Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

14 octobre 2021

Guinée : le président de la transition, le colonel Mamady Doumbouya, met 42 généraux à la retraite

 


Dans une série de décrets publiée mardi soir 12 octobre, le président de la Transition guinéenne, le colonel Mamadi Doumbouya, a procédé à d’importants remaniements au sein de la haute hiérarchie militaire. Les piliers de l'ancien régime déchu d’Alpha Condé ont été simplement mis à la retraite par les nouveaux maîtres de Conakry.

 

Ils sont au total 42 généraux touchés par ce vaste remue-ménage à l’état-major général et les différents corps de l’armée. Le général Namory Traoré, le chef d’état-major des armées a été remplacé par le colonel Sadiba Koulibaly, jusque-là commandant du centre d’entrainement commandos aux opérations de maintien de la paix à Kindia, à 130 km à l’est de Conakry.

 

Le haut commandant de la gendarmerie nationale, le général Ibrahima Baldé, a été également remplacé par le colonel Balla Samoura, commandant de la gendarmerie de la zone spéciale de Conakry.

 

Le général Sékouba Konaté également retraité

Au sein des autres corps, de l’armée de terre à la marine, en passant par l’armée de l’air et à l’inspection général de l’armée, tous les titulaires de ces postes et leurs adjoints ont été mis à la retraite d’office et remplacés par des jeunes officiers supérieurs peu connus du grand public.

 

Ancien président de la transition militaire de 2009 à 2010, le général Sékouba Konaté fait également partie des généraux mis à la retraite. Ces changements dans l'armée interviennent alors que les Guinéens attendent avec impatience la nomination du futur gouvernement.


Source RFI

13 octobre 2021

Togo : Les grandes réalisations du projet "FODA"

 


La Formation en développement d’affaires (Foda) est une initiative prise par le Togo pour aider les jeunes à créer et développer leurs affaires. 


La Foda est conçue pour les porteurs de projets avec un niveau d’études inférieur ou égal au CEPD ; les jeunes porteurs de projets avec un niveau d’études compris entre la 6ème et le Bac ; les jeunes porteurs de projets avec un niveau universitaire, du Bac au Bac +5 ; les entrepreneurs qui souhaitent pérenniser leur activité. Les formations éveillent l’esprit entrepreneurial chez les jeunes.


 Le projet propose plus de cent (100) exercices pour s’approprier les connaissances indispensables à la création et la gestion d’entreprise. Les Foda contribuent à la mise en œuvre des politiques nationales traduites dans les axes de la feuille de route gouvernementale 2020-2025.


Grâce au Programme de développement communautaire en zones urbaines (PDC-Zu) dans la région des Savanes, cinq (05) plans d’actions de quartier ont été élaborés, avec cent vingt-huit (128) Volontaires d’engagement citoyen (Vec) accompagnés et initiés par la Formation en développement d’affaires. Depuis 2020, plus de cent quinze (115) facilitateurs Foda ont été enregistrés. Déjà, près de cent (100) facilitateurs ont formé des jeunes dans les cinq (05) régions du pays, dans le cadre du projet d’opportunités d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) ; vingt-quatre (24) formateurs ont formé ces facilitateurs Foda pour mieux impacter les populations ciblées.