




15 mai 2022

Google Traduction parle désormais Ewe



Après l’amharique, le haoussa ou encore le swahili, ce sont dix nouvelles langues africaines qui pourront désormais être traduites par le service Google Traduction. Une poignée de nouveaux idiomes (dont l'Ewé), parmi les quelque 2 000 utilisés sur le continent africain, sont donc mis à disposition des internautes.


Ce service gratuit proposé par Google permet de traduire instantanément des phrases et textes entiers dans 133 langues différentes. Sont désormais proposés le bambara (Mali), l’ewe (Ghana, Togo), le krio (Sierra Leone), le lingala (Afrique centrale), le luganda (Ouganda, Rwanda), l’oromo (Éthiopie), le sepedi (Afrique du Sud), le tigrinya (Érythrée, Éthiopie), le tsonga (Afrique du Sud) et le twi (Ghana). Plus de 300 millions de personnes parlent couramment ces 24 nouveaux idiomes disponibles à la traduction.


Google se targue ainsi d’aider à « briser les barrières linguistiques » et « connecter les communautés du monde entier », assurant soutenir les peuples dont les langues restent sous-représentées dans la plupart des technologies.