Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

24 janvier 2023

L'OMS demande 2,5 milliards de dollars pour répondre aux urgences sanitaires en 2023



Le chef de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a expliqué lundi 23 janvier que l'organisation répond actuellement à 54 crises sanitaires dans le monde, dont 11 classées au niveau d'urgence le plus élevé possible, nécessitant une réponse de grande envergure. Voilà pourquoi l'organe onusien veut lever 2,54 milliards de dollars cette année pour répondre aux urgences.


Les guerres et leurs effets dévastateurs sur les populations civiles, en Ukraine, au Yémen, en Syrie ou encore en Ethiopie s'entrechoquent avec les catastrophes liées au changement climatique, insiste l'OMS. Cette dernière cite notamment les inondations au Pakistan ou la sécheresse et l'insécurité alimentaire qui ravage le Sahel et la Corne de l'Afrique


"Le monde ne peut pas détourner le regard et espérer que ces crises se résolvent d'elles-mêmes. Nous assistons à une convergence sans précédent de crises qui exigent une réponse sans précédent.", a indiqué Tedros Adhanom Ghebreyesus, chef de l'OMS.


"Des fournitures et des compétences médicales spécialisées sont nécessaires immédiatement, si nous ne voulons pas abandonner les malades aux catastrophes, à la maladie et à la mort", a quant à lui déclaré Gordon Brown, ambassadeur de l'OMS pour le financement de la santé dans le monde. "Je veux plaider auprès des donateurs pour qu'ils répondent d'urgence pour financer les vaccins, les traitements, les équipements et l'expertise médicale", a-t-il déclaré.


Les nombreuses urgences sanitaires surviennent alors que le besoin d'aide humanitaire en général monte en flèche. L'ONU a estimé qu'un nombre record de 339 millions de personnes dans le monde auront besoin d'une forme ou d'une autre d'aide d'urgence cette année, soit une augmentation de près d'un quart par rapport à 2022.

Umoa-Titres : le Togo recherche 35 milliards FCFA


Deux semaines après sa première sortie de l'année, le Togo sera de retour sur le marché financier régional le vendredi 27 janvier prochain. Le pays a en effet lancé une nouvelle émission simultanée d'Obligations Assimilables du Trésor (OAT) et de Bons assimilables du trésor (BAT), avec pour objectif de mobiliser 35 milliards FCFA. 


L’opération doit notamment permettre au Trésor public d'assurer la couverture des besoins de financement du budget de l'Etat. Les obligations, détaillées dans les termes et conditions, sont d’un nominal de 10 000 FCFA, pour les OAT émises sur des maturités 3 et 5 ans, et de 1 million FCFA pour les BAT sur 182 jours.  


Pour rappel, la première sortie de l’année s’est soldée par une mobilisation de 16 milliards FCFA.