Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

02 janvier 2023

Affaire des 46 soldats ivoiriens détenus au Mali : l'ultimatum de la CEDEAO a pris fin le 1er janvier 2023


La Cédéao avait donné jusqu’au 1er janvier au Mali pour libérer les 46 militaires ivoiriens, accusés par Bamako d'être des mercenaires. Mais la date est désormais passée.


Les 46 soldats concernés, qui ont été condamnés à 20 ans de réclusion criminelle par Bamako il y a quelques jours, n'ont pas été libérés malgré la fin de l'ultimatum de l’organisation sous-régionale. . Pour autant, la Cédéao ne compte pas sanctionner le Mali.


Quelques signes positifs

Les relations entre le Mali et la Côte d‘Ivoire se sont, entre temps, nettement améliorées avec le mémorandum récemment signé par les deux gouvernements grâce à la médiation togolaise.



Les regards sont donc désormais tournés vers Koulouba, siège du palais présidentiel de Bamako, où une éventuelle grâce présidentielle pourrait être décidée. D’après certaines informations, Lomé multiplie actuellement des initiatives pour un dénouement rapide et heureux.


Dans son discours à la nation à la veille du nouvel an, le président ivoirien avait  manifesté l'espoir de voir ses compatriotes de retour à la maison.


« Mes pensées vont particulièrement à l’endroit de nos soldats détenus au Mali depuis le 10 juillet 2022. Grâce aux actions diplomatiques entreprises avec l’appui de dirigeants de plusieurs pays amis, notamment le Président de la République togolaise, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, trois soldats femmes ont été́ libérés en septembre dernier. Les 46 autres soldats regagneront bientôt le sol ivoirien », a rassuré Alassane Ouattara.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID