Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

Affichage des articles dont le libellé est SOCIETE. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est SOCIETE. Afficher tous les articles

31 décembre 2022

Le pape Benoît XVI est mort

 


Le pape Benoît XVI est décédé ce samedi 31 décembre à l'âge de 95 ans. Joseph Ratzinger a siégé au Vatican durant huit années. Un pontificat marqué par de nombreuses crises. Il démissionna en 2013.


Il avait succédé au pape Jean-Paul II mort en 2005.


Après sa démission, l'actuel Pape, François, fut élu. Benoît XVI est resté Pape Émérite jusqu'à sa mort ce samedi. Son état de santé s'était subitement dégradé ces derniers jours. 

29 décembre 2022

Le Togo réceptionne 2.748 tonnes de riz blanc d’une valeur de 1,750 milliard FCFA



Une délégation du ministère de l’agriculture, de l’élevage et du développement rural a réceptionné en début de semaine, une nouvelle cargaison de riz, dans le cadre du projet Kennedy Round (KR). Au total, 2 748 tonnes de riz blanc d’une valeur de 1,750 milliard FCFA ont été débarquées au port de Lomé. 

Cette nouvelle cargaison sera mise à la disposition des populations les plus vulnérables à des prix abordables. Les recettes issues de la vente permettront de financer des projets de développement sur tout le territoire. Les fonds vont également servir à renforcer la sécurité alimentaire et à réduire le déficit en riz.


Fruit de la coopération entre le Togo et le Japon, le projet Kennedy Round vient appuyer les efforts du gouvernement en matière d’amélioration des conditions de vie des populations les plus démunies. 


Depuis 2008, le Togo a bénéficié de onze projets du KR évalués à environ 23,5 milliards FCFA. 111 054 tonnes de céréales, soit 81 849 tonnes de blé et 29 205 tonnes de riz blanc ont été mises à la disposition des populations vulnérables à des prix abordables. 

28 décembre 2022

Décembre 2022 au Togo : 403 cas d’accidents de circulation avec 46 décès et plus de 900 blessés


Au Togo, les d’accidents de circulation ne cessent de croitre occasionnant d'énormes pertes en vies humaines et des dégâts matériels. Le mois de décembre 2022 qui s'achève présente déjà un bilan triste.


Selon le site Togobreakingnews, les derniers chiffres disponibles au ministère de la sécurité et de la protection en termes d’accident de circulation sont alarmants. En une vingtaine de jours, le bilan officiel fait état de 403 cas d’accidents ayant causé la mort à 46 personnes avec plus de 900 blessés. Ces chiffres ne concernent que les accidents constatés par la police nationale.


Cette situation inquiète au plus haut sommet de l'Etat.


« Le mois de décembre a été vraiment meurtrier cette année. On a eu des semaines où on a enregistré jusqu’à 24, 25 morts. Le chiffre le plus bas qu’on a enregistré : c’est 7 et 8 morts en une semaine », a déploré le ministre de la sécurité, Général Damehame Yark.


Il faut noter que de janvier à juin 2022, 3818 accidents ont été dénombrés au Togo. Soit une moyenne mensuelle de 636 accidents et 58 morts. La Nationale n°1 reste la plus meurtrière, avec 127 morts


26 décembre 2022

Fête de Noël 2022 : Faure Gnassingbé témoigne de sa proximité avec les enfants du personnel de la Présidence de la République

Photo d'archive

Conformément à la tradition instaurée par le chef de l’Etat, les enfants du personnel de la Présidence de la République reçoivent des cadeaux et des kits de vivres à l’approche des fêtes de fin d’année. Cette année encore, la tradition a été respectée. Les enfants du personnel ont reçu ce vendredi 23 décembre 2022, des kits alimentaires et des jouets offerts par le Président de la République Faure Essozimna Gnassingbé.


Ce geste de générosité du chef de l’Etat qui se renouvelle donc chaque année, traduit sa volonté manifeste d’être plus proche des tout-petits pendant ces périodes festives. Il rappelle par ailleurs son souci constant de voir toutes les familles célébrer dans la joie les fêtes de fin d’année. Dans cette ambiance empreinte de joie et de gaieté, les enfants bénéficiaires, invités à l’excellence et à avoir de bons résultats, ont promis d’être sages et studieux.


Tout en saluant cet acte du Président de la République qui permet de distiller la joie dans le cœur des enfants, le personnel de la Présidence de la République a exprimé sa reconnaissance au chef de l’Etat pour sa bienveillance et lui a formulé des vœux de santé et de paix.

Togo - Fête de Nativité : Faure Gnassingbé offre des présents nouveau-nés et enfants malades


Vendredi 23 décembre 2022, l’esprit de Noël, fête  de solidarité ,de générosité et de partages, s’est invité auprès des nouveau-nés et enfants malades des hôpitaux et CMS de Lomé.


Ils ont reçu des mains de Madame la Ministre-Conseiller du Président de la République, Agnès Akouvi Eho-Johnson des cadeaux et des kits de vivres offerts par le Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé.


Mme la Ministre Conseiller a présenté aux malades les vœux de prompt rétablissement de la part du Président de la République et exprimé le souhait du Chef de l’Etat de voir tous ces enfants grandir et s’épanouir pour être des adultes responsables et patriotes.


En retour, les parents et enfants bénéficiaires ont unanimement exprimé avec joie leur reconnaissance au Président de la République pour son attention en cette période festive et lui ont formulé leurs vœux de santé et de paix

25 décembre 2022

Togo : Une maîtresse couturière arrêtée par la Police nationale pour proxénétisme sur ses apprenties


Note d'information de la Police nationale


Suite a une dénonciation d'un cas de proxénétisme relayé par les réseaux sociaux dans un titre intitulé " PROSTITUTION À SOKODÉ: DES FILLETTES OFFERTES À 500FCFA", la Police Nationale a ouvert une enquête qui a permis d'interpeller la nommée P. Pyalo maîtresse couturière. Elle a cinq (05) apprenties couturières dont une mineure. Outre l'apprentissage, elle exploite ses apprenties dans ses différents champs et dans son bar comme serveuse.


Après la journée de travail à l'atelier, elle utilise ces apprenties pour assouvir les désirs sexuels des clients du bar. Elle contraint ses apprenties à la prostitution et collecte les rémunérations de ces dernières soit une somme de cinq mille francs (5000F) CFA. Seulement un montant de mille francs (1000F) CFA est reversé aux apprenties.

Une perquisition effectuée à son domicile a permis de découvrir des emballages de préservatifs utilisés et un stock non encore utilisés ainsi que des bouteilles de boisson vides.

L'intéressée sera présentée à Monsieur le Procureur de la République pour répondre de ses actes.

La Police Nationale remercie la population pour sa collaboration et l'invite à dénoncer toute activité suspecte ou illégale.

Togo - Sécurité et fêtes de fin d'année : le gouvernement annonce des mesures restrictives dans les Savanes


Au Togo, le gouvernement annonce des mesures restrictives pour ces moments de fêtes de fin d'année dans la région des Savanes. 

Une décision prise en raison des menaces terroristes et de l'état d'urgence sécuritaire en vigueur dans la zone.

Dans la préfecture de Tône (Savanes), les offices religieux devront s’achever au plus tard à 22h les 24 et 31 décembre.

Les restrictions concernant aussi l’activité des bars et restaurants. Parmi celles-ci, pas de musique après 19h.


Togo : Le Ministre Mawougnon Aziablé célèbre Noël avec les enfants de Lébeh dans le Zio

 




Située à 29,4km de la ville de Lomé,  Lébeh est une localité de la préfecture de Zio, dans la commune de Zio 1 qui fait partie des zones inscrites prioritairement dans la politique de développement du gouvernent Togolais. C’est bien le village natal du ministre délégué auprès du Président, chargé  de l’énergie et des mines. A l’occasion de  la célébration de la Noël, Mawougnon Aziablé puisque c’est d’elle qu’il s’agit, a choisi de rester avec les siens. Elle était ce samedi 24 décembre  à Lébeh centre, en présence d’une forte délégation des cadres et autorités administratives dudit milieu, en vue de donner la joie au cœur des enfants.



« Noël c’est une fête de famille et c’est la fête dite "des enfants ", ça fait toujours du bien de se retrouver avec des natifs de ma localité d’origine. Nous sommes ici pour apporter de la joie aux enfants en profitant des moments d’allégresse qu’offre la période de noël. Nous avons créé un cadre convivial de partage de kits pour permettre aux  frères et  sœurs de célébrer cette fête hors des soucis.  Nous sommes fières de constater que l’initiative a été bien accueillie » a martelé Mawougnon Aziablé, Ministre délégué auprès du Président chargé de l’Energie et des Mines.


Elle n’a pas manqué de rappeler aux enfants de faire preuve de respect vis-à-vis des parents, d’œuvrer pour la réussite dans leurs études, vue qu’il sont la relève pour l’avenir  du pays, avant d’exhorter les parents à assister les enfants à pouvoir profiter de la confiance que le Chef de l’Etat a placé en toute la jeunesse.





700 enfants natifs du milieu ont bénéficié de ces kits composés de jeux et vivres, geste personnel du ministre Mawougnon Aziablé.


Kpakpvi kodjo, Président du CVD de Lébeh, intervenant au nom des natifs du milieu, a remercié le ministre Mawougnon Aziablé pour son attention manifeste en faveur de la localité. Il a émis le souhait que le chef de l’Etat  continue de penser  à la population de Lébeh.


« C’est le lieu pour nous, de renouveler notre gratitude  au Président de la République Faure Gnassingbé et au ministre Mawougnon Aziablé. Il a pris à cœur le problème d’électrification que vivait notre zone et aujourd’hui  c’est chose faite. Notre localité est bien éclairée désormais nos enfants pourront apprendre aisément sous la lumière électrique. »  a-t-il ajouté.


« Le chef de l’Etat a inscrit dans ses priorités socio-économiques, l’électrification a plus de  8 millions de togolais.  C’est à juste titre que Lébeh a bénéficié de ces infrastructures électriques dont nous avons procédé à l’inauguration le mardi dernier, Lébeh ayant été  inscrite dans les zones prioritaires. » a expliqué le ministre Mawougnon Aziablé.




Il faut souligner que l’artiste kiko natif du milieu a marqué l’évènement de  son emprunte à travers une prestation qui a fait vibrer les enfants participants.

23 décembre 2022

Echos de L'hémicycle : Le Togo renforce sa politique générale des transports


L'amélioration de la position du Togo comme hub logistique et de services en adéquation avec la feuille de route gouvernementale, ne saurait être possible qu'à travers le développement de plusieurs secteurs d’activités dont celui des transports. C’est dans ce sens que la représentation nationale a adopté ce 22 décembre 2022 le projet de loi d’orientation des transports.  


Il s'agit d'une  loi qui définit les grands axes stratégiques des différents modes de transport. Cet exercice auquel s'est soumis l'hémicycle est intervient  dans le cadre de la huitième séance plénière de la deuxième session ordinaire de l’année 2022. Elle a été présidée par Mme Yawa Djigbodi Tsègan, présidente de l’Assemblée nationale en présence des membres du Gouvernement  en l’occurrence Atcha Affoh Dedji, Ministre des Transports Routiers, Aériens et Ferroviaires et Christian Eninam Trimua, Ministre des droits de l’homme, de la formation à la citoyenneté et des relations avec les institutions de la République, porte-parole du gouvernement. 


La loi d’orientation des transports trace les contours généraux des différents modes de transports, définit un nouveau cadre de la politique générale des transports en conformité avec les conventions, traités, accords bilatéraux et multilatéraux en vigueur en matière de transport. 


En outre, elle assure la compétitivité du secteur des transports et répond aux besoins des usagers dans les conditions de sécurité, de sûreté et de facilitation les plus avantageuses et les plus rationnelles pour la communauté. Le texte créé également les conditions écologiques en vue de mieux protéger l’environnement, assure des bénéfices économiques considérables, facilite l’accès aux services essentiels de base notamment la santé, l’éducation. 


Ledit loi  prévoit  des mesures particulières en faveur des personnes à mobilité réduite et les catégories sociales défavorisées, incite au développement du transport intermodal et multimodal, clarifie les rôles de l’Etat, des collectivités territoriales et des autres acteurs.


Pour Monsieur Atcha Affoh Dedji, ministre des transports routiers, aériens et ferroviaires est a salué. la << Nous sommes marqué agréablement par promptitude de la représentation nationale pour l'effectivité de ce loi. En effet,  cette loi est capable de générer une croissance économique forte en vue de réduire la pauvreté et contribuer à conforter la mobilité sous tous ses aspects.>> a-t-il précisé.


La Présidente de l’Assemblée nationale a saisi l'occasion  pour témoigner l'importance accordée à ce projet de loi. De sa part,  il s’agit pour la représentation nationale de donner au gouvernement les moyens juridiques lui permettant d’organiser le cadre général de la politique des transports. 


La loi d’orientation des transports au Togo a donc pour vocation de définir le canevas global régissant les différents modes de transport notamment routier, ferroviaire, aérien, maritime et fluvial. Elle tire sa quintessence dans la feuille de route gouvernementale 2020-2025, qui entend renforcer la position de hub logistique et de services du pays.  


Elle constitue en outre, un creuset où vont se loger tout projet et programme et d’actions devant contribuer à la modernisation des modes de transport et à la réalisation de l’ambition du gouvernement de faire du Togo un hub logistique et de services dans les conditions de sûreté et de sécurité.

19 décembre 2022

Togo - Volet Judiciaire du Trading gate : "Nous sommes dans un flou total, récupérer nos capitaux c'est tout ce qu'on veut", les victimes réunies au sein du COVISCA


Au Togo, depuis près de deux ans qu'elle dure, l'affaire dite de  "Tranding gate" n'a pas encore connu d'issue favorable pour les victimes. Malgré l'implication de la justice, soldée par l'arrestation et l'incarcération de certains responsables des sociétés de trading déclarées illégales, elles ne sont toujours pas entrées en possession de leurs capitaux investis, comme exigé entre temps par le ministre de l'économie et des finances. Face à la presse samedi, ces togolais avouent leur désespoir, mais estiment que le moment n'est pas à baisser les bras.


Les victimes des sociétés de trading refont parler d'elles. Réunies au sein du COVISCA (collectif des victimes de la société CACESPIC), ils étaient à nouveau en conférence de presse lec17 décembre 2022. A l'occasion, ils ont déploré, selon leur expression,  "le flou et le silence radio" qui entoure le dossier depuis que la justice est entrée en jeu. Ils comptent user de tus les voies de recours nécessaire pour que leurs capitaux investis leur soient remboursés.


"Nous sommes dans un flou total sur le suivi judiciaire du dossier. Oui les les responsables des sociétés de tranding ont été écroués à la prison, C'est bien mais c'est insuffisant. Nous voulons récupérer nos fonds comme le ministre de l'économie Sani Yaya a demandé. C'est tout ce que nous voulons", a martelé AYABA Jahada, coordinatrice du COVISCA.


Et d'ajouter : "Nous comprenons, à l'analyse de certains indices que les responsables des sociétés concernées avaient un dessein caché, celui d'aller en prison et quelques années après, ressortir milliardaires. Nous exhortons le chef de l'Etat à trouver une solution définitive à ce problème qui a détruit la vie de plusieurs citoyens"


Par ailleurs, le COVISCA dit ne pas comprendre pourquoi les victimes ne sont pas représentées dans le comité chargé du suivi des remboursements des fonds collectés créé le 19 juillet 2021, par le ministre d l'économie Sani Yaya.


Plusieurs victimes ont exprimé leur désarroi, puis que, disent-elles, "depuis environ deux ans, leur quotidien devient de plus en plus dur. Des cas de décès et de maladies graves sont enregistrés dans leur rang. Les gens ont perdu leur travail, les familles déchirés, des poursuites pour insolvabilité..."


Le COVISCA dit compter sur la justice togolaise pour leur permettre de rentrer dans leurs fonds. Au cas contraire, d'autres voies de recours seront utilisées, y comprise la cour de justice de la CEDEAO.


Ils sont plus de 3000 victimes réunies au sein du COVISCA. Leur perte est estimée à plus de 5 milliards FCFA. Dans l'ensemble, on parle de plus de 20 milliards de FCFA.

17 décembre 2022

Togo : Plusieurs auto-écoles fermées pour illégalité


Depuis le 08 décembre 2022, la direction des transports routiers et ferroviaires procède à la fermeture des auto-écoles non agréées qui opèrent illégalement.


Plus d'une dizaines d'auto-écoles ont vu leurs portes scellées dans le Grand Lomé. En effet, cette opération fait suite au communiqué conjoint des ministères des transports et des enseignements, en date du 11 avril dernier.


Le gouvernement avait alors donné jusqu'au 30 juin au plus tard, aux promoteurs de ces structures, pour se régulariser.


Selon le Directeur, M. Tadjudini DERMANE, une dizaine d'auto-école a été fermé et l'opération se poursuivra dans le but d'assainir le secteur des transports et de garantir une bonne formation aux apprenants afin de contribuer à l'amélioration de la sécurité routière.

16 décembre 2022

Togo : La TDE présente son nouveau compteur prépayé « Tsi’go » au public de la 17ème Foire internationale de Lomé


La Togolaise des Eaux (TdE), a profité de sa Journée dédiée, jeudi 15 décembre 2022  pour présenter au public de la 17ème Foire internationale de Lomé, son nouveau compteur d’eau prépayé dénommé « Tsi’go ». C'est une innovation destinée à faciliter le quotidien des abonnés.


Fonctionnalité

Selon le directeur commercial de la TdE, Amegan-Ayamenou Kodjovi Henry, la possibilité est donnée aux abonnés de la société d’acheter leur quantité d’eau à consommer et d’éviter les anomalies observées au niveau des facturations, de gérer la gestion de l’eau dans leurs maisons et donc de consommer la quantité d’eau voulue. 


« La TdE n’impose pas le compteur prépayé, ceci doit être un choix de la population », a-t-il en outre indiqué tout en précisant que le coût du compteur prépayé et celui du post payé reste inchangé, à savoir 75.000 F CFA à Lomé comme à l’intérieur du pays.


Rappelons que la Togolaise des Eaux a pour fonction la gestion du service public de production et de distribution d’eau potable sur toute l’étendue du territoire national. Elle est depuis quelques temps au cœur de l’innovation avec l’élargissement des moyens de paiement digitaux des factures d’eau, le paiement en ligne des devis de travaux, etc.


15 décembre 2022

Togo : Des surprises avec T-Oil à la 17ème Foire internationale de Lomé


La 17ème Foire Internationale de Lomé (FIL), foire de toutes les opportunités, n’en finit pas avec les surprises offertes par plusieurs sociétés. Ainsi, présent au village des sponsors dans le pavillon OTI, T-Oil, pour faciliter la vie à la population, fait une promotion spéciale sur ses produits.


La bouteille de gaz T-Oil de 12,5 kg est à 30 000 FCFA au lieu de 34 875 FCFA; celle de 6 kg est offerte en kit complet au prix de 21 000 FCFA au lieu de 24 940 FCFA.


Pour un bidon d’huile à moteur Helix acheté, un fourneau de gaz est offert ou une carte T-Card offerte en plus d’une recharge de 2500 FCFA, selon le type de bidon.


La 17ème FIL prend fin le 18 décembre prochain.

Togo : Bilan à mi-parcours de la 17ème Foire internationale de Lomé


Les responsables du CETEF Togo 2000 ont procédé au bilan à mi-parcours de la 17ème foire internationale de Lomé. Dans l'ensemble, les choses vont à bon train.


 Selon les organisateurs, plus de 36.000 billets ont été vendus en une semaine pour visiter la Foire de Lomé.


Il est attendu plus de 1000 exposants et 300.000 visiteurs d’ici le 18 décembre, jour de fermeture.


13 décembre 2022

Togo : "Les stratégies pour la relance de la production, de la transformation et des exportations", au cœur du 3ème panel à la 17ème FIL


La 17ème Foire internationale de Lomé se poursuit sur le site du CETEF.  ” Quelles stratégies pour la relance de la production, de la transformation et des exportations au Togo “, c’est le thème du 3ème panel tenu lundi 12 décembre 2022.

 

Au cours de cette rencontre, les panélistes ont expliqué aux opérateurs économiques et aux participants présents au rendez-vous les attitudes à tenir pour percer le marché international et ce qui est fait par le gouvernement pour favoriser l’essor des produits locaux.


” Pour pouvoir vendre, il faut avoir un marché. Et pour aller sur le marché, il faut le connaître marché. Pour connaître les règles du marché, il faut se conformer aux accords auxquels le pays a déjà ratifié après les avoir signés et qui est piloté par l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC). Le commerce internationale dans son ensemble a élaboré des règles auxquelles il faut se conformer; ce qui contraint tous les pays à faire la même chose. Dans cette logique, pour la relance du commerce au Togo, le gouvernement, à travers la 17ème FIL, met l’accent sur la compétitivité pour que le Togo puisse être plus présent sur le marché mondial “, a expliqué Philippe Sambigou NANIKA, Consultant en politiques commerciales, Qualité & Normes,


Aussi, selon les panélistes, la première stratégie, c’est l’engagement politique et cet engagement est constaté à travers plusieurs actions dont la mise en place du mécanisme et de l’écosystème nécessaire.


Le 2ème élément qu’il faut prendre en compte, c’est de voir comment les Togolais peuvent et doivent s’organiser pour être sur ce marché. Et quand vous regardez l’organisation, on s’aperçoit que le gouvernement a mis en place des interprofessions qui jouent un rôle important dans l’accès au marché international.


La 3ème chose, c’est de faire en sorte à vendre à un prix plus bas par rapport aux autres qui ont le même produit mais à des spécifications et caractéristiques de qualité.


Sur ce point, le Togo a mis en place une infrastructure qui se charge de l’animation des normes de qualité. Et aussi, il faut être dans une dynamique d’innovation; ce qui apporte un plus au produit.

Togo - Journée internationale de lutte contre la corruption : l'ARCOP met les projecteurs sur les "Auteurs d'alerte"


Au Togo, la lutte contre la corruption est pleinement au centre des actions de l'Autorité de régulation des commandes publiques (ARCOP), ancienne ARMP.. Ce mardi 13 décembre 2022, elle a réuni plusieurs acteurs à l'université de Lomé autour du sujet crucial du "Rôle des auteurs d'alerte".


La conférence-débat publique, qui s'inscrit dans le cadre de la journée internationale de lutte contre la corruption commémorée le 9 décembre dernier, a connu la participation des autorités contractantes, membres  de la sociétés civile, professionnels des médias, personnel de la justice.


Dans sa présentation, l'avocat général près la cour suprême est tout d'abord, largement revenu sur les mécanismes légaux et institutionnels mis en place par l'Etat togolais pour lutter contre le phénomène de la corruption qui ne cesse de gagner du terrain. Ensuite Il a donne des éléments qui permettent d'identifier des "lanceurs d'alerte, dans quelles conditions cela doit se faire et les types de protection qu'il faut les apporter.


Pour le directeur général de l'ARCOP, il est important que tout le monde soit impliqué dans ce combat, car l'intérêt général est en jeu.


"Des enjeux financiers sont très importants. Nous nous sommes rendus compte que la corruption dans les marchés publiques pouvait avoir un effet très néfaste pour l'économie de notre pays. Au niveau de l'ARCOP, nous disposons d'une cellule d'investigations qui reçoit régulièrement des dénonciations. Ces dernières sont passées de 17 en 2020 à 29 en 2022. La loi prévoit aussi des sanctions. Les auteurs d'alerte ont un rôle très important dans la lutte contre la corruption dans la mesure où ils ont des informations qui peuvent mettre à mal l'intérêt général. Il faut les écouter, faires des investigations et les protéger...", a confié Aftar Touré Morou

Meurtre d’une étudiante togolaise en France : des actions sont menées pour que la lumière soit faite et la justice rendue


Eyram Fortune Kolagbè, jeune togolaise, étudiante en Licence 3 des Sciences de gestion à l’Université d’Aix-Marseille (France) est décédée le 04 décembre dernier, à la suite d’une agression au couteau à Cabriès (Bouches-du-Rhône). 

A ce jour, les circonstances de ce tragique événement ne sont pas encore totalement élucidées, mais des actions ont été entreprises par le gouvernement, de concert avec l’ambassade du Togo en France, les autorités françaises, les délégués de la diaspora, et l’association des Togolais de la région, pour faire toute la lumière et rendre justice. 


lundi 12 décembre, le ministre de la jeunesse a présenté ses condoléances aux proches de la victime et appelé au recueillement. 


Fortune, innocente victime, reste le symbole d’une jeunesse brave et déterminée. Nous ne nous laisserons pas abattre par cet acte lâche et odieux, mais renforçons notre solidarité”, a notamment indiqué Myriam Dossou-d’Almeida. 


Dimanche, une marche blanche a été organisée à Marseille en mémoire de la jeune togolaise.  

09 décembre 2022

Décentralisation au Togo : L'Allemagne octroie une enveloppe de 13 milliards FCFA à 69 communes


Au Togo, 69 communes, réparties dans les régions de la Kara, Centrale et Plateaux vont bénéficier d’une aide de l’Etat pour la réalisation de leurs projets prioritaires, et le renforcement de leurs capacités en maîtrise d’ouvrage. Le gouvernement a signé à cet effet, jeudi 08 décembre à Lomé, un contrat de financement et d’exécution avec la coopération allemande. 


L’accord, paraphé par le ministre de l’économie et des finances Sani Yaya et l’ambassadeur d’Allemagne au Togo Matthias Veltin, en présence de plusieurs officiels, porte sur le déblocage d’une enveloppe de 13 milliards FCFA (20 millions d’euros), dans le cadre du Programme d’appui au financement des communes (PAFC).


Concrètement, il s’agira de permettre aux communes de se doter d’infrastructures de base, comme des centres de santé, des écoles, des sites marchands, des équipements d’accès à l’eau, entre autres. 

Cette contribution vient renforcer l’engagement financier de l’Allemagne aux côtés du Togo, dans le cadre de la décentralisation”, a affirmé le diplomate allemand à l’issue de la cérémonie de signature. Depuis 2019, les nouvelles collectivités locales ont ainsi pu bénéficier d’un appui de plus de 15 milliards FCFA du gouvernement, grâce au soutien de Berlin.  


Tout sera mis en œuvre pour un accompagnement efficace de l’exécution de cette convention, afin que les objectifs assignés au secteur de la décentralisation par le Président de la République, à savoir le renforcement du développement local et le rapprochement des services publics de l’administration et des administrés, puissent connaître un succès réel, au profit des vaillantes populations à la base”, a assuré pour sa part le ministre de l’administration territoriale, Payadowa Boukpessi.


Pour rappel, l’Allemagne accompagne également le Togo dans la mise en œuvre du Programme d’appui à la décentralisation (PAD), à travers notamment la réalisation d’infrastructures marchandes dans 08 communes et la construction de mairies dans 40 nouvelles communes.

07 décembre 2022

Lomé accueille la 38ème réunion du Réseau de prévention des alimentaires dans la sous-région et au Sahel

 


Le Sahel et la sous-région ouest africaine font face à une situation alimentaire et nutritionnelle exacerbée par les crises sécuritaire, sanitaire, économique et le changement climatique. Le Togo se veut un acteur majeur de la sécurité alimentaire et de la prévention des crises humanitaires dans la sous-région et sur le continent. Dans cet élan, le pays abrite du 6 au 9 décembre 2022, la 38ème réunion annuelle du Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA).


Cette rencontre organisée sous le leadership du Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé, est un cadre de réflexion globale afin d'identifier les options politiques permettant d'atténuer les effets combinés des crises agropastorale et sécuritaire sur la résilience alimentaire et nutritionnelle des populations.  


Elle regroupe les pays membres du Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA), les représentants des organisations sous-régionales et des partenaires techniques et financiers. Les membres du Réseau et les partenaires procéderont à l’examen des résultats prévisionnels de la campagne agropastorale 2022-2023, l'état des marchés de denrées alimentaires et leurs conséquences sur la situation alimentaire et nutritionnelle.  


La rencontre passera également en revue le bilan des réponses apportées à la crise alimentaire en 2022, y compris l’investissement en faveur de l’opérationnalisation du nexus Humanitaire-Développement-Paix. 


Dans son mot introductif, le ministre de l’Agriculture, de l’élevage et du développement rural, Antoine Lékpa Gbégbéni, a précisé les objectifs de la réunion et relevé la détermination des participants à proposer des alternatives politiques pour renforcer la résilience, la sécurité alimentaire et nutritionnelle.


A l’ouverture des travaux, Madame le Premier ministre, Victoire Tomégah-Dogbé, après s’être félicitée au nom du Président de la République du choix du Togo pour abriter cette réunion annuelle, a posé le diagnostic de la situation alimentaire et nutritionnelle dans la sous-région et au Sahel. Puis elle a évoqué les enseignements tirés de ces crises qui sont beaucoup plus structurelles et conjoncturelles. 


Pour faire face à l’insécurité alimentaire au Togo, une place de choix est accordée au secteur agricole, dans la Feuille de route gouvernementale Togo 2025, basée sur l’amélioration de la productivité, la compétitivité et la transformation des produits agricoles nationaux et régionaux.


« L’ambition du gouvernement togolais est de faire de l’agriculture, un véritable moteur de croissance économique, de création d’emplois pour nos jeunes et de garantie de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, à travers l’amélioration de la productivité et des rendements agricoles, le renforcement des industries de transformation agro-alimentaire, en créant tout un écosystème à cet effet à l’exemple de la Plateforme industrielle d’Adétikopé (PIA) » a précisé Madame le Premier ministre.


Plusieurs programmes ont été adoptés et mis en œuvre dans ce sens, entre autres la Revue stratégique Faim zéro avec l’appui des partenaires et la Politique nationale multisectorielle de nutrition assortie d’un plan stratégique pour la période 2018-2030.


La disponibilité des intrants agricoles en vue d’une meilleure productivité tient à cœur à notre pays.  


« Le Togo conformément à la vision du chef de l’État s’emploiera à mobiliser le secteur privé pour accélérer la transformation du phosphate en engrais pour toute la région » a déclaré la cheffe du gouvernement.


Madame le Premier ministre a invité, au nom du Président de la République, les acteurs à redoubler d’efforts pour la réalisation de l’ambition commune et partagée qu’est la sécurité alimentaire et nutritionnelle.


« Je saisis cette opportunité pour renouveler notre gratitude à l’ensemble des partenaires techniques et financiers et les exhorter à poursuivre leurs efforts en vue d’accompagner les Etats et les populations du Sahel et de la région d’Afrique de l’ouest dans la quête d’une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable » a-t-elle conclu.


Le leadership du chef de l’Etat et son engagement à renforcer la sécurité alimentaire dans la sous-région ont été salués par les responsables du Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA), les représentants des institutions sous-régionales notamment la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), le Comité inter-Etat de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS) ainsi les partenaires techniques et financiers. 

06 décembre 2022

Affaires Etrangères : 12 Agents ont reçu le prix de l'Excellence pour leur contribution au rayonnement de la diplomatie Togolaise en 2022


Au Togo, comme il est de coutume depuis quelques années, le ministère des affaires étrangères a encore honoré ses meilleurs agents. Ils ont été récompensés par Robert Dussey ce jour à Lomé.

Pour la 8ème fois, le ministère des affaires étrangères, de l’intégration régionale et des Togolais de l’extérieur célèbre l’excellence en primant ses meilleurs agents au cours d’une cérémonie solennelle qui a eu lieu ce 06 décembre 2022 à 11h, à l’hôtel du Ministre.


Cette tradition instituée depuis 2014 par S.E. Prof. Robert DUSSEY, ministre des affaires étrangères, de l’intégration régionale et des Togolais de l’extérieur, vise à honorer les agents du ministère les plus méritants qui se sont illustrés, durant l’année, par l’engagement et la détermination dans l’exercice de leurs différentes fonctions. L’objectif visé est d’encourager le personnel à faire preuve de dépassement de soi pour le rayonnement de la diplomatie togolaise dans le monde.

Au total, 12 lauréats dans différentes catégories dont 4 fonctionnaires ont reçu le 1er prix.


"Aujourd’hui, nous avons célébré l'Excellence Félicitations à tous et à toutes pour votre contribution au rayonnement de la diplomatie togolaise", a indiqué le ministre Dussey.

Les lauréats du Prix de l’excellence 2022 sont :

·        Prix du meilleur manager d’équipe

1er : M. YEKPLE Komlan Dodji A, chef de la division Afrique et Asie à la direction des affaires politiques ;

2ème : M. TONAGA Essohanam Stéphane, chef de la division de la coopération bilatérale et multilatérale à la direction de la coopération internationale ;

3ème : M. OURO-BODI Tchakpidè, chef de la division des candidatures, de la  promotion et du placement des cadres à la direction des organisations internationales.

·        Prix de l’excellence

1er : M. ADOM Sodou, informaticien ;

2ème : M. TEDIHOU Banissam Bakley, chargé d’études à la direction des affaires administratives et financières ;

3ème : Mme SOUNTOUMA Magma, chargée d’études à la direction des affaires politiques.

·        Prix de la meilleure secrétaire

1ère : Mme LINDA Ayaa, secrétaire particulière du directeur de la coopération internationale ;

2ème : Mme ESSAFA Amivi, secrétaire particulière du Ministre ; 

3ème : Mme ASSIMTI Abah Brigitte, secrétaire particulière du directeur du protocole d’Etat.

·        Prix du personnel

1er : M. LARE Bayamingatb, employé de bureau chargé des courriers au secrétariat général ;

2ème : M. GADEKPEKOU Komitsè Pierre, technicien de surface ;

3ème : M. PATCHASSIDO Ako, vaguemestre.


Les lauréats remportent des enveloppes et des lots d’équipements.


Pour rappel, le Prix de l’excellence a été obtenu par M. TCHASSANTI Bassirou (2014), M. TCHALARE Abdel-Kader Yasmin (2015), M. SOULEY Abdel Kahar (2016), M. BODE Manafi (2017), M. FARE Gbandi (2018) et M. NOUWODOU Sokémawu (2019), M. AMADOU Ibrahim (2021).